Métakiosque, une œuvre d’art sur le campus central

Information importante

Cette actualité a été archivée. Les informations qui y figurent sont peut-être devenues obsolètes depuis sa publication. 

24/04/15

Université Vie des campus 

Le Service universitaire de l'action culturelle a lancé en 2014 un projet polymorphe qui doit accompagner la transformation du campus et animer le nouveau parc central. Nom de code de l’opération : Mon campus est un jardin. Les ambitions affichées de ce projet impliquaient que se pose, à un moment ou à un autre, la question de la présence physique d’œuvres et d’installations artistiques dans ce nouvel espace.

Aussi, le comité de suivi du levier socio-culturel de l’Idex a-t-il fait le choix de lancer un appel à des artistes pour qu’ils imaginent, chacun à leur manière, comment l’art pourrait investir ce nouvel espace et donc le campus de demain. 

Un jury composé de 15 personnes a sélectionné mercredi 22 avril l’œuvre de Séverine Hubard qui doit venir habiter le nouveau campus central de l’université. Sylvie Blocher, Séverine Hubard et Hélène Mugot, les trois artistes présélectionnées par le comité, ont travaillé depuis le mois de janvier dernier sur des installations qui chacune à sa manière révélerait l’identité de l’université. Sylvie Blocher a pensé une œuvre monumentale avec laquelle chacun pourrait intervenir : l’œuvre créerait ainsi sur le campus un espace de libre expression. Hélène Mugot a imaginé une œuvre contemplative qui fasse écho à l’histoire de l’université et à sa proximité au Rhin. Séverine Hubard, la lauréate, a voulu une œuvre évolutive et ludique où chacun retrouve son âme d’enfant : elle a imaginé un kiosque transformable qui évoluerait au gré des saisons et où l’on pourrait tantôt se réfugier, se prélasser ou converser.

Le jury a choisi Séverine Hubard pour sa capacité à étonner et à montrer de l’université sa dimension fédérative et humaine. Son Métakiosque est une oeuvre joyeuse par ses couleurs et ses formes, elle a plu – et on espère qu’elle plaira – car il est important aujourd'hui de savoir se réjouir. It is a happiness to wonderIt is a happiness to dream … comme le chantait Edgar Allan Poe dans “Morella”. Avant d’être installée, l’oeuvre doit maintenant passer par les arcanes de l’étude technique. Si tout va bien et si les commissions donnent leur aval, elle sera installée au cours de l’année 2015-2016 sur le parc central.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R