Lancement de la plateforme univOAK d'accès libre aux publications scientifiques alsaciennes

14/05/19

[Presse] Formation  [Presse] Recherche  [Presse] Vie de l'université

Ce lundi 13 mai 2019, l’Université de Strasbourg, l’Université de Haute-Alsace (UHA), l’Institut national des sciences appliquées (Insa) de Strasbourg et la Bibliothèque nationale et universitaire (BNU) de Strasbourg ont lancé officiellement univOAK, la plateforme numérique de dépôt, de consultation et d'archivage des publications des chercheurs alsaciens. Libre et accessible à tous, univOAK constitue une avancée sans précédent en faveur de la science ouverte en Alsace.

En fonctionnement progressif depuis 2016, la plateforme univOAK  s'inscrit pleinement dans le mouvement international de l'open access et se veut le reflet de la production scientifique locale. Près de 33 000 publications y sont déjà référencées, dont 3 200 avec leur texte intégral.

La plateforme univOAK fonctionne selon le principe de l'auto-archivage (ou voie verte) : l'auteur archive un exemplaire électronique de sa publication dans un réservoir institutionnel afin que celle-ci soit librement accessible à tous, sans barrière financière ou technique.

univOAK offre un accès totalement libre aux références bibliographiques de la production scientifique alsacienne ainsi qu’au texte intégral, en PDF, de certaines publications.

Le lancement de la plateforme univOAK est une des multiples actions en faveur du libre accès et de la science ouverte entreprises depuis plusieurs années par les établissements partenaires alsaciens :

- signature de l’appel de Jussieu pour la science ouverte et la bibliodiversité rédigé par un collectif français représentatif des chercheurs et des professionnels de l’édition scientifique ;

- diversification de l’offre de ressources en ligne par le soutien financier à des initiatives en faveur de la science ouverte et l’abonnement à des plateformes innovantes de publication en libre accès ;

- organisation annuelle d’une Semaine du libre accès en écho à l’évènement international Open access week pour permettre à la communauté universitaire et au grand public de découvrir, apprendre et échanger sur tous les sujets en lien avec le libre accès ;

- mise en œuvre par l’Université de Strasbourg, avec plusieurs de ses unités de recherche, de projets pilotes en matière de planification, de traitement et de valorisation des données de la recherche.

Qu’est-ce que l’open access ?

Le mouvement de l’open access a démarré dans les années 90, grâce à l’essor d’internet. Il a pour origine la volonté de donner un accès en ligne et gratuit aux publications scientifiques. Il s’est développé à travers la création d’archives ouvertes, des déclarations (de Budapest et de Berlin), des incitations politiques, et par le développement de nouveaux modes de publication. Les avantages à diffuser en open access sont multiples :

- Accélérer le partage et la diffusion des connaissances ;

- Valoriser les productions scientifiques qui échappent aux circuits traditionnels (communications scientifiques, rapports, tables rondes…) ;

- Offrir une garantie de conservation des contenus : les documents seront préservés pour une durée illimitée et en conformité avec les règles du Cines ;

- Conserver ses droits de diffusion sur sa publication.

Qu’est-ce que la science ouverte ?

Le mouvement de l'open science, ou science ouverte, vise à diffuser librement la recherche scientifique afin de la rendre accessible à tous. La science ouverte couvre à la fois la diffusion des résultats de la recherche (publications scientifiques) et les données de la recherche.

Dans ce cadre, les établissements partenaires alsaciens collaborent et proposent différents services aux chercheurs, dont la plateforme d’archive ouverte univOAK. Au niveau national, un plan pour la science ouverte a été dévoilé le 4 juillet 2018.

« La science ouverte est une nouvelle manière d’appréhender la science, de tisser, par le libre accès aux publications et aux données ou par la co-construction des savoirs, des liens avec la société et d’être au service des citoyens. »
Mathieu Schneider, vice-président Culture, Sciences en société de l’Université de Strasbourg

 

Contacts

Adeline Rege, co-pilote du projet (Unistra), 03 68 85 63 43

Jehanne Ducros-Delaigue, co-pilote du projet (UHA), 03 89 33 63 60

 

Contact presse

Christine Guillot, 03 68 85 14 36

Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R