La recherche

Structuration de la recherche

70 unités de recherche 1 unité de service et de recherche 6 unités mixtes de service qui se répartissent dans trois grands domaines disciplinaires :

  • Domaine I : Droit, économie, gestion et sciences humaines et sociales (30 unités)
  • Domaine II : Sciences et technologies (17 unités)
  • Domaine III : Vie et santé (30 unités)

6 structures fédératives de recherche (dont 3 en partenariat avec le CNRS)

 

Répartition des unités de recherche

Partenariat

Des partenariats forts avec les organismes de recherche : 62,5 % des unités de recherche sont associées à un ou plusieurs établissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST) : CNRS, Inserm, Inra.

Personnel

Personnel permanent affecté aux unités de recherche :

  • 1 590 personnes des EPST dont 646 chercheurs et 944 ingénieurs, techniciens, administratifs (ITA)
  • 1 740 personnes de l’Université de Strasbourg dont 1 445 enseignants-chercheurs et 295 Biatss

Soit un total de 3 330 personnes dont 2 091 chercheurs et enseignants-chercheurs et 1 239 ITA et Biatss.

Reconnaissance académique de la recherche (en activité)

  • 5 prix Nobel en activité :
    • Jean-Pierre Sauvage, chimie (2016)
    • Martin Karplus, chimie (2013)
    • Jules Hoffmann, physiologie-médecine (2011)
    • Richard Schrock, chimie (2005)
    • Jean-Marie Lehn, chimie (1987)
  • 1 prix Kavli : Thomas Ebbesen, nanosciences (2014)
  • 1 membre de l’Académie française : Jules Hoffmann (2012)
  • 20 membres de l’Académie des sciences
  • 5 membres de l’Académie des inscriptions et belles lettres
  • 1 membre de l’Académie des technologies
  • 54 membres de l’Institut universitaire de France : 24 juniors, 30 seniors
  • Lauréats de European Research Council (ERC) : 37 juniors, 25 seniors
  • 4 médailles d’or CNRS :
    • Thomas Ebbesen (2019)
    • Jules Hoffmann (2011)
    • Jean-Marie Lehn (1981)
    • Pierre Chambon (1979)
  • 1 médaille de l’innovation CNRS : Sylviane Muller (2015)
  • 22 médailles d’argent CNRS dont 2 en 2019 :
    • Alberto Bianco, Institut de biologie moléculaire et cellulaire (IBMC)
    • Jean-François Nierengarten, Laboratoire d’innovation moléculaire et applications (Lima)
  • 44 médailles de bronze CNRS dont 2 en 2019 :
    • Mayeul Collot, Laboratoire de bioimagerie et pathologies (LBP)
    • Aline Nonat, Institut pluridisciplinaire Hubert-Curien (IPHC)
  • 12 médailles de cristal CNRS
  • 3 Human Frontier Awards

Formation doctorale

10 écoles doctorales au sein d’un collège doctoral de site

5 écoles doctorales co-accréditées et 2 accréditées en délivrance conjointe avec l’Université de Haute-Alsace

2 157 doctorants inscrits dont :

  • 55 % de nationalité française et 45 % de nationalité étrangère
  • 53 % d'hommes et 47 % de femmes

395 docteurs en 2020

Contrats de recherche et valorisation

Montant de la dotation 2020 de l’Université de Strasbourg affecté aux moyens recherche (unités de recherche et formation doctorale) : 5,2 M€

Montant des recettes (fonctionnement et investissement) relevant du périmètre recherche de l’Université de Strasbourg (hors contrats EPST) en 2020 :

  • 26,14 M€ de financements institutionnels (ministères, collectivités, ANR, UE, autres financements nationaux et internationaux) dans un cadre contractuel et d'autres recettes
  • 7,9 M€ de recettes relevant du périmètre de la valorisation (prestations de service, soutien à l'innovation, convention de recherche...)

 

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R