Premier Mooc de l’université : un pari « OSÉ »

Information importante

Cette actualité a été archivée. Les informations qui y figurent sont peut-être devenues obsolètes depuis sa publication. 

16/09/14

Formation 

L'Université de Strasbourg a inauguré lundi 8 septembre son premier Mooc*. Fruit d'un travail conjoint entre la Direction des usages du numérique et l'UFR de mathématiques et d'informatique, il porte sur un sujet mathématique pointu : « l'optimisation stochastique évolutionnaire » (OSÉ).
Malgré un intitulé sybillin, 14001 personnes se sont déjà inscrites à cette première formation en ligne ouverte à tous. Derrière « l'optimisation stochastique évolutionnaire » se cache une approche mathématique inspirée de la nature et utilisée pour résoudre des problèmes difficiles du monde réel tels que la conception d'un avion ou l'optimisation des tournées de livraison. Les objectifs de cette formation sont de donner des clés pour comprendre le fonctionnement des algorithmes évolutionnaires, et savoir quand et comment les utiliser pour trouver des solutions innovantes et créatives pour des problèmes qui concernent souvent le monde de l'industrie. Ce Mooc s'adresse plus particulièrement aux décideurs, ingénieurs, scientifiques, mathématiciens et informaticiens. Mais, conformément au principe d'ouverture qui préside à ce type de dispositif de formation, l'inscription est accessible à tous sur la plate-forme nationale France Université Numérique (FUN), via une simple adresse de courriel, jusqu'au 9 novembre, date à laquelle s'achève la formation.

« Peser les avantages et les inconvénients »

Ce Mooc est-il le premier d'une longue série pour l'université ? La réponse de François Gauer, vice-président délégué aux pratiques pédagogiques, va dans le sens d'une appropriation raisonnée de ces nouveaux outils de formation. « Les Mooc sont souvent mentionnés dans les médias comme l'innovation pédagogique à ne pas manquer. L’Université de Strasbourg, dans ses missions essentielles, est là pour innover et initier le futur en terme de transmission de connaissances mais elle se doit d'étudier avec attention tous les nouveaux outils,  d'analyser et peser leurs avantages et inconvénients. En ce qui concerne les Mooc, de nombreuses questions ne trouvent pas de réponses immédiates et évidentes. Les modèles économiques qui sous-tendent leur fonctionnement, les modalités d'évaluation des connaissances et des conditions de délivrance de diplômes ou de certification, la formation des enseignants-chercheurs à leur utilisation sont autant de sujets sur lesquels nous devons avoir une réflexion approfondie. Pour l'instant, l'université a donc souhaité se limiter à quelques expériences comme par exemple le Mooc initié par le professeur Pierre Collet dans un domaine mathématique très approfondi. »
D'autres Mooc sont en préparation, notamment dans le cadre des Initiatives d'excellence (Idex), mais l'heure n'est pas à leur développement tous azimuts. Ces projets sont avant tout l'occasion pour l'université d'engranger de nouvelles compétences et de bénéficier de précieux retours d'expériences. L'analyse qui en découlera permettra de maîtriser leur fonctionnement et de les utiliser à leur plein potentiel. Edern Appéré
* Massive open online courses : formation en ligne ouverte à tous
1 Nombre d'inscrits au 18/09/2014
Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R