Quand un boursier rencontre son mécène

Information importante

Cette actualité a été archivée. Les informations qui y figurent sont peut-être devenues obsolètes depuis sa publication. 

31/01/14

Alumni Entreprise / partenaire 

Les lauréats des bourses financées par des dons à la Fondation Université de Strasbourg ont rencontré leurs mécènes vendredi 24 janvier à l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires. L’occasion pour Eric Daliguet, délégué général adjoint de l’Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM) Alsace, de revoir Charly Bastien, un des quatre étudiants profitant de la bourse Tremplin UIMM Alsace - A2I.

Originaire du Pas-de-Calais, Charly Bastien a intégré l’école d’ingénieurs Télécom Physique Strasbourg à la rentrée 2013. S’il bénéficie d’une bourse attribuée par le Crous sur critères sociaux, celle-ci ne suffit pas pour subvenir aux besoins du quotidien. « Quand la Fondation Université de Strasbourg est intervenue dans notre amphithéâtre au premier trimestre pour nous parler du dispositif de bourses mis en place à l’université*, j’ai tenté ma chance », explique Charly. Il profite aujourd’hui d’une des quatre bourses Tremplin UIMM Alsace - A2I accordées cette année aux étudiants voulant s’orienter vers les métiers de l’industrie. Cette aide financière mensuelle lui offrira un cadre de vie et d’études plus serein pendant trois ans.

Pour l’UIMM Alsace, ces bourses permettent de ramener le public universitaire - qui ne s’oriente pas naturellement vers l’industrie - vers les métiers de ce secteur. « Quand on dit industrie ou métallurgie, les gens pensent chômage, plans sociaux, etc. Mais l’observatoire paritaire qui travaille sur les évolutions des métiers de ce domaine montre notamment que d’ici 2020 la métallurgie française va avoir besoin de 80 000 à 90 000 personnes pour pallier les départs par glissements de secteur et les départs à la retraite », confie Eric Daliguet, délégué général adjoint de l’UIMM Alsace.

Créer des liens avec le monde du travail

Ces bourses ont donc aussi un autre avantage pour les étudiants : une ouverture pour des stages ou un éventuel premier emploi. Charly Bastien et ses camarades peuvent compter sur l’UIMM Alsace, pour les mettre en contact avec ses 320 entreprises adhérentes si besoin. « C’est une ressource précieuse pour nouer des liens avec le monde du travail et se créer un réseau », souligne Charly, qui souhaite plus tard travailler dans le domaine de l’électronique et des télécommunications.

Si la bourse Tremplin UIMM Alsace – A2I cible davantage les filles, public peu présent dans ce secteur, elle est bien sûr ouverte à tous ; la sélection se fait à partir du parcours, du projet professionnel et des motivations du candidat. Eric Daliguet encourage donc fortement les étudiants à postuler : « Même si c’est un dispositif restreint, il ne faut pas se décourager, nous sommes ouverts à tous les métiers post-bac tournés vers la métallurgie. »

Floriane Andrey

*Il existe neuf types de bourses : une est généraliste et les huit  autres sont attachées à un domaine spécifique d’études.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R