Institut national supérieur du professorat et de l'éducation (INSPÉ)

Philosophie Générale

  • Cours (CM) 24h
  • Cours intégrés (CI) -
  • Travaux dirigés (TD) -
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) -

Langue de l'enseignement : Français

Description du contenu de l'enseignement

Le sujet écosophique
L’écosophie est un terme qui recouvre un ensemble de pensées qui cherchent à rendre compte de l’ancrage des humains dans la biosphère et de concevoir l’existence humaine de manière intégrée et non pas destructive à son égard. Dans ce contexte, la question de la forme et des puissances du sujet humain est complexe. Faut-il considérer que la subjectivité humaine est une source d’orgueil dangereuse dans la mesure où elle tend à nous extraire de notre contexte et à nous donner une position dominante, et qu’il convient donc de déconstruire la notion ? Ou bien faut-il plutôt la consolider en considérant que c’est seulement une subjectivité singulière et solidement structurée qui peut se sentir responsable et orienter son comportement différemment ? Cette ambivalence, inhérente à la philosophie de Merleau-Ponty, constituera la toile de fond du séminaire, qui consistera à examiner les conceptions de la subjectivité de plusieurs actrices et acteurs de la pensée écologique contemporaine. Il s’agira en particulier (dans l’ordre chronologique) d’Arne Næss, de Felix Guattari, de Val Plumwood et de David Abram. A travers ces différentes approches – phénoménologiques, schizo-analytiques, féministes, on verra que l’enjeu est la recherche d’une nouvelle pensée du sensible.
La validation du séminaire sera par des présentations orales de 15 minutes, soit pendant le cours sous forme d’exposés, soit sous forme d’examens oraux à la fin du semestre.

Bibliographie, lectures recommandées

Bibliographie primaire :
Abram David, The Spell of the Sensuous. Perception and Language in a More-Than-Human World (1997), trad. fr. par D. Demorcy et I. Stengers, Comment la Terre s’est tue, Paris, La Découverte, 2013.
Abram David, Becoming-Animal. An Earthly Cosmology, New York, Pantheon Books, 2010 (traduction en cours par S. Kristensen).
Guattari Félix, Chaosmose, Paris, Galilée, 1992.
Guattari Félix, Qu’est-ce que l’écosophie ?, Paris, Nouvelles Editions Lignes, 2013.
Merleau-Ponty Maurice, La Nature. Notes. Cours du Collège de France, Paris, Seuil, 1994.
Merleau-Ponty, Maurice, Le Visible et l’invisible (1964), Paris, Gallimard, 1999.
Næss Arne, Ecologie, communauté et style de vie, Editions Dehors, 2013.
Næss Arne, Une écosophie pour la vie. Introduction à l’écologie profonde, Paris, Seuil, 2017.
Val Plumwood, The Eye of the Crocodile, Canberra, Australian National University Press, 2012.
Val Plumwood, « La nature, le moi et le genre : féminisme, philosophie environnementale et critique du rationalisme », Cahiers du genre, 51, 2015, p. 21-47.

Contact

Faculté de Philosophie

7 RUE DE L'UNIVERSITE
67000 STRASBOURG
0368856460

Responsable

Stefan Kristensen


MASTER - Métiers de l’enseignement, de l'éducation et de la formation (MEEF), 2e degré

Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R