Avant l'arrivée en France

Ressortissants de l'Union européenne

Le jeune chercheur n'a pas besoin de solliciter un visa. Il suffit de se munir d'une pièce d'identité en cours de validité (passeport, carte d'identité).

Ressortissants d'un pays hors UE

  • Si le jeune chercheur n'est pas salarié en France : demander un visa « étudiant » (CESEDA L313-7). Exemple : bourse gouvernement français, bourse gouvernement étranger ou salaire pays d'origine...)
  • Si le jeune chercheur est salarié en France (rémunération versée par l'Université, le CNRS ou l'INSERM) : demander un visa « scientifique » (CESEDA L313-8).

Pour l'obtention du visa « scientifique », demander une « convention d'accueil » auprès de l' employeur.

Si le jeune chercheur rencontre des difficultés pour l'obtention de son visa, il peut demander à la personne qui l'accueille en France d'envoyer une lettre à l'attaché culturel de l'Ambassade de France dans son pays. Ce dernier pourra vous aider à obtenir votre visa plus facilement.

Ambassades et consulats français à l'étranger

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R