Un escape game au musée

16/12/2021

A défaut d’y passer une nuit, venez ouvrir les coffres et glisser des clés dans les serrures de bureaux dérobés, dans une salle habituellement inaccessible du Musée de l’Œuvre Notre-Dame. En jeu : la survie de la cathédrale de Strasbourg ! Une expérience exceptionnelle, dans un cadre unique, permise par un projet d’étudiants en médiation artistique. A découvrir aussi en ligne…

Loin de l’image d’Epinal d’un musée figé dans le passé, c’est à une redécouverte que nous convie « l’Odyssée culturelle », l’escape game conçu par la promotion 2020-2022 du master Approches des politiques des arts de la scène et de leur médiation (Apam). Ici, mettre le nez sous la table, manipuler une armoire ancienne et sa clé assortie, manifester tout haut son enthousiasme ou crier « Eurêka », c’est possible ! C’est même encouragé, pour espérer résoudre en une heure l’énigme posée à l’entrée de la pièce : l’horloge astronomique est déréglée, et c’est le fragile équilibre même de la dame de pierre qui est menacé !

Faire découvrir autrement un musée, et y faire venir un nouveau public : c’était justement l’objectif de la dizaine d’étudiants en master 1 Approche des politiques des arts de la scène et de leur médiation (Apam), de la Faculté des arts, en concevant ce projet. « Ça a tellement bien fonctionné qu’aux sessions organisées en septembre pour les étudiants, on en a rajouté de nouvelles pour tout public, lors de trois journées début décembre, raconte Mathilde Huart, l’une des conceptrices de l’animation. On a eu la bonne surprise de se rendre compte que le jeu est adapté à une large tranche d’âges ! »

Pour tous les goûts et tous niveaux

Notre petit groupe de 10 à 40 ans, venu tester l’escape game samedi 11 décembre, peut en témoigner : message codé, manipulations d’objets… Il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux de difficultés ! Au fil des énigmes à déchiffrer, on en apprend plus sur l’histoire de l’horloge astronomique ou sur la vision qu’avait Victor Hugo de la cathédrale, « prodige du gigantesque et du délicat »… qui nous contemple par la fenêtre, du haut de ses six siècles d’histoire. Difficile de faire cadre plus évocateur ! « Félicitations, vous avez résolu l’énigme posée par mon aïeul », nous félicite Camille, en long manteau de cuir noir, qui nous a accueillis et épaulés pendant toute la durée de la partie.

Game master, gradation de la difficulté des énigmes, indices concordants disséminés dans la pièce… Tous les codes de l’escape game sont respectés : esprit d’observation et de déduction sont à privilégier par rapport à la force physique, et tout est à portée de main d’un enfant de 10 ans. Sans oublier un petit zeste de magie quand l’alignement des objets permet d’ouvrir un coffre a priori fermement scellé… Le jeu, conçu dans le cadre d’un projet professionnel de médiation pour faire connaître la Carte culture, a été imaginé avec l’aide des professionnels de Dooz Escape pour le scénario, et l'Atelier des agents pour la conception des décors et des énigmes.

Face au succès et à « l’enthousiasme de l’équipe du musée », le groupe de ses concepteurs étudiants aimeraient pouvoir pérenniser l’expérience. D’autant que l’aménagement a été fait dans une salle habituellement inaccessible du Musée de l’Œuvre Notre-Dame. « Ça ne va pas forcément être très facile ces prochains temps, car nous sommes tous en stage de master 2 », glisse Mathilde. En attendant, « comme le projet a été conçu en plein confinement », vous pouvez découvrir l’expérience dans sa version en ligne.

Elsa Collobert

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
Epicur