Licence

Spinoza et la critique de la métaphysique

  • Cours (CM) 24h
  • Cours intégrés (CI) -
  • Travaux dirigés (TD) 24h
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) 90h

Langue de l'enseignement : Français

Description du contenu de l'enseignement

Spinoza et la critique de la métaphysique

Les erreurs du tout-venant n’ont aucune gravité : tout le monde peut se tromper, et tout le monde le fait en prenant toujours tant soit peu ses désirs pour des réalités. Mais les erreurs et les illusions de la philosophie sont plus nocives, et moins excusables, parce que la philosophie prétend nous faire échapper à ce régime de l’illusion, et qu’elle lui en substitue un autre. Avec la philosophie, on sort d’une caverne, mais pour tomber dans une autre, et il n’est pas dit qu’on y vivra plus à l’aise, en la décorant de toutes les qualités imaginables (ordre, beauté, harmonie…). Aussi faut-il entendre un sens radicalement contestataire et anti-métaphysique l’énoncé lapidaire : « par réalité et par perfection j’entends une seule et même chose ». Lire Spinoza philosophiquement exige de reconnaître à cet énoncé le statut et le rang d’un premier principe d’une toute nouvelle science métaphysique, si tant est qu’on puisse sans contradiction appeler du nom de « métaphysique » une doctrine qui regarde toute transcendance (de Dieu, de l’âme, ou du monde) comme une pure fiction de l’imagination. Nous essayerons donc de dégager surtout la portée critique de cette pensée, et les fils qui la relient ainsi, par des voies plus ou moins détournées, aux grandes pensées critiques de la modernité : Kant, Marx, et Nietzsche.


Il est recommandé d’utiliser l’édition des Œuvres de Spinoza, sous la direction de Pierre-François Moreau, Presses Universitaires de France (1999 — ). Trois volumes parus :
I. Premiers écrits (comprenant le Traité de la Réforme de l’entendement et le Court Traité), 2009.
III. Traité Théologico-Politique (tr. P.-F. Moreau et J. Lagrée), 1999.
V. Traité Politique (tr. Ch. Ramond), 2005.
Pour les Principes de la Philosophie de Descartes / Pensées Métaph ysiques, il faut encore utiliser l’édition GF (tr. Ch. Appuhn ; Œuvres, I), de même que pour les Lettres (tr. Appuhn, Œuvres, IV, GF). Enfin, pour l’Ethique, on utilisera indifférement l’édition GF (Œuvres, III, GF) ou le texte bilingue avec la traduction de Bernard Pautrat (Points Essais n° 380, 1999)
Bibliographie secondaire :
- G. Deleuze, Spinoza, Philosophie Pratique, Les Editions de Minuit, 1981.
- F. Fischbach. La production des hommes. Marx avec Spinoza (2005, Vrin, 2014)
- M. Gueroult. Spinoza (2 tomes), Paris, Aubier, 1968, 21997.
- C. Lazzeri, Droit, pouvoir et liberté. Spinoza critique de Hobbes, Paris, PUF, 1998.
- P. Macherey, Introduction à l’Ethique de Spinoza, 5 tomes, PUF, 1994-1998.
- A. Matheron, Le Christ et le Salut des ignorants chez Spinoza (Paris, Aubier, 1971).
- A. Matheron, Etudes sur Spinoza et les Philosophies de l’âge classique. Lyon, ENS Editions, 2011.
- P.-F. Moreau. Spinoza. Etat et religion ; Lyon, ENS Editions, 2005.
- P.-F. Moreau. Problèmes du Spinozisme, Paris, Vrin, 2006.
 

Contact

Faculté de Philosophie

7 RUE DE L'UNIVERSITE
67000 STRASBOURG
0368856460

Responsable

Edouard Mehl


LICENCE - Philosophie

Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R