Sur le toit du campus

Information importante

Cette actualité a été archivée. Les informations qui y figurent sont peut-être devenues obsolètes depuis sa publication. 

16/10/14

Université Vie des campus 

Quelques privilégiés ont pu profiter du panorama exceptionnel qu’offre le sommet de la Tour de chimie sur la capitale alsacienne dans le cadre des Journées de l’architecture 2014.
Si le sommet de la Tour de chimie est habituellement inaccessible au public, il a exceptionnellement ouvert ses portes à deux groupes d’une vingtaine de personnes mercredi 15 octobre entre midi et quatorze heures. Ces visites étaient organisées par la Maison européenne de l’architecture dans le cadre des Journées de l’architecture 2014. « Nous organisons, depuis le 24 septembre et jusqu’au 26 octobre, une cinquantaine de visites à Strasbourg. Parmi elles, celles des points hauts de la ville : la tour Esca des Halles, la Tour de Hautepierre, le toit-terrasse du bâtiment de la Communauté urbaine de Strasbourg et évidemment la Tour de chimie, le deuxième bâtiment le plus haut de Strasbourg, après la cathédrale », explique la coordinatrice de l’association. L’édifice de 15 étages culmine en effet à plus de 73 mètres de haut. Il offre donc un panorama assez exceptionnel sur la ville de Strasbourg et notamment sur le parc en cours d’aménagement dans le cadre de l’Opération campus. Agnès Daval, paysagiste conceptrice du projet, a d’ailleurs animé ces visites et présenté la métamorphose du campus Esplanade.

Un nouveau regard

Les visites ont bien sûr attiré des architectes. Étudiante à l’École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg, Carine s’est tout naturellement inscrite à l’une des visites. « Je n’avais jamais encore eu l’occasion de monter en haut de cette tour contrairement à la cathédrale où je suis déjà montée. J’avais envie de voir le point de vue et de connaître l’avenir de l’édifice », explique-t-elle. Ses homologues, diplômés eux, avaient simplement envie d’avoir « un nouveau regard et un joli point de vue sur la ville ». L’événement a aussi attiré des curieux comme ces deux habitants du quartier de la Montagne verte. « Pendant longtemps nous avons eu un appartement qui offrait une magnifique vue, depuis que nous ne l’avons plus nous profitons de visites comme celle-ci pour profiter du panorama ! » Époustouflés par la vue à 360 degrés qu’offre la Tour de chimie, ils étaient aussi ravis d’apprendre que le parc central ne sera pas réservé à la communauté universitaire mais bien ouvert à tous. Floriane Andrey          
Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R