Conférence - "L’entrée des femmes dans les universités européennes : France, Suisse et Allemagne"

Culture, sciences et société

Le 15/11/17
De 17:30 à 18:30

Lieu :
Maison universitaire France-Japon - 42a avenue de la Forêt-Noire - Strasbourg

Organisateur :
Maison universitaire France-Japon - En collaboration avec la Japan Society for the Promotion of Science (JSPS)

Roland Pfefferkorn (Faculté des sciences sociales, Université de Strasbourg), anime une conférence intitulée "L’entrée des femmes dans les universités européennes : France, Suisse et Allemagne", mercredi 15 novembre 2017, à 17 h 30, à la Maison universitaire France-Japon.

Pendant des siècles, les universités européennes, héritières des instituts ou facultés de théologie, étaient des espaces strictement masculins. Les étudiants et les professeurs étaient des hommes. L’instruction et l’accès aux savoirs relevaient d’un domaine dont les femmes étaient exclues. Portée par des associations de femmes dans la plupart des pays et soutenue par certains secteurs libéraux, la revendication de l’accès des femmes aux études universitaires prend de l’ampleur à partir du milieu du 19e siècle. Au cours des années 1860 en Suisse, 1870 en France ou 1880 en Belgique ou en Écosse, cette exigence commence à se concrétiser avec l’arrivée des premières étudiantes dans les universités de ces pays. L’ampleur de ce mouvement sera cependant très variable : assez précoce, mais relativement limité dans les uns (France ou Belgique par exemple) ; très rapide et conséquent, mais également très contrasté, en Suisse ; beaucoup plus tardif et limité en Allemagne où il n’intervient que dans la première décennie du 20e siècle. Partout, l’entrée des étudiantes dans les universités se heurtera à de nombreux obstacles à la fois institutionnels et idéologiques qui ont directement à voir avec l’ordre social patriarcal dominant. 

Conférence tout public, en français. Entrée libre, dans la limite des places disponibles