Des implants innovants pour réparer le cartilage

Information importante

Cette actualité a été archivée. Les informations qui y figurent sont peut-être devenues obsolètes depuis sa publication. 

14/06/16

Recherche 

Face à l’augmentation du nombre de personnes souffrant d’arthrose, des stratégies émergent afin de reconstruire le cartilage. Une équipe de recherche (Inserm/Unistra) a mis au point une nouvelle génération d’implants ostéo-articulaires qui favorisent la régénération d’une articulation abimée.
Le cartilage recouvre, protège et permet aux extrémités osseuses de nos articulations de glisser l’une contre l’autre sans contrainte. L’arthrose se caractérise par une usure progressive et irrémédiable de ce revêtement protecteur. Les mouvements deviennent alors de plus en plus difficiles et douloureux, entrainant une altération globale de toute l’articulation et, dans certains cas, son remplacement par une prothèse. Pour stopper cette dégradation, l’équipe de recherche Nanomédecine régénérative ostéoarticulaire et dentaire (U1109, Inserm/Unistra) a imaginé une nouvelle approche thérapeutique qui favorise la reconstitution naturelle du cartilage. Celle-ci consiste en un implant directement applicable sur la région lésée, constitué d’un maillage de nanofibres sur lequel est déposé un gel de cellules souches issues du patient (moelle osseuse). Cette configuration bicouche permet à la fois de stimuler la production cellulaire du nouveau cartilage, mais aussi de renforcer son adhésion osseuse. La preuve de ce concept biomédical, à l’origine d’un premier brevet et admissible pour une première phase d’essais cliniques chez l’homme, est parue dans la revue Trends in Biotechnology le 6 juin 2016.
Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R