Des étudiants du monde entier parlent d’Europe à l’Unistra

Information importante

Cette actualité a été archivée. Les informations qui y figurent sont peut-être devenues obsolètes depuis sa publication. 

04/05/15

International Université 

L’Université de Strasbourg a accueilli le sixième Student World Forum du réseau universitaire international Academic Consortium for the 21st century (AC21), du 19 au 24 avril, en collaboration avec l’Université de Fribourg.

A cette occasion, 38 étudiants issus des 5 continents et de 11 pays différents ont été initiés au fonctionnement de l’Europe, ont échangé des idées sur la démocratie locale et régionale et les projets transfrontaliers et ont découvert le patrimoine régional de Strasbourg. Issus d’horizons disciplinaires très variés, les étudiants avaient tous un point commun : un intérêt très vif pour l’Union européenne et la coopération transfrontalière, et une envie d’éprouver le modèle de l’UE à travers le prisme de leurs spécificités nationales. « Je suis étudiante en histoire. Pour moi, c’est fascinant de venir ici et de voir comment l’Europe a été capable d’aller au-delà de son histoire», explique Tamika, venue d’Adelaide (Australie). Quant à Siphosihle, étudiant sud-africain de Stellenbosch, il explique que « l’Union européenne symbolise l’effort de différents pays pour promouvoir la paix ; la dignité humaine et les droits de l’homme. Et je pense que mon pays et mon continent en ont vraiment besoin».  
Cet enthousiasme s’est manifesté par une attention suivie durant les visites, les conférences et les ateliers de groupes. La semaine a été amorcée par la visite du Parlement européen et du Conseil de l’Europe : une immersion dans les laboratoires de la démocratie, qui s’est avérée impressionnante pour ce public. Ces visites ont été suivies par une conférence sur le rôle de la coopération régionale dans le soutien à la promotion des droits de l’Homme et à la protection des projets environnementaux.

La créativité au rendez-vous

Les étudiants ont également découvert les grands principes de la Charte européenne de l’autonomie locale qui définit le principe de subsidiarité. C’est cette charte qui a constitué la base de leur premier atelier, à l’occasion duquel ils ont réfléchi par petits groupes à un projet innovant destiné à favoriser la coopération frontalière dans une région donnée. La créativité était au rendez-vous et les projets étaient pertinents, bien pensés et présentés de manière vivante. Les participants ont surtout travaillé sur le rapprochement de populations de nationalités et de langues différentes et ont imaginé des dispositifs culturels afin de favoriser la compréhension et l’entente entre les communautés.
A l’occasion d’une présentation du projet de campus européen, ils ont pu appréhender toutes les questions liées à la mise en place d’un exemple concret de projet transfrontalier. Le sujet d’un campus sans frontière a particulièrement intéressé ces étudiants et suscité de nombreuses questions.
Le mercredi 22 avril, accompagné par le journaliste et réalisateur Luciano Ibarra, le groupe est parti en excursion à Fribourg, afin de s’intéresser aux politiques de développement durable menées par la ville, qui sont observables en particulier dans les éco-quartiers. Une escapade instructive et ludique qui a enthousiasmé tous les participants. 

Une cérémonie de clôture au Château du Haut-Koenigsbourg

Le jeudi, les étudiants ont réfléchi au développement d’un produit dans un contexte transfrontalier. Six groupes bien distincts (Marketing, Recherche et développement, Ressources humaines, Finance, Juridique, Management) se sont interrogés sur le développement d’une prothèse mécanique dans un contexte transfrontalier.
Le vendredi, dernier jour du forum, les 38 participants ont rejoint les représentants de leurs universités d’origine à l’occasion d’une cérémonie de clôture organisée au Château du Haut-Koenigsbourg : il s’agissait pour eux de présenter les projets étudiés en groupe et de faire une restitution de leur expérience de la semaine. Chaque groupe, arborant la couleur de son équipe de travail a résumé les temps forts du Student World Forum et s’est vu remettre un certificat de participation co-signé par les universités de Strasbourg et de Fribourg.
La culture et l’amitié faisaient partie intégrante du programme du forum, les étudiants ont découvert le patrimoine local grâce à un programme de visites culturelles. Des moments de détente et de festivités leur ont également permis de se constituer des souvenirs uniques. Ils ont participé à un dîner-concert avec des artistes locaux à l’occasion duquel ils n’ont pas hésité à exposer leurs talents artistiques en matière de chant, de danse et de guitare ! Cette semaine a vu naître des liens très forts entre les participants, qui ont su utiliser leurs différences culturelles pour enrichir les travaux de groupes autant que pour développer de solides amitiés.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R