Le président de l'Université de Strasbourg appelle l'Etat français à soutenir Pinar Selek, victime d'une injustice

05/07/22

[Presse] Relations internationales 

Michel Deneken, président de l’Université de Strasbourg appelle l’État français à exprimer un soutien fort et à assurer la protection de Pinar Selek, sociologue et écrivaine condamnée à la prison à perpétuité le 21 juin 2022 pour avoir énoncé des vérités contraires à l’idéologie dominante des actuels dirigeants de la Turquie.

Pinar Selek : l’injustice continue

 

Notre université a accordé la protection académique à la sociologue turque Pinar Selek lorsque, condamnée par la justice de son pays pour avoir prétendument commis l’attentat du marché aux épices d’Istanbul en 1998, elle cherchait un lieu pour poursuivre ses recherches. C’est dans un laboratoire de notre université qu’elle a soutenu sa thèse en mars 2014 sur les mouvements contestataires et leur répression en Turquie. Quelques mois plus tard, son procès reprenait et concluait à un quatrième acquittement. Son innocence éclatait enfin au grand jour. Mais la justice turque l’entendit d’une autre oreille et demanda, sitôt l’acquittement prononcé, que la Cour suprême statuât.

Pendant près de trois ans, ce fut d’abord l’attente jusqu’à ce que le procureur requît la prison à perpétuité en 2017, puis le silence. Pinar Selek eut la chance de pouvoir continuer sa carrière académique d’abord à Lyon, puis à l’Université de Nice-Côte d’Azur où elle fut nommée maîtresse de conférences. En 2017, notre pays lui accorda la nationalité française. Pinar Selek est non seulement une sociologue de premier plan, mais aussi une écrivaine de grand talent. Quant à ses prises de position, elles sont toujours animées par la même justesse et le même courage, dénonçant la répression des minorités kurdes, arméniennes et LGBTQI+ en Turquie, et dans le monde.

En France, Pinar Selek a trouvé l’espace pour s’exprimer ; à Strasbourg, elle a trouvé le cadre pour poursuivre ses recherches et les soutiens pour mener son combat. Son parcours est exemplaire ; il incarne aujourd’hui les valeurs de notre recherche : libre, juste et indépendante. C’est la raison pour laquelle nous n’avons jamais cessé de la soutenir durant toutes ces années, par le biais de notre comité de soutien universitaire.

Le 21 juin 2022, la Cour suprême de Turquie est sortie de son silence. Elle exige que Pinar Selek soit condamnée à la prison à perpétuité. Cet énième rebondissement d’un procès à rallonge, qui revient sur l’acquittement prononcé en décembre 2014, constitue une nouvelle attaque contre la liberté d’expression des chercheurs. Elle vise à intimider toutes celles et tous ceux qui, par leur recherche, viendraient à énoncer objectivement des vérités contraires à l’idéologie dominante des actuels dirigeants de la Turquie. Elle s’inscrit dans le prolongement des radiations en masse qui eurent lieu après la pétition des chercheurs pour la paix en 2016. Elle nous rappelle que la liberté est un bien précieux, et qu’à travers Pinar Selek, ce sont les valeurs de notre université que nous défendons. C’est la raison pour laquelle j’appelle l’État français à exprimer un soutien fort et entier à Pinar Selek et à assurer sa protection sur notre territoire.

Michel Deneken, président de l’Université de Strasbourg

 

 

Contact presse : 

Université de Strasbourg : Alexandre Tatay - Attaché de presse / +33.6 80 52 01 82 / tatay@unistra.fr

Réseaux et partenaires de l'Université de Strasbourg

Logo Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Logo de la Fondation Université de Strasbourg
Logo du programme France 2030
Logo du CNRS
Logo de l'Inserm Grand Est
Logo du programme HRS4R
Logo du réseau Udice
Logo de la Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
Logo de EUCOR, Le Campus européen
Logo du réseau Epicur