Le temps d’un week-end, les musées universitaires se font laboratoires d’idées

28/10/21

Vie des campus 

Davantage plutôt réservé aux domaines de la santé ou de la tech, le format « hackhaton » (marathon de programmation, initialement) investit les musées. A Strasbourg, Museomix, premier événement du genre, investira le Jardin des sciences (JDS), les 5, 6 et 7 novembre. Avec pour objectif de dynamiser les collections des musées universitaires, pour une meilleure appropriation par le public.

Ouverture, expérimentation, partage. Trois mots qui résument la philosophie de Museomix, aussi contenue dans son slogan, « People make museums ».

Muséomix, c’est quoi ?

Le premier Museomix s’est déroulé il y a dix ans, au Musée des arts décoratifs de Paris. L’enjeu : inviter le public à s’approprier un musée pour réinventer sa médiation, mieux connaître ses équipes et travailler en bonne intelligence avec les autres corps de métiers.

Depuis, le phénomène Museomix a pris de l’ampleur : il touche plus de 1 000 participants chaque année, dans plusieurs pays du monde.

Museomix est aujourd’hui une marque déposée afin de garantir son format et son esprit.

Il s’agit aussi d’un réseau inclusif, qui se constitue par le biais de ses membres actifs, de pair à pair, de bouche à oreille.

Comment ça se passe à Strasbourg ?

Graphistes, développeurs, codeurs, médiateurs, communicants : qu’ils soient étudiants, professionnels, amateurs éclairés… un appel à été lancé aux volontaires dotés de ces compétences.

Au total, une trentaine de personnes, qui plancheront pendant deux jours pour identifier idées, concepts, projets, objets répondant à un certain nombre de problématiques identifiées.

Parmi celles-ci : Comment faire du musée un vecteur de lien social ? Comment faire tomber les barrières pour faire venir le public dans un musée universitaire ?

Pour sa première édition strasbourgeoise, Museomix, qui a pris la forme d’une association dans la capitale alsacienne, s’est naturellement associé avec le Jardin des sciences, doté de collections riches et variées.

Il faut dire que leur objectif, celui d’appréhender les sciences de manière ludique et créative, se rejoint.
Quels musées sont concernés ?

Trois musées dotés de riches collections universitaires ont été identifiés comme terrains de jeu pour Museomix : celui de sismologie (jardins de l’université), celui de minéralogie (rue Blessig) et celui de paléontologie (dans l’Institut de géologie, rue Blessig).

Autres problématiques à explorer : Comment conserver et exposer des pièces instables et fragiles ? Comment valoriser des collections dont 60 % dorment en réserve ?

Comment participer ?

La majorité des groupes sont déjà constitués, mais vous pouvez vous proposer pour compléter l’équipe des « têtes chercheuses » des 5 et 6 novembre.

Surtout, rendez-vous dimanche 7 novembre, de 14 h à 19 h, pour venir tester les prototypes et échanger avec les concepteurs, avec des restitutions notamment sous forme de vidéos !

  • Museomix, première édition, du 5 au 7 novembre
  • Journée « grand public » le 7, à l'Institut de géologie, rue Blessig, et au Musée de sismologie, dans les jardins de l’université
  • Entrée libre, sur présentation du pass sanitaire
  • Contact : museomixalsace@gmail.com
  • En savoir plus sur le site de Museomix
Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R