Résidence de Mathilde Monnier - 2020

« Déroutes chorégraphiques avec Mathilde Monnier » janvier - mai 2020

Mathilde Monnier, artiste chorégraphe de renommée nationale et internationale, est en résidence à l’Université de Strasbourg de janvier à mai 2020, sur la thématique de « la marche », en partenariat avec de nombreuses structures culturelles.

Présentation

Ce projet de résidence à l’Université de Strasbourg a pour objet de déplier les enjeux esthétiques, politiques et historiques à partir d’un geste élémentaire, celui de la marche, thème qui s’inscrit dans l’histoire de la danse contemporaine à travers des formes militantes, politiques mais aussi dans des explorations plus expérimentales, proches de mouvements du quotidien.

Mathilde Monnier revient ici sur sa pièce Déroutes et ré-ouvre une réflexion sur « la marche » à la fois dans l’histoire des arts visuels, où sa place - indéniable - a alimenté et forgé le travail de nombreux artistes, et en questionnant aussi la manière dont ce mouvement a ouvert et traversé une multitude infinie de gestes créatifs, d’expérimentations et d’explorations toujours très à l’œuvre aujourd’hui et dans d’autres disciplines.

Créée en 2002, la pièce chorégraphiée, Déroutes (extrait vidéo), inspirée par le Lenz de Büchner, faisait de la marche un élément fondateur et constitutif du mouvement des 13 danseurs qui se déployaient sur scène. Marcher et danser, ou marcher vers la danse, ces deux modes d’être au monde apparemment antagonistes venaient dialoguer et formaient le soubassement du spectacle.
Marcher n’est-ce pas déjà danser ?
(Note d’intention de Mathilde Monnier, programme pour résidence à l’Université de Strasbourg.)

Cette résidence est portée par la Faculté des arts et le Laboratoire de recherche "Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques" (ACCRA), avec le soutien du Service universitaire de l’action culturelle et de l’Initiative d'excellence (IdEx) - programme "Université & Cité" de l'Université de Strasbourg, en partenariat avec POLE-SUD CDCN, le CCN/Ballet de l'Opéra national du Rhin, la Bibliothèque nationale et universitaire, le Théâtre national de Strasbourg, les Cinémas Star, le Centre national de la dans et la compagnie MM.

.................

Programme

À destination des étudiants, des artistes, des professionnels et amateurs, des enseignants-chercheurs et des apprenants, des danseurs et non-danseurs ou du grand public, de nombreuses actions sont proposées tout au long de cette résidence.

Sur le campus universitaire ou dans les structures culturelles strasbourgeoises partenaires du projet, sont prévus de janvier à mai 2020 différents temps de rencontres, conférences, projections, workshops, performances, colloque…  

JANVIER

  • Lundi 27 janvier | 20h | Cinéma Star

Projection du film Vers Mathilde de Claire Denis, suivie d’une rencontre avec Mathilde Monnier et Claire Denis, animée par Benjamin Thomas et Célia Kadouche
→ réservation sur place ou en ligne sur cinema-star.com : http://bit.ly/2uiUoKc (tarif Carte culture, tarifs habituels des Cinémas Star)
→  Bande d'annonce : http://bit.ly/2NMWlFA

« Ce film est une histoire de rencontre et d’échange, rencontre et fusion de deux arts, le cinéma et la danse. Et surtout de deux femmes, Claire Denis et Mathilde Monnier, qui dans leur commune façon d’appréhender le corps, d’en magnifier ses mouvements et de le rendre au centre du monde, se ressemblent »

  • Mercredi 29 janvier | 18h30 | Auditorium de la BNU

Conférence #1 du cycle « Déroutes ou la marche en danse » avec Mathilde Monnier, Jean-Luc Nancy (philosophe), Rodolphe Burger (compositeur) et Simon Delétang (metteur en scène et comédien) + mini concert
→ entrée libre, sur réservation en ligne uniquement (bnu.fr)

Leurs échanges porteront sur le Lenz de Büchner qui a servi de point de départ à l'oeuvre de Mathilde Monnier, Déroutes. Cette rencontre sera également l'occasion d'un mini concert exceptionnel de chansons de Rodolphe Burger autour du projet Lenz (mené en collaboration avec Jean-Luc Nancy).

FÉVRIER

  • Mercredi 12 février | 18h30 | Auditorium de la BNU

Conférence #2 du cycle « Déroutes ou la marche en danse » avec Mathilde Monnier, David Le Breton (sociologue) et Irène Filiberti (dramaturge et critique)
→ entrée libre, sur réservation en ligne uniquement (bnu.fr)

La conférence portera sur les usages et pratiques de la marche dans l'histoire de la danse, la philosophie et, plus largement, les sciences humaines.

  • Jeudi 13 février | 18h30 | Amphithéâtre AT9, bâtiment Atrium, Université de Strasbourg

Conférence sur Fernand Deligny (avec projection d’un court métrage) par Catherine Perret (philosophe et professeure d’histoire des arts modernes et contemporains, Université Paris 8) avec Mathilde Monnier
→ entrée libre

MARS

  • Mardi 03 mars | 18h30 | Auditorium de la BNU

Conférence #3 du cycle « Déroutes ou la marche en danse » avec Mathilde Monnier, Bruno Bouché (chorégraphe directeur du CCN/Ballet de l’OnR) et Gérard Mayen (journaliste et critique en danse)
→ entrée libre, sur réservation en ligne uniquement (bnu.fr)

AVRIL

  • Samedi 04 avril | 15h | Auditorium de la BNU

[ANNULÉ]

Table ronde « Le répertoire au sein des compagnies indépendantes ? » avec les chorégraphes Mathilde Monnier, Catherine Diverrès, Béatrice Massin et Olga Mesa
→ entrée libre, sur réservation en ligne uniquement (bnu.fr)

Ce rendez-vous va explorer les enjeux de la constitution du répertoire dit contemporain : entre rupture et continuité, appropriation, écriture et relecture. Parce que cette notion ne se limite pas aux œuvres classiques, et qu’il s’agit d’une question très récente, le répertoire est une notion à prendre au sens large, et dont les enjeux historiques et économiques sont on ne peut plus actuels. Les productions des compagnies indépendantes diffèrent de celles des Ballets, et tendent à répondre autrement à des impératifs de transmission et de création, au cœur de ce qui fonde le spectacle vivant.

Initiée par le Ballet de l’OnR avec le festival EXTRADANSE de POLE-SUD, CDCN Strasbourg

  • Mardi 07 et mercredi 08 avril | 21h | POLE-SUD, CDCN

[ANNULÉ]

Please, Please, Please : nouvelle création de La Ribot, Mathilde Monnier et Tiago Rodrigues
→ réservation : billetterie.pole-sud.fr

Depuis un premier spectacle créé en 2008 et qui a fait date dans les mémoires, Gustavia, Mathilde Monnier et Maria La Ribot ont scellé une sorte de patrimoine commun. On les retrouve ensemble dix ans plus tard dans Please, Please, Please. Selon les propres termes du metteur en scène Tiago Rodrigues qui les a rejoint pour cette nouvelle aventure : « Elles sont comme deux sœurs artistiques avec leurs codes implicites ». On peut y ajouter qu’elles font mouche avec leurs jeux de mots et de corps, leurs prises de paroles étonnamment décalées mais si expressives dans leur adresse au public. Et c’est tout l’intérêt de Please, Please, Please que de déployer cette forme de dialogue spécialement imaginée en pensant aux jeunes générations.

Sur scène rôde le fantôme de Kafka. Mais la sensation d’inquiétude collective qui en émane y prend des tonalités plus légères et malicieuses. Porteuses ou emportées par cette fable d’aujourd’hui composée d’une dizaine d’histoires courtes, le tandem féminin de renom formé par Mathilde Monnier et La Ribot court, bat la cadence et tour à tour s’effondre, se cache ou se dévoile. Métamorphosées par la mise en scène de Tiago Rodrigues, les deux artistes semblent ainsi sceller une sorte de pacte pour interroger ensemble l’urgence du monde à venir, échangeant leurs rôles respectifs ou imaginant entre autre de radicaux échanges entre mère et fille.

Tantôt discursif ou performatif, le propos du dramaturge portugais et des deux chorégraphes circule entre différents mondes, parfois absurde et fantastique, il est aussi inquiet et politique. Il rend compte de la vision ambivalente que le trio porte sur le monde, interrogeant notamment les dangers de la soumission et la nécessité du refus. Il semble que la métamorphose devienne ici un principe d’émancipation, une manière de faire face à notre époque et d’accueillir la lutte désespérée des nouveaux insoumis.

France, Espagne, Suisse, Portugal / Duo / 90'

Tarifs : 6 > 22 euros

Présenté par POLE-SUD dans le cadre du festival EXTRADANSE

  • Jeudi 16 avril18h30 | Amphithéâtre AT9, bâtiment Atrium, Université de Strasbourg

Projections d’extraits de films sur la marche en danse, issus des collections de la Cinémathèque de la danse/ Centre national de la danse et lecture-débat avec Stéphane Bouquet (écrivain, scénariste et critique de cinéma)
→ entrée libre

MAI

  • Du lundi 18 au mercredi 20 mai | MISHA, Université de Strasbourg

Colloque et ateliers de pratiques sur la marche dans les arts de la scène
« Des marches et des routes, démarches et déroutes. De la marche dans les arts du spectacle » 
→ programme à venir, disponible sur le site accra-recherche.unistra.fr

Dans le cadre de la résidence Déroutes chorégraphiques avec Mathilde Monnier, le colloque « Des marches et des routes | Démarches et déroutes – De la marche dans les arts du spectacle » suggère le déplacement en combinant aux communications théoriques une série d’ateliers de pratiques artistiques. Animés par des professionnels (auteur, metteur en scène, mime ou chorégraphe), ces ateliers de deux heures s’ouvrent aux étudiants comme aux chercheurs pour une exploration par la pratique du thème de la marche.

Organisé par la Faculté des arts et le laboratoire de recherche ACCRA de l’Université de Strasbourg

.................

Appel à participation : Workshop "Déroutes" [inscriptions closes]

Dans le cadre de la résidence de Mathilde Monnier à l’Université de Strasbourg (de janvier à mai 2020), une série de 4 workshops consacrés à la marche (thématique de la résidence) est proposée par l'artiste chorégraphe entre janvier et avril 2020, à partir de sa pièce Déroutes (créée en 2002).

Cet appel à participation aux workshops "Déroutes" avec Mathilde Monnier s’adresse à tou•te•s les étudiant•e•s de l’Université de Strasbourg (tous niveaux et toutes facultés confondus) et ne nécessite aucun prérequis en danse.

Modalités de candidatures :

  • Les candidatures sont closes. Une réponse sera apportée aux candidat•e•s le vendredi 15 janvier 2020 au plus tard.
  • Le nombre de places disponibles étant limité à 30 étudiant•e•s, les candidatures seront sélectionnées sur lettre de motivation et CV (1000 caractères maxi).

Attention : il est impératif de participer à l’ensemble de 4 sessions des workshops (voir calendrier ci-après). La participation donne droit à un justificatif d’absence (aux jours et horaires des workshops), permettant aux étudiant•e•s de ne pas être pénalisé•e•s par leur composante. Il appartiendra néanmoins aux étudiant•e•s de récupérer par leur propre soin l’ensemble des cours manqués.

Calendrier des  workshops :
·
1ère session : 28 et 29 janvier 2020 (accueil en demi-groupe)
· 2ème session : 11, 12, 13 et 14 février 2020
· 3ème session : 2 et 3 mars 2020
· 4ème session : 14, 15, 16 et 17 avril 2020

Horaires et lieux : tous les workshops ont lieu de 14h à 18h, dans les locaux de POLE-SUD CDCN (1, rue de Bourgogne – 67100 Strasbourg).

.................

Biographie de Mathilde Monnier

Après une expérience de danseuse dans plusieurs compagnies en France et aux États-Unis, Mathilde Monnier s'intéresse très jeune à la chorégraphie, elle alterne des créations de groupe et des créations solos, duos. De pièce en pièce, elle déjoue les attentes en présentant un travail en constant renouvellement. Ses questionnements artistiques sont liés à des problématiques d'écriture du mouvement en lien avec des questions plus larges comme "l'en commun", le rapport à la musique, la mémoire. Sa nomination à la tête du Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc-Roussillon en 1994 (qu’elle dirige pendant 20 ans) marque le début d'une période d'ouverture vers d'autres champs artistiques ainsi qu'une réflexion en acte sur la direction d'un lieu institutionnel et son partage.

Ses spectacles comme Pour Antigone, Déroutes, Les Lieux de là, Surrogate City, Soapéra, Gustavia et El Baile… sont invités sur les plus grandes scènes et festivals internationaux. Elle alterne la création de projets qu'elle signe seule avec des projets en co-signature rencontrant différentes personnalités du monde de l'art : Katerine, Christine Angot, La Ribot, Heiner Goebbels...

De janvier 2014 à juin 2019, elle dirige le Centre national de la danse tout en poursuivant son travail d’artiste. Depuis peu, elle se consacre à nouveau entièrement à la création..

http://mathildemonnier.com/

©CND, Tristan Jeanne-Valès

Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R