Une envie de partir en mobilité : foncez !

Information importante

Cette actualité a été archivée. Les informations qui y figurent sont peut-être devenues obsolètes depuis sa publication. 

12/09/14

Formation Vie des campus 

Entre 2009 et 2012, 2 323 étudiants strasbourgeois sont partis grâce au programme Erasmus. Une expérience enrichissante plébiscitée par les étudiants de l’université qui, loin de se limiter à l’Europe, partent aux quatre coins du monde.

Le site « Statistics for all » a mis en ligne le classement des universités en fonction du nombre de mobilités Erasmus réalisées (études ou stages). Dans ce classement, l'Université de Strasbourg arrive en première place en termes d'effectifs cumulés depuis 20091, un chiffre qui place l'Université de Strasbourg en première place dans le classement des universités les plus mobiles de France, juste devant les universités de Nantes et de Poitiers. Chaque année, entre 500 et 650 étudiants strasbourgeois passent une partie de leurs études ou effectuent leurs stages dans le reste de l'Europe.
Ce classement ne recense que les échanges dans les pays européens mais l'Université de Strasbourg envoie chaque année des étudiants dans les quatre coins du monde grâce à ses nombreux accords inter-universitaires et à ses réseaux partenaires2. En 2013-2014, pas moins de 1 226 étudiants de l'Université de Strasbourg ont fait le choix de partir dans un établissement partenaire à travers le monde. L’Allemagne est le premier partenaire de l’Unistra en termes de mobilité : en 2013-2014, l’université a accueilli 207 étudiants allemands (sur 1427) et 297 étudiants strasbourgeois ont choisi l’Allemagne pour suivre une partie de leur cursus.

A noter, les candidatures pour partir en mobilité Erasmus au deuxième semestre de l’année 2014-2015 sont ouvertes jusqu’au 21 septembre prochain.

Découvrir l’ensemble des programmes d’échanges proposés par l’université.

Louise Lenoble, étudiante en médecine, est de retour après une année passée à Prague en République tchèque :
« J’ai toujours voulu partir étudier un an à l’étranger. J’ai choisi Prague car j’y ai trouvé toutes les équivalences ECTS mais aussi parce que les cours y étaient dispensés en anglais, langue dans laquelle je cherchais à m’améliorer.
J’ai découvert une autre approche des études en médecine. Cette année a tout simplement été la plus enrichissante de mes 21 ans. J’ai pris confiance en moi, j’ai appris à me débrouiller dans un pays dont je ne connaissais pas la langue. J’ai découvert de nombreuses cultures étant donné que je vivais avec des étudiants internationaux
Il ne faut pas hésiter à partir en mobilité. Avant de partir, j’ai eu des moments de doute mais je suis contente de ne pas avoir changé d’avis. »

Perrine Mietkiewicz, étudiante en Langues étrangères appliquées, est de retour après avoir passé sa troisième année de licence à Dublin en Irlande :
« Dans mon cursus, la mobilité n’est pas obligatoire mais j’ai tout de même choisi de profiter des échanges Erasmus pour parfaire mon anglais. Je connaissais déjà Dublin pour y être déjà allée 5 fois mais cette expérience d’une année sur place m’a permis d’acquérir une autonomie et une force de caractère plus grandes. J’ai découvert diverses cultures, un autre enseignement, etc.
Si l’idée vous traverse l’esprit de partir en mobilité, foncez. Il y a toujours énormément de soutien sur place, vous n’êtes jamais seul. L’important est de bien se renseigner avant de partir pour ne pas avoir de surprise. »

 

1 L’année 2008 n’est pas prise en compte étant donné que l’entité Université de Strasbourg n’existait pas encore.
2 430 établissements partenaires en Europe et 179 en Afrique, Amérique, Asie et Océanie.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R