Plan de sobriété énergétique : l’Université de Strasbourg se mobilise

19/09/2022

L'Université de Strasbourg, par la voix de son président Michel Deneken, a annoncé des mesures concrètes pour contribuer à la sobriété énergétique et réduire les coûts de la facture énergétique de l'établissement, en prévision de l'hiver à venir.

La France et l’ensemble des pays européens subissent depuis 2021 une hausse des tarifs de l’énergie principalement due à l’explosion du cours du gaz. Cette flambée s’explique essentiellement par des facteurs conjoncturels : reprise économique post-Covid, guerre en Ukraine. Les évolutions récentes confirment cette importante tendance haussière tant pour le gaz que pour l’électricité. Cela aura inévitablement des conséquences sur la facture énergétique de l’université. Afin de prendre part dans l’indispensable et urgente transition énergétique et socio-écologique, le Président de la République et le gouvernement ont appelé l’ensemble des services de l’État et des services publics à se mobiliser.

Comme annoncé lors de la cérémonie de rentrée et la conférence de presse de rentrée, la présidence et les services concernés travaillent depuis cet été de manière accélérée sur des pistes d’actions à court, moyen et long termes, pour prendre les meilleures orientations face à ces deux problématiques. L’université a décidé d’actions qui impacteront réellement nos dépenses énergétiques et feront émerger de nouvelles pratiques.

Cinq actions de court terme pour faire baisser significativement la consommation énergétique de l’université et son coût :

  • La date de mise en route du chauffage sera repoussée. De même, la date d’arrêt du chauffage sera avancée autant que possible.

  • Une température de 19 degrés sera maintenue dans l’ensemble des locaux, grâce à la gestion centralisée des températures par bâtiment, réalisée en fonction des températures extérieures. La température ressentie n’étant pas la même dans tous les bâtiments, l’université restera attentive à chaque situation.

  • Fermeture des locaux deux semaines supplémentaires cet hiver :

    • 4 jours de congés supplémentaires pour les étudiants (congés du vendredi 16 décembre au soir au lundi 9 janvier matin, au lieu du 3 janvier). La première semaine de janvier sera une semaine de fermeture administrative. Aucun enseignement ne sera assuré.

    • Une seconde semaine de fermeture des bâtiments interviendra au moment des congés scolaires de février, en fonction des bâtiments et des activités.

      Pendant ces périodes de fermeture des locaux, les personnels – sauf cas exceptionnels justifiés - mèneront leurs activités depuis leur domicile, en télétravail. L’université sera néanmoins attentive à maintenir ouverte une bibliothèque pour permettre aux étudiantes et étudiants de travailler et préparer leurs examens.

  • L’université invite les personnels à veiller à éteindre tous leurs équipements de bureaux (éclairage, écrans de veille, scanners, photocopieurs, imprimantes et ordinateurs, etc.) quand ceux-ci ne sont plus utilisés. L’usage de chaufferettes sera strictement interdit – sauf cas exceptionnels justifiés auprès des services techniques.

  • Mise en place de plans de continuité d’activité pour l’ensemble des services, facultés, laboratoires. C’est un exercice désormais connu qui vise à prioriser les activités, en cas de stricte nécessité.

Les actions à moyen et long terme :

  • L’université va réaliser son bilan carbone dès le mois d’octobre. Des premiers résultats doivent intervenir en janvier 2023.

  • L’université va travailler à améliorer la performance énergétique de son patrimoine bâti. Cette action nécessite des investissements budgétaires importants. La rénovation de tous les bâtiments étant actuellement évaluée à 500 millions d’euros, la mobilisation financière de l’État et des collectivités territoriales sera nécessaire sur le long terme.

  • Un plan de communication sera préparé pour favoriser les éco-gestes, changer les pratiques, accompagner ces changements et permettre d’en mesurer les progrès. 

Le président de l'Université de Strasbourg s'adresse aux étudiants en vidéo

Bon à savoir

Les dépenses énergétiques de l’Université de Strasbourg

Le montant total des dépenses en énergie de l’université en 2021 s’élevait à 10 millions d’euros au sein de l’Université de Strasbourg avec 5 millions d’euros pour l’électricité, 2 millions d’euros pour le gaz et 3 millions d’euros pour le chauffage sur réseau. Pour l’année 2022, au budget initial était inscrit 11,5 millions d’euros. Au budget rectificatif de cette même année, ont été inscrit 13 millions d’euros, soit 1,5 million d’euros en plus. Pour 2023, en prévisionnel, ce sont 20 millions d’euros qui ont été inscrits.

Réseaux et partenaires de l'Université de Strasbourg

Logo Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Logo de la Fondation Université de Strasbourg
Logo du programme France 2030
Logo du CNRS
Logo de l'Inserm Grand Est
Logo du programme HRS4R
Logo du réseau Udice
Logo de la Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
Logo de EUCOR, Le Campus européen
Logo du réseau Epicur