Master

MASTER Théologie protestante

Responsable de la mention : Beat Follmi

Part des enseignements fondamentaux, d'ouverture, transverses

Le M1 est composé de cours comportant un fort apport méthodologique. Les enseignements comprennent des enseignements disciplinaires, des enseignants de Langue vivante étrangère (LVE) (de préférence anglais ou allemand) et des UE adaptées au projet de l’étudiant.
Le M2 est structuré autour de la participation active à des séminaires de recherche et du stage. Les enseignements comprennent des séminaires disciplinaires un stage au premier semestre ; une UE d’insertion professionnelle, la rédaction du mémoire et la soutenance au second semestre.

Contenus et types d'enseignement


 

Connaissances scientifiques à acquérir

La mention « Théologie protestante » vise la transmission de connaissances scientifiques de très bon niveau dans le domaine de la théologie protestante, prenant en compte l’état le plus actuel de la recherche. Elle procure aussi une formation épistémologique et méthodologique. Elle permet ainsi de former des spécialistes des textes fondamentaux et de leur réception en dialogue avec la culture et le monde contemporain, susceptibles de s’intégrer dans de nombreux milieux socio-professionnels tels que l’enseignement, la recherche, le pastorat, la catéchèse, la production artistique et socio-culturelle.

Description générale du contexte

La mention est une restructuration de la mention "Théologie protestante" de l'Offre de formation précédante. Elle contient quatre parcours: 1) Théologie protestante : Textes de référence, doctrines et pratiques
2) Textes religieux de référence : contextes, enjeux et réception.
3) Théologie et société
4) Interdisciplinaire des Mondes de l’Antiquité

Compétences à acquérir

1) maîtriser l’analyse critique de documents à caractère théologique ou religieux, en tenant compte de leur contexte de production ;
2) être capable de se situer dans le monde de la recherche scientifique, en maîtrisant ses démarches et méthodes, de façon à pouvoir y apporter sa contribution ;
3) savoir communiquer et rendre compte d'une pensée argumentée ;
4) être capable de se former en faisant preuve d'autonomie, de curiosité et de probité intellectuelles et en sachant se remettre en question ; être capable de travailler en équipe.

Ouverture internationale

Au niveau européen, 48 Facultés de Théologie protestante sont officiellement reconnues par les divers États. Ces Facultés sont les partenaires habituels de la Faculté de Théologie protestante de Strasbourg, tant au niveau de l’enseignement qu’au niveau de la recherche.
La Faculté de Théologie protestante de Strasbourg a signé des accords de partenariat ERASMUS d’échange d’étudiants avec les Facultés de 18 universités :
Amsterdam (Pays-Bas), Bâle (Suisse), Berne (Suisse), Bonn (Allemagne), Durham (Royaume Uni), Göttingen (Allemagne), Halle-Wittenberg (Allemagne), Greifswald (Allemagne), Helsinki (Finlande), Iéna (Allemagne), Marburg (Allemagne), Mayence (Allemagne), Munster (Allemagne), Prague (République tchèque), Rome (Italie), Tübingen (Allemagne), Uppsala (Suède) et Zurich (Suisse). À ces Facultés, s’ajoutent deux Facultés de Théologie orthodoxe : Iasi (Roumanie) et Thessalonique (Grèce). Une convention avec l’Union Theological Seminary de Princeton (Etats-Unis) permet à des étudiants de suivre une année d’étude dans cette Institution.
La Faculté a intégré The Global Network of Research Centers for Theology, Religious and Christian Studies, créé par le professeur Michael Welker (Université de Heidelberg); ce réseau permet l’envoi de doctorants dans d’autres universités pour un semestre ou un an et l’accueil pour la même durée de doctorants venus d’ailleurs. Une rencontre internationale a eu lieu à Zurich en janvier 2016 avec la participation de la Faculté de Théologie protestante de Strasbourg. La Faculté est également membre de l’European Academy on Religion and Society (EARS).
La Faculté organise, depuis deux ans, des actions de sensibilisation à la mobilité à destination de ses étudiants. Ces actions n’ont pas encore porté leur fruit ; elles vont être intensifiées.
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le parcours « Théologie protestante : Textes de référence, doctrines et pratiques » assure une formation universitaire dans les quatre champs disciplinaires de la théologie protestante (disciplines bibliques, historiques, systématiques et pratiques). Il suppose, de la part des étudiants, une formation préalable dans ces champs et la connaissance des langues bibliques (grec et hébreu).

Compétences à acquérir

1) maîtriser l’analyse critique de documents à caractère théologique ou religieux, en tenant compte de leur contexte de production ;
2) être capable de se situer dans le monde de la recherche scientifique, en maîtrisant ses démarches et méthodes, jusqu’à pouvoir y apporter sa contribution (au cours de manifestations universitaires) ;
3) savoir communiquer et rendre compte d'une pensée argumentée ;
4) être capable de se former en faisant preuve d'autonomie, de curiosité et de probité intellectuelles et en sachant se remettre en question ; être capable de travailler en équipe. 5) savoir analyser les textes de référence du christianisme et leur réception, au sein des traditions dont sont issues les Eglises protestantes mais aussi au sein de l’univers culturel ambiant ;
6) être apte à se situer avec précision dans le développement historique du christianisme et des grandes religions ;
7) être apte à appréhender de manière critique le phénomène religieux et à analyser certaines de ses manifestations (textes, croyances, pratiques, culture) dans une perspective interdisciplinaire ; plus particulièrement, être capable d’analyser la réception du protestantisme dans la culture ;
8) être capable de prendre part, à l’aide d’un discours théologique raisonné, au travail d’interprétation des textes de référence et à l’analyse des pratiques, manifestations et évolutions du protestantisme ;
9) être capable de s'impliquer dans les débats de la société contemporaine et de dialoguer avec les autres confessions, religions et courants de pensée, à la lumière des textes de référence et de l'histoire de la théologie protestante.

Contact(s)

Beat Follmi

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le parcours « Théologie et société » assure une formation théologique visant à former des étudiants capables de poser et de traiter des problèmes théologiques d’ordre spéculatif (axe 1) ou d’interpréter une situation sociétale (historique ou contemporaine) à la lumière de discours et de textes religieux (axe 2).

Compétences à acquérir

1) maîtriser l’analyse critique de documents à caractère théologique ou religieux, en tenant compte de leur contexte de production ;
2) être capable de se situer dans le monde de la recherche scientifique, en maîtrisant ses démarches et méthodes, jusqu’à pouvoir y apporter sa contribution (au cours de manifestations universitaires) ;
3) savoir communiquer et rendre compte d'une pensée argumentée ;
4) être capable de se former en faisant preuve d'autonomie, de curiosité et de probité intellectuelles et en sachant se remettre en question ; être capable de travailler en équipe ;
5) être apte à appréhender de manière critique le phénomène religieux ;
6) être apte à contribuer à la réflexion théologique par un discours raisonné ;
7) pour l’axe 1 : être apte à situer une idée ou un thème religieux avec précision dans le développement historique et doctrinal du christianisme ou des grandes religions ;
8) pour l’axe 2 : être capable de s'impliquer dans les débats (religieux, politique, éthique) de la société contemporaine en faisant dialoguer la réflexion théologique spéculative et les réalités sociétales ;
9) pour l’axe 2 : être capable de dialoguer avec les autres confessions, religions ou courants de pensée.

Contact(s)

Beat Follmi

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le parcours « Textes religieux de référence : contextes, enjeux et réception » assure à l’étudiant, ayant les prérequis nécessaires en vue de son projet, une spécialisation dans l’étude des textes religieux de référence. Au sein du parcours, deux axes optionnels seront proposés :
- axe 1 : cet axe philologique permet l’acquisition des compétences philologiques et herméneutiques nécessaires à l’analyse des textes de référence, à la lumière des contextes (historique, sociétal et culturel) qui ont présidé à leur constitution et par rapport à leur réception dans la culture ;
- axe 2 : cet axe favorise l’acquisition des compétences nécessaires à analyser la production culturelle (historique ou contemporaine) telle que la littérature, les arts visuels et plastique, le cinéma, la musique et autres, à la lumière des textes religieux de référence.

Compétences à acquérir

1) maîtriser l’analyse critique de documents à caractère théologique ou religieux, en tenant compte de leur contexte de production ;
2) être capable de se situer dans le monde de la recherche scientifique, en maîtrisant ses démarches et méthodes, jusqu’à pouvoir y apporter sa contribution (au cours de manifestations universitaires) ;
3) savoir communiquer et rendre compte d'une pensée argumentée ;
4) être capable de se former en faisant preuve d'autonomie, de curiosité et de probité intellectuelles et en sachant se remettre en question ; être capable de travailler en équipe ;
5) être apte à situer avec précision un texte religieux de référence dans le développement historique de son contexte religieux ; 6) être capable d’analyser la réception de textes religieux dans la culture ;
7) être apte à appréhender de manière critique le phénomène religieux et à analyser certaines de ses manifestations (en particulier textes, pratiques, culture) dans une perspective interdisciplinaire ;
8) pour l’axe 1 : savoir analyser des textes de référence et leur réception, au sein des traditions religieuses et dans la culture ; pour l’axe 2 : être capable d’analyser une œuvre de la production culturelle (soit une œuvre littéraire, picturale, cinématographique, musicale ou autres) à la lumière des textes religieux de référence ;
9) pour l’axe 1 : être capable de prendre part, à l’aide d’un discours raisonné, au travail d’interprétation de textes religieux de référence ; pour l’axe 2 : être capable de prendre part, à l’aide d’un discours raisonné, au travail d’interprétation de la production culturelle, à la lumière des textes religieux de référence.

Contact(s)

Beat Follmi

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):3

Objectifs du programme

Au sein de l’Université de Strasbourg, l’étude des mondes anciens, c’est-à-dire des sociétés et des cultures de l’Antiquité gréco-romaine, se partage en de nombreuses disciplines différentes mais complémentaires, disposant chacune de sa propre approche épistémologique et de ses propres objectifs (archéologie des mondes anciens, histoire ancienne, philologie classique, philosophie ancienne, histoire du judaïsme et du christianisme antiques suivant une perspective « catholique » ou « protestante »).
Néanmoins, la recherche scientifique montre que l’étude des mondes anciens repose de plus en plus sur des approches pluridisciplinaires, par le croisement et l’interaction de plusieurs disciplines scientifiques complémentaires. L’objectif de cette formation est donc d’initier les étudiants en Master à une approche non seulement pluridisciplinaire, mais surtout interdisciplinaire de l’étude des mondes anciens, en profitant de la richesse de l’offre de formation proposée par les Facultés des Sciences historiques, des Lettres, de Philosophie, de Théologie catholique et de Théologie protestante.
Le croisement et l’interaction des différentes formations disciplinaires, de leurs problématiques respectives et de leurs approches épistémologiques peuvent ainsi offrir aux étudiants qui suivront cette formation des compétences dans l’étude des mondes anciens nettement supérieures à celles qui sont obtenues par chacune des formations disciplinaires prises individuellement, et donner des atouts supplémentaires à ceux qui envisagent de poursuivre leurs études vers des recherches doctorales, des concours de recrutement de l’enseignement secondaire (agrégations d’histoire ou de lettres classiques), ou des concours des conservateurs du patrimoine (État, collectivités territoriales), tout en leur offrant éventuellement la possibilité de s’orienter ultérieurement vers une discipline différente de leur formation initiale.
Le premier objectif est de donner aux étudiants qui le souhaitent, et qui en ont les moyens, la possibilité de poursuivre en thèse. Avant d’être une perspective de carrière, la recherche est cependant avant tout une formation intellectuelle. Beaucoup d’étudiants sont très sensibles à cet aspect, conscients de ce que se former à la recherche, c’est une école de rigueur, de curiosité, d’inventivité, de gestion d’un projet personnel, de synthèse, d’expression…
 

Compétences à acquérir

Les connaissances visées par ce parcours sont d’abord théoriques : les étudiants acquerront une très solide connaissance du monde antique, dans leur discipline d’origine d’une part, mais aussi dans d’autres disciplines. L’initiation aux langues anciennes et le renforcement des connaissances acquises en langues vivantes facilitera l’accès aux sources et à la recherche au niveau international. La formation vise aussi des connaissances méthodologiques générales :
- capacité à cerner un sujet, à construire une problématique, à analyser toutes les dimensions d’une question ;
- capacité à chercher les sources et la bibliographie relatives à ce sujet ; à les comprendre et les utiliser (avec une attention particulière à la maîtrise des langues étrangères) ;
- capacité à gérer le temps, long, dans lequel doit s’inscrire le travail, de manière à terminer dans les délais voulus ;
- capacité à construire une argumentation ;
- capacité à exprimer les méthodes et résultats d’une recherche, tant à l’oral qu’à l’écrit, y compris l’écrit long.
À l’issue de leur formation au sein du parcours du MIMA, les étudiants doivent avoir acquis des compétences spécifiques à l’étude des mondes anciens : acquisition d’un savoir-faire en langues anciennes, études de textes et documents antiques ; des méthodologies de travail dans plusieurs disciplines des études classiques des mondes anciens (archéologie, épigraphie, philologie classique par exemple).

 

Contact(s)

Gabriella Aragione

Conditions d'admission

ADMISSION EN MASTER

Vous êtes de nationalité française ou européenne
Toute demande d’admission passera par l’application E-CANDIDAT.
Cliquez sur E-CANDIDAT
Date d’ouverture de l'application : 12/08/19
Date de fermeture de l'application : 01/09/19
Date limite de retour des pièces du dossier de demande d’admission : 08/09/19
Pour les candidats qui seront retenus sur dossier, il y aura un entretien (à distance): 13/09/19
Une réponse vous sera donnée au plus tard le 20 septembre.
Si votre demande est acceptée, vous recevrez, via E-CANDIDAT, un code et un lien vous permettant de vous inscrire intégralement en ligne et de payer les droits universitaires.


Vous êtes d’une nationalité autre qu’européenne:
Si vous voulez étudier à distance, il vous faut faire votre demande sur l’application E-CANDIDAT comme c’est décrit ci-dessus.
Pour accéder à l’application E-CANDIDAT, cliquez sur E-CANDIDAT.

Si vous voulez venir étudier à Strasbourg, il vous faut faire votre demande sur Campus-France http://www.unistra.fr/index.php?id=25768.
Or les délais pour une inscription à la rentrée 2019 sont déjà dépassés.



Tous les dossiers d'admission sont examinés par la commission d’admission de la Faculté, qui se réservent le droit de refuser ceux qui ne répondent pas aux prérequis nécessaires ou aux critères en vigueur dans l’Université française. Tous les candidats admis procéderont aux formalités d’inscription à partir de la mi-juillet 2019.
Le candidat venant d’un pays étranger qui souhaite suivre le cursus en p résence veille lui-même à régler les formalités d’obtention d’un éventuel visa.
Les candidats non francophones et ne venant pas dans le cadre des dispositifs ERASMUS doivent fournir, outre l’attestation de réussite au DELF B2 (ou son équivalent), le relevé de notes des épreuves ; il leur faut avoir obtenu un minimum de 12/25 points à chacune des quatre épreuves.
La Faculté ne délivre pas de bourses d’études.

Le candidat qui envisage de suivre la formation à distance est tenu de disposer d’une connexion Internet performante et de se déplacer au moins une fois dans l’année jusqu’à Strasbourg pour y passer des examens. La semaine d’examens in situ se déroulera généralement au début du mois de mai.

En cas de difficulté, n'hésitez pas à envoyer un mail au secrétariat : scoltp@unistra.fr en précisant votre âge, votre nationalité, votre pays de résidence, vos diplômes, ainsi que l’année dans laquelle vous souhaitez vous inscrire.

 

Publics visés

La mention s'adresse à ceux
- qui se veulent destiner au ministère pastoral dans une des Églises issues de la Réforme protestante ;
- qui s'intéressent à la recherche dans le domaine de la théologie ou des sciences religieuses ;
- qui s'intéressent au fait religieux dans l'histoire ou dans les sociétés contemporaines.

Pré-requis recommandés

Baccalauréat. Licence en théologie protestante.
Bonne connaissance des langues bibliques (hébreu et grec bibliques).

Pré-requis recommandés

Baccalauréat. Licence en théologie protestante ou en théologie catholique ou en Lettres ou en Histoire (en fonction du projet).
 

Pré-requis obligatoires

Baccalauréat. Licence en théologie protestante ou en théologie catholique ou en Lettres ou en Histoire (en fonction du projet).

Pré-requis obligatoires

Maîtrise de la langue française à l'écrit et à l'oral, connaissance (à l'écrit) d'au moins une langue vivante étrangère (allemand, anglais, italien…), connaissance minimale (initiation) d'au moins une langue ancienne (latin, grec ou autre langue ancienne des mondes de l'Antiquité)

Débouchés

- ministère pastoral, aumônerie (hôpitaux, prisons, armée, etc.)
- autres métiers dans les milieux ecclésiaux ;
- aumônerie (hôpitaux, prisons, armée)
- enseignement religieux dans les écoles (primaire, collège, lycée), en Alsace et en Moselle ;
- métiers de l’édition et de la culture ;
- recherche et enseignement universitaires ; - métiers de l’édition et de la culture ;
- gestion de l'information et de la documentation ;
- concours de la fonction publique.

Poursuite d'études

doctorat

Poursuite d'étude

Les competences acquises dans ce parcours sont valorisables dans de nombreux domaines professionnels. En effet, malgré la difficulté croissante de trouver des débouchés dans l’enseignement supérieur et la recherche, des possibilités existent en nombre croissant dans le monde de la culture et du patrimoine (archives, musées, bibliothèques, guide conférencier, médiation culturelle, fouilles archéologiques…), de l’édition, du journalisme…

Structure et organisation pédagogiques

La mention est composée du parcours "Théologie protestante: Textes de référence, doctrines et pratiques" ainsi que de trois autres parcours entièrement mutualisés: "Textes religieux de référence : contextes, enjeux et réception" ; "Théologie et société" ; "Interdisciplinaire des Mondes de l’Antiquité". Le premier parcours "Théologie protestante: Textes de référence, doctrines et pratiques" donne à la fois accès au ministère pastoral dans l'UEPAL et à l'inscription au doctorat.
Les parcours "Textes religieux de référence : contextes, enjeux et réception" et "Théologie et société", tout en gradant un tronc commun d'au moins 40 % avec le parcours "Théologie protestante" peuvent être personnalisés en fonction du projet de rercherche personnel de l'étudiant.
Au sein du parcours "Textes religieux de référence : contextes, enjeux et réception", il y a deux axes possibles: 1) axe philologique qui permet l’acquisition des compétences philologiques et herméneutiques nécessaires à l’analyse des textes de référence, à la lumière des contextes (historique, sociétal et culturel) qui ont présidé à leur constitution et par rapport à leur réception dans la culture ; 2) axe culturel qui favorise l’acquisition des compétences nécessaires à analyser la production culturelle (historique ou contemporaine) telle que la littérature, les arts visuels et plastique, le cinéma, la musique et autres, à la lumière des textes religieux de référence.
Au sein du parcours « Théologie et société », il y a également deux axes possibles: 1) formation théologique visant à former des étudiants capables de poser et de traiter des problèmes théologiques d’ordre spéculatif; 2) interpréter une situation sociétale (historique ou contemporaine) à la lumière de discours et de textes religieux.
La formation peut être suivie totalement ou en partie à distance, sauf l’UE d’accompagnement du stage de M-S3 et le parcours « Master Interdisciplinaire des Mondes de l’Antiquité », qui ne peut être suivi qu’en présentiel. Dans les autres parcours, l’étudiant peut être inscrit en présentiel pour certaines UE et à distance pour d’autres.
Des cours en ligne sont mis à la disposition des étudiants sur la plateforme Moodle. Ils peuvent y accéder grâce aux identifiants qui leur sont communiqués au terme de leur inscription administrative.

Programme des enseignements

Théologie protestante : textes de référence, doctrines et pratiques (présentiel ou EAD)

Théologie et société (présentiel ou EAD)

Textes religieux de références : contextes, enjeux et réception (présentiel ou EAD)

Parcours Interdisciplinaire des Mondes de l'Antiquité (MIMA)

Contact

Faculté de Théologie Protestante

9 PLACE DE L'UNIVERSITE
67084 STRASBOURG
0368856835

Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R