« Une ''chance'' que cette crise se produise à ce stade de mon cursus »

03/05/2021

Tatamo, 23 ans, en 5e année de pharmacie

« J’ai réalisé mon stage de premier semestre d’externat au Nouvel hôpital civil (NHC), au secteur essais cliniques de la réanimation médicale, donc « full Covid » puisque cela concernait quasiment tous les patients du service ! Même si j’étais plus préservée que mes collègues étudiants en médecine, c’est quand même lourd, psychologiquement. D’autant qu’on n’a plus ces moments de sorties pour décompresser entre nous.

Je m’estime chanceuse que cette crise de produise à ce stade de mon cursus, où je suis impliquée dans les stages. Dans les premières années, même si les TP se sont poursuivis, je pense que j’aurais eu du mal avec le distanciel, il y a beaucoup de notions à assimiler.

Mes examens viennent de se terminer et je suis maintenant en pleine préparation de mon déménagement provisoire à Lyon, pour mon second stage en entreprise.

Concernant les loisirs, les salles de sport sont fermées, donc j’ai forcément passé plus de temps sur Netflix ! J’ai aussi arrêté mon job d’étudiante relais cité, car cela devenait inconciliable avec mes études. Par contre, je me suis mise à la cuisine pendant le premier confinement et j’ai intégré cela à mes habitudes, le week-end c’est batch cooking ! Je continue aussi à cuisiner en visio avec ma famille, à Madagascar. Depuis que je suis en France pour les études, j’y retournais chaque été, mais depuis 2019 je n’ai pas pu les retrouver… Heureusement je ne suis pas seule, une partie de ma famille est ici. »

Propos recueillis par Elsa Collobert

Tatamo avait témoigné l'année dernière.

 

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R