Trente petits neurones unis contre la douleur

Information importante

Cette actualité a été archivée. Les informations qui y figurent sont peut-être devenues obsolètes depuis sa publication. 

07/03/16

Recherche 

L’ocytocine joue un rôle primordial dans la modulation de la réponse douloureuse mais, jusqu’ici, le processus aboutissant à sa libération était inconnu.

Une équipe internationale, incluant en France des chercheurs du CNRS, de l’Inserm et de l’Université de Strasbourg à l’Institut des neurosciences cellulaires et intégratives du CNRS, vient d’identifier dans l’hypothalamus un nouveau centre de contrôle de la douleur. Il est constitué d’une trentaine de neurones qui coordonnent à eux seuls la libération d’ocytocine dans le sang et dans la moelle épinière, et atténuent ainsi la sensation douloureuse. Leurs résultats, qui ouvrent des perspectives pour le traitement des douleurs pathologiques, sont détaillés dans un article publié le 3 mars 2016 dans la revue Neuron.

 

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R