Mutaxio, un nouveau laboratoire commun entre SOPREMA, le CNRS et l’Université de Strasbourg

De gauche à droite : Luc Averous, Michel Mortier, Rémy Perrin, Pierre-Etienne Bindschelder, Michel de Mathelin. Crédits photos: Nicolas Busser / CNRS

20/12/17

Mardi 19 décembre 2017, la société SOPREMA, le CNRS et l’Université de Strasbourg ont créer le laboratoire commun de recherche, Mutaxio « Mutation axée sur des matériaux biosourcés pour un bâtiment durable ».

Après de longues années de collaborations entre des scientifiques de la société internationale strasbourgeoise et ceux de l’équipe de Luc Avérous, enseignant-chercheur au sein de l’institut de chimie et procédés pour l’énergie, l’environnement et la santé (CNRS/Université de Strasbourg), ce laboratoire commun de recherche marque une nouvelle étape dans le partenariat et se caractérise, notamment, par une stratégie de recherche partagée et une gouvernance commune.

L’enjeu : développer des matériaux innovants issus de différentes biomasses et respectueux de l’environnement, afin de les rendre performants pour le bâtiment en approfondissant les connaissances acquises sur ces systèmes durables.