Licence

Philosophie générale

  • Cours (CM) 24h
  • Cours intégrés (CI) -
  • Travaux dirigés (TD) 24h
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) 102h

Langue de l'enseignement : Français

Description du contenu de l'enseignement

La vérité
La définition de la philosophie comme recherche de la vérité se fonde sur un désir qui ne se satisfait pas de l’identification d’une proposition vraie. Quelle est cette vérité recherchée ? Est-il possible de l’assigner à un contenu universellement valide pour tous les esprits raisonnable ? Si, d’un côté, l’exigence de vérité implique une procédure objective de validation (preuve ou démonstration), d’un autre côté, cette procédure elle-même, aussi rigoureuse soit-elle, est soumise à l’assentiment d’un sujet. L’adéquation de l’esprit à la chose suppose le rapport du sujet à la vérité, à sa propre vérité.
Ce questionnement est déployé en trois moments.
I. La question de la vérité - La philosophie, comme recherche de la vérité, implique une définition de la vérité qui ne correspond pas à celle d’une proposition vraie, puisqu’elle engage un sujet dans cette recherche. D’où la distinction entre vérité et savoir. Et les notions de doute et de certitude.
La différence entre apparence et vérité, car si la vérité est reconnue par un sujet, à qui elle apparaît, qu’est-ce qui la distingue de l’apparence?
II. La méthode : Le besoin d’attester la vérité par une procédure qui ne dépende pas du sujet conduit à la question de la méthode. Le rapport au langage: signification et vérité; les principes du raisonnement: intuition ou sentiment (d’Aristote à Pascal); ordre logique et ordre rationnel.
III. La vérité et la réalité : donner un fondement à la vérité conduit à l’appuyer sur l’être. L’objet saisi par l’acte de l’esprit lorsqu’il a affaire à la vérité est d’abord défini comme une essence. Mais l’ontologie est abandonnée au profit d’une visée de l’objectivité (Kant) qui se retourne en subjectivité, du sujet transcendantal au sujet esthétique, on passe à la subjectivité de l’exis tence (Kierkegaard).
Les textes étudiés en TD portent sur les différentes notions successivement rencontrées dans le cours. Le cours de philosophie générale, contrairement à celui d’histoire de la philosophie, ne comporte pas de bibliographie spécifique qui pourrait être considérée comme un programme ; il vise à familiariser les étudiants avec la fréquentation de tous les auteurs, puisqu’il n’en est aucun qui n’ait parlé de la vérité. Ne sont indiquées ici que quelques suggestions de lecture :
Platon, République, Livres V-VII, traduction P. Pachet, Paris, Gallimard, collection « folio », 1993.
Descartes, Méditations I & II. Pour une édition des Méditations en livre de poche : Paris, Flammarion, collection « GF », 2009.
Pascal, De l’esprit géométrique. De l’art de persuader. Pour une édition des opuscules de Pascal en livre de poche : sous le titre De l’esprit géométrique Paris, Flammarion, collection « GF », 1993.
Kant, Qu’est-ce que s’orienter dans la pensée ? traduction Jean-François Poirier, Paris, Flammarion, collection « GF », 1991.
Kierkegaard, Post-scriptum définitif et non scientifique aux Miettes philosophiques, IIe Partie, IIe Section, traduction Paul-Henri Tisseau, in Œuvres complètes, t. X, pp. 119-232.
Heidegger, « De l’essence de la vérité », traduit par A. de Waehlens et W. Biemel, dans Questions I & II, Paris, Gallimard, 1968, collection TEL, pp. 159-194.
 

Compétences à acquérir

Au terme de cette formation, l’étudiant est capable de s’orienter dans une famille de problèmes philosophiques, de repérer et d’analyser les notions qui s’y rapportent, de restituer les principales thèses répondant à ces problèmes.

 

Bibliographie, lectures recommandées

Bibliographie indicative :
Platon, République, Livres V-VII, traduction P. Pachet, Paris, Gallimard, collection « folio », 1993.
Descartes, Méditations I & II. Pour une édition des Méditations en livre de poche : Paris, Flammarion, collection « GF », 2009.
Pascal, De l’esprit géométrique. De l’art de persuader. Pour une édition des opuscules de Pascal en livre de poche : sous le titre De l’esprit géométrique Paris, Flammarion, collection « GF », 1993.
Kant, Qu’est-ce que s’orienter dans la pensée ? traduction Jean-François Poirier, Paris, Flammarion, collection « GF », 1991.
Kierkegaard, Post-scriptum définitif et non scientifique aux Miettes philosophiques, IIe Partie, IIe Section, traduction Paul-Henri Tisseau, in Œuvres complètes, t. X, pp. 119-232.
Heidegger, « De l’essence de la vérité », traduit par A. de Waehlens et W. Biemel, dans Questions I & II, Paris, Gallimard, 1968, collection TEL, pp. 159-194.

Contact

Faculté de Philosophie

7 RUE DE L'UNIVERSITE
67000 STRASBOURG
0368856460

Responsable

Yves Jean Harder


LICENCE - Philosophie

Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R