/>

Irini Tsamadou-Jacoberger

Vice-présidente Europe et relations internationales

Présentation

Irini Tsamadou-Jacoberger est professeure des universités depuis 1999 au sein du Département d’études néo-helléniques de la Faculté des langues de l’Université de Strasbourg. Diplômée d’une maîtrise de lettres classiques et modernes, section Philologie et linguistique, de l’Université d’Athènes, elle a poursuivi sa formation en sciences du langage à l’Université Paris 7 Denis Diderot. En 1984, elle a soutenu une thèse de doctorat de 3e cycle en linguistique théorique et formelle et, en 1995, une thèse de doctorat d'Etat ès Lettres et sciences du langage à l'Université Paris 7 Denis Diderot.

Ses enseignements, ses travaux de recherche et ses publications portent sur la linguistique grecque, l'analyse du discours, la sociolinguistique, les contacts de langues, le multilinguisme et le plurilinguisme.

De 1999 à 2017, elle a été directrice du Département d'études néo-helléniques. Depuis 2001, elle est responsable puis co-responsable (depuis 2017) de la licence trilingue Langues et interculturalité, une formation à vocation par excellence internationale et co-responsable du master Plurilinguisme et interculturalité (depuis 2016).

Depuis 2011, elle est directrice du Groupe d'études orientales, slaves et néo-helléniques (GEO - UR 1340), une équipe pluridisciplinaire et multiaréale, qui regroupe les enseignants-chercheurs de huit composantes - arabe, chinois, grec, hébreu, japonais, persan, slave, turc - de la Faculté des langues. Depuis 2020, elle participe aux travaux de l'European Civil Society Platform for Multilingualism et du Centre d’excellence Multilinguisme et politiques linguistiques de l’Université d’Athènes.

Membre élu au conseil scientifique de l'Université Marc-Bloch (de 1997 à 1999 et de 2001 à 2005), elle est membre élu au conseil de la Faculté des langues depuis 1999 et au conseil scientifique du collégium Arts, lettres, langues (ALL). Membre élu au Conseil national des universités (CNU) - Section 15 de 2003 à 2007, elle est membre de jury du concours d'entrée aux écoles normales supérieures, experte pour l'Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (Aeres) et le Haut conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (Hcéres) et participe à des comités d’évaluation de sélection et d’experts en France, en Grèce et à Chypre.

Pendant le dernier mandat de présidence (2017-2021), Irini Tsamadou-Jacoberger a été vice-présidente en charge des relations internationales à l’Université de Strasbourg.

Objectifs

L’ambition principale d’Irini Tsamadou-Jacoberger au cours de ce mandat renouvelé sera de consolider une politique internationale d’établissement, fédératrice et transversale, une politique internationale de connexion et de partage pour l’épanouissement et la valorisation des étudiants, des enseignants, des enseignants-chercheurs, des chercheurs et des personnels administratifs.

La vice-présidente Europe et relations internationales a pour objectif majeur de co-construire les orientations de la politique Relations internationales (RI) avec les composantes, les unités de recherche, les services centraux mais également les acteurs du territoire. L’enjeu de cette vice-présidence sera également de valoriser l’internationalité de l’université et de renforcer son rayonnement à travers le monde. Cela pourra passer par le développement de modèle de coopération internationale en réseau, la création ou la consolidation de nouveaux modèles d’accueil et d’accompagnement pour tous les publics internationaux de l’université en mode présentiel, virtuel, hybride, par le biais de programmes courts, etc.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R