Parcourir l’histoire de l’Université en parcourant la ville

03/12/2019

La ville de Strasbourg a inauguré, le 30 octobre dernier, une exposition urbaine intitulée « 500 ans de vie universitaire à Strasbourg ». Des panneaux disposés dans des endroits emblématiques permettent à tout un chacun de s’approprier l’histoire de l’université ou plutôt des universités qui se sont succédées à Strasbourg au fil des siècles.

19 tables de lecture pour autant de moments forts et d’emplacements phares de l’histoire de l’université à Strasbourg, tel est le concept de cette exposition urbaine à laquelle Georges Bischoff*, professeur de la Faculté des sciences historiques à la retraite, a participé. « La ville a mené ce projet à l’occasion de deux anniversaires : le centenaire du retour de l’université à la France le 22 novembre 1919 d’une part, et les 400 ans de la fondation de l’université en 2021 d’autre part. ». Les panneaux, inaugurés fin octobre par l’adjoint à la culture Alain Fontanel, en présence de Mathieu Schneider, vice-président Culture, Sciences en société de l’unistra, resteront donc visibles jusqu’en 2021.

« La ville accueille l’université et ses étudiants. Elle voulait mettre en valeur cette relation et les synergies qui en découlent. La conception des panneaux est l’œuvre du service communication de la collectivité et a été coordonnée par un étudiant stagiaire de Science Po Strasbourg. » explique Georges Bischoff. « Jean-François Kovar, enseignant en histoire dans le secondaire et moi-même avons travaillé à la rédaction des textes. Nous les avons voulu simples et sans prétention, accessibles à tous, afin de donner à voir aux étudiants, aux habitants et même aux touristes l’histoire de l’université. Les textes sont traduits en anglais et en allemands. » précise le médiéviste.

Un parcours libre à travers l’espace et le temps

Traités pour résister aux aléas climatiques comme aux passages de visiteurs plus ou moins bienveillants ces panneaux métalliques permettent de retracer tous les événements marquants de l’université, depuis 1621 lorsque le Gymnase fondé par Jean Sturm est promu au rang d’université de plein exercice - matérialisé place des étudiants – jusqu’à nos jours. Les plaques sont présentes principalement dans le centre ville car Strasbourg a toujours eu la chance, jusqu’aux années 60 et la cession par l’armée des terrains militaires de l’Esplanade, d’avoir un campus proche du cœur de ville.

« L’ensemble a été conçu comme un parcours libre, pas comme un pèlerinage. Chaque plaque présente un jalon important dans l’histoire de l’université. Nous n’avons voulu faire l’impasse sur aucune période. Un panneau situé à proximité de la Faculté de médecine présente par exemple l’université nazie et les actes atroces qu’elle y a commis. Il est important de rappeler également ces événements ».

10 universités en 400 ans

Certaines tables de lecture paraissent intrigantes pour qui ne connaît pas l’histoire dans ses moindres détails. Devant l’actuel Lycée Oberlin, par exemple, l’une d’elles rappelle la présence de l’université en ces murs au XIXe siècle avec comme illustres enseignants Louis Pasteur et Numance Fustel de Coulanges. À quelques encablures, dans les jardins de la Haute école des arts du Rhin, une plaque indique que ce lieu fut au XVIIIe siècle le jardin botanique qui permit à Strasbourg d’être l’un des plus éminents centre scientifique européen en la matière. Il ne fut implanté à son emplacement actuel qu’après 1870.

La Bibliothèque nationale et universitaire, le Palais universitaire, le Foyer des étudiants catholiques, la Gallia sont également au menu de cette exposition urbaine. « Si l’on fait le bilan, une dizaine d’universités se sont succédées en 400 ans, qu’elles soient protestantes, catholiques, allemandes ou françaises. Nous bénéficions d’un héritage enthousiasmant grâce à cette histoire d’une richesse incroyable qui est sans doute unique au monde ! » conclut avec emphase Georges Bischoff. Cette riche histoire est désormais à la portée de tous, au détour des rues de la ville, dans ce livre à ciel ouvert de 19 pages.

Edern Appéré

* Georges Bischoff est co-auteur du livre « L’Université de Strasbourg » publié aux éditions de la Nuée bleue

Localisation des panneaux de l'exposition urbaine

Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R