Licence

3. Jeu et développement de l'enfant

  • Cours (CM) 18h
  • Cours intégrés (CI) -
  • Travaux dirigés (TD) 6h
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) -

Langue de l'enseignement : Français

Description du contenu de l'enseignement

Cet enseignement propose une approche théorique pluri-référentielle et pratique de la place du jeu et du jouet dans le monde de l’enfance et de l’adolescence.
Cette conception du jeu et du jouet, source de découverte, médiateur de l’interaction, en adéquation avec le niveau de développement cognitif, affectif, perceptivo-moteur et social de l’enfant, peut être envisagée dans une perspective ludique, éducative, mais également de diagnostic et de prise en charge à visée thérapeutique(i.e. troubles des interactions sociales, de la communication, du développement affectif, cognitif ou sensoriel; notion de serious game) et d’accompagnement de l’enfant malade en structure hospitalière. Le jeu pathologique est également abordé à travers les addictions.
Points abordés :
1. Histoire du jeu et du jouet
2. Approches psychologiques du jeu et du jouet
  1. Jeu et développement affectif
  2. Jeu et développement cognitif
  3. Du plaisir du jeu au jeu pathologique
3. « Serious game », avatars : réalité virtuelle, éducation et thérapie/soin
 

Compétences à acquérir

  • Mobiliser les concepts et théories présentés pour analyser et comprendre les fonctions de l’activité ludique de l’enfant au cours du développement.
  • Comprendre un protocole expérimental (ex. : savoir identifier les variables en présence dans l'expérience, formuler des hypothèses mettant en jeu ces variables, …)
  • Décrire des résultats présentés sous diverses formes (résultats chiffrés, tableau, graphique), et interpréter ces résultats à la lumière de la théorie ou du modèle conceptuel mis(e) à l'épreuve.

Bibliographie, lectures recommandées

  • Anzieu-Premmereur, C. (2004). Le jeu dans les thérapies parents-bébés. Revue Française de psychanalyse, 68(1), 143-155.
  • Ariès, P. (1973). L’enfant et sa vie familiale sous l’Ancien Régime. Paris: Seuil.
  • Badinter, E. (1980). L’amour en plus; Histoire de l’amour maternel du 17ème au 20ème s. Paris: Flammarion.
  • Belkacem, A., Reynaud, M. & Venisse, J.-L. (2011). Du plaisir du jeu au jeu pathologique. Paris: Maxima.
  • Brougere, G. (1997). Jeux et objectifs pédagogiques : une approche comparative de l’éducation préscolaire. Revue Française de Pédagogie.
  • De Grandmont, N. (1999). Pédagogie du jeu ; jouer pour apprendre. Paris : De Boeck Université ; Coll. Pratiques Pédagogiques.
  • Egenfeldt-Nielsen, S. (2006). Overview of research on the educational use of video game. Digital Kompetanse, 3 (1), 184-213).
  • Freud, S. (1920/2010). Au-delà du principe de plaisir. Paris: Payot & Rivages.
  • Gutton, P. (1988). Le jeu chez l’Enfant. Paris : GREUPP.
  • Klein, M. (1932/2009). La psychanalyse des enfants. Paris: PUF.
  • Klein, M. (1955/1995). La technique du jeu psychanalytique: son histoire et sa portée. Le transfert et autres récits inédits de M. klein. Paris: PUF.
  • Klein, M. (1966). Développement de la Psychanalyse. Paris : PUF.
  • Michelet, A. (1997). Jeux et Jouets : des supports pédagogiques au développement du jeune enfant, in C. El Hayek, Petite Enfance, éveil aux savoirs. Paris : La Documentation Française (2e éd.).
  • Piaget, J. (1967). La Psychologie de l’Intelligence. Paris : Armand Colin.
  • Piaget, J. (1945). La Formation du Symbole. Neuchâtel : Delachaux et Niestlé.
  • Piaget, J. & Inhelder, B. (1955/1990). De la logique de l’enfant à la logique de l’adolescent. Paris: PUF.
  • Tisseron, S., Stora, M. & Missonier, M. (2006). L’enfant au risque du virtuel. Paris: Broché.
  • Virole, B. (2003). Du bon usage des jeux vidéo et autres aventures virtuelles. Paris: Hachette Littératures.
  • Vygotski, L. (1985). Pensée et Langage. Paris, Messidor/Editions Sociales.
  • Wallon, H. (1968). L’évolution psychologique de l’enfant. Paris, Armand Colin.
  • Winnicott, D. W. (1971/2004). Jeu et réalité, l’espace potentiel. Paris : Gallimard.
  • Winnicott, D. W. (1958/2012). La capacité d’être seul. Paris: Payot.

Pré-requis recommandés

Connaissances de base en psychologie clinique du développement cognitif et affectif (L1 de psychologie)
 

Contact

Faculté de psychologie

12 RUE GOETHE
67000 STRASBOURG
0368851895

Responsable


LICENCE - Psychologie

Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R