/>

Mathieu Schneider

Vice-président Culture, science-société et actions solidaires

Présentation

Mathieu Schneider est maître de conférences HDR en musicologie et est vice-président Culture, sciences en société de l’Université de Strasbourg depuis 2015.

Ses recherches ont d’abord porté sur la musique postromantique allemande, puis sur la représentation des identités nationales (Music and the Construction of National Identities in the 19th Century, Baden-Baden, 2010), particulièrement sur l’espace sud-allemand et suisse (L’utopie suisse dans la musique romantique, Paris, 2016) et sur les transferts culturels entre France et Allemagne.

Membre du Groupe de recherches expérimentales sur l’acte musical (LabEx Gream) et directeur adjoint depuis sa création en 2011, il est responsable, depuis la rentrée 2020, d’un Collège doctoral franco-allemand en création et interprétation musicales, partagé avec la Haute école des arts du Rhin (Hear) et la Hochschule für Musik de Freiburg. Dans le prolongement de ses recherches, il est très actif dans la diffusion de la connaissance : il a signé près de 100 entretiens avec des chefs d’orchestre, donné des conférences sur la musique dans de nombreux théâtres d’opéra et salles de concert, participé à de nombreuses émissions de radio en France et à l’étranger, contribué à plusieurs CD. Il a également été le commissaire de quatre expositions, en Allemagne et en France et dirige actuellement la collection Patrimoines musicaux chez Hermann (Paris). Il est également très impliqué dans la vie musicale française : président de l’ensemble de musique contemporaine Linéa de 2013 à 2019 et, depuis 2019, président de l’ensemble vocal Exosphère.

Ses activités collectives au sein de l’Université de Strasbourg l’ont amené à être successivement directeur du Département de musique de la Faculté des arts (2008-2012), chargé de mission de l’action culturelle (2007-2009) puis directeur du Service universitaire de l’action culturelle (2009-2014) et, enfin, depuis 2015, vice-président en charge de la culture et des relations sciences-société. Son engagement sur ces sujets s’est traduit par de nombreuses interventions à l’international (communications, publications). Engagé pour l’accueil des étudiants et chercheurs en exil depuis 2015 à l’Université de Strasbourg, il a fédéré plus de 40 établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche français sur ce champ au sein du réseau Migrants dans l’enseignement supérieur (MEnS), dont il a été élu président en septembre 2020.

Objectifs

L’ambition est de faire de l’Université de Strasbourg un acteur culturel majeur du territoire, de tisser des relations solides, durables et structurantes entre la science et la société mais aussi de promouvoir des actions de solidarité en direction de l’ensemble de la communauté universitaire.

Pour ce faire, l’attention sera portée à déployer les nouveaux équipements de culture et de culture scientifique en mettant en dialogue le patrimoine, la création et les questions sociétales. Cela passera également par la co-construction avec les acteurs locaux et la société civile d’une stratégie et d’un dialogue sciences-société. Par ailleurs, il s’agira de poursuivre et amplifier une politique d’ouverture de la science en direction de tous les publics et de tous les territoires.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R