Daniel Monjaraz Perez : Entreprendre et « changer le monde »

02/10/2020

[Série] Nos étudiants ont du talent, épisode 6. En master 2 de marketing à l'EM Strasbourg, Daniel Monjaraz Perez a l'entrepreneuriat dans le sang. A 22 ans, il vient de créer la start-up étudiante Green Phoenix avec quatre comparses de l'Institut national des sciences appliquées (Insa) de Strasbourg et de la Faculté de géographie de Caen. Leur objectif : donner une seconde vie à nos biodéchets et créer de l’énergie verte.

Le projet pilote de Green Phoenix démarre en octobre 2020, à Strasbourg. La jeune société, créée il y a un mois, propose de collecter, par vélo cargo électrique, les biodéchets dans les quartiers densément peuplés des grandes villes, là où 90 % des habitants ne trient pas leurs biodéchets. Ils seront acheminés vers un méthaniseur le plus proche et valorisés en énergie verte sous forme de biogaz, biocarburant, chaleur, électricité et engrais.

Ultramotivés et complémentaires

Agir positivement pour l’environnement est ce qui a réuni l’équipe de Green Phoenix il y a un an, à l'occasion du concours entrepreneurial Innovons ensemble du réseau Alsace Tech*. Daniel y a rencontré Aurore et William, de l'Insa Strasbourg, Erica et Robin, de Caen, Stéphanie, de l'EM Strasbourg, Ayoub et Victor, de l'École nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg (Engees). Ultramotivés et complémentaires, ils maturent le projet pendant un an, gagnent le premier prix du concours, avant de fonder leur société, à cinq.

Grâce au financement participatif lancé cet été, ils ont récolté 12 000 €. De quoi financer l'expérimentation à Strasbourg. « Nous proposons ce service aux collectivités territoriales dans le cadre de marchés publics, mais aussi sur abonnement aux particuliers et aux entreprises. Nous avons des retours très positifs, il y a un vrai besoin », précise Daniel Monjaraz Perez, directeur Marketing et communauté de la start-up.

L'équipe Green Phoenix. Crédit : Antonin Margotton
L'équipe Green Phoenix. Crédit : Antonin Margotton

La révélation de l'écologie

Contrairement à beaucoup d'étudiants-entrepreneurs, Daniel n'a pas eu, avec ce projet, la révélation de l'entrepreneuriat car il l'a déjà dans le sang. Dès l’enfance, il travaillait dans le commerce de ses parents, au Mexique. « Je suis entrepreneur depuis toujours. J'ai toujours pensé chercher des clients et pas un emploi. J'ai créé ma première entreprise à 16 ans, Vintage Decor, une filiale du commerce de mes parents », raconte-t-il.

La révélation, par contre, il l'a eue en écologie, depuis qu'il est arrivé en France, en 2018. « C'est un sujet beaucoup plus important en Europe qu'en Amérique latine. J'ai écouté le discours de Greta Thunberg, qui m'a fait réfléchir. J'ai participé à la Marche pour le climat, l'année dernière. Et grâce à Green Phoenix, j'ai changé ma vision de la vie, mes valeurs, mes habitudes. Je trie mes déchets, j'achète bio, local et en vrac, je n’achète plus de fast fashion, alors que j'en étais grand consommateur. Green Phoenix, c'est un mode de vie. Nous sommes une famille, nous partageons des valeurs très fortes en faveur du développement durable. »

Étudiant-entrepreneur

Daniel est venu en France pour étudier le commerce international en licence professionnelle à l'IUT Robert-Schuman, grâce à une bourse obtenue avec ses excellents résultats en français. Il poursuit ses études en master à l'EM Strasbourg, qu’il réalise en alternance dans un groupe de la grande distribution. Un emploi du temps bien chargé, entre le lancement de la start-up, ses études et son travail en alternance. Pour concilier les trois et bénéficier d'aménagements, il vient d'obtenir le statut d'étudiant-entrepreneur. Son rêve : « Changer le monde !, s'enthousiasme-t-il spontanément. Ou du moins, générer un impact positif en faveur de l'environnement », ajoute-t-il plus posément.

Stéphanie Robert

* Réseau des grandes écoles d'ingénieur, d'architecture et de management d'Alsace

Nos étudiants ont du talent

Une série de portraits est consacrée en 2020 aux mille et un talents, tout autant sportifs, artistiques, liés à leurs études ou non, nichés parmi les 50 000 étudiants de l’Université de Strasbourg. Des rencontres sortant de l'ordinaire, des parcours inspirants... Ces textes sont publiés chaque mois dans les médias de l’Unistra.

Épisode 1 – Adrien et Pierre-Louis, aventuriers des mers les pieds sur terre

Épisode 2 – Imane Lannani, la vocation en étendard
Épisode 3 – Emilia Vogtenberger, un service civique en faveur de l'environnement
Épisode 4 – Paul Barbaste : la force de l’IA est avec lui
Épisode 5 - Florentin Poulain danse avec les cours

Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R