Le Bus Euraxess fait halte à l’Unistra le 10 avril

Information importante

Cette actualité a été archivée. Les informations qui y figurent sont peut-être devenues obsolètes depuis sa publication. 

14/03/14

À la une Entreprise / partenaire 

Focus sur le bureau d’accueil des chercheurs étrangers à l'Unistra - labellisé Euraxess : un soutien logistique à plus de 600 chercheurs chaque année.

Pour le dixième anniversaire du programme Euraxess, un bus, diligenté par la Commission européenne, fait étape à Strasbourg le 10 avril pour sensibiliser les étudiants en master, en doctorat, les jeunes chercheurs aux carrières de la recherche, aux possibilités de mobilité entrante et sortante. L’occasion de faire un focus sur le poste de responsable du bureau d’accueil des chercheurs étrangers, labellisé Euraxess, rattaché à la direction de la recherche et « incarné » par Marie Déroche.

Le réseau Euraxess a été créé par la Commission européenne en 2004. Il s’agit d’un réseau de centres de services destinés à faciliter l’accueil et l’installation des chercheurs étrangers  et de leurs familles. Il existe en général un centre par région, souvent au sein d’une université : le centre Euraxess Alsace a pris place initialement au sein de l’Université Louis Pasteur. Après la fusion, il a été intégré à la Direction de la recherche. La délégation régionale du CNRS accueille également une antenne Euraxess.

Marie Déroche « incarne » l’accueil des chercheurs étrangers hors Union européenne

Marie Déroche occupe ce poste depuis septembre dernier. « Il se construit autour de deux grandes missions : accueillir les chercheurs, faciliter leurs démarches administratives, (pour l’essentiel pour l’obtention du titre de séjour), les conseiller sur le reste (logement, emploi du conjoint, école pour les enfants, etc…) ; et informer et conseiller les laboratoires ou les autres services de l’université sur les démarches à accomplir pour accueillir un chercheur étranger. Je suis aussi l’interlocuteur privilégié de la Préfecture et de l’Office français de l’immigration et de l’intégration pour ces publics

La Maison universitaire internationale : l’opportunité d’un projet ambitieux 

Marie s’occupe à ce jour d’environ 600 chercheurs étrangers non-communautaires : Chinois, Indiens, Mexicains, Brésiliens, Japonais, Algériens, Libanais…  70 nationalités différentes. 400 d’entre eux sont doctorants avec un titre de séjour scientifique (c’est-à-dire des doctorants ayant un contrat de travail avec l’Unistra, la CNRS ou l’Inserm), et 200 sont post-doctorants. Ils sont là pour quelques mois ou quelques années, avec des situations chaque fois très différentes : un projet personnel, professionnel, une histoire spécifique, une grande variété d’individus. « C’est ce qui m’intéresse », précise Marie, qui souligne la gentillesse et l’amabilité de ce public, qui porte aussi parfois, un peu d’anxiété liée à la peur de ne pas obtenir de titre de séjour.

Le bureau d’accueil va prendre une nouvelle dimension avec l’ouverture, normalement à la rentrée 2015, de la Maison universitaire internationale. Marie Déroche et sa collègue Sandra Rebel de la Direction des relations internationales travaillent activement à la construction d’un projet ambitieux de centre de mobilité entrante et sortante. « On espère mettre en place des services plus performants pour les étudiants et chercheurs étrangers (qui seront les usagers de la MUI), avec un vrai projet d’animation (conférences, événements, manifestations culturelles et artistiques, expo). » A suivre.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R