Évaluer son niveau d’expression écrite grâce à la plateforme écri+

10/02/2021

Le projet écri+, dont l’objectif est d’améliorer l’expression écrite des étudiants, lance, mercredi 10 février, sa plateforme d’évaluation en ligne. Construite comme Pix (qui évalue les compétences numériques), la plateforme écri+ permet de repérer ses points faibles en compréhension et expression écrite (orthographe, grammaire, syntaxe, vocabulaire…) afin de les améliorer grâce à des ressources de formation mises à disposition. Elle est accessible à tous, au-delà de la communauté universitaire strasbourgeoise.

 La plupart des étudiants connaissent Pix et son environnement numérique : nous pensons que la proximité des deux plateformes aidera à l’appropriation de celle d’écri+ , explique Carole Schorlé-Stefan, co-porteuse du projet écri+, à la veille du lancement de la plateforme d’évaluation du français écrit, qui forme le cœur du projet écri+.
Cette plateforme est lancée officiellement mercredi 10 février. Elle fonctionne sur un système de questions et d’exercices portant sur des points qui couvrent la totalité des compétences du français écrit. Ces compétences sont issues d’un référentiel précis. Permettant à chaque étudiant de s’évaluer, la plateforme propose des points de cours et des exercices ciblés pour améliorer les compétences identifiées comme améliorables. Elle peut donc être utilisée à l’initiative personnelle de chaque étudiant, mais aussi à l’initiative des enseignants, qui auront même la possibilité d’évaluer les progrès de leurs étudiants via un système de tableau de bord. Libre d’accès et gratuite, la plateforme écri+ peut être utilisée par tous, particuliers, enseignants du secondaire, etc.

Elle est lancée ce jour avec plus de 2000 questions, construites sur un référentiel à plusieurs niveaux précise Carole Schorlé-Stefan. Les questions ont été élaborées par une trentaine d’enseignants, dont certains de l’Unistra. Elles sont testées en continu auprès des étudiants pour garantir leur pertinence. L’objectif est d’enrichir cette base d’un millier de questions par an, environ.

Deux autres piliers dans le projet

La plateforme d’évaluation est l’un des trois piliers du projet écri+, explique Ollivier Haemmerlé, également co-porteur du projet. La mise à disposition de ressources de formation et la certification des compétences étant les deux principaux autres piliers. Nous travaillons à la mise en place d’une certification nationale, qui est la suite logique de l’évaluation des compétences. Les premières expérimentations sont prévues à la fin du second semestre 2020/21. Quant aux ressources de formation, c’est un point bien avancé dans le projet. Un MOOC en compétences orthographiques, une soixantaine de modules, sous forme de cours ou d’exercices, sont déjà proposés sur le site d’écri+. Ils portent sur des points de grammaire, de syntaxe, d’orthographe, de lexique… Les ressources sont proposées aux établissements qui peuvent librement se les approprier et les utiliser dans leurs maquettes de formation, précise Carole Schorlé-Stefan. L’animation d’une communauté d’enseignants, autour du partage d’expérience et de l’échange de pratiques vient compléter le dispositif.  C’est très intéressant pour la communauté, notamment pour les enseignants, nombreux, dont le développement des compétences en français n’est pas le cœur de métier.

À un horizon plus lointain, nous souhaitons que le projet monte en puissance, conclut Ollivier Haemmerlé : continuer à produire des ressources, mais aussi toucher davantage d’établissements français, et francophones (belges, québécois…), toucher des publics en formation continue, et peut-être un jour adapter le dispositif au français langue étrangère.

Encore du pain sur la planche…

Caroline Laplane

 

écri+ est un projet national porté par l’Université Ouverte des Humanités (UOH) et financé par le PIA3 : une aide de 9 332 000€ sur les 18 385 244€ de budget du projet a été consentie sur 10 ans. Le projet réunit un consortium de 24 partenaires à ce jour (établissements de l’Enseignement supérieur et de la recherche et partenaires techniques). L’UOH est hébergée par l’Université de Strasbourg et par conséquent, c’est aussi le cas d’écri+. Le projet a été lancé il y a bientôt 3 ans au printemps 2018.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R