Licence

Introduction à la philosophie de Sartre

  • Cours (CM) 24h
  • Cours intégrés (CI) -
  • Travaux dirigés (TD) 24h
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) 90h

Langue de l'enseignement : Français

Description du contenu de l'enseignement

Corps en danger

Depuis les Grecs, les philosophes ont entretenu une relation ambivalente au corps. S'ils le dénoncent parfois comme un "prison", un "tombeau", ou du moins une menace pour l'activité pensante de l'âme, ils l'ont aussi considéré comme l'exemple privilégié d'une unité harmonieuse, d'une "forme finale" ou d'une totalité organique où chaque partie travaille au service du tout. Envisagé de cette manière, le corps a servi de modèle pour concevoir l'organisation politique ou religieuse, celle de la Cité antique, du Corpus Mysticum de l'Église ou de l'État moderne.
Lorsqu'elle est l'héritière de Spinoza et de Nietzsche, la philosophie contemporaine entend réhabiliter le corps qui aurait été injustement méprisé et rabaissé par la tradition platonicienne et chrétienne. En même temps, il lui arrive de mettre l'accent sur une dimension du corps qui avait été souvent négligée par les Classiques : sur sa vulnérabilité, sa précarité, sur tout ce qui pourrait le contraindre, le limiter, le menacer du dehors ou du dedans, ou même le détruire. Sartre décrit le "choc de la rencontre avec autrui" comme une "chute" où mon corps s'aliène sous le regard de l'Autre. En analysant les différentes "techniques du corps" et le passage de "l'éclat des supplices" aux dispositifs disciplinaires, Foucault s'attache à repérer l'emprise du pouvoir sur les corps. Lorsqu'il détermine la démocratie moderne comme une dynamique de désincorporation du corps politique inaugurée par le régicide, Lefort met l'accent sur l'instabilité et la fragilité de l'image du corps politique et sur le danger d'une réincorporation totalitaire des sociétés contemporaines. Quant à Derrida, il se réfère au modèle biologique de l'auto-immunité pour repérer les situations aporétiques où ce qui protège le corps est aussi ce qui menace de le détruire. Ce sont ces différentes analyses du corps en danger qu'il s'agit d'examiner.

Compétences à acquérir

Au terme de cette formation, l’étudiant est capable de s’orienter dans toutes les périodes de l’histoire de la pensée, de restituer les thèses et arguments d’un auteur, de se décentrer des représentations communes, de chercher dans les systèmes de pensée du passé des outils pour penser le présent.

 

Bibliographie, lectures recommandées

bibliographie de base

-M. Foucault, Surveiller et punir, Gallimard-Tel
-C. Lefort, "L'image du corps et le totalitarisme", dans L'invention démocratique
"Fin du théologico-politique ?", dans Écrire – à l'épreuve du politique

Contact

Faculté de Philosophie

7 RUE DE L'UNIVERSITE
67000 STRASBOURG
0368856460

Responsable

Jacob Rogozinski


LICENCE - Philosophie

Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R