« Des challenges interdisciplinaires pour favoriser l’innovation »

Information importante

Cette actualité a été archivée. Les informations qui y figurent sont peut-être devenues obsolètes depuis sa publication. 

15/09/16

Vie des campus Entreprise / partenaire 

Encore rares à l’université, trois challenges mobilisant des étudiants de disciplines variées autour de grandes entreprises sont organisés vendredi 23 et samedi 24 septembre. Il est encore temps de s’inscrire à ces Journées de l’innovation !
Microsoft, Banque populaire, Seb, Décathlon… Associée à l’Université de Strasbourg, la plateforme web Agorize offre à une centaine d’étudiants l’occasion de participer à des challenges proposés par trois de ces partenaires. J’y gagne quoi ?
Ce genre de challenge offre une occasion de travailler dans un contexte stimulant, favorisé par l’interdisciplinarité. DUT information-communication de l’IUT Robert-Schuman, facultés de sciences de l’éducation, de physique, des arts, de mathématiques-informatique, des langues…Six composantes de l’université sont mobilisées, pour faire jaillir créativité et innovation de l’échange d’idées. Plus prosaïquement, les lots à gagner sont nombreux, dont un voyage pour le CES de Las Vegas, ou encore un voyage pour une destination au choix. En quoi ça consiste exactement ?
Un peu comme au Hacking health ou au Start-up week-end, les étudiants sont répartis en équipes s’affrontant au niveau national pour imaginer les solutions de demain au service des entreprises dans les domaines de la santé, des transports, de la relation clients... De plus, l’animation de la journée est organisée par des associations étudiantes. Comment je participe ?
Les étudiants dont la composante n’est pas encore impliquée dans les Journées de l’innovation sont les bienvenus. Le challenge se déroule en plusieurs phases : à l’issue de la première étape des 23-24 septembre, les challengers ont quelques semaines pour rendre une première version de leur travail, sous forme de présentation PowerPoint. Une version plus aboutie leur sera demandée en début d’année 2017, rapidement suivie d’une présentation orale devant des managers. Et l’université dans tout ça ?
Portées par la Faculté de sciences de l’éducation, les Journées de l'innovation ont l’ambition de dépasser le travers bien français du travail disciplinaire compartimenté, pour faire jaillir le meilleur de la rencontre d’étudiants de différents niveaux, de la licence 1 au master 2, et de composantes diverses. « Je suis persuadée que quelqu’un venant du monde de l’éducation a, par exemple, quelque chose à dire dans un projet mené dans la santé », avance Najoua Mohib, responsable du master Conception, formation, technologie. C’est à son initiative que l’on doit ces premières Journées de l’innovation : « Une partie du prix de l’excellence Idex reçu par ma formation a servi à financer ces journées, parmi d’autres ressources. J’ai fait ce choix pour montrer que l’excellence d’une formation peut irriguer toute l’université, au service de l’innovation. » Ce n’est donc pas un hasard si c’est Sophie Kennel, directrice de l’Institut de développement et d’innovation pédagogiques (Idip), qui ouvrira cet événement.
Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R