Master

Neuropsychologie et addictologie

  • Cours (CM) 24h
  • Cours intégrés (CI) -
  • Travaux dirigés (TD) -
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) -

Langue de l'enseignement : Français

Description du contenu de l'enseignement

En 2014, plus de 85% de la population française a consommé de l’alcool, près de 10% du cannabis et plus de 400 000 personnes d’autres substances illicites. Si les usages « réguliers » et « nocifs » demeurent moindres, les addictions constituent un problème de santé publique et une co-morbildité importante dont les effets cognitifs sont largement sous-estimés. Or, les troubles cognitifs peuvent entraver la prise en soin et le maintien de l’abstinence, ce qui amène de plus en plus de professionnels à s’intéresser à cet aspect.
L’objectif de cette UE est de présenter les principales addictions, les troubles cognitifs qu’elles génèrent et leur évolution dans le temps. Les définitions et généralités concernant les problématiques addictives et les différents produits seront explicitées, ainsi que le parcours de soin, le dépistage et l’évaluation neuropsychologique du patient en addictologie. Les troubles cognitifs associés seront détaillés pour la phase aigüe et pour l’usage chronique, interrogeant la problématique du diagnostic différentiel. La question des addictions et du vieillissement, de la démence sera traité ainsi que les possibilités de récupération spontanée, la potentialisation de ce phénomène via la réhabilitation cognitive mais également l’aide que peuvent apporter les thérapies cognitives et comportementales. Les éléments théoriques seront illustrés par des études de cas.

Compétences à acquérir

  • Connaitre les définitions cliniques des comportements de consommations et les principales substances psycho-actives.
  • Avoir une idée des principaux troubles cognitifs liés aux différentes addictions et de leurs évolutions ; savoir où trouver des éléments complets.
  • Pouvoir construire son bilan de manière ciblée sur les problématiques associées aux différentes substances psycho-actives et interpréter de manière pertinente et adaptée les résultats obtenus par les patients.
  • Connaitre le rôle que peut avoir le psychologue spécialisé en neuropsychologie dans le parcours de soin d’un patient en addictologie.
  • Être sensibilisé à l’impact des troubles cognitifs des substances psycho-actives sur la prise en soin du patient.
  • Être en capacité de pouvoir orienter le patient vers une intervention spécifique et ciblée (réhabilitation, TCC, entretiens etc…) prenant en compte ses aspects cognitifs

Bibliographie, lectures recommandées

  • Morel, A. et al. (2015). Aide-mémoire d'addictologie. En 49 notions. Malakoff : Dunod. 608 p. (Aide-Mémoire).
  • American Psychiatric Association. (2000). Mini DSM_IV_TR. Critères diagnostiques. Traduction française par
  • Benyamina A, Reynaud M et Aubin H-J (2013), Alcool et troubles mentaux : De la compréhension à la prise en charge du double diagnostic.
  • COPAAH (2014), Synthèse sur les troubles de l’usage de l’alcool et troubles cognitifs
  • Ritz et al. (2012) , Alcoolodépendance : Atteintes neuropsychologiques et diagnostics différentiels
  • Saxton Judith et al. (2000), Alcohol, Dementia, and Alzheimer’s disease: Comparison of Neuropsychological Profiles in Journal of Geriatric Psychiatry and Neurology (vol. 13).

Contact

Faculté de psychologie

12, rue Goethe
67000 STRASBOURG

Formulaire de contact

Responsable

Joëlle Weber

Christelle Porche

Intervenants

Joëlle Weber

Christelle Porche


MASTER - Psychologie

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R