« Malgré les difficultés, je ne regrette pas cette année de mobilité à distance »

25/06/2021

Charlie, étudiant en licence professionnelle à l’IUT Robert-Schuman

« Je suis étudiant en licence professionnelle à l’IUT Robert-Schuman, en Stratégie de communication et de l’information numérique. C’est une année de transition entre mon DUT Information-Communication et le master dans lequel j’ai été pris à Paris, pour l’année prochaine.

En mars 2020, je m’étais lancé dans les démarches pour partir un an en mobilité internationale au Québec. Quand le premier confinement a été mis en place, on m’a très vite dit que ça allait être compliqué pour moi de partir en septembre. Alors, je me suis dit qu’il valait mieux tout décaler : commencer mon année à distance chez moi, en suivant les cours de l’université québécoise, et ensuite partir pour le second semestre, en avril.
Jusqu’au bout, je pensais que j’arriverais à partir, mais la situation sanitaire a recommencé à empirer et j’ai finalement pris la décision d’annuler mon départ face à la complexité des démarches administratives, et les mesures de restriction liées à la Covid-19 mise en place au Canada.

« J’étais comme anesthésié »

Le rythme des cours était assez difficile à suivre, puisqu’à cause du décalage horaire, je n’avais jamais cours avant 14h et je pouvais parfois terminer à 22h. C’était cassant, et je ne m’y suis jamais vraiment habitué. J’ai travaillé cette année de manière assez automatique, comme si j’étais anesthésié.
Mais malgré ça, je ne regrette pas du tout d’avoir suivi ces cours en distanciel. J’ai l’impression d’avoir appris tellement ! Pas tant dans le contenu des cours, mais plus dans la pédagogie de nos professeurs. Là-bas, il existe un véritable rapport horizontal avec eux, ce qui rendait les cours plus ludiques et légers. On pouvait très facilement discuter tous ensemble. J’ai aussi beaucoup appris des autres étudiants.
Donc même si je n’ai pas pu partir, je me suis dit que ce n’était pas grave, je suis heureux d’avoir pu vivre cette expérience avec ma classe et mes profs. »

Propos recueillis par Zoé Fournier

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R