Avec l’exposition « Regards en construction », des diplômés de la Hear nous apprennent à voir autrement

02/06/2021

Jusqu’au 12 juin*, venez découvrir le travail de dix jeunes diplômés de didactique visuelle, au Syndicat potentiel ! L’expérience vaut le détour. La promotion des diplômés 2020 de la Haute école des arts du Rhin (Hear) prend sa revanche sur une fin d’année Covid difficile qui ne leur a pas permis de présenter leurs travaux, en organisant cet événement de médiation scientifique et culturelle.

Du juriste abordant les questions de harcèlement sexuel à l’anthropologue spécialisé dans les peuples sibériens, chacun des dix artistes exposant a eu l’occasion de collaborer avec un expert d’un domaine différent. Chaque œuvre a donc vocation à faire réfléchir, et à permettre au public de se l’approprier, de manière subtile et poétique.   

Il est difficile de résumer le projet de ces jeunes diplômés en quelques mots tant il est large et varié. Que se soit par la diversité des sujets abordés, ou les différents types d’œuvres (allant de la BD à la projection de film documentaire), l’exposition n’en finit pas de nous surprendre, mais surtout de nous apprendre. Pour Léo Righini-Fleur, chef de chantier de l’exposition « Regards en construction », « notre objectif à travers ce type de projet, c’est de transmettre des savoirs ».

L’expérience ne s’arrête pas là, puisque des ateliers, permettant de s’approprier les œuvres, et des conférences sont également organisés tous les soirs, revenant de manière plus approfondie sur des questionnements mêlant art et transmission de savoir.

Zoé Fournier

* L'exposition, devant initialement se tenir jusqu'au 6 juin, a été prolongée

Florence Vigneron : « Un univers visuel mêlant brasserie et visuel scientifique »

L’objectif, pour Léonore Grubert et moi, était d’arriver à faire comprendre les processus biochimiques qui se jouent pendant le brassage de la bière mais aussi l’impact qu’a cette dernière sur notre corps lorsque nous la buvons. Pour cela, nous avons développé un univers visuel mêlant brasserie et visuel scientifique.

Nous proposons également des ateliers de brassage artisanal, avec trois bières différentes à la carte, pour découvrir cette boisson sous un nouvel angle.`

Léo Righini-Fleur : « L’objectif de mon travail : s’approprier la langue »

L’objectif de mon travail est de s’approprier la langue en prenant conscience de sa sensibilité et de son agilité. Tout cela s’articule autour de jeux, de créations de poèmes et de d’un jeu de memory basé sur les rimes. Mon travail a été réalisé en partenariat avec deux institutrices et consiste en une réflexion autour de la linguistique et de toutes les possibilités de jeux que celle-ci a à offrir. L’œuvre a été conçue principalement pour des élèves du primaire, mais elle peut en réalité toucher un public bien plus large.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R