/>

Docteur Honoris Causa 2013

Cérémonie de remise des insignes

Cette cérémonie est d’abord et avant toute chose, une cérémonie solennelle de remise d’un titre universitaire, le titre le plus éminent qui puisse être décerné par notre Université.

Le titre de Docteur honoris causa a été créé en 1918 pour rendre hommage à des personnalités étrangères qui  honorent les valeurs de l’Université par leur contribution au monde des idées, de la culture, des arts ou des sciences.

Les personnalités que l’Université a choisies pour cet hommage, l’ont été en raison de leur expertise, de leurs réalisations scientifiques, de leurs œuvres artistiques mais surtout et avant tout en raison de leur engagement profond à défendre les valeurs humanistes et ce, par-delà les frontières.

En cela, elles éclairent et se font l’écho de l’ambition de l’Université de Strasbourg qui est de dépasser les frontières : entre les disciplines pour couvrir toujours plus loin le champ d’études et de recherche, entre le monde académique et la société en reconnaissant parmi les citoyens du monde, celles et ceux qui portent les mêmes valeurs qu’elle, mais surtout en faisant tomber les frontières, celles qui emprisonnent la liberté d’expression, de recherche, sans laquelle aucune œuvre créatrice, ni recherche scientifique n’est envisageable.

Aujourd’hui nous célébrons ici, à l’Université de Strasbourg, au cœur de l’Europe, les valeurs humanistes et l’engagement qui révèlent les parcours respectifs de :

  • Madame la Présidente Vaira Vike-Freiberga
  • Monsieur le Professeur Carlo Ginzburg
  • Monsieur Jafar Panahi

que nous accueillons avec honneur et fierté au sein de notre université.

Alain Beretz
Président de l'Université de Strasbourg

Vaira Vīķe-Freiberga

Née à Riga, en Lettonie, en 1937, Vaira Vike est partie en exil avec ses parents en 1945. Après 4 ans dans les camps de réfugiés en Allemagne, ses parents se fixent au Maroc, puis au Canada. Après des études à l’Université de Toronto et à McGill, Mme Vaira Vike-Freiberga est professeur de psychologie à l’Université de Montréal de 1965 à 1998. Chercheur interdisciplinaire, elle est aussi très active dans divers organismes et sociétés savantes.
Rapatriée en 1998, elle est élue présidente de Lettonie en 1999 et réélue en 2003 et joue un rôle primordial dans l’accession de son pays à l’Union européenne et à l’OTAN. Depuis 2007, elle demeure active sur la scène internationale, en tant que conférencière invitée, ainsi que membre et dirigeante de groupes de haut niveau. Elle est récipiendaire de nombreuses décorations, prix et distinctions pour ses travaux dans les sciences humaines et sociales, ainsi que pour sa pensée politique.

Carlo Ginzburg

Carlo Ginzburg est un historien spécialiste de la période moderne et historien de l'Art. Né en 1939, Européen, tant par ses origines que durant sa carrière, il s’est d’abord reconnu dans l’école des Annales fondée à Strasbourg et s’est orienté vers l’histoire des mentalités. Ses livres les Batailles nocturnes, sorcellerie et rituels agraires (1966) et L’univers d’un meunier frioulan du XVIe siècle (1976) représentent le courant italien de la « micro-analyse », nouvelle proposition de méthode historique, puis courant historiographique majeur ; à tel point que l’on a parlé d’un « effet Ginzburg » sur sa discipline. Historien du judiciaire et intellectuel engagé, il mène dans en Italie un combat nécessaire contre les excès des « années de plomb », publiant ses Considérations en marge du procès Sofri (1998). Il enseigne encore à l’UCLA (USA) et travaille sur les modalités de la connaissance en histoire, l’interaction entre l’historien et son objet, le statut de la preuve et la question de la vérité.

Jafar Panahi

Jafar Panahi est né en 1960 en Iran. Dès sa jeunesse, il se consacre au 7ème art au sens le plus large du terme : il est tout à la fois réalisateur (14 films), acteur (3 films), scénariste (7 films), monteur (9 films) et producteur (5 films) ; il est aussi un cinéaste complet abordant différents genres : documentaire, comédie dramatique, satire sociale et plus particulièrement drame.
Agé de 52 ans, Jafar Panahi, célèbre pour ses satires sociales grinçantes, est l'un des cinéastes iraniens les plus connus à l'étranger où il a reçu de nombreuses récompenses dans les plus grands festivals. Son arrestation, sa détention durant trois mois puis sa condamnation, ont suscité à travers le monde la réprobation des milieux artistiques et politiques qui se sont mobilisés pour demander l'abandon des poursuites contre le cinéaste.

Débat "Parcours d'exception : quels combats ? quels engagements ?"

En parallèle de la cérémonie, un débat public réunissant Madame Vaira Vike-Freiberga, Monsieur Carlo Ginzburg Madame Solmaz Panahi  et M. Alain Beretz s'est déroulé au Palais Universitaire. Animé par le professeur Sylvain Schirmann, Directeur de l’Institut d’études politiques de l’Université de Strasbourg ce débat est consultable sur UTV.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R