L’Université de Strasbourg adopte ses orientations stratégiques pour les 10 ans à venir

11/02/20

[Presse] Étudiants  [Presse] Formation  [Presse] Recherche  [Presse] Relations internationales  [Presse] Vie de l'université

Le document d’orientation stratégique de l’Université de Strasbourg 2030 a été adopté par le congrès de l’université le 28 janvier 2020, réunissant les membres du conseil d’administration, du conseil académique et du comité technique d’établissement. Il fixe le cap des dix ans à venir en termes de stratégie.

Le document d’orientation stratégique de l’Université de Strasbourg 2030 s’adresse à l’ensemble de la communauté universitaire : enseignants-chercheurs, chercheurs, personnels des bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux et de santé, et étudiants. Cette stratégie « vivante » fédère la communauté autour d’une vision commune. Il s’agit d’un document de référence dont chaque personne pourra se saisir et s’en inspirer pour inciter, élaborer ou participer à des projets inscrits dans ces orientations stratégiques et formuler de nouvelles actions concrètes. Celles-ci pourront être mises en œuvre en associant les partenaires académiques, institutionnels, socio-économiques et culturels de l’université et le réseau de ses alumni.

 

  • Quels objectifs poursuivis par l’Université de Strasbourg ?

L’Université de Strasbourg a décidé fin 2018 d’élaborer un document d’orientation stratégique pour définir sa vision et ses grandes priorités à l‘horizon 2030. L’élaboration de ce projet stratégique a été menée grâce à la participation de l’ensemble de la communauté universitaire, avec des objectifs clairement affichés :

- construire collectivement et de façon proactive l’avenir de l’Université de Strasbourg ;
- améliorer son fonctionnement sur le long terme, la rendre plus agile face à un monde en profonde mutation, où la compétitivité entre universités se déroule au niveau mondial ;
- nourrir un projet pour garantir plus que jamais la réussite des étudiants et des recherches de haut niveau.

Encore rare en France, ce type de démarche est relativement fréquente dans le monde universitaire en Europe et au-delà. Dix ans après la création de l’Université de Strasbourg (la fusion de trois universités disciplinaires en 2009), la direction de l’université a souhaité engager la communauté dans une réflexion proactive pour que celle-ci soit actrice de son propre destin. Les universités françaises sont en effet souvent réduites à réagir dans des délais contraints à des appels à projets externes ou à de nouvelles orientations nationales ou européennes.

 

  • Comment ce document d’orientation stratégique a-t-il été élaboré ?

Ce document d’orientation stratégique a été élaboré dans une démarche résolument participative, d’abord avec des groupes de réflexion puis avec la consultation « Cap 2030 » menée auprès de l’ensemble de la communauté. Les instances de l’université ont été associées à différentes étapes de cette réflexion, ont enrichi et approuvé le projet présenté lors du congrès réunis le 28 janvier 2020.
Outre les résultats de cette consultation, le texte final s’inspire également du Contrat de site des établissements associés 2018-2022, et des projets stratégiques en cours de déploiement au sein de l’Unistra tels que Epicur, Include (nouveaux cursus universitaire), Noria, les Instituts thématiques interdisciplinaires (ITI), le levier de financement IdEx, etc.

 

  • Comment ce document est-il structuré ?

Après un rappel des objectifs et de sa méthodologie d’élaboration, le document est structuré en trois parties :

- il présente d’abord une vision de l’Université de Strasbourg à l’horizon 2030 déclinée autour de 4 adjectifs pour caractériser son identité et son ambition : internationale, créative, ouverte, inclusive ;

- les grandes orientations sont ensuite formulées pour les principales missions de l’université - formation, recherche, innovation et impact sociétal - et illustrées de façon concrète mais non exhaustives ;

- la dernière partie présente les quatre leviers de transformation transversaux sur lesquels l’université entend œuvrer à long terme en complément et en appui à ces axes centrés sur les missions : engagement et participation, développement des talents, développement durable, agilité institutionnelle.

 

  • Comment ce document de référence sera mis en œuvre ?

Ce document stratégique donne des orientations et sa mise en œuvre associera l’ensemble de la communauté, que ce soit dans le cadre de grands projets institutionnels ou des multiples initiatives lancées au sein des composantes de formation, des unités de recherche et des services. Elle associera également les partenaires académiques, institutionnels, socio-économiques et culturels de l’Unistra et le réseau de ses alumni. Ce document d’orientation servira de point de repère pour élaborer le prochain Contrat quinquennal et pourra être mis à jour régulièrement en associant toujours la communauté et ses instances.
D’autre part, de la même manière qu’à travers la consultation « Cap 2030 », l’Unistra entend impulser la participation active de sa communauté pour élaborer des actions et les mettre en œuvre, et développer ainsi ces nouveaux modes de co-construction.

 

  • Comment sera-t-il diffusé ?

Un document institutionnel sera mis en forme sous l’aspect d’un livret pour acter son caractère de référence. Il sera présenté dans diverses réunions internes, à tous les niveaux de l’établissement. Il sera accessible sur la plateforme interne Ernest, l’environnement numérique et social de travail, sur le site internet www.unistra.fr, et transmis à l’ensemble des partenaires pour qu’ils soient informés des grands engagements de l’Université de Strasbourg. En effet, ce document doit servir de référence également dans le cadre des discussions avec les partenaires de l’Unistra et les financeurs. Une version anglaise sera disponible également.

 

  • A quoi et à qui va-t-il servir ?

En interne au sein de la communauté, il permet d’acter une vision commune et partagée sur l’avenir de l’université. Les orientations stratégiques permettront tout particulièrement de répondre en concordance aux grands appels à projets (AAP) à venir, notamment l’AAP IDéES du Programme d’investissements d’avenir (PIA3), sur lequel un groupe de personnes d’horizons divers travaille dès à présent. D’autres groupes de travail se sont déjà constitués au sein de l’université pour s’emparer de thématiques spécifiques : le statut d’enseignant-chercheur, la qualité de vie au travail, la responsabilité sociétale et le développement durable... Des propositions sont déjà en cours d’élaboration au sein de ces groupes.
A l’externe, il fixe un cadre de discussions face aux établissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST) partenaires que sont le CNRS, l’Inserm et l’Inria, tout comme face aux partenaires financeurs.

 

Contact presse : Christine Guillot

Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R