Ma thèse en 180 secondes : une belle finale nationale

Information importante

Cette actualité a été archivée. Les informations qui y figurent sont peut-être devenues obsolètes depuis sa publication. 

04/06/15

Recherche Université 

Aude Chatelard, représentante du regroupement Université de Strasbourg - Université de Haute-Alsace à la finale nationale du concours Ma thèse en 180 secondes, n'a pas remporté de prix mais a réalisé une belle performance, à l’image de tous les participants.
C’était à Nancy mercredi 3 juin. Les 27 lauréats de l’édition 2015 se sont retrouvés pour la finale nationale du concours Ma thèse en 180 secondes. Toutes et tous avaient pour objectif d’expliquer leur sujet de recherche en termes simples afin de séduire le public et le jury venu nombreux assister à cet événement !  Aude Chatelard*, doctorante à l’Université de Strasbourg, a défendu les couleurs de l’université avec sa thèse intitulée « Femmes citoyennes et pratiques religieuses dans l’Italie romaine (territoire romain et colonies), du IVe siècle avant J.-C. à la fin de la République ». Elle ne se retrouve malheureusement pas sur le podium malgré une très belle prestation sans accrocs.
C’est Alexandre Artaudde l'Université Grenoble-Alpes (à droite sur la photo) qui remporte l'édition 2015 de Ma thèse en 180 secondes. Il remporte également le prix du public remis par Marie-Charlotte Morin de l’Université de Strasbourg, grande gagnante de la finale nationale l’an passé et deuxième de la finale internationale 2014. L’occasion d’apprendre que forte de son expérience, elle s’apprête à remonter sur les planches dans une pièce de théâtre, traitant de science bien évidemment. Rachida Brahim de l'Université Aix-Marseille remporte le 2e prix. Grégory Pacinide l'Université Sorbonne Paris Cité, s’est vu remettre le 3e prix. Les trois candidats primés participeront à la finale internationale le 1er octobre 2015 à Paris. Ils concourront alors aux côtés des représentants de sept pays francophones : la Belgique, le Burkina Faso, le Cameroun, le Maroc, le Québec, le Sénégal et la Tunisie.  Frédéric Zinck
* Elle effectue ses recherches, dirigées par Michel Humm, au sein du laboratoire Archéologie et histoire ancienne : Méditerranée – Europe de l’université de Strasbourg.
Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R