/>

Rémi Barillon

Vice-président Recherche, formation doctorale et sciences ouvertes

Présentation

Rémi Barillon est professeur à la Faculté de chimie et mène ses activités de recherche à l’Institut pluridisciplinaire Hubert-Curien (IPHC - UMR 7178).

Il a effectué ses études supérieures à l’Université de Franche-Comté. Après un séjour de seize mois à l’Université d’Exeter, il est ensuite nommé maître de conférences à Strasbourg en 1996. Il devient professeur en 2006.

Il est élu au conseil de la Faculté de chimie à trois reprises et, de 2008 à 2013, membre du bureau en charge de l’insertion professionnelle. Il a été co-porteur de la licence mention Chimie dans le cadre de la réforme Licence-master-doctorat (LMD) en 2005, et co-responsable de cette même licence jusqu’en 2017.

Ses activités de recherche s’articulent autour de la spéciation des radioéléments à l’interface solide-liquide, et de la chimie sous rayonnements ionisants. Il est actuellement secrétaire de la conférence internationale Nuclear Tracks and Radiation Measurements, et directeur adjoint du Groupement de recherche Sciences nucléaires pour l’énergie et l’environnement (Institut national de physique nucléaire et de physique des particules et Institut national de chimie du CNRS). Il a été responsable du groupe de radiochimie de l’IPHC de 2010 à 2017 puis directeur de l’IPHC durant les quatre années suivantes. L’IPHC regroupe 260 permanents, 130 CDD et doctorants autour de la physique subatomique, de la chimie et de la biologie.

Objectifs

Dans le cadre de sa vice-présidence Recherche, formation doctorale et sciences ouvertes, Rémi Barillon a pour ambition de maintenir la recherche de l’université au meilleur niveau international et de poursuivre son internationalisation, de renforcer les liens entre recherche et formation et d’ouvrir la science à la société.

Il a à cœur d’inscrire les missions de recherche dans un temps long et dans une soutenabilité financière et humaine, de donner les meilleurs conditions et environnement de travail pour mener une recherche libre.

Pour ce faire, les objectifs de son mandat seront, par exemple, d’assurer des moyens récurrents à la recherche, d’identifier les besoins et l’utilisation des moyens en fonction des disciplines, de mettre en place une stratégie pluriannuelle avec chaque unité.

Un autre enjeu sera d’accompagner l’interdisciplinarité et de renforcer des actions structurantes, notamment au travers du suivi des Instituts thématiques interdisciplinaires (ITI) mis en place et pour en inciter de nouveaux ou encore via la mutualisation de moyens au sein de plateformes labélisées.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R