Faculté de médecine, maïeutique et sciences pour la santé

Diplôme d'université Médecine, maïeutique et sciences de la santé

Contact

Faculté de médecine, maïeutique et sciences de la santé

4, rue Kirschleger
67085 STRASBOURG CEDEX

Formulaire de contact

Contenus et types d'enseignement

Les autres DU, DIU et Capacités de la faculté seront mis en ligne prochainement.
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):20

Objectifs du programme

Formation à la connaissance et à la compréhension du corpus théorique et des bases culturelles de la médecine traditionnelle chinoise et de l’acupuncture. Quelques exemples d’indications de points (recette faciles et sans danger) pourront être données, mais il ne s’agit pas d’une formation à la pratique de l’acupuncture. Un rappel des bases neurobiologiques de l’acupuncture sera également présenté. Le programme correspond à celui de la première année de l’ancien DIU d’Acupuncture.

L’objectif de cet enseignement est de donner une motivation éclairée et des bases solides à un éventuel engagement ultérieur dans des études qualifiantes pour la pratique de l’Acupuncture. Les connaissances acquises doivent permettre la réussite à l’examen probatoire à l’admission en Capacité de Médecine d’Acupuncture ou de présenter un dossier convainquant de demande d’exemption de cet examen.

 

Informations diverses

L’enseignement aura lieu sous la forme de quatre sessions de 3 jours bloqués (jeudi, vendredi, samedi ou mercredi, jeudi et vendredi)) et 1 sessions de 2 jours (jeudi et vendredi).

Les sessions de trois jours auront lieu en commun avec celles du DIU d’Acupuncture Obstétricale au Service de Formation Continue de l’Université de Strasbourg, 21 Rue du Maréchal Lefebvre, 67100 Strasbourg (Tél.: 03.68.85.49.26). (Tram A ou E, arrêt Lycée Couffignal)

Les cours faits au SFC ont lieu de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h ; un service de restauration au plateau fonctionne du lundi au vendredi pour le repas de midi (payant). Les salles sont affichées à chaque session sur le panneau réservé à cet effet sur chaque pallier de l’escalier du N°21 (dernière entrée).

La session de deux jours aura lieu à la faculté de médecine, 11 Rue Humann, Bâtiment Le Forum, et sera spécifique du DIU d’Initiation à l’Acupuncture Médicale. Les cours faits à la faculté de médecine ont lieu de 8h 30 à 12h30 et de 14h à 18h. Les salles de ces cours et des ED du soir seront ajoutées sur les programmes détaillés dès qu’elles nous auront été communiquées.

Les étudiants devront obligatoirement assister à un enseignement dirigé commun à tous les niveaux du cursus d’Acupuncture médicale. Ces ED ont lieu à la Faculté de Médecine de 20h à 22h.

Il restera aux étudiants à accomplir cinq stages cliniques d’une demi-journée auprès d’un Praticien diplômé et agréé par le médecin coordonnateur du diplôme (une liste non exhaustive sera fournie à la rentrée) ainsi qu’à valider au moins 6h d’approfondissement des connaissances en acupuncture en assistant à un séminaire ou une formation dispensée par un organisme de FMC en acupuncture. A cette fin, trois séminaires, dont un obligatoire et gratuit, leurs seront proposés en cours d’année.

Le carnet de stage attestant de la présence aux ED, TD et stages c liniques (avec appréciation des enseignants et des maîtres de stage) ainsi que les documents validant une FMC devront être présentés le jour de l’examen pour appréciation et du jury sur la participation aux enseignements pratiques et validation. Cette validation est obligatoire pour l’accès à l’inscription en capacité.

Contact :

Responsable de la formation : Pr SALVAT Éric - eric.salvat@chru-strasbourg.fr

 

Contact(s)

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Acquisition de connaissances théoriques et pratiques relatives aux addictions et à leurs interactions avec la psychiatrie, l’hépatologie, l’infectiologie et la gynécologie-obstétrique dans le cadre d’un enseignement spécialisé. La formation théorique est réalisée sur la base d’exposés classiques accompagnés de références bibliographiques et/ou de documents polycopiés et/ou de supports informatiques ainsi que d’ateliers pratiques.
 

Compétences à acquérir

Pouvoir repérer les troubles addictifs et pouvoir orienter sur un suivi adapté. Etre capable d’en évaluer la sévérité et de participer à la prise en charge multidisciplinaire des troubles addictifs.
 

Informations diverses

L’enseignement a lieu sous la forme de séminaires de 2,5 jours se déroulant alternativement à Strasbourg et à Nancy

Enseignements :

1ère session (Nancy) : décembre 2022­
2ème session (Strasbourg) : du 11 au 13 janvier 2023­
3ème session (Nancy) : mars 2023
4ème session (Strasbourg): du 10 au 12 mai 2023

Examens :

1ère session d’examen : jeudi 15 juin 2023 de 10h à 12h à Strasbourg et à Nancy
2ème session d’examen : jeudi 14 septembre 2023 de 10h à 12h à Strasbourg et à Nancy.
Soutenance des mémoires : octobre 2023 (lieu à préciser).

Équipe pédagogique à Strasbourg:

CHAFFRAIX Frédéric, Intervenant titulaire de la FP
DE HERBAY Alexandra, Intervenante titulaire de la FP
DOFFOEL Michel, Faculté de médecine, PUPH
DUCOURNAU Nicolas, Intervenant extérieur
D'USSEL Louis-Marie, Intervenant titulaire de la FP
ERNWEIN Florence, Intervenante titulaire de la FP
GRAFFI Jonathan, Intervenant titulaire de la FP
GRAS Adrien, Intervenant titulaire de la FP
GRETH Philippe, Intervenant titulaire de la FP
HERDT Catherine, Intervenante extérieure
HUMBERT Sophie, Intervenante extérieure
KUSTERER Marc, Intervenant extérieur
LALANNE Laurence, Faculté de médecine, PUPH
LANG Anaïs, Intervenante titulaire de la FP
OSTER Flavie, Intervenante extérieure
RASINA Madalina, Intervenante titulaire de la FP
ROYER Thierry, Intervenant titulaire de la FP
RUCH Yvon, Intervenant titulaire de la FP
TRIPON Simona, Intervenante titulaire de la FP

Contact :

Responsable de la formation : Pre LALANNE-TONGIO Laurence - laurence.lalanne@chru-strasbourg.fr
Secretariat : Barbara.Lehn@chru-strasbourg.fr

Contact(s)

Laurence Lalanne

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le but de ce D.I.U. est l’acquisition des connaissances pratiques et théoriques permettant la réalisation d’arthroscopie.

Informations diverses

L’enseignement est sous la forme de sessions de 2 à 3 jours bloqués. Ces Sessions sont réparties entre les Facultés participantes.

3 séminaires de janvier à juin : dates communiquées ultérieurement par le secrétariat pédagogique.
Les dates seront également disponibles sur le site de la SFA, à chaque nouvelle session de formation

Contact :

Responsable de la formation : Pr CLAVERT Philippe philippe.clavert@chru-strasbourg.fr
Secretariat : pascale.huck@chru-strasbourg.fr


 

Contact(s)

Philippe Clavert

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Dans le cadre du plan Alzheimer 2008-2012, une nouvelle formation a été créée dont l’objectif est d’améliorer la compréhension des symptômes de la maladie, l’identification des capacités restantes et la communication avec le patient. Elle doit permettre aux professionnels d’acquérir les compétences du référentiel de la fonction d’ASG pour optimiser l’accueil, l’accompagnement des malades et de leur entourage ainsi que la prise en soin et la qualité de vie.

Compétences à acquérir

  • Mobiliser des connaissances sur les pathologies liées au vieillissement, la maladie d’Alzheimer et les troubles apparentés;
  • Appliquer les gestes, les attitudes et les comportements pour un accompagnement individualisé du patient;
  • Identifier, comprendre et prendre en soin les troubles du comportement;
  • Proposer et animer des activités de stimulation sociales et cognitives;
  • Communiquer de façon verbale et non verbale aux différents stades de la maladie.

Contact(s)

Nathalie Laeng

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):16

Objectifs du programme

L’auriculothérapie repose sur la stimulation de zones auriculaires précises. Le mécanisme d’action passe par l’activation de nerfs crâniens innervant l’oreille (V3, VII, IX, X et Plexus cervical superficiel). C’est à un médecin lyonnais le Docteur Paul Nogier que l’on doit les premiers travaux scientifiques, et depuis les années 1950 son travail a permis l’élaboration de cartographies qui sont la base de nombreux enseignements aujourd’hui. Ses travaux ont été poursuivis et enrichis permettant ainsi de progresser dans la compréhension neurophysiologique du mécanisme d’action de l’auriculothérapie. Les études récentes, notamment en IRM fonctionnelle, montrent que la stimulation de certaines zones de l’oreille permet d’entrainer la modulation de réseaux neuronaux et active des zones cérébrales particulières. On parle donc actuellement plus volontiers de Neuromodulation auriculaire

Il s’agit d’une thérapeutique complémentaire efficace dans la prise en charge de douleurs, qu’elles soient neurologiques (migraine, névralgie faciale ou pudendale, algie vasculaire de la face, certaines neuropathies...) ou non (lombalgies, cervicalgies, algodystrophie…), douleurs post opératoires, les syndromes anxieux, les troubles fonctionnels intestinaux, le sevrage tabagique etc. En soins de support dans la prise en charge d’un cancer, l’auriculothérapie est une aide précieuse pour limiter les effets secondaires de certains traitements (bouche sèche après radiothérapie, neuropathie ou nausées – vomissements après chimiothérapie, gestion du stress…).
 

Compétences à acquérir

Connaitre :
- les théories et méthodes principales de traitement par auriculothérapie-neuromodulation auriculaire
- les indications de l’auriculothérapie, l’intégration de cette thérapeutique complémentaire à la médecine conventionnelle dans une perspective de médecine intégrative
- les preuves scientifiques actualisées de son efficacité clinique et de ses mécanismes d’action
Savoir réaliser un traitement d'auriculothérapie en s'adaptant au patient
L’enseignement comprend :
- La participation à des travaux dirigés afin de discerner les bonnes indications de l’auriculothérapie et d’acquérir les gestes spécifiques
- La participation à des sessions d'observation à l'hôpital et/ou en cabinet privé.
- La rédaction d’un mémoire, précisant un projet de recherche clinique en auriculothérapie en respectant une approche scientifique. Les étudiants peuvent se grouper par 2 ou 3 pour présenter leur mémoire.
 

Informations diverses

  • 152 heures réparties sur 2 ans en 6 sessions par an (vendredi et samedi)
  • Stage pratique : 4 ½ journées (16 heures)
Début de la formation : Novembre
Fin de la formation : Mai

Équipe pédagogique :
Dr Cherqui (responsable pédagogique Paris Saclay) mireille.cherqui.38@gmail.com
Dr Trendel, Blanchard, Brulé, Pailler, Paquier, Leclerc, Alimi, Gresser, Besse, Ebbo, Santin, Kirstetter, Coudert, Molinas, Weiss, Sebaa, Leroy, Sagui.
Dr Mikaeloff PUPH (responsable universitaire Paris Saclay)

Responsable de la formation : Pr SALVAT Éric eric.salvat@chru-strasbourg.fr
 

Contact(s)

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Les professions de santé, quel que soit le champ de leur pratique (organique, psychologique, médico-social…) mettent en jeu la parole comme modalité spécifiquement humaine de relation. Ce diplôme universitaire se donne comme objectif d’enseigner les outils conceptuels minimaux de la psychanalyse. Ceci suppose qu’ils soient systématiquement resitués dans leur contexte épistémologique autant celui de leur genèse que celui de leur actualité. Ainsi, la finalité du diplôme universitaire consiste à préciser et définir le contenu des psychothérapies dites analytiques et leurs visées.
 

Informations diverses

Diplôme en 2 ans.

Examens :
Il n’y a pas d’examen sanctionnant à la fin de la 1ère année.
En fin de 2ème année l’examen se compose de 8 questions notées sur 20 (une moyenne sur 20 sera calculée) et d’un oral également noté sur 20. Il y a deux sessions en juin et en septembre.
Mémoire : Rédaction d’un mémoire de 20 pages minimum.

Contact :

Responsable de la formation : Pr BERTSCHY Gilles gilles.bertschy@chru-strasbourg.fr
Secretariat : pia.henni@chru-strasbourg.fr

Contact(s)

Gilles Bertschy

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Connaissances approfondies des traitements anti-infectieux : rappels microbiologiques, pharmacodynamie, analyse approfondie des différentes familles d’antibiotiques, antifongiques. Principes de thérapie anti-infectieuse des principales infections, notamment hospitalières. Bon usage des anti–infectieux. Antibioprophylaxie.
 

Compétences à acquérir

Savoir prescrire un traitement anti infectieux dans une situation clinique donnée
Savoir argumenter les raisons du choix des traitements anti infectieux et leurs modalités d’administration
Acquérir les compétences pour mener à bien une politique de bon usage des antibiotiques dans le but de maitrise de l’émergence des résistances
Savoir orienter la prise en charge en cas d’échec du traitement anti infectieux de première ligne
 

Informations diverses

Cours : L’enseignement est sous la forme de 6 sessions de 2 jours.
Examen : L’examen écrit est composé de 5 questions (2 notées sur 15 et 4 notées sur 5) dont le total est calculé sur 50. Une moyenne de 25/50 est requise pour l’admissibilité.
Mémoire : Le mémoire est à fournir au Directeur d’enseignement au plus tard le 31 décembre de l’année civile en 2 exemplaires

Équipe pédagogique :
  • Benoit Jaulhac, François Jehl, Antoine Grillon, Frédéric Schramm, Pierre Boyer, Gilles Prevost : bactériologie, HUS
  • Yves Hansmann, Nicolas Lefebvre, Cécile Ronde Oustau, Yvon Ruch, François Danion : infectiologie, HUS
  • Martin Martinot infectiologie CH Colmar, Joy Mootien, infectiologie CH Mulhouse
  • Vincent Castelain, réanimation médicale HUS
  • Loic Kassegne : CLAT, pneumologie HUS
  • Thierry Krummel : néphrologie, HUS
  • Marie Laure Girardin, pédiatrie HUS
  • David Rey : infection à VIH, HUS
  • Thierry Lavigne : hygiène hospitalière HUS
  • Julie Denis, Raoul Herbrecht, Yasmine Nivoix, Maire Pierre Ledoux, François Danion : infection fongiques, HUS
Contact :

Responsable de la formation : Pr HANSMANN Yves Yves.Hansmann@chru-strasbourg.fr
Secretariat : Isabelle.Kouassi@chru-strasbourg.fr

Contact(s)

Yves Hansmann

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):2

Objectifs du programme

Le but de ce D.I.U. est de combler les besoins de formation des biologistes privés et universitaires, des unités AMP agréées. Il est important d’autre part que les spécialistes (gynécologues, endocrinologues, cytogénéticiens…) qui font appel aux AMP puissent trouver un enseignement théorique et pratique adapté.

Compétences à acquérir

À compléter
Les connaissances validées par ce diplôme font partie du prérequis pour la reconnaissance d’une compétence dans le domaine de la biologie de la reproduction.

Informations diverses

L’enseignement est sous la forme de 4 sessions de 3 jours auxquels s’ajoute un stage de deux semaines dans un laboratoire d’assistance médicale a la procréation.

Contact :

Responsable de la formation : Pr TELETIN Marius elma@igbmc.fr
 

Contact(s)

Marius Teletin

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

La médecine de la reproduction est un des pôles fondamentaux aujourd’hui en Gynécologie-Obstétrique. Elle demande des connaissances théoriques en biologie, une pratique clinique indispensable à la bonne prise en charge des couples demandeurs. Les pathologies en cause amènent souvent à une concertation pluridisciplinaire mettant en cause généticiens, endocrinologues, urologues, chirurgiens, biologistes et psychologues. La volonté d’améliorer les techniques et les résultats en procréation médicalement assistée a engendré une activité de recherche fondamentale. Petit à petit, celle-ci atteint son but et permet même d’aller au-delà du cadre de la reproduction. La formation des médecins tous les jours confrontés à de nouvelles demandes de prise en charge en stérilité parait indispensable. Ce sont des techniques coûteuses, spécialisées qui doivent être utilisées à bon escient.

Il s’agit de créer un enseignement complet comportant les bases fondamentales, cliniques et thérapeutiques. Il a pour but premier de donner aux praticiens les moyens d’un suivi et d’un traitement adapté à des couples avec une certaine autonomie. Les travaux dirigés permettent aux étudiants d’apprendre à gérer un couple demandeur, d’orienter en fonction de la pathologie sur telle ou telle indication de prise en charge et leur donner un traitement adapté. Ils sont également utilisés pour l’apprentissage du suivi des stimulations ovariennes qui nécessitent une certaine expérience. Les versants psychologique et éthique seront abordés. L’infertilité entraîne souvent douleur et blessure narcissique, il est important de savoir entendre les demandes au-delà de leur simple objectif. Les questions éthiques sont multiples et infinies, la nouvelle loi de bioéthique va à nouveau bousculer nos valeurs. Ces sujets sont abordés avec le temps nécessaire.

Compétences à acquérir

- Maitriser les principes de l’AMP et de toutes ses variantes - Savoir prescrire et interpréter les résultats des examens complémentaires
- Prendre en compte toutes les variables associées (endocrinologie, génétique, pathologies chroniques…)
- Savoir orienter les couples vers une prise en charge adaptée dans un parcours de soin optimal
- Maitriser les traitements à disposition et savoir s’en servir
- Initier à l’échographie de monitorage, la ponction ovocytaire et le transfert embryonnaire
- Réfléchir aux enjeux psychologiques et éthiques d’une telle démarche.

Informations diverses

2 sessions d’une semaine de cours et TD, à distance selon le cas.

Équipe pédagogique :
BAHOUGNE Thibaud MCU PH CHU Strasbourg
BETTAHAR Karima PH CHU Strasbourg
BONNE JUVIGNY Stéphanie intervenante extérieure
CHAPPAZ Claire intervenante extérieure
DE MARCILLAC Fanny PH CHU Strasbourg
DURAND Jean Baptiste PH CHU Strasbourg
FALLER Emilie PH CHU Strasbourg
FASCIGLIONE Elsa intervenante extérieure
FORGE Thierry Intervenant extérieur
GABRIELE Victor PH CHU Strasbourg
GARBIN Olivier PH CHU Strasbourg
GOSSET Philippe PH CHU Strasbourg
HOST Aline PH CHU Strasbourg
KOCH Antoine PH CHU Strasbourg
KOHLER Monique PH CHU Strasbourg
KUTNAHORSKY CH PH Colmar
LADUREAU-FRITSCH Laetitia PH CHU Strasbourg
LEMLER Daniel Intervenant extérieur
MALOISEL Frédéric PUPH Intervenant extérieur
MARK Manuel PUPH CHU Strasbourg
MAUGARD Christine PH CHU Strasbourg
MOREAU François Intervenant extérieur
MOREAU Laurence Intervenante extérieure
MOUTOU Céline MCUPH CHU Strasbourg
OHL Jeanine PH CHU Strasbourg
PARTISANI Marialuisa PH CHU Strasbourg
PIRRELLO Olivier PH CHU Strasbourg
RONGIERES Catherine PH CHU Strasbourg, Prof Conv de l’Université de Strasbourg
SANANES Nicolas PUPH CHU Strasbourg
SAUSSINE Christian PUPH CHU Strasbourg
SCHEIB Christine PH CHU Strasbourg
SCHMITT Françoise PH CH Mulhouse
SPIZZO Michele Intervenante extérieure
TELETIN Marius MCUPH CHU Strasbourg

Contact(s) - Responsable pédagogique :
Pre. Catherine RONGIÈRES catherine.rongieres@chru-strasbourg.fr
Secretariat : sylvie.dupre@chru-strasbourg.fr
 

Contact(s)

Catherine Rongieres

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Donner un enseignement de haut niveau en biologie médico-légale nécessaire à la formation des futurs experts dans cette discipline. La formation sera axée sur les aspects particuliers de la toxicologie post-mortem et sur des thèmes à forte implication judiciaire de la toxicologie du vivant (conduite automobile sous l’influence de stupéfiants, soumission chimique, dopage, traitements de substitution) ainsi que sur les autres thématiques rencontrées en biologie médico-légale (génétique, anatomo-pathologie, entomologie).
 

Informations diverses

Diplôme en 2 ans.

Débouchés : Pratique des analyses complémentaires médico-légales dans le cadre des Services ou des Instituts de Médecine Légale, des Laboratoires de Toxicologie, de Biochimie, d’Anatomo-pathologie ainsi que des Laboratoires de Police Scientifique.

Contact :

Responsable de la formation : Pr RAUL Jean-Sébastien js.raul@unistra.fr

 

Contact(s)

Jean-Sebastien Raul

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Les objectifs de cette formation sont d’apporter à l’étudiant des compétences statistiques à jour, c’est-à-dire que l’étudiant devra être capable de lire, comprendre et discuter un article scientifique récent utilisant inférence fréquentiste ou bayésienne, de montrer son autonomie dans l’interprétation de données et dans la rédaction des sections « méthode » et « résultats » d’un article ainsi que dans la rédaction d’un rapport d’analyse.
Comp étences à acquérir :
1. Élicitation des lois a priori
a. Connaitre les règles générales de l’élicitation
b. Connaitre les lois de distribution essentielles utilisables comme prior (densité, paramètres, propriétés)
c. Savoir choisir les hyperparamètres d’une loi a priori
d. Connaitre les sources d’information utilisation pour l’élicitation (littérature, experts, etc.)
e. Juger de l’informativité d’un prior
f. Mener une analyse de sensibilité et en interpréter les résultats
2. Modèles de vraisemblance
a. Savoir choisir un modèle de vraisemblance en fonction des données
3. Conduite à tenir a posteriori
a. Maitriser les fondements théoriques du passage des lois a priori aux lois a posteriori
b. Connaitre les méthodes analytiques (situation conjuguée) d’extraction des lois a posteriori et les méthodes par simulation et/ou approximation (McMC)
c. Maitriser la méthode de fonctionnement des McMC (nombre d’itéraction, burn-in, thinning, etc.)
d. Savoir poser un diagnostic de convergence probable des algorithmes
e. Connaitre la conduite à tenir en cas de non convergence des algorithmes
4. Présentation des résultats
a. Savoir choisir des modèles graphiques et descriptifs des données
b. Savoir présenter et discuter des résultats d’inférence (tendance centrale, étendue de distribution, etc.)
c. Savoir présenter et discuter des résultats de convergence des al gorithmes
5. Autres considérations méthodologiques
a. Savoir mettre en évidence les données manquantes, en discuter les mécanismes de survenue et choisir une méthode éventuelle de traitement
b. Connaitre les schémas des études épidémiologiques et de recherche clinique et adapter les méthodes d’analyse en conséquence
c. Maitriser un calcul de nombre nécessaire de sujet

Informations diverses

Le DU se déroule sur une année universitaire, sans stage. Un volume total de 100 heures sera dispensé sous la forme de 60 heures de cours magistraux et de 40 heures de TD.
En plus des 100 heures de présence, l’étudiant aura à assurer la rédaction d’un rapport pour la validation finale du DU.

Les enseignements se répartissent en 60 heures de cours magistraux et 40 heures de TD dont les intitulés sont les suivants :

Chapitres des CM (total de 60 heures) :
1 Principal général et probabilités 12h
2 Lois de distribution 8h
3 Statistiques descriptives et inférence (posterior explicite) 4h
4 Techniques 8h
5 Modélisation 12h
6 Adéquation des modèles 4h
7 Données manquantes, données aberrantes 8h
8 Epistémologie bayésienne et conclusion 4h

TD (total de 40 heures) :
TD 0: rédaction scientifique et lecture critique d’articles 6h
TD A: introduction au logiciel R 6h
TD B: introduction à WinBUGS et interface avec R 8h
TD C: Statistiques descriptives et inférence (McMC) 6h
TD D: équivalent de modèles mixtes 8h
TD E: Essai thérapeutique 6h

Contact :

Responsable de la formation : Pr SAULEAU Erik-André ea.sauleau@unistra.fr


 

Contact(s)

Eric-Andre Sauleau

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Public concerné :
- Les Docteurs en Médecine français ou ressortissants d’un pays de l’Union Européenne, de l’Espace Economique Européen, de la Suisse ou de la Principauté d’Andorre.
- Les étrangers (hors UE + EEE + Suisse + Andorre) pourvus du diplôme de Docteur d’une Université française, mention Médecine, ou d’un diplôme permettant d’exercer la Médecine dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention du diplôme (joindre certificat des autorités du pays l’attestant).
- Les résidents et internes en cours de dernière année du 3ème cycle des études médicales. L’accès à la Capacité ne sera possible aux diplômés du DIU-IAM que s’ils sont par ailleurs titulaires du doctorat et d’un DES.

 

Informations diverses

Au total il y a 34 semaines de cours, chaque cours correspond à environ 4 h de travail en étude.

Contact :

Responsable de la formation : Pr SIBILIA Jean jean.sibilia@chru-strasbourg.fr
Secretariat : marie-claire.lips@chru-strasbourg.fr

 

Contact(s)

  • Langue du parcours :Anglais
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Formation aux techniques de chirurgie laparoscopique avancée et technologies innovantes visant à minimiser davantage le caractère invasif de la chirurgie colorectale, à améliorer la sécurité et la qualité et à personnaliser le traitement en fonction des besoins individuels des patients.

Contact(s)

Équipe pédagogique

Pierre Diemunsch

Didier Mutter

Benoit Gallix

Silvana Perretta

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

L'objectif pédagogique est d'obtenir une compétence de haut niveau dans la prise en charge de la chirurgie cancérologique digestive par la connaissance actualisée et factuelle du bilan pré thérapeutique, des méthodes chirurgicales validées, des protocoles de soins multidisciplinaires, l'organisation de la prise en charge et du suivi dans les réseaux de soins. Ce diplôme fait appel à 4 services universitaires ayant une compétence thématique spécifique d’organe en cancérologie digestive reconnue à l’échelon national et international. Le DIU est reconnu comme validant par le conseil de l’ordre national des médecins et est recommandé par l’INCA (Institut National de Cancer).

Compétences à acquérir

- Obtenir une compétence de haut niveau dans la prise en charge de la chirurgie cancérologique digestive
- Connaitre de façon actualisée et factuelle le bilan pré thérapeutique, les stratégies thérapeutiques, les méthodes chirurgicales validées, les protocoles de soins multidisciplinaires, l'organisation de la prise en charge et du suivi dans les réseaux de soins

 

Informations diverses

Le cursus de formation est réparti sur 2 ans, à raison de 3 séminaires de 3 jours chacun par année (18 jours de formation au total).
Programme :
- Cancer de l'oesophage ; Cancer de l'estomac.
Université de Lille : Pr Guillaume Piessen
- Cancérologie générale; Organisations et réseaux, Principes thérapeutiques : chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, biologie des tumeurs, immunothérapie, génétique, évaluation des pratiques, informations et éthiques.
Université de Montpellier: Pr Frédéric Borie
- Cancer du côlon et du rectum
Université de Rouen : Pr Jean-Jacques Tuech
- Tumeur maligne du foie ; Cancer des voies biliaires ; Traitement des métastases hépatiques.
Université de Strasbourg : Pr Patrick Pessaux
- Tumeur du péritoine ; Lymphome digestif, sarcome, stomathérapie ; Tumeur de l'intestin grêle et de l'appendice ; Cancer du canal anal ; Chirurgie des carcinoses.
Université de Rouen : Pr Jean-Jacques Tuech
- Tumeurs kystiques et neuroendocrines du pancréas ; Tumeurs du duodénum et de l’ampoule de Vater ; Cancer du pancréas ; Imagerie en cancérologie et impact des techniques récentes.
Université de Montpellier: Pr Frédéric Borie

Contact :

Responsable de la formation : Pr PESSAUX Patrick patrick.pessaux@chru-strasbourg.fr
Secretariat : agnes.gronfier@ihu-strasbourg.eu


 

Contact(s)

Patrick Pessaux

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Permettre à l’étudiant d’acquérir les notions les plus récentes en matière de pathologie de l’épaule et du coude. Anciennement dénommé Pathologie de l’épaule et du coude.

Informations diverses

Contact :

Responsable de la formation : Pr CLAVERT Philippe philippe.clavert@chru-strasbourg.fr
Secretariat : pascale.huck@chru-strasbourg.fr
 

Contact(s)

Philippe Clavert

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Formation de base théorique, diagnostique et thérapeutique en Pathologies Chirurgicales de la Main et des nerfs périphériques. Diplôme validant pour le droit au titre de Chirurgie de la Main.
 

Compétences à acquérir

Compétences diagnostiques et thérapeutiques de base dans la pathologie chirurgicale de la main et des nerfs périphériques.

Informations diverses

Modalités de recrutement :

Le dossier de candidature comportera un CV, une lettre de motivation et les justificatifs tels que les copies des diplômes. Pour pouvoir candidater, de faire remplir l’autorisation d’inscription par l’enseignement responsable local (le Pr Facca pour Strasbourg).

Contact :

Responsable de la formation : Pr LIVERNEAUX Philippe Philippe.LIVERNEAUX@chru-strasbourg.fr
Secretariat : Celine.DEFIGUEIREDO@chru-strasbourg.fr
 

Contact(s)

Sybille Facca

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Cette formation répond à une demande de plus en plus importante de la part des chirurgiens digestifs confirmés et en fin de formation dans la mesure où de plus en plus d’établissements publics et privés sont équipés de cette nouvelle technologie. En France, cette formation est unique. L’objectif de ce DIU est de permettre à des chirurgiens digestifs confirmés ou en fin de formation et à des Infirmières de bloc opératoire (IBODE et IDE) d’acquérir les bases suffisantes pour mener à bien un certain nombre d’interventions digestives par abord robotique utilisant le système Da Vinci. Ce diplôme fait appel à 3 services universitaires ayant une compétence en chirurgie robotique digestive reconnue à l’échelon national et international. A l’heure actuelle, il n’existe pas de certification en relation avec la pratique de la chirurgie robotique. La société internationale de chirurgie robotique (CRSA : Clinical Robotic Surgery Association dont le Professeur Bresler a été président en 2013) prépare une certification qui devrait être effective et constituer un exemple qui pourrait être suivi en France.

Compétences à acquérir

- Acquérir les bases théoriques et pratiques du fonctionnement du robot Da Vinci
- Connaitre l’approche robotique des procédures en chirurgie du tractus digestif haut, chirurgie colorectale, chirurgie hépato-bilio-pancréatique HBP, et chirurgie de l’endométriose pelvienne profonde.

Informations diverses

L'organisation des enseignements théoriques et pratiques est sous la responsabilité des Professeurs Manuela Perez, Patrick Pessaux et Philippe Rouanet.

Contact :

Responsable de la formation : Pr PESSAUX Patrick patrick.pessaux@chru-strasbourg.fr
Secretariat : agnes.gronfier@ihu-strasbourg.eu


 

Contact(s)

Patrick Pessaux

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):1

Objectifs du programme

Acquisition de connaissances pratiques et théoriques permettant la réalisation optimale d’interventions dans le domaine de la chirurgie de la cheville et du pied.

Informations diverses

Contact :

Responsable de la formation : Pr BONNOMET François francois.bonnomet@chru-strasbourg.fr
Secretariat : anne.gross@chru-strasbourg.fr

 

Contact(s)

Francois Bonnomet

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):1

Objectifs du programme

Ce diplôme est le fruit d’une réflexion de plusieurs praticiens hospitalo-universitaires spécialistes de la chirurgie du rachis, qui ont constaté une opposition entre la spécificité de cette chirurgie et l’insuffisance de son enseignement. L’objectif de formation réside dans l’acquisition de connaissances théoriques et pratiques relatives à la chirurgie rachidienne, dans le cadre d’un enseignement spécialisé.
La formation théorique est réalisée sur la base d’exposés classiques accompagnés de références bibliographiques et/ou de documents polycopiés et/ou de supports informatiques (CD-Rom, Internet).
La formation pratique consiste à réaliser des stages dans des services agréés par le comité de direction, et à réaliser des phases opératoires sur des pièces anatomiques d’origine humaine, et/ou animale et/ou artificielle.

Compétences à acquérir

À la fin de la formation, le stagiaire doit être capable de :
  • Poser le diagnostic de l’ensemble des lésions et/ou pathologies rachidiennes susceptibles d’être observées
  • Prescrire et savoir interpréter les résultats d’examens complémentaires
  • Savoir proposer une thérapeutique adaptée à chacune des situations pathologiques et maîtriser les gestes chirurgicaux de bases mais aussi plus élaborés correspondant à une pratique de spécialité
  • Pour les prises en charge de pathologies rares et complexes ainsi que pour les gestes chirurgicaux hyperspécialisés, le stagiaire doit être capable d’orienter au mieux les patients vers les structures les plus compétentes.

Informations diverses

Admission sur dossier (CV détaillé avec sujet de thèse indiqué, lettre de motivation, copies du diplôme ou équivalent, par ex. attestation de réussite, relevé de notes, justificatifs des prérequis en fonction du statut du stagiaire) et entretien individuel, après avis du Conseil scientifique du DIU (les entretiens sont menés en binôme).

Équipe pédagogique :
M. Christian MAZEL – PU-PH – Université Sorbonne Paris Nord 4
M. Hugues-Pascal MOUSSELARD – PU-PH – Sorbonne Université, Paris
Mme Emmanuelle FERRERO - MCU-PH – Université de Paris
M. Arnaud DUBORY - MCU-PH – Université de Paris
M. Olivier GILLE – PU-PH – Université de Bordeaux
M. Jean-Jacques LE HUEC – PU-PH – Université de Bordeaux
M. Jean-Marc VITAL – PU-PH – Université de Bordeaux
M. Richard ASSAKER – PU-PH – Université de Lille 1
M. Henry-Arthur LEROY - MCU-PH - Université de Lille 1
M. Cédric BARREY – PU-PH- Université de Lyon 1
M. Henry DUFOUR – PU-PH – Université d’Aix-Marseille
M. Stéphane FUENTES – PU-PH – Université d’Aix-Marseille
M. Patrick TROPIANO – PU-PH – Université d’Aix-Marseille
M. Benjamin BLONDEL - PU-PH – Université d’Aix-Marseille
M. Philippe PAQUIS – PU-PH – Université de Nice
M. Nicolas BRONSARD - MCU-PH - Université de Nice
M. Yann Philippe CHARLES – PU-PH – Université de Strasbourg
M. Jean-Paul STEIB – PU-PH – Université de Strasbourg
M. Aymeric AMELOT - MCU-PH – Université de Tours
(D’autres enseignants sont susceptibles d’intervenir sur des thèmes spécifiques)

Contact :

Responsable de la formation : Pr CHARLES Yann-Philippe YannPhilippe.CHARLES@chru-strasbourg.fr
Secretariat : melanie.distel@chru-strasbourg.fr

 

Contact(s)

Yann-Philippe Charles

Équipe pédagogique

Yann-Philippe Charles

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Il s’agit de regrouper dans un enseignement les bases de la chirurgie gynécologique et de développer ses aspects spécifiques : chirurgie endoscopique, chirurgie vaginale, et chirurgie carcinologique, gynécologique et sénologique.
La prise en charge diagnostique et thérapeutique des différentes pathologies gynécologiques fonctionnelles, organiques bénignes et malignes sera enseignée.
Les possibilités de la chirurgie mini-invasive seront abordées en développant les aspects techniques, les bases anatomiques, les indications, les risques et les résultats.
 

Informations diverses

Contact :

Responsable de la formation : Pr AKLADIOS Chérif Cherif.AKLADIOS@chru-strasbourg.fr
Secretariat : sophie.gross@chru-strasbourg.fr
 

Contact(s)

Jean-Jacques Baldauf

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

La chirurgie hépato-biliaire est une chirurgie moderne, en pleine progression quant aux indications, suscitant un développement technologiques important (biologique, endoscopique et radiologique, et entrainant des techniques chirurgicales nouvelles (coelioscopie, chirurgie percutanée, chirurgie ex-vivo, …). L'objectif pédagogique est d'obtenir une compétence de haut niveau dans la prise en charge des pathologies hépatiques et pancréatiques par la connaissance actualisée et factuelle du bilan pré-thérapeutique, des méthodes chirurgicales validées, des protocoles de soins multidisciplinaires, l'organisation de la prise en charge et du suivi dans les réseaux de soins.
Ce diplôme fait appel à 3 services universitaires ayant une compétence thématique spécifique d’organe en chirurgie hépato-bilio-pancréatique reconnue à l’échelon national et international. En plus d’une formation théorique, des interventions en direct seront réalisées par des experts et commentées ainsi que des travaux pratiques de dissection sur cadavre seront proposés.

Compétences à acquérir

  • Obtenir une compétence de haut niveau dans la prise en charge des pathologies hépatiques et pancréatiques et transplantation hépatique
  • Connaitre de façon actualisée et factuelle le bilan pré-thérapeutique, les stratégies thérapeutiques, les méthodes chirurgicales validées, les protocoles de soins multidisciplinaires, l'organisation de la prise en charge et du suivi dans les réseaux de soins

Informations diverses

Contact :

Responsable de la formation : Pr PESSAUX Patrick patrick.pessaux@chru-strasbourg.fr
Secretariat : agnes.gronfier@ihu-strasbourg.eu
 

Contact(s)

Patrick Pessaux

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Il s’agit d’acquérir les connaissances théoriques et pratiques en chirurgie laparoscopique

Compétences à acquérir

Fournir les connaissances de base nécessaires à une utilisation sûre de la chirurgie laparoscopique.
Décrire l'ensemble des principes techniques (instruments, trocarts, sources d'énergie...)
Décrire tous les principes techniques (instruments, trocarts, sources d'énergie...) et physiologiques de la chirurgie laparoscopique.
Passer en revue de manière critique les procédures chirurgicales laparoscopiques les plus courantes.
Apprendre ou améliorer les compétences laparoscopiques en pratiquant de manière répétée la suture, suturer, faire des nœuds et réaliser des procédures chirurgicales au cours de sessions pratiques…

Informations diverses

L’enseignement est sous la forme de semaines bloquées et se déroule à l’IRCAD.
Examens : L’examen consiste en un écrit organisé en fin de semaine, composé de 20 QCM et 5 QROC, l’ensemble noté sur 20 et d’une épreuve pratique de chirurgie de 4h notée sur 20

Responsable pédagogique du DU et son secrétariat :

Pr. J. MARESCAUX IRCAD/FRANCE
BP 426 – 67091 STRASBOURG CEDEX
training@ircad.fr
03 88 11 90 00

 
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):4

Objectifs du programme

Apporter à chaque candidat les formations théoriques et pratiques initiales ou complémentaires pour l’exercice de la chirurgie laparoscopique chez l’enfant.

Informations diverses

Contact :

Responsable de la formation : Pr BECMEUR François Francois.Becmeur@chru-strasbourg.fr
Secretariat : christiane.kurtz@chru-strasbourg.fr
 

Contact(s)

Francois Becmeur

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Diffusion des connaissances sur les maladies et les thérapeutiques de la cornée : sciences fondamentales, pathologie génétique et congénitale, pathologie traumatique et iatrogène, pathologie infectieuse, pathologie immunitaire, grands syndromes, pathologies diverses, thérapeutiques médicales, chirurgie cornéenne non réfractive, chirurgie réfractive.
 

Compétences à acquérir

Connaissances théoriques approfondies des objectifs relatifs à la Cornée au sein du programme pédagogique du COUF http://couf.fr/espace-etudiants/3eme-cycle-des/programme-et-objectifs-generaux-de-la-formation-theorique/
 

Informations diverses

o Module 1 : Sciences fondamentales et pathologies cornéennes I
Lieu : Paris Sorbonne, CHNO des Quinze-Vingts
o Module 2 : Pathologies cornéennes II et traitements médicaux
Lieu : Strasbourg, Nouvel Hôpital Civil
o Module 3 : Chirurgie cornéenne
Lieu : Lyon, Hôpital E. Herriot

Équipe pédagogique :
Pr Tristan Bourcier, Faculté de médecine, PUPH
Pr Vincent Borderie, intervenant extérieur, PUPH
Pr Arnaud Sauer, Faculté de médecine, PUPH
Dr Arnaud Waegell, Faculté de médecine, CCA
Dr Florence Abry, Intervenante extérieure, PH
Pr Frédéric Chiambaretta, intervenant extérieur, PUPH
Pr Bernard Delbosc, intervenant extérieur, PUPH
Pr Pierre Fournié, intervenant extérieur, PUPH
Pr Louis Hoffart, intervenant extérieur, PUPH

Contact:
Secrétariat du Pr Bourcier:
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):1

Objectifs du programme

Physiopathologie des diabètes de l’adulte et de l’enfant, compréhension des mécanismes pathogènes, prise en charge pratique du diabète, de ses facteurs de risque et de ses complications.

Compétences à acquérir

Diagnostic des différents diabètes, prise en charge par les règles hygiéno-diététiques, par les traitements médicaux, place de l’ETP.

Informations diverses

Examens :
Si examen en distanciel (1 heure) : L’examen se compose de trois questions d’une durée de 20 mn notées sur 20 en 1e et en 2e année.
Si examen en présentiel (2 heures) : L’examen se compose d’une question et deux cas cliniques d’une durée totale de 2 heures notés sur 20 en 1ère et en 2e année.
Il n’y a qu’une session par an. Le stage d’une semaine est à valider en cours de 1ère ou de 2ème année avec mémoire de stage.
Pour la délivrance définitive du diplôme les candidats doivent avoir obtenu la moyenne à chacune des deux années et validé leur stage.
Il n’y a pas de session de rattrapage de l’examen écrit (à l’exception des absences pour causes médicales validées par un certificat. Dans ce cas et à la demande de ces étudiants, une session de rattrapage est prévue).

Équipe pédagogique :
(liste non exhaustive)
PU-PH : Prof JEANDIDIER, Prof KESSLER ; Pr PRADIGNAC, Pr CHRISTMANN, Pr GAUCHER, Pr ROUL, Pr STEPHAN, Pr THAVEAU
PH-PHU : Dr BAHOUGNE, Dr BALTZINGER, Dr BOIVIN, Dr CHARLOUX, Dr COPOTOIU, Dr DALI-YOUCEF, Dr GAUDIAS, Dr HEIBEL, Dr KLEINLOGEL, Dr KRETZ, Dr MANSILLA, Dr MEYER, Dr MUNCH, Dr ORTEGA, Dr QUENARDELLE, Dr SANCHIS, Dr SIGRIST, Dr SMAGALA, Dr SORDET, Dr TALHA, Dr VIX

Infirmière : Mme OSWALD

Contact:
Secrétariat du Pr JEANDIDIER : secretariat.jeandidier@chru-strasbourg.fr

Service d’Endocrinologie, Diabétologie et Nutrition - Médicale B
Hôpital Civil BP 426 – 67091 STRASBOURG CEDEX
tel : 03 88 11 66 03

 
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):14

Objectifs du programme

Assurer une formation spécifique à la Dialyse Péritonéale afin que cette modalité d’épuration extra-rénale soit accessible à l’ensemble des patients à qui elle doit être proposée dans le cadre de l’information pré-dialyse, et de manière à garantir la qualité de la prise en charge et du suivi des patients.

Informations diverses

Site web du DIU

Enseignement théorique :

Un cours par semaine, accessible via internet, avec obligation de valider les QCM dans le mois qui suit la mise en ligne, pendant 16 semaines. (Équivalence : 64h)

Formation pratique :
Une journée pratique est organisée dans la cadre de ce DIU, la participation à cette journée est obligatoire. Cette journée a habituellement lieu en mars (jointes aux deux journées d'ED) à l'Hôpital Bichat à Paris. À l'issue de ces ED et de la journée pratique aura lieu l'examen final du DIU.

Enseignement dirigé :
Deux journées d'enseignements dirigés seront dispensées à l'hôpital Bichat, généralement en mars. Ces journées seront jointes avec la journée pratique du DIU. La participation à ces journées est obligatoire pour la validation du DIU. À l'issue de ces ED et de la journée pratique aura lieu l'examen final du DIU. Les détails sur ces ED seront communiqués sur le portail web du DIU.

Responsables du DIU de DP
Pr Thierry Lobbedez néphrologie CHU Caen
Pr Vincent Vuiblet Service de néphrologie CHU Reims
Pr François Vrtovsnik Service de néphrologie Hôpital Bichat Paris 7
Dr Ariane Zaloszyc Service de néphropédiatrie CHU de Strasbourg

Contact(s) - Responsable pédagogique Strasbourg

Responsable de la formation : Pre ZALOSZYC Ariane ariane.zaloszyc@chru-strasbourg.fr
Secretariat : Anita.Kohlhuber@chru-strasbourg.fr


 

Contact(s)

Ariane Zaloszyc

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

L’échocardiographie a acquis une place considérable en Cardiologie. Cet examen fournit des renseignements très importants dans la majorité des cardiopathies de l’adulte et de l’enfant. La pratique de l’échocardiographie nécessite une connaissance approfondie de l’anatomie, de la physiologie et de la pathologie cardiaques. L’enseignement doit assurer la connaissance des principes techniques de l’échocardiographie doppler, de ses indications et de ses principaux résultats qualitatifs et quantitatifs dans diverses pathologies. Mais l’échocardiographie nécessite aussi une formation pratique approfondie, assurée au cours de stages prolongés auprès d’échocardiographistes confirmés.
Le but du D.I.U. d’Echocardiographie est de délivrer un enseignement théorique et pratique de l’échocardiographie de façon homogène au sein d’universités françaises.
 

Informations diverses

L’enseignement a lieu sous forme de visioconférence les vendredis de 14h à 18h00.

La formation comporte chaque année :
- un enseignement théorique de 40h au minimum,
- la participation à un séminaire annuel dont les modalités d’organisation et le programme sont fixés par le conseil pédagogique,
- un enseignement pratique délivré sur les lieux de stage et sanctionné par la validation d’un carnet de stage (150h environ). Ce carnet de stage est nominatif. Pour chaque examen complet réalisé personnellement par le stagiaire doivent figurer la date, la pathologie examinée et la validation par le maître de stage du laboratoire habilité.
- le stage pratique de niveau 1 est sanctionné par la validation de 120 examens écho cardiographiques (dont au moins 60 examens incluant le doppler),
- le stage pratique de niveau 2 est sanctionné par la validation de 120 examens supplémentaires comprenant des échocardiogrammes par voie endo-oesophagienne.

Contact :

Responsable de la formation : Pr ROUL Gérald jose.roul-gerald@chru-strasbourg.fr
Secretariat : emilie.fontaine@chru-strasbourg.fr
 
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Informations diverses

Contact :

Responsable de la formation : Pre PERRETTA Silvana silvana.perretta@ircad.fr
Secretariat : agnes.gronfier@ihu-strasbourg.eu
 
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Formation à l’échographie en Gynécologie-Obstétrique réservée aux spécialistes en formation soit Gynécologie-Obstétrique, Gynécologie Médicale, soit Radiologie. L’objectif est l’acquisition de connaissances approfondies dans le domaine de l’échographie clinique dans le but d’acquérir une véritable compétence théorique et pratique, fondée sur l’apprentissage et la pratique des différentes modalités d’exercice de l’échographie en gynécologie obstétrique, ainsi que sur la connaissance des indications et des résultats de cette technique comparativement aux autres méthodes diagnostiques, en particulier dans le domaine de l’imagerie.
Ce DIU comporte 3 modules : bases physiques, obstétricale et gynécologie et un enseignement pratique.
Le but du DIU National d’Echographie Gynécologique et Obstétricale est d’améliorer la qualité des échographies obstétricales en particulier dans le cadre du diagnostic prénatal, et de rechercher une meilleure qualité de formation théorique et pratique en rendant uniforme les conditions d’inscription, le programme de l’enseignement et le contrôle des connaissances.

Compétences à acquérir

  • Comprendre les bases physiques des ultrasons
  • Savoir faire une échographie gynécologique et reconnaître les principales pathologies
  • Savoir faire une mesure de la clarté nucale, prescrire et interpréter le dépistage de la T21
  • Savoir faire une échographie obstétricale de dépistage et reconnaître les principales pathologies

Informations diverses

A la fin de l’année est organisée une session d’examen, dont les sujets et les modalités sont définis par le Conseil pédagogique National, et qui est organisée dans chaque Université ou Inter-Région. Ne sont autorisés à se présenter à l’examen que les étudiants ayant suivi l’enseignement requis. L’examen comprend une épreuve écrite anonyme d’une durée de 2 heures sur la plateforme SIDES NG. Elle a lieu sur chaque site organisateur du DIU.

La validation de l’épreuve théorique (obtention de la moyenne, soit une note ≥ à 10) permet d’être admissible au DIU National d’Echographie Gynécologique et Obstétricale. Cette admissibilité n’est valable que pour l’année universitaire en cours et l’année universitaire suivante, sauf dérogation exceptionnelle accordée par le coordonnateur du DIU sur justification motivant l’absence aux épreuves pratique et orale. Une note d’épreuve théorique inférieure à la moyenne est éliminatoire.

Une épreuve sur simulateur est également exigée pour la validation du DIU. Les épreuves sur simulateur auront été réalisées avant l’épreuve pratique afin de pouvoir discuter des résultats.

Par ailleurs, chaque étudiant doit s’inscrire et valider le programme d’analyse initiale des pratiques en échographie du premier trimestre dans le cadre du dépistage de la trisomie 21. Cette démarche est indispensable à l’obtention du diplôme inter-universitaire.

Enfin, une épreuve pratique sur patient termine le contrôle des connaissances. Son coefficient est égal à celui de l’épreuve écrite. Une note d’épreuve pratique inférieure à la moyenne est éliminatoire.

Au total, La réussite à l’examen est prononcée par obtention de la moyenne à l’épreuve théorique et à l’épreuve pratique, ainsi que la validation de la simulation et du programme d’analyse initiale des pratiques de l’échographie dans le dépistage de la trisomie 21.

La réussite ou l'échec est complet : il ne peut être décerné d'admission partielle, théorique ou pratique. Toutefois le bénéfice de la réussite à l'examen théorique peut être gardé pour une année universitaire, lorsque les candidats ne peuvent pas se présenter aux épreuves pratiques, ou lorsque les candidats échouent à l'épreuve pratique, à l’épreuve sur simulateur, ou au programme d’analyse initiale des pratiques de l’échographie dans le dépistage de la trisomie 21.

L’admission définitive du candidat au Diplôme Inter-Universitaire est prononcée par le Conseil Pédagogique National au vu de de l’ensemble des résultats du candidat.

Équipe pédagogique :
Directeur : Pr. N. Sananès
Coordonateur : Dr Antoine Koch
Intervenants : cf programme détaillé

Secrétariat :
Mme Elodie GEBUS
elodie.gebus@chru-strasbourg.fr
03 69 55 34 15

 

Contact(s)

Nicolas Sananes

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

L’enseignement du Diplôme Interuniversitaire d’Échographie et Techniques Ultrasonores (DIUE) s’adresse aux médecins désirant se former à l’échographie et notamment aux spécialistes diplômés ou en cours de formation du DES de radiodiagnostic et d’imagerie médicale, de médecine nucléaire et des DES des différentes spécialités cliniques pour lesquelles l’échographie intervient de façon importante à titre diagnostique.
Ce DIU est régi par un conseil national pédagogique (CNP) et localement par des centres régionaux d’enseignement (CRE) rassemblant plusieurs Universités organisatrices.
Ce DIU a pour objectif l’acquisition de connaissances approfondies dans le domaine de l’échographie clinique dans le but d’obtenir une véritable compétence théorique et pratique, fondée sur l’apprentissage et la pratique des différentes modalités d’exercice de l’échographie, ainsi que sur la connaissance des indications et des résultats de cette technique comparativement aux autres méthodes diagnostiques, en particulier dans le domaine de l’Imagerie.

Le caractère national de l’organisation du DIU d’Echographie et Techniques Ultra-Sonores, son ouverture à différentes spécialités, l’organisation de l’enseignement – avec un tronc commun et divers modules optionnels – ont pour but de renforcer cette recherche de qualité de formation dans les différents domaines d’application clinique de l’échographie.
 

Informations diverses

Une pré-inscription pédagogique est indispensable pour tous les candidats au DIU d’Echographie :
http://naxos.biomedicale.univ-paris5.fr/diue/inscription/fiche-de-pre-inscription/
Pour les candidats médecins généralistes ou spécialistes titulaires d’un diplôme étranger hors UE, à l’exception des étudiants inscrits en DFMS ou DFMSSA, l’autorisation d’inscription peut être prononcée après réussite à un examen probatoire anonyme commun (sauf dérogation du coordonnateur régional).
Attention : Il n’y aura pas de convocation à l’examen probatoire (date communiquée sur le site dans agenda, et lieu dans les infos de la région d’inscription).

Toutes les informations se trouvent sur le site :
http://naxos.biomedicale.univ-paris5.fr/diue/
 

Contact(s)

Francis Veillon

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):1

Objectifs du programme

Ce DU s’appuie sur les principes fondateurs de l’IHU de Strasbourg : grouper la chirurgie laparoscopique, la radiologie interventionnelle et l’endoscopie flexible, approches technologiques fondées sur l’image et leurs praticiens sous un même toit afin de stimuler le développement technologique et de fusionner les compétences pour créer un nouveau type de médecin praticien qui serait aussi à l’aise avec laparoscope qu’avec un endoscope ou un cathéter.
Les objectifs de ce diplôme sont :
- Dispenser les connaissances fondamentales, les compétences pratiques et le jugement clinique nécessaires à la pratique de l’endoscopie flexible du tractus gastro-intestinal,
- Mettre la démonstration de compétences au cœur de l’évaluation et du diplôme.

Compétences à acquérir

- Connaître les indications de l’endoscopie chirurgicale,
- Connaître et comprendre les contre-indications,
- Maîtriser l’accès et la navigation sûre et efficace du tractus gastro-intestinal aussi bien supérieur qu’inférieur, y compris la navigation complète dans l’œsophage, l’estomac, le duodénum et le côlon avec une variété d’endoscopes flexibles,
- Reconnaitre l’anatomie normale et anormale pouvant nécessiter un traitement chirurgical endoscopique,
- Comprendre l’anatomie chirurgicale normale et anormale,
- Reconnaitre et traiter chirurgicalement les complications endoscopiques,
- Réaliser une intervention de base (biopsie tissulaire, hémostase, dilatation de sténose, ablation de tissu anormal, mise en place de dispositif d’accès entérale, mise en place de prothèses endoscopiques)
- Comprendre les fondements des modalités d’imagerie diagnostique et de guidage,
- Comprendre les soins postopératoires.

Informations diverses

Le cursus est organisé sur une année universitaire en 4 modules progressifs d’apprentissage : Module 1 : Principes de base, Module 2 : Digestif, Module 3 : Biliopancréatique et Module 4 : Modalités d’imagerie.
Chaque module est sanctionné par une évaluation (QCM pour la partie théorique + évaluation par superviseur pour la pratique) permettant d’accéder au module suivant.

Ce cursus devrait idéalement être achevé au cours de l’internat. La structure de la formation tient compte du fait que l’endoscopie chirurgicale ne constitue qu’une composante de l’internat.
Le programme, construit sur la base d’étapes, allie une composante théorique à une composante pratique complétées par la mesure d’indicateurs de performance basés sur les compétences pour fournir une évaluation plus précise de la maîtrise du geste technique, au-delà du simple recensement du nombre de cas traités.
La composante théorique est majoritairement constituée de cours en ligne. Ce choix repose pour les participants sur la facilité d’accès quelle que soit leur localisation géographique, limitant les déplacements (frais et temps) au stage de fin de cursus et au stage clinique, le cas échéant. Pour les intervenants, cela permet de s’affranchir des contraintes organisationnelles et de limiter les frais de déplacement tout en permettant l’intervention d’experts nationaux ou internationaux, participant au haut niveau de qualité de la formation. La formation sera dispensée en anglais pour correspondre à l’aspect international aussi bien des participants que des intervenants.
La composante pratique sera réalisée soit à Strasbourg, soit dans un des centres partenaires identifiés en France et en Europe. Elle inclut une formation pratique et un stage clinique.

 

Contact(s)

Silvana Perretta

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

L’objectif du D.I.U. est d’assurer une formation approfondie théorique et pratique pour les médecins spécialistes diplômés en Hépato-Gastroentérologie ou en formation.
 

Informations diverses

Diplôme en 2 ans.

Enseignement théorique : 80h (conférences, ateliers sous forme de 2 séminaires par an de 3 jours chacun à l’automne et au printemps de chaque année universitaire) : notions générales, OEsophage et estomac, Voies biliaires et pancréas, Grêle-Côlon- Rectum.
Enseignement pratique : 120 journées au cours desquelles devront être pratiqués avec succès un minimum d’actes : 100 CPRE dont 25 sphinctérotomies – 10 prothèses biliaires et/ou pancréatiques – 10 prothèses oesophagiennes et/ou entérales – 10 dilatations au ballonnet et 10 destructions tumorales.
Séminaires obligatoires de formation pratique sur simulateur.

Examens :
La présence aux séminaires est obligatoire.
Un contrôle continu de la formation pratique sera effectué à chaque séminaire à l’aide du carnet de stage.
Une épreuve de cas cliniques vidéo notée sur 20 et une épreuve écrite de 2h notée sur 20 auront lieu à la fin de la deuxième année.
Le D.I.U. sera acquis lorsque la note de 20/40 sera obtenue à l’épreuve écrite et aux cas cliniques vidéo et après validation du carnet de stage de la formation pratique. En cas de note globale inférieure à la moyenne à l’épreuve écrite et aux cas cliniques vidéo, l’étudiant devra représenter ces deux épreuves l’année universitaire suivante. En cas de non validation de la formation
 
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Connaître les rhumatismes inflammatoires chroniques et leurs manifestations systémiques. Acquérir des méthodes diagnostiques et d’utilisation des examens complémentaires. Connaître le choix et la stratégie thérapeutiques dans les maladies systémiques.
 

Informations diverses

L’enseignement comporte 31 semaines de cours en ligne sur le web (1 semaine représente 4 h de cours : total 124 h).
Tout au long de l’année, les candidats peuvent poser des questions aux enseignants via le forum.
 

Contact(s)

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Les expertises en matière de responsabilité médicale étaient jusqu’ici habituellement confiées à des experts spécialisés en réparation juridique du préjudice corporel chevronnés. La loi du 4 mars 2002, avec la création des commissions régionales d’indemnisation des victimes d’accidents médicaux, ouvre des besoins nouveaux en matière d’expertises à la fois en médecine légale dommage corporel et dans les spécialités médicales. Cet enseignement a pour but de donner une formation de haut niveau indispensable à la pratique de ces expertises difficiles et d’assurer une formation indépendante, universitaire, aux futurs experts de la liste nationale des experts en accidents médicaux.
 

Informations diverses

Le volume global pour l’ensemble de la formation est de 100h réparties de la façon suivante :
- cours (enseignement théorique) : 70 heures. Ils sont organisés sous forme de deux séminaires de 35h (5 x 7h) à Paris
- enseignements dirigés (dossiers d’expertises, études de documents…) : 30 heures. Ces T.D. sont organisés sur le terrain dans chacune des facultés participantes.

Contact(s)

Jean-Sebastien Raul

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Formation des assistants et techniciens chargés d’assurer le suivi des essais cliniques des médicaments.

L’enseignement comprend les bases méthodologiques des essais cliniques, la logistique et le suivi des essais, structure et organisation de la recherche biomédicale publique et privée, bases générales de communication orale et écrite dans les essais, loi et règlements : problèmes juridiques, éthiques et déontologiques dans les essais cliniques – assurance et responsabilité, pharmacovigilance, iatrogénie, gestion du risque dans les essais.

 

Compétences à acquérir

Les métiers d’assistants et de techniciens de recherche clinique requièrent des compétences multiples :
  • Relation et échanges dans des équipes de travail
  • Organisation et planification
  • Maitrise de la règlementation de la recherche clinique sur les médicaments et les dispositifs médicaux
  • Maitrise des fondements pharmacologiques de la recherche clinique
  • Maitrise des prérequis précliniques
  • Connaissance des principaux schémas méthodologiques
  • Gestion des secteurs de gestion d’un essai (pharmacie, biologie, imagerie, services cliniques)
  • Connaissance des relations avec les instances réglementaires
  • Connaissance des risques et de leur gestion

Code(s) ROME :
Code ROME Assistant de recherche clinique : H1206
Code ROME Technicien de recherche clinique : H1210
Code métier : 15D10
 

Informations diverses

Cours: tous les jeudis après-midi entre début septembre et début mai (1er semestre à Strasbourg, 2ème semestre à Nancy)


Examens : Il y a deux sessions d’examen de 4h qui auront lieu à Strasbourg.
  • 1ère session en mai 2023
  • 2ème session (rattrapage) en juin 2023

L’épreuve comporte 4 questions écrites notées sur 20 (total sur 80 – coefficient 3 soit une note sur 240), un oral noté sur 20 (coefficient 4 soit une note sur 80). Un total sur 320 et une moyenne finale sur 20 sont calculés.

La délivrance du diplôme nécessite l’obtention de la moyenne à l’examen final.

Contact(s)

Sylvia Mutterer

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Avec l’avancée en âge, la personne âgée est touchée dans toutes les dimensions de son être : son corps, sa vie sociale, sa subjectivité, son être au sens philosophique et spirituel. L’action gérontologique, l’accompagnement dans les actes d’aide et de soins présentent donc des particularités et une certaine complexité, imposant une formation complémentaire à celle du métier-socle du soin, de l’aide, de l’action sociale ou de l’action publique. Trois des quatre semaines de formation sont mutualisées avec celles du Master 1 Gérontologie, vieillissement, éthique et pratiques professionnelles.

Compétences à acquérir

  • Identifier les besoins et attentes des personnes âgées en rapport avec leur vieillissement, leur situation spécifique;
  • Penser les pratiques professionnelles;
  • Bâtir une « culture gérontologique » et développer une action gérontologique;
  • Être capable de conduire une réflexion éthique sur les pratiques professionnelles.

Contact(s)

Nathalie Teuber

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):6

Objectifs du programme

Formation à la méthodologie des essais cliniques des médicaments. La finalité principale du diplôme est de permettre la conception, la réalisation, le suivi et l’analyse des essais thérapeutiques, en se plaçant du côté de l’investigateur. Ce dernier aura à participer à la conception du protocole, à vérifier sa faisabilité, à s’assurer de son bon déroulement et à contrôler l’analyse des résultats. Il faut posséder le sens de l’équipe, le sens de l’éthique, et surtout un sens clinique nécessaire à l’adaptation des essais thérapeutiques aux exigences de la qualité des soins des patients.

Compétences à acquérir

Le métier d’Investigateur en Essais Cliniques de Médicaments nécessite de disposer des compétences suivantes :
  • Organisation et planification de projets de recherche
  • Maitrise de la règlementation de la recherche clinique sur les médicaments et les dispositifs médicaux
  • Maitrise des fondements pharmacologiques de la recherche clinique et de ses prérequis précliniques
  • Maitrise des principaux schémas méthodologiques
  • Maitrise des aspects statistiques pour la conception et l’analyse d’un essai
  • Capacités à analyser les résultats d’un essai clinique et de le remettre en perspective des connaissances actuelles de la médecine
  • Connaitre les spécificités de la recherche clinique dans les différents domaines de la médecine
  • Connaissance des relations avec les instances réglementaires
  • Connaissance des risques et de leur gestion


Code(s) ROME :
Pas de code ROME spécifique mais englobe les codes
Code ROME Assistant de recherche clinique : H1206
Code ROME Technicien de recherche clinique : H1210
 

Informations diverses

Cours :

95h dont 1 semaine en décembre à la Faculté de Médecine à Paris.
L’enseignement comprend les bases méthodologiques en pharmacologie clinique, pharmacocinétique et statistiques, les problèmes éthiques et réglementaires, l’application aux essais des médicaments dans différents domaines de la pathologie, la pharmacovigilance.

Stage :

La validation du diplôme nécessite la réalisation d’un stage de 6 semaines à temps plein dans une structure de recherche clinique publique ou privée (milieu hospitalier, INSERM, ou Département R&D dans l’industrie pharmaceutique) et la transmission d’un rapport indiquant l’organisation de la structure d’accueil et la description méthodologique d’un essai dans lequel l’étudiant s’est impliqué.

Examens :

Il y a deux sessions d’examens de 4h qui ont lieu à Strasbourg : la 1ère session en mai et la 2ème session (rattrapage) en juin.
Il comporte 3 questions écrites : une notée sur 20 et deux notées sur 30 (total sur 80). La délivrance du diplôme nécessite l’obtention de la moyenne à l’examen final et la validation de la partie pratique (stage) du diplôme.

Équipe pédagogique :
Voir programme des enseignements
 

Contact(s)

Sylvia Mutterer

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le risque pouvant générer une situation de crise sanitaire est omniprésent dans notre société.
Il peut se manifester par :
  • des attentats de masse comme ceux qui ont été perpétrés à Paris en janvier et en novembre 2015 et plus récemment chez nous au Marché de Noël ;
  • des situations accidentelles et/ou malveillantes dans des sites industriels de type Seveso ou lors de transports de matières dangereuses ;
  • des catastrophes naturelles comme un séisme, des évènements climatiques ;
L’approche globale et transverse de la gestion des crises développée dans le Livre Blanc de la défense et sécurité nationale (version 2013) implique un haut niveau d’interopérabilité interservices de la part des acteurs majeurs. De ce fait, les acteurs décisionnels ainsi que les conseillers techniques en matière de gestion de crise doivent maîtriser:
  • La connaissance des risques et des menaces ainsi que leurs conséquences, notamment en matière de santé publique ;
  • Les méthodes de raisonnement tactique et de planification ;
  • Les moyens interservices susceptibles d’être mis en œuvre ;
  • Les postures et procédures opérationnelles dans lesquelles ils doivent prendre une part active.
Ces acteurs doivent être en mesure de s’intégrer pleinement dans un dispositif de secours interservices composé de la police/gendarmerie, des pompiers, du personnel de santé, des armées, des grands opérateurs publics (SNCF, CTS, etc…) pour :
contribuer activement à la résilience ainsi qu’à la continuité et l’efficacité de la chaîne des secours lors d’un évènement majeur ;
  • participer au groupe d’experts appelés à conseiller les autorités de l’Etat dans leur processus décisionnel.

Informations diverses

Cette formation s’adresse : aux médecins, titulaires ou en formation, aux pharmaciens, aux biologistes, ainsi qu’aux personnes du secteur privé, responsables sécurité-sûreté, logisticiens (industries, grandes entreprises de service public, etc…) et de l’administration (de l’Etat, territoriale, hospitalière), ainsi que les fonctionnaires de police, les militaires de la gendarmerie, etc…, susceptibles d’être impliqués, lors d’un évènement majeur, en qualité d’acteur de terrain, ou au sein d’une structure de gestion de crise en qualité d’expert ou de conseiller technique de l’autorité décisionnelle.
Sélectionnés sur dossier, les audités devront pouvoir motiver leur candidature par le besoin d’une formation spécifique et le souhait de s’impliquer au sein de leur organisme dans la gestion de crise.
Le dossier de candidature, composé d’une lettre de motivation et d’un CV, devra notamment préciser les fonctions occupées au sein de l’organisme d’appartenance.

Contact(s)

Paul-Michel Mertes

Équipe pédagogique

Julien Pottecher

Thierry Lavigne

Gilles Mahoudeau

Pierre Vidailhet

Pascal Bilbault

Olivier Collange

Yves Hansmann

Paul-Michel Mertes

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Enseignement initial de haut niveau sur les données actuelles théoriques et pratiques qui fondent la gynécologie médicale.
 

Compétences à acquérir

Prise en charge diagnostique et thérapeutique des pathologies gynécologiques pouvant affecter l’ensemble des femmes, de l’adolescente à la femme ménopausée.
 

Informations diverses

Cours : L’enseignement a lieu sous la forme de 2 semaines bloquées soit environ 80h à la salle polyvalente du CMCO.
Examen : L’examen consiste en un écrit de 2h composé de 2 questions notées sur 20.
La moyenne à l’écrit est requise pour pouvoir présenter le mémoire.
Mémoire : Il sera soutenu, et noté sur 20.
Les candidats doivent avoir obtenu la moyenne/20 à l’écrit et une note supérieure ou égale à 10/20 à la présentation du mémoire pour se voir délivrer le diplôme.

Équipe pédagogique :
Dr Jeanine OHL, Gynécologue-Obstétricienne, CHU de Strasbourg, site du CMCO
Dr Antoine KOCH, Gynécologue-Obstétricien, CHU de Strasbourg, site du CMCO
 

Contact(s)

Cherif Akladios

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Compétences à acquérir

  • Acquérir des connaissances théoriques et pratiques concernant l’hypertension artérielle (HTA) et ses diverses complications cardiovasculaires et rénales. L’aspect prise en charge thérapeutique est particulièrement développé.
  • Appréhender les aspects pratiques avec résolution de cas cliniques.

Informations diverses

Programme :
  • Épidémiologie de l’HTA et des complications cardiovasculaires : le paradoxe Français existe t-il ?
  • Comment évaluer le risque cardiovasculaire global en pratique quotidienne ?
  • Mesure de la pression artérielle – Aspects théoriques et pratiques
  • Hypertension artérielle essentielle ; Conduite à tenir
  • HTA essentielle ; Synthèse des principales études et des recommandations et choix thérapeutiques
  • Hypertension artérielle résistante
  • Hypertension artérielle et diabète
  • Hypertension artérielle et obésité
  • Hypertension et syndrome d’apnées du sommeil
  • Hypertension artérielle systolique et du sujet âgé
  • Urgences hypertensives
  • HTA et anesthésie ; HTA péri-opératoire
  • Hypertension artérielle et sel
  • Traitement non pharmacologique de l’HTA
  • Hypertension artérielle et hypertrophie ventriculaire gauche – insuffisance cardiaque
  • Hypertension artérielle chez le patient polyvasculaire (artéritique)
  • Hypertension artérielle et complications cérébro-vasculaires
  • Antiaggrégants plaquettaires chez l’hypertendu
  • Hypertension artérielle et addictions (tabac, alcool, drogues)
  • Hypertension artérielle et hypokaliémie (hyperminéralocorticismes)
  • Hypertension artérielle et progression de l’insuffisance rénale
  • Hypertension artérielle chez le dialysé
  • Hypertension artérielle chez le transplanté
  • Hypertension artérielle et microalbuminurie
  • Hypertension artérielle et sténose de l’artère rénale
  • Hypertension artérielle et néphroangiosclérose
  • Hypertension artérielle chez la femme
  • Risque cardiovasculaire et HTA associés à la contraception orale et au traitement hormonal substitutif
  • Hypertension artérielle et grossesse
  • Utilisation des diurétiques dans l’HTA
  • Utilisation des IEC et ARA 2 dans l’HTA
  • Utilisation des bloqueurs d es canaux calcium dans l’HTA
  • Utilisation des béta-bloqueurs dans l’HTA
  • Conduite pratique du traitement antihypertenseur
  • Observance thérapeutique dans l’HTA.

Contact(s)

Thierry Hannedouche

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Il s’agit d’un enseignement à la fois d’anatomie, de techniques et de lecture d’images pathologiques concernant la base du crâne, des cavités naso-sinusiennes, les glandes salivaires, les espaces du cou. Une bonne connaissance des indications de ces pathologies, de la manière technique d’assurer des protocoles précis associée à des méthodes de lecture synthétique devraient permettre aux enseignés d’acquérir les connaissances nécessaires à une bonne pratique quotidienne de cette imagerie réputée difficile. Cet enseignement est parrainé par le Collège Français d’Imagerie Tête et du Cou (CIREOL) qui en a été l’initiateur et le moteur.

 

Informations diverses

Cours et programme :
Le programme comporte 100 heures d’enseignement théorique et 12 heures d’enseignement pratique à la fin de chaque journée sous la forme de travaux dirigés sur dossiers d’imagerie.
La participation des étudiants aux enseignements est obligatoire.
Ils sont regroupés sur 13 journées qui sont organisées en 5 modules de 2 journées consécutives (jeudi-vendredi),
1 module de 3 journées consécutives (mercredi, jeudi, vendredi) à raison d’un module toutes les 5 à 6 semaines.
La formation n’inclut ni stage, ni mémoire.
En plus des 13 journées de formation, trois séances spéciales Juniors seront organisées, consacrées successivement au pharynx, au larynx et à la base du crâne (Tuteur : Ph. Halimi), au rocher (Tuteur : F. Veillon), aux sinus et aux glandes salivaires (Tuteur : G. Moulin). Elles ont lieu le samedi du module suivant celui du thème déjà traité, donc avec un décalage de 5 à 6 semaines à l’auditorium de l’Hôpital Européen Georges Pompidou (20 rue Leblanc – 75908 Paris Cedex 15). Ces séances sont réservées aux DES, AFS(A), CCA.
Chaque tuteur sélectionnera, à partir d’une maquette pré-établie, six dossiers (trois par ½ journée) qui auront été soumis par les DES inscrits. Ces dossiers seront préparés et présentés par eux lors des séances et feront ensuite l’objet de commentaires et de développement par le tuteur. Il y aura également au cours de chaque séance Juniors, 2 revues bibliographiques préparées et présentées par des étudiants sur des sujets sélectionnés par le tuteur.

Examens :
L’enseignement est sanctionné par un examen de fin d’études organisé par l’université de Paris V.
Ne pourront se présenter à l’examen que les étudiants ayant satisfait aux obligations de présence aux enseignements et n’ayant pas manqué plus de 2 journées sans justification.
Le contrôle des connaissances de fin d‘étude consiste en 2 examen s :
● un examen écrit composé de 2 questions rédactionnelles théoriques et d’un dossier d’imagerie comportant plusieurs questions. L’examen écrit est noté sur 20. La note de 0 est éliminatoire.
● un examen oral sur dossiers radiologiques également noté sur 20
L’étudiant est admis s’il obtient sur le total des 2 examens au moins 20 sur 40.

Contact(s)

Francis Veillon

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):24

Objectifs du programme

L’objectif est l’acquisition de la pratique quotidienne en sénologie diagnostique.
 

Informations diverses

L’enseignement a lieu sous la forme de trois modules répartis entre les facultés participantes.

L’examen est composé d’un écrit noté sur 80 d’une épreuve « dossier radioclinique » notée sur 40 et d’une recherche bibliographique notée sur 20. Un total sur 140 est calculé.

Pour l’obtention définitive du diplôme les candidats doivent avoir réussi l’écrit avec une note minimum de 70/140 et avoir validé leur stage pratique.

Contact(s)

Francis Veillon

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):2

Objectifs du programme

L’objectif est l’acquisition de la pratique quotidienne en imagerie uro-génitale masculine.

Compétences à acquérir

Acquisition de compétences en IRM, scanner et échographie avancée et Doppler dans le domaine de la spécialité urinaire et génital masculin.

Informations diverses

Les études en vue du DIU ont une durée de 200 heures réparties sur 2 années universitaires.
Elles comportent 80 heures d’enseignement théorique réparties en 5 modules de 4 demi-journées et au moins 120 heures d’enseignement pratique sous la forme d’un minimum de 30 demi-journées de stage (s) pratique (s) spécialisé au sein d’un service d’imagerie répondant aux conditions de formation fixées par un carnet de stage national. Cet enseignement pratique clinique comprend 40 heures de travaux dirigés.

Contact(s)

Catherine Roy

Équipe pédagogique

Catherine Roy

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Connaissances approfondies de l’infection par le VIH portant notamment sur les données fondamentales, épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et sociales.
 

Informations diverses

L’enseignement est sous la forme de 5 modules de 2 jours répartis entre les facultés participantes.
 

Contact(s)

Yves Hansmann

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Compétences à acquérir

  • Diagnostiquer un TDA/H chez l’enfant / chez l’adulte
  • Connaitre et rechercher les comorbidités et diagnostics différentiels
  • Évaluer l’impact fonctionnel d’un TDA/H
  • Comprendre le bilan neuropsychologique d’un TDA/H
  • Élaborer le programme thérapeutique d’un patient atteint de TDA/H
  • Connaitre les classes médicamenteuses utilisées dans le TDA/H, leurs particularités pharmacologiques, leur niveau de preuve, leurs effets secondaires, les hypothèses neuropsychopharmacologiques de leur mode d’action
  • Connaitre les différentes modalités d’intervention non-médicamenteuses du TDA/H, leur niveau de preuve, leurs modalités de mise en œuvre (remédiation cognitive, neurofeedback, neuromodulation)
  • Définir des indicateurs cliniques et fonctionnels de suivi du patient avec TDA/H
  • Réaliser un programme de psychoéducation du patient avec TDA/H et ses proches
  • Mettre en place un repérage systématique des usages de substances et une prévention primaire ou secondaire des troubles addictifs tout au long de la vie
  • Orienter et coordonner le parcours de soins des situations complexes
  • Définir la place de nouveaux outils (Outils digitaux) pour la prise en charge des patients
  • Définir la place des familles et des pairs aidants dans l’accompagnement des patients
  • Lister et mettre en place des mesures de compensation pour faciliter l’insertion socioprofessionnelle (job coaching)
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):30

Objectifs du programme

Centrée sur les maladies du sein, cette formation vise à actualiser les connaissances des apprenants, qu’il s’agisse d’une pathologie bénigne ou maligne. Les grandes thématiques de cet enseignement concernent la prise en charge de ces maladies par la chirurgie, l’oncologie médicale, la radiothérapie, l’imagerie mammaire, l’anatomie pathologique, l’oncogénétique, etc.

Douze stages « sur le terrain » sont organisés en petits groupes :
- chirurgie mammaire
- anatomie pathologique
- oncologie médicale
- imagerie mammaire
- chirurgie plastique et réparatrice
- médecine nucléaire
- annonce d’une mauvaise nouvelle
- radiothérapie
- kinésithérapie, prise en charge du lymphœdème
- oncogénétique
- objets connectés, Big Data et intelligence artificielle)
- dialogue avec des patientes et des associations de patientes
 

Compétences à acquérir

Connaitre la prise en charge diagnostique et thérapeutique d’une pathologie bénigne ou maligne du sein.
 

Informations diverses

L’enseignement théorique composé de cours (en présentiel ou non), de conférences, de tables rondes et de travaux dirigés se déroule à l’AGORA des HUS (Hôpital de Hautepierre) ou à l’ICANS, 17 rue Albert Calmette 67200 STRASBOURG.
La présence aux cours est obligatoire.

Orateurs (la liste n’est pas définitive) :
BODIN Frédéric, BOURAHLA Khalil, BRUANT-RODIER Catherine, CHENARD Marie Pierre, COUTANT Charles, CUTULI Bruno, GULDENFELS Catherine, HEITZ Damien, HEYMANN Steve, HILD Carole, KURTZ Jean Emmanuel, LODI Massimo, LUPORSI Elisabeth, MALOUF Gabriel, MATHELIN Carole, MAUGARD Christine, MOLIERE Sébastien, NAMER Izzie, NOEL Georges, PENCREACH Erwan, PETIT Thierry, PIVOT Xavier, REIX Nathalie, TOMASETTO Catherine, VELTEN Michel, VIDAILHET Pierre, VOGEL Thomas, WAGNER Pierre, WEINGERTNER Noelle

Contact(s)

Carole Mathelin

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

La prise en charge médicale des personnes d’origine non-européenne risque de souffrir d’une méconnaissance par les médecins de certains déterminants de santé pouvant être considérés comme inhabituels dans un contexte européen traditionnel, qu’il s’agisse de déterminants génétiques (prédispositions à certaines maladies, pharmacogénétique), géographiques (exposition possible à certains agents pathogènes) ou d’ordre socioéconomique ou culturel (relation au système de soins, expression inhabituelle de certains symptômes). Des conséquences négatives sur la qualité des soins peuvent en résulter. La formation dispensée dans ce D.U. a pour objectif d’améliorer les compétences des médecins dans ces domaines, de façon à ce que les praticiens puissent intégrer dans leur pratique médicale générale, lorsque cela est pertinent, une prise en compte de la diversité des origines, et vise en définitive à une universalité de la qualité des soins.

NOUVEAU : Un aperçu du premier cours de l’année 2021-2022 est en libre accès via le lien suivant : Pod - Introduction au D.U. de médecine de la diversité (unistra.fr)

Compétences à acquérir

  • Amélioration de la qualité des soins chez les personnes d’origine extra-européenne, dans toutes les spécialités médicales concernées
  • Sensibilisation à une approche transculturelle des soins
  • Bases de pharmacogénétique
  • Compétences de base en dermatologie sur les peaux fortement pigmentées dites « noires »
  • Compétence dans l’analyse d’études scientifiques prenant en compte des paramètres d’ordre « ethnique »
  • Compétence dans l’épidémiologie mondiale des maladies de toute nature (maladies environnementales ou génétiques notamment)

Informations diverses

Cours :
  • 26 semaines de cours en ligne sur le web réparties en 5 modules, avec 1 à 3 cours par session ; connexion avec code personnel confidentiel sur la plateforme Moodle de l’Université de Strasbourg
  • Cours délivré à un rythme hebdomadaire (tous les mercredis) correspondant à 3 à 5 heures de cours magistral ; total équivalent à 100 heures de cours magistral, soit 150 Heures - équivalent TD (HETD) ; cours comportant selon les enseignements des documents textes au format .pdf, des cours oraux préenregistrés (Powerpoint sonorisé) et des vidéo-capsules introductives. Le téléchargement des cours s‘effectue de façon asynchrone.
  • QCMs pédagogiques délivrés avec chaque cours (comptant pour l’évaluation)
  • Iconographie de qualité (pour les cours s’y prêtant)
  • Forum interactif asynchrone permettant aux étudiants de poser des questions aux enseignants
Le programme détaillé est à demander via le formulaire de contact de la faculté

Tarif:

Droits spécifiques au diplôme :
  • 500€ en formation initiale (étudiants non thésés, DES, DFMS/DFMSA) ou,
  • 700€ en formation continue (Docteurs en médecine)
Auxquels s’ajoutent les droits nationaux universitaires de niveau master


Équipe pédagogique :   A. Mahé (Strasbourg, Colmar), JL. Bonniol (Aix-Marseille), JC. Weber (Strasbourg), D. Le Breton (Strasbourg), Y. Jaffré (Marseille), E. Génin (Brest), O. Bouchaud (Paris), V. Descamps (Paris), C. Merklen (Colmar), B. Lebrun-Vignes (Paris), D. Valeyre (Paris), C. Lenormand (Strasbourg), N. Cordel (Guadeloupe), S. Hadj-Rabia (Paris), L. Fortitta (Paris), E. Ayme-Dietrich (Strasbou rg), C. Deligny (Martinique), F. Louis-Sidney (Fort-de-France), FS. De Fontbrune (Paris), A. Meyer (Strasbourg), L. Messer (Colmar), E. Azria (Paris), E. Pichard (Paris), A. Gessain (Paris), Y. Hansmann (Strasbourg), E. Caumes (Paris), G. Monsel (Paris), E. Fois (Paris), G de Luna (Paris), T. Baubet (Paris), A. Petit (Paris), PP Cabotin (Paris), C. Fitoussi (Paris), C. Comte (Paris), S. Jung-Fritsch (Strasbourg), A. Bertolotti (La Réunion), C. Tantet (Bobigny), A. Tarantola (Paris), S. Lyonnet (Paris), J. Sibilia (Strasbourg).

Direction pédagogique du DU : A. Mahé, O. Bouchaud, C. Lenormand


Contact(s) - Responsable pédagogique du DU et son secrétariat :

Pr Antoine MAHÉ
Service de dermatologie
Hôpital Pasteur
68024 Colmar Cedex
03 89 12 41 58/44 65

 

Contact(s)

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le DIU « Médecine de la personne âgée » a été élaboré par le Collège National des Enseignants de Gériatrie et sera dispensé par toutes les Universités françaises au sein desquelles exerce un universitaire titulaire de Gériatrie. Il est soutenu par le Conseil National Professionnel de Gériatrie qui fédère notamment les organismes nationaux représentatifs du métier de médecin coordonnateur.
Il remplacera au niveau national la 1ere année de la Capacité de Gérontologie à compter de la rentrée universitaire 2021/2022 et sera destiné aux médecins non spécialistes en Gériatrie (médecins généralistes, urgentistes, exerçant dans des services de médecine polyvalente) qui soignent des personnes âgées et qui souhaitent améliorer leurs connaissances et leurs pratiques.
Ce diplôme d’un an pourra se poursuivre par le DIU « Coordination en Gériatrie », qui correspondra à la 2ème année de la Capacité de Gérontologie, et qui formera aux fonctions de Médecin coordonnateur d’EHPAD ou coordonnateur de dispositifs territoriaux de Gériatrie (Dispositifs d’Appui à la Coordination, entre autres). Le DIU médecine de la personne âgée sera un prérequis nécessaire à l’inscription au DIU coordination en Gériatrie, qui sera enseigné dans les universités françaises à la rentrée universitaire 2022/2023.

Le DIU « Médecine de la personne âgée » apporte à des médecins non titulaires du Diplôme d’Etudes Spécialisées en Gériatrie, des compétences complémentaires leur permettant d’améliorer les soins aux personnes âgées et sera obligatoire pour postuler au DIU « Coordination en Gériatrie ».
À l’issue de la formation, les médecins seront en mesure de soigner les personnes âgées en tenant compte de leurs spécificités et en intégrant les enjeux éthiques et de prévention liés à la perte d’autonomie, et notamment :
  • évaluer la situation physique, psychique, sociale et environnementale d’une personne âgé e et
  • le risque de perte d’autonomie fonctionnelle (fragilité, syndromes gériatriques).

Compétences à acquérir

  • Connaître les spécificités médicales des soins aux personnes âgées (syndromes gériatriques, polypathologie, polymédication) et leur proposer une approche globale médico-psycho-sociale
  • Savoir dépister la fragilité et mener une évaluation gériatrique standardisée (EGS)
  • Prévenir la perte d’autonomie fonctionnelle en cas de maladie aiguë ou d’aggravation d’une pathologie chronique
  • Être capable de mener une réflexion éthique et définir un niveau thérapeutique en tenant compte des comorbidités et du projet de vie de la personne âgée dépendante

Informations diverses

Débouchés :
Le DIU Médecine de la Personne Agée ouvrira le droit de postuler à la qualification en Gériatrie dès lors que le Médecin remplit les critères de la commission de Gériatrie auprès du Conseil National de l’Ordre des Médecins. Une deuxième année permettra d’apporter les compétences de Médecin coordonnateur d’EHPAD et de Médecin coordonnateur de dispositifs Territoriaux de Gériatrie.
  • Programme de formation théorique en e-learning : commun au niveau national (70h de plateforme + 130h de travail personnel), géré par le Collège National des Enseignants de Gériatrie et mis à disposition sur la plateforme SIDES-NG.
  • Formation pratique en présentiel : 35 heures de travaux dirigés reposant sur des cas pratiques et des situations cliniques complexes.
  • Séminaires thématiques régionaux : 21 heures correspondant à 3 journées
    • 1 à Reims : Situations d’urgence, Psychiatrie et Troubles du comportement dans le cadre de la démence : Pr Rachid Mahmoudi
    • 1 à Nancy : Maladies Chroniques (Insuffisance cardiaque, BPCO, diabète, etc.), Fin de vie et éthique : Pr Christine Perret-Guillaume
    • 1 à Strasbourg : Prévention (Ostéoporose, dénutrition, iatrogénie médicamenteuse, infections, etc.) : Dr Elise Schmitt
Participation recommandée aux congrès régionaux de la Société de Gérontologie de l’Est et aux Journées annuelles de la Société Française de Gériatrie et Gérontologie.


Responsable :
Pr Georges KALTENBACH, PU-PH
Pôle de Gériatrie, Hôpital de la Robertsau, 83 rue Himmerich, 67000 Strasbourg
Co-Responsable :
Dr Elise SCHMITT, Docteur en Sciences, Médecine et Pharmacie
Pôle de Gériatrie, Hôpital de la Robertsau, 83 rue Himmerich, 67000 Strasbourg

Contact (secrétariat) :
Mme Nathalie RIEDINGER : nathalie.riedinger@chru-strasbourg.fr

Contact(s)

Georges Kaltenbach

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Il s’agit d’assurer un standard de qualité élevée et homogène en rééducation et réadaptation à des médecins non spécialistes en Médecine Physique et de Réadaptation.
Cette formation a pour but :
- de permettre la réorientation des médecins généralistes ou spécialistes au cours de leur activité professionnelle de manière à pallier les aléas d’un cursus universitaire ou personnel tout au long de leur carrière en organisant des passerelles individualisées.
- de répondre :
- à des besoins de santé publique définis par les SROSS qui ont institutionnalisé des filières impliquant la médecine physique et de réadaptation au sein des soins de suite et de réadaptation ;
- aux personnes handicapées jusqu’à leur réinsertion à domicile ;
- ou encore aux besoins des structures médico-sociales.
 

Informations diverses

Enseignements théoriques interrégionaux et nationaux (80h) sous la forme de séminaires.
La première année est consacrée à l’étude des bases théoriques, des bilans et évaluations, des techniques de rééducation, des techniques de réadaptation et de leur mise en oeuvre.
La seconde année est consacrée à l’étude des déficiences, incapacités d’origine cardio-vasculaire et respiratoire, neurologique, ostéo-articulaire et propres à l’enfant.

L’enseignement pratique peut s’effectuer selon diverses modalités en fonction de la maquette de formation individualisée contractuelle, dans les différentes structures pratiquant la médecine physique et de réadaptation reconnues formatrices par le coordonnateur régional de la spécialité. Il comporte au minimum deux stages de 15 jours consécutifs par année universitaire dans des services différents de la spécialité et au maximum 4 semestres dans au moins 2 services de Médecine Physique et de Réadaptation différents en fonction du CFI.

Examens :
Un contrôle des connaissances est organisé à la fin de la 1ère année. Seuls sont admis à se présenter les candidats autorisés par le Directeur de l’enseignement après contrôle de leur assiduité et du respect de la maquette du CFI. Il consiste en 1 épreuve écrite anonyme (2 questions rédactionnelles) de 2h notée sur 20, portant sur l’ensemble du programme théorique dispensé au cours de l’année. L’obtention de la moyenne est requise pour le passage en 2ème année. Une seconde session d’examen est organisée dans un délai maximum de 4 mois.
En 2ème année l’examen consiste en :
- une épreuve écrite anonyme (2 questions rédactionnelles) de 2h notée sur 20 portant sur l’ensemble du programme théorique dispensé au cours de l’année,
- une épreuve pratique sous forme d’un dossier clinique noté sur 20.

Une seconde session est organisée dans un délai maximum de 4 mois.
Pou r valider le D.I.U. il est nécessaire d’obtenir une note égale au moins à 20 à la somme des notes des deux épreuves
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Offrir une formation complémentaire aux pédiatres désireux d’approfondir leurs compétences en Néonatalogie dans ses aspects théoriques et pratiques préventifs et curatifs. Assurer une formation à la prise en charge des urgences néonatales et des soins intensifs en Néonatalogie.

Informations diverses

Diplôme en 2 ans.
L’enseignement est organisé sous forme de deux semaines bloquées par an. Les candidats doivent également accomplir 24 mois de stage/4 ans et 48 gardes formatrices. Il y a 4 semaines thématiques qui comprennent les sujets suivants :

- UV1 : Pneumologie, Cardiologie, Hématologie du Nouveau-né et ictères.
- UV2 : Neurologie, Soins de développement, Ethique, Adaptation à la vie extra-utérine, biologie du développement avec retentissement fœtal et néonatal des pathologies maternelles.
- UV3 : Génétique, Dysmorphologie, Handicap, suivi post-natal, Néphrologie et Urologie, développement sensoriel, dépistages des troubles du développement auditif et visuel.
- UV4 : Immunologie et infections, Nutrition entérale et parentérale, troubles digestifs, endocrinologie et croissance

Un programme détaillé est préparé pour chaque session par l’enseignant responsable.
 

Contact(s)

Pierre Kuhn

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):4

Objectifs du programme

Acquisition par les participants de connaissances pratiques et théoriques en médecine et traumatologie du sport.

Informations diverses

L’enseignement est organisé sous forme de 7 séminaires (présence obligatoire) de 15h répartis entre les facultés organisatrices et de séances de démonstration cliniques ou opératoires avec examens de patients.
Le candidat doit assister à au moins 75% des sessions de cours organisés afin de pouvoir passer les examens.
1 session en juin (un écrit) et une session de rattrapage en septembre (un oral) pour ceux qui n’auraient pas eu la moyenne en juin.

 

Contact(s)

Philippe Clavert

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le but de ce DIU est d’améliorer la qualité de la prise en charge des patientes ayant besoin d’un diagnostic prénatal, et de rechercher une meilleure qualité de formation théorique et pratique en rendant uniforme les conditions d’inscription, le programme de l’enseignement et le contrôle des connaissances.

Compétences à acquérir

Acquisition de connaissances approfondies dans le domaine de la médecine foetale dans le but d’acquérir une véritable compétence théorique et pratique, fondée sur l’apprentissage et la pratique des différentes modalités, ainsi que sur la connaissance des indications et des résultats des différentes techniques invasives.

Informations diverses

L’enseignement est sous la forme de semaines bloquées : une semaine à Strasbourg, une à Nancy et une à Besançon/Dijon.

La partie théorique comporte environ 100h et est composée des modules suivants :
  • Génétique/Cytogénétique (15h)
  • Prise en charge obstétricale (35h)
  • Embryologie (5h)
  • Prise en charge pédiatrique (13h)
  • Foetopathologie (5h)
  • Aspects et prise en charge psychologiques (5h)
  • Imagerie (Echo, IRM, Rx) (15h)
  • Aspect organisationnel (5h)
L’enseignement pratique est dispensé sous forme de stages dans des services reconnus validant par le Conseil Pédagogique du D.I.U. La durée de l’enseignement pratique comporte deux modalités qui peuvent être complémentaires.

Tous les candidats doivent participer à un minimum de 20 réunions pluridisciplinaires au sein d’un ou de différents Centre pluridisciplinaire.
D’autre part, les candidats gynéco-obstétriciens peuvent prendre part à un stage clinique au sein d’une équipe de diagnostic agréé par le conseil pédagogique pour une durée minimale de 20 vacations.
Les autres spécialistes peuvent participer à un tel stage sans qu’il soit obligatoire.
Les candidats étrangers, après avis du conseil pédagogique, peuvent remplacer les réunions de Centre Pluridisciplinaire par des structures similaires de leur pays.

Examens :
Seuls sont admis à se présenter les étudiants ayant suivi l’enseignement requis et accompli leurs stages pratiques.
L’examen écrit comporte 5 questions notées sur 20 (moyenne générale sur 20).

Mémoire :
Un mémoire bibliographique est exigé pour la validation du DIU. Son coefficient est égal aux questions de l’épreuve écrite. Il est évalué par les membres du jury. Il doit être envoyé en 5 exemplaires au Pr Nicolas Sananès (CMCO) avant une date communiquée ultérieureme nt (le cachet de poste faisant foi).
L’appréciation du mémoire est assurée par un jury interrégional en veillant à ce que les candidats soient jugés par un jury comportant au moins un enseignant venant d’une autre région que celle dans laquelle le candidat est inscrit. La présentation orale du mémoire aura lieu à une date transmise ultérieurement.

Équipe pédagogique :
Directeur : Pr. N. Sananès
Coordonateur : Dr Anne-Sophie Weingertner
Intervenants : cf programme détaillé

Secrétariat :
Mme Elodie GEBUS

03 69 55 34 15


 

Contact(s)

Nicolas Sananes

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Il s’agit d’un apprentissage de la médecine orthopédique, manuelle et de l’ostéopathie.

Informations diverses

Les cours ont lieu tous les jeudis à la salle de cours du service de Médecine Physique et de Réadaptation du CHU Hautepierre.

Examens :
Un contrôle des connaissances est organisé à la fin de chaque année (au mois de mai). Il comporte une épreuve de mise en situation clinique (TP) d’une durée de 3h notée sur 30 et une épreuve écrite composée de 2 questions rédactionnelles courtes d’une durée de 2h notée sur 20.
Pour l’obtention définitive du diplôme les candidats doivent avoir satisfait aux examens de fin de chaque année en ayant obtenu la moyenne.
– Pour obtenir le titre d’ostéopathe, les étudiants devront faire leur 3e année dans une université partenaire qui assure cet enseignement.
 
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):4

Objectifs du programme

Enseignement de la médecine de plongée (sportive ou professionnelle) et de la médecine hyperbare.
  1. aspects théoriques environ 60h en 2 séminaires interrégionaux et 1 séminaire national.
  2. aspects pratiques : stages de médecine hyperbare, l’initiation à la plongée et la médecine d’urgence.

La qualification en médecine de plongée exige du médecin qu’il soit :
  • compétent pour réaliser l’évaluation initiale et le suivi médical des plongeurs de loisir, des plongeurs professionnels et des travailleurs en air comprimé,
  • capable de prendre en charge et de traiter les accidents de plongée, et de conseiller employeurs et utilisateurs de plongeurs, dans le domaine de la physiologie et de la médecine subaquatiques (avec le soutien d’un expert en hyperbarie ou d’un consultant),
  • averti des aspects de Santé Publique ayant trait à la médecine subaquatique.
La qualification en médecine hyperbare exige du médecin qu’il soit :
  • capable de prendre en responsabilité et d’assurer la conduite des traitements par oxygénothérapie hyperbare sur le site de leur réalisation (avec le soutien d’un expert en hyperbarie ou d’un consultant),
  • expérimenté en soins intensifs et réanimation afin d’assurer la prise en charge des patients en situation d’urgence ou en état critique et qui relèvent d’oxygénothérapie hyperbare,
  • compétent pour assurer la prise en charge clinique des patients nécessitant un traitement par oxygénothérapie hyperbare (toutes indications).

Compétences à acquérir

Formation à la maîtrise des techniques et des indications de la médecine hyperbare.
Formation au soutien sanitaire pour les activités subaquatiques et hyperbares en milieu civil, professionnel et militaire.
Formation pour l’aptitude médicale professionnelle et militaire aux interventions en milieu hyperbare et pour la visite médicale de non contre-indication aux activités de plongée subaquatique.
 

Informations diverses

Examen probatoire d’accès :
Il est composé d’un entretien d’évaluation de la motivation du candidat et d’une vérification par QCM des connaissances de base en physique, physiologie et médecine d’urgence.
Le programme sur lequel portera l’examen est le suivant : notions de physique des gaz, de physiologie respiratoire et circulatoire du 1er cycle des études médicales, notions de médecine d’urgence et réanimation (2ème cycle).
Les postulants doivent être à jour de leur secourisme (AFGSU niveaux I et II datant de moins de 5 ans).

Cours :
  • 1 séminaire à Strasbourg
  • 1 séminaire à Besançon
  • Et une journée nationale

Équipe pédagogique :
Pr Pascal BILBAULT – Faculté de Médecine – PUPH
Dr Daniel BONNET – Intervenant extérieur
Dr Benoit BROUANT – Intervenant extérieur
Pr Vincent CASTELAIN – Faculté de Médecine – PUPH
Dr Max GUILLOT - Médecine Intensive - Réanimation – OHB ; PH
Dr Jean-Etienne HERBRECHT - Médecine Intensive - Réanimation – OHB ; PH
Dr Malika SCHENCK-DHIF - Médecine Intensive - Réanimation – OHB ; PH
Dr Bernard SCHITTLY – Intervenant extérieur

Contact(s) - Responsable pédagogique :
Mme Peggy Schaeffer (secrétariat)

03 88 12 79 13
 

Contact(s)

Vincent Castelain

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):1

Objectifs du programme

Apporter des connaissances spécifiques sur le fonctionnement de la mémoire et de la cognition, ses pathologies en termes de diagnostic, évaluation, prise en charge médicamenteuse et non médicamenteuse.

Informations diverses

L’enseignement est composé de 25h de cours, 15h de T.P., 26h de T.D. et 40h de stage (soit 107h au total) et se déroule sous la forme de 3 séminaires de 3 jours (du mercredi après-midi au samedi matin).

Programme :
  • 1er séminaire à Reims (CHU de Reims) : autour de la maladie d’Alzheimer
  • 2ème séminaire à Strasbourg (Hôpital de la Robertsau, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg) : autour de la maladie à corps de Lewy et maladies proches
  • 3ème séminaire à Nancy (CHU de Nancy) : autour des maladies cognitives vasculaires

Équipe pédagogique :
Pr Frédéric BLANC, PU-PH (Strasbourg)
Pr Anasthase BENETOS, PU-PH (Nancy)
Pr Adb-El-Rachid MAHMOUDI, PU-PH (Reims)

Contact(s) - Responsable pédagogique :
Pr Frédéric BLANC - f.blanc@unistra.fr
Contact secrétariat : Mme HUCK Gabrielle –

 

Contact(s)

Frederic Blanc

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Cet enseignement a pour objectif de poursuivre l’apprentissage et la pratique des techniques microchirurgicales sur modèle animal vivant.
 

Informations diverses

Lieux : IRCAD pour les travaux pratiques (1 place de l’Hôpital, 67000 Strasbourg)
Durée : 2 semestres

Enseignement théorique :
-Réglementation sur l’expérimentation animale (5 h)
-Modèle animal d’enseignement de la microchirurgie (1 h)
-Evolution des systèmes de grossissement optique (1 h)
-Colle biologique et laser (1 h)
-Sutures automatiques et autres techniques (1 h)
-Techniques d’anastomoses vasculaire (1 h)
-Principes de la Super-Microchirurgie (1 h)
-Principes de la Robotique (1 h)
-Réimplantations digitales et transferts d’orteils (1 h)
-Microchirurgie Plastique et Maxillo-facial et ORL (3 h)
-Microchirurgie de l’enfant (1 h)
-Microchirurgie et neurochirurgie (1 h)
-Microchirurgie dentaire (1 h)
-Microchirurgie cardiaque (1 h)
-Lambeaux de couverture des membres (1 h)
-Tubes de réparation nerveuse (1 h)
-Principes de régénération nerveuse (1 h)
-Films sur techniques (6 h)
-Biomatériaux en microchirurgie (1 h)

Enseignement pratique (entraînement sur RAT) :
-Apprentissage de la manutention et l’anesthésie des rongeurs (3 h)
-Apprentissage des voies d’abord et de la dissection (4 h)
-Maîtrise des techniques d’anastomoses sur rat (13 h)
-Anastomoses termino-terminales artérielles et veineuses (20 h)
-Anastomoses terminolatérales vasculaires et pontages (10 h)
-Sutures épinpérineurales du nerf sciatique (10 h)
-Révisions (10 h)

Modalités de contrôle des connaissances/100 :
- contrôle continu, portant sur les séances d’entraînement (noté sur 80) : avoir validé 10 sutures différentes vasculaires (chacune/5), avoir validé 5 sutures nerveuses (chacune/5), comportement général et assiduité (/5), note éliminatoire 5/20
- examen des connaissances théoriques (noté sur 20) : questions rédactionnelles, QCM, durée 2h (note éliminatoire 5/20)
- obtention du diplôme : moyenne générale 50/100 sans note éliminatoire

Contact(s)

Sybille Facca

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Cet enseignement a pour objectif d’initier à la pratique des diverses techniques microchirurgicales sur simulateurs.
 

Informations diverses

Lieux : Salle de simulation pour les travaux pratiques
Durée : 2 semestres

Enseignement théorique sur les bases en microchirurgie :
-Histoire de la Microchirurgie (1 h)
-Modèles d’enseignement de la microchirurgie (1 h)
-Installation et systèmes de grossissement optique (1 h)
-Instruments de microchirurgie et fils de suture (1 h)
-Colle biologique et laser (1 h)
-Sutures automatiques et autres techniques (1 h)
-Microchirurgie vasculaire (1 h)
-Microchirurgie nerveuse (1 h)
-Généralités sur les lambeaux de couverture (2 h)
-Réimplantations digitales et transferts d’orteils (1 h)
-Généralités sur les transplantations : face et mains (1 h)
-Microchirurgie et ORL (2 h)
-Microchirurgie et Maxillo-facial (1 h)
-Microchirurgie et Ophtalmologie (1 h)
-Microchirurgie des nerfs périphériques (1 h)
-Microchirurgie et Urologie (1 h)
-Microchirurgie de l’enfant (1 h)
-Microchirurgie et neurochirurgie (1 h)
-Microchirurgie dentaire (1 h), cardiaque (1h)
-Films sur différentes techniques (6 h)
-Lambeaux de couverture des membres inférieurs (1h)

Enseignement pratique :
-Maniement des divers systèmes grossissants (4h)
-Maniement des instruments et fils (4h)
-Apprentissage des techniques de microanastomoses (6 h)
-Entraînement sur plusieurs types de simulateurs (36 h)
-Découverte des techniques innovantes (10 h)
-Révisions (10 h)

Modalités de contrôle des connaissances/100
→ contrôle continu, portant sur les séances d’entraînement noté sur 80 selon une grille (dont assiduité, respect du matériel sur 10) ; note éliminatoire 5/20 - épreuve écrite d’une durée de 2 h, (2-3 questions rédactionnelles, séries de QCM) portant sur l’enseignement théorique (noté sur 20) ; note éliminatoire 5/20 - obtention du diplôme : moyenne générale 50/100 sans note éliminatoire


 

Contact(s)

Sybille Facca

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):24

Objectifs du programme

L’objectif du D.I.U. est de donner aux médecins des spécialités qui ont à prendre en charge des patients atteints de tumeurs du système nerveux et des troubles neurologiques liés au cancer, une formation leur permettant d’approfondir leurs connaissances dans l’ensemble de ces domaines : Connaître les aspects histologiques, biologiques et épidémiologiques des tumeurs cérébrales – Savoir diagnostiquer, prendre en charge et traiter les patients souffrant de tumeurs cérébrales primitives et secondaires – Connaître les syndromes neurologiques paranéoplasiques et les complications neurologiques des traitements anticancéreux. L’enseignement conduit à un diplôme reconnaissant l’acquisition de connaissances spécifiques en neuro-oncologie.

 

Informations diverses

Diplôme en 2 ans.

L’enseignement comporte :
- 108 h d’enseignement théorique, en six séminaires de deux jours comportant chacun 16h d’enseignement + 2h d’ateliers. La présence est obligatoire. Elle conditionne la validité de la 1ère année.
- un stage pratique fixé à 6 mois minimum (le lieu de stage est proposé par le candidat au Conseil Pédagogique lors de sa demande d’inscription).
- la réalisation, rédaction et soutenance d’un mémoire.
 

Contact(s)

Frederic Blanc

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

L’Oncobiologie est une thématique de développement récent et liée à l’utilisation de plus en plus fréquente en routine oncologique de biomarqueurs tumoraux nécessaires au diagnostic et à la prise en charge des patients.
Ce diplôme a pour objectifs d’acquérir les connaissances théoriques nécessaires afin de comprendre les techniques utilisées, la nécessité et l’utilité de ces marqueurs et leur utilisation à visée thérapeutique. Il est nécessaire dans ce cadre d’avoir à la fois des connaissances théoriques sur les marqueurs, la façon de les étudier mais aussi sur leur utilisation dans des essais cliniques en cancérologie adulte et pédiatrique.
Cette formation répond à une demande sanitaire de développement de biomarqueurs par l’INCa (Institut National des Cancers) et l’optimisation de leur recherche avec des techniques cellulaires, moléculaires ou protéiques de pointe. Les pathologistes, les biologistes et les oncologues sont impliqués dans ces développements et ont besoin de formations complémentaires dans ce domaine.
Ainsi, ce diplôme va comprendre une première partie où se déclineront à la fois les techniques utilisées pour la détermination de ces biomarqueurs, le matériel requis, les bases fondamentales qui ont abouti à ces marqueurs et les nécessités thérapeutiques dans ce domaine.
Dans un second temps, des ateliers thématiques (cancers pulmonaires, cancers colo-rectaux, cancers mammaires, cancers urothéliaux, oncologie des sarcomes, tumeurs cérébrales et cancers pédiatriques) complèteront la formation oncobiologique.
 

Compétences à acquérir

Connaissances techniques et compréhension théorique des différentes approches moléculaires utilisées de façon courante
Applications pratiques avec utilisation de ces données dans différents domaines de l’oncologie
Application pratique en RCP spécialisée
 

Informations diverses

La durée de la formation est de un an avec un volume horaire global de 95 heures plus 9h de TD en laboratoire et 8h de participation à des RCP (réunions de concertation pluridisciplinaire) moléculaire, soit un total de 112 heures (soit 159.5 HETD).

Une partie de cours sera sur le premier mois de la formation (octobre) et comportera deux sessions de 2 jours chacune (soit un total de 32h) qui seront effectués à 15 jours d’intervalle (début et milieu du mois d’octobre) :

1) Oncobiologie générale:
o Oncobiologie en Généralités/définition : vision du biologiste et du clinicien
o Voies de signalisation et carcinogenèse
o Biologie tumorale
o Méthodes de caractérisation moléculaire : méthodes et intérêts
o Cellule et ADN circulant
o Immunologie tumorale
o Biobanking : Prélèvements et intérêts, médicolégal, intérêts, prélèvements

2) Ciblages, biothérapies et mise en place clinique
o Cibles et avatars : modèles précliniques de validation de marqueurs oncobiologiques, diagnostic et/ou rechute ?
o De la cible à la thérapeutique ciblée : études précliniques, validité et translation
o Caractéristiques des thérapies ciblées : médicaments et métabolisme
o Mise en pratique en phase clinique précoce
o Le médicament ciblé et son avenir : une cible, un médicament ?
o Evaluation de ces traitements ciblés : cible ou autres explorations

Une deuxième partie seront des ateliers thématiques mensuels de 9 h chacun (un vendredi au début de chaque mois de Novembre à Mai) portant sur les 7 thèmes listés que sont :
A) L’oncologie thoracique
B) L’oncologie mammaire
C) L’oncologie des sarcomes
D) L’oncologie urologique
E) La neuro-oncologie
F) L’oncologie digestive colo-rectale
G) L’oncologie pédiatrique
H) Oncologie ORL

Plusieurs sessions d’actualités seront proposées sur l’a nnée du DU.

Dans chaque atelier, seront repris les spécifiques oncobiologiques avec leurs aspects moléculaires et cellulaires et les conséquences thérapeutiques et du suivi du patient. Chaque atelier comportera une session de discussion de dossiers cliniques de type RCP moléculaire.

Stages :
A cela, s’additionnera 9 heures de stage en laboratoire avec 3 heures de formation en service d’anatomie pathologique des HUS, en biologie moléculaire sur la plateforme d’Oncobiologie des HUS et au laboratoire d’anatomie pathologique au Centre Paul Strauss. Il sera nécessaire pour chaque étudiant de la formation de participer à 8 heures de RCP moléculaire organisée sur les HUS/CPS. Equipe pédagogique : Entz-Werlé Natacha, PU-PH Kurtz Jean-Emmanuel, PU-PH Gantzer Justine, CCA Beau Michèle, PU-PH Lang Hervé, PU-PH Chenard Marie-Pierre, PU-PH Lhermitte Benoit, MCU-PH Petit Thierry, PU-PH Noel Georges, PU-PH Pencreach Erwan, MCU-PH Guérin Eric, MCU-PH Reita Damien, CCA Guenot Dominique, DR1 Dontenwill Monique, DR1 Martin Sophie, CR Namer Izzie Jacques, PU-PH Maugard Christine, MCU-PH Mueller Christopher, DR1
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):0.5

Objectifs du programme

Enseignement spécifique de l’Oncologie thoracique. Approche diagnostique, évaluation pronostique, prise de décision thérapeutique, suivi thérapeutique, soins de soutien et d’accompagnement.
Préparer les médecins pneumologues à la pratique de l’oncologie thoracique. Cette formation est également ouverte aux chirurgiens thoraciques, aux médecins oncologistes et aux radiothérapeutes qui souhaitent se perfectionner dans ce domaine. Elle reflétera avec objectivité les conceptions et la littérature actuelles. Ainsi, elle a pour ambition de proposer une formation permanente de haut niveau sur le cancer bronchique.
Former les assistants de recherche clinique travaillant dans le domaine de l’oncologie thoracique à la gestion des essais en leur permettant d’acquérir simultanément les notions fondamentales en oncologie thoracique et les méthodologies de gestion des études cliniques ou d’interface clinique et biologique.
La cancérologie pulmonaire bénéficie actuellement de techniques nouvelles et opère un changement des conceptions de sa prise en charge thérapeutique. Les médecins pneumologues sont intéressés par une formation spécifique sur le sujet, car la fréquence du cancer bronchique les conduit à prendre en charge, en partie, le traitement des malades qui en sont atteints. La formation proposée serait une occasion forte de démontrer que le traitement des cancers bronchiques doit être multidisciplinaire et se fera au mieux par la coopération de toutes les compétences (d’une institution à l’autre et d’une ville à l’autre).
Il n’y a pas d’examen probatoire mais une sélection sur dossier.
 

Informations diverses

L’enseignement a lieu sous la forme de 4 sessions de 3 jours (68h) se déroulant dans chaque faculté participante et de 2 stages obligatoires de 8h en hôpital de jour et/ou comité pluridisciplinaire.

 

Contact(s)

Celine Mascaux

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):0.5

Objectifs du programme

Connaître les principes généraux :
- de la biologie tumorale
* biologie de la cellule tumorale
* principes de l’évolution des métastases des traitements anti-tumoraux : chirurgie carcinologique, chimio et radiothérapies, immunothérapies, hormonothérapies

Être capable de :
- Diagnostiquer un cancer uro-génital
- Organiser sa prise en charge thérapeutique multidisciplinaire
- Traiter selon les recommandations (EAU, AUA, AFU, etc.)

Adapter sa pratique aux principes de fonctionnement des réseaux de cancérologie :
- Evaluation de ses pratiques en onco-urologie
- Organiser sa pratique dans un réseau régional
 

Informations diverses

Diplôme en 2 ans.

L’enseignement est sous la forme de 5 modules pour un total de 75 heures réparties en 5 séminaires et 25 heures de stage dans un service validant.
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Maîtriser les spécificités pédiatriques de l’ophtalmologie en abordant des problèmes de stratégies diagnostiques et thérapeutiques. L’enseignement aborde les grands thèmes de la pathologie ophtalmo-pédiatrique. Anciennement dénommé OPHTALMOLOGIE-PEDIATRIQUE.
 

Informations diverses

Diplôme en 2 ans.

L’enseignement comporte 4 sessions de cours (Hôpital Necker-Enfants malades – Service d’Ophtalmologie – 149 rue de Sèvres – 75015 PARIS) et 4 journées de stage en service d’Ophtalmologie Pédiatrique (au choix à l’Hôpital Necker Enfants Malades ou à l’Hôpital Civil de Strasbourg ou à l’Hôpital – Chemin Bourrely – Marseille).

Contact(s)

Claude Schatz

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

  • Donner une formation complète sur les aspects cliniques, thérapeutiques, épidémiologiques et sociaux de la Médecine Tropicale, aux médecins, pharmacien, infirmières étrangers ou français désireux d’exercer leur carrière en PVD ou confrontés à la pathologie d’importation en métropole;
  • Connaître les principales maladies dans les milieux tropicaux et présents chez le voyageur;
  • Connaître les principales parasitoses exotiques;
  • Connaître les modalités de prévention chez le voyageur et les sujets se rendant en zone tropicale.

Compétences à acquérir

  • Savoir faire le diagnostic au laboratoire des principales infections parasitaires tropicales;
  • Mettre en place une stratégie diagnostique chez un patient présentant des symptômes au retour d'une zone tropicale;
  • Mettre en place un programme de prévention chez le voyageur.

Informations diverses

Cours :
L’enseignement a lieu tous les vendredis de 14h00 à 18-19h30 (soit 150h), s’y ajoutent une semaine de conférences obligatoires et 36h de T.P. obligatoires. Les cours et les conférences ont lieu à la bibliothèque de l’institut de Parasitologie (3 rue Koeberlé 2ème étage). Les TP ont lieu en salle de TP de Bactériologie-Parasitologie-Virologie (3 rue Koeberlé, 1er étage).

Plus de 4 absences non motivées aux Conférences ou aux Travaux Pratiques interdisent l’accès à l’examen.

L’Examen comporte :
  • 1 épreuve écrite composée de 4 questions traditionnelles notées au total sur 30
    (2 questions en mars-avril notées sur 20, le bénéfice de l’épreuve peut être gardé pour 2 ans) (2 questions en juin notées sur 10)
  • 1 épreuve orale composée de 4 questions orales notées au total sur 40
    (2 questions en mars-avril, le bénéfice de l’épreuve peut être gardé pour 2 ans)
    (2 questions en juin, notées sur 10)
  • 1 épreuves de Travaux Pratiques notée sur 40, composées de 4 questions de Travaux Pratiques notées chacune sur 10 (en juin). Le bénéfice de la réussite aux Travaux Pratiques (20/40) peut être conservé.

Toute note égale ou inférieure à 2 sur 10 à l’une quelconque des épreuves écrites ou orales et inférieure à 10 sur 40 à l’épreuve de T.P est éliminatoire.

Équipe pédagogique :
AOUN OLIVIER, Intervenant extérieur
HANSMANN YVES, Faculté de médecine, infectiologie, PUPH
BRUNET JULIE, Autre composante, parasitologie, MCUPH
PFAFF ALEXANDER, Faculté de médecine, parasitologie, MCUPH
MATHIEU BRUNO, Faculté de médecine, entomologie
FILISETTI DENIS, Faculté de médecine, parasitologie, MCUPH
VELAY AURELIE, Faculté de médecine, virologie, MCUPH
LENORMAND CEDRIC, Faculté de médecine, dermatologie, MCUPH
HOMMEL CHRISTOPHE, Autre composante, Médecine des Voyages
MERKLEN CARINE, Faculté de médecine, dermatologie
SABOU MARCELA, Faculté de médecine, mycologie, MCUPH
FAFI KREMER SAMIRA, Faculté de médecine, virologie, PUPH
KIENY ALICE, Faculté de médecine, dermatologie
KASSEGNE LOIC, Autre composante, pneumologie, CCU-AH
SCHRAM FREDERIC, Faculté de médecine, bactériologie, MCUPH
JUNG SANDRA, Faculté de médecine
PERROTEY SYLVIE, Faculté de Pharmacie, MCU
BOULANGER NATHALIE, Faculté de médecine, entomologie, MCUPH
HAZEMANN GUILLAUME, Faculté de médecine, dermatologie, CCU-AH
DAVID REY, Autre composante, Infection à VIH
MAUVIEUX LAURENT, Faculté de médecine, hématologie, PUPH
BAHOUGNE THIBAULT, Faculté de médecine, endocrinologie, PHU
CAILLAUD CAROLINE, Faculté de médecine
LEFEBVRE NICOLAS, Autre composante, infectiologie, PH
BALDAUF JEAN JACQUES, Faculté de médecine, gynécologie obstétrique, PUPH
DANION FRANCOIS, Faculté de médecine, infectiologie, CCU-AH
MAHE ANTOINE, Faculté de médecine, dermatologie, MCUPH
KRUMMEL THIERRY, Autre composante, néphrologie, PH
VILLARD ODILE, Faculté de médecine, parasitologie, MCUPH
DENIS JULIE, Faculté de médecine, mycologie, AHU
RONDEAU MURIELLE, Autre composante, Médecine Interne, PH


 

Contact(s)

Yves Hansmann

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le DIU de pédagogie en sciences de la santé existe rassemble chaque année une vingtaine de formateurs, enseignants et futurs enseignants issus de toute la France. Il doit permettre aux intéressés d’exercer leurs missions au sein des facultés, instituts et écoles de santé, en favorisant des pratiques éducatives et d’évaluation fondées sur les preuves. Il comporte deux parcours : 1) pédagogie générale et 2) simulation.

Compétences à acquérir :
- Mener une démarche d’ingénierie de formation afin de créer et d’évaluer des dispositifs de formation en santé
- Innover dans ses pratiques d’enseignement et d’évaluation des étudiants

Dans le parcours « simulation », ces compétences sont contextualisées par rapport à l’usage de la simulation en formation initiale et continue.

Informations diverses

L’enseignement a lieu sous la forme d’une douzaine de séminaires d’une journée, à raison d’un ou deux séminaires par mois.

Pour valider son DU, l’étudiant doit avoir :

- assisté et participé activement à l’ensemble des séminaires ;
- rédigé un rapport pédagogique consistant à réaliser une analyse critique d’un cours « initial » simulé qu’il aura présenté dans le cadre du DIU, et à formuler des propositions d’amélioration ;
- présenté un cours « final », dans lequel il met en œuvre efficacement les propositions d’amélioration.
La première épreuve est sanctionnée sur un mode « validé/non validé ». La deuxième et la troisième épreuve sont notées sur 20 points. L’obtention d’une note supérieure ou égale à 10 pour chaque épreuve est nécessaire afin de valider la formation.

Équipe pédagogique :
Marc BRAUN, intervenant extérieur, PUPH
Véronique BRUNSTEIN, intervenante extérieure, cadre supérieur de santé
Isabelle BORRACCIA, intervenante extérieure, infirmière anesthésiste
Anne DEMEESTER, intervenante extérieure, MCF
Audrey FARRUGIA, faculté de médecine, MCUPH
Gilles MAHOUDEAU, faculté de médecine, PH
Hubert MAISONNEUVE, intervenant extérieur, MCF
Mathieu LORENZO, faculté de médecine, MCF
Sébastien MOIE, intervenant extérieur, chiropraticien
Thierry PELACCIA, faculté de médecine, PUPH
Nicole POTEAUX, faculté des sciences de l’éducation, PR
Anne WEISS, intervenante extérieure, PH

 

Contact(s)

Thierry Pelaccia

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Les objectifs de formation et le programme sont définis suivant trois axes : comprendre, diagnostiquer et traiter les troubles de la statique pelvi-périnéale de la femme.

Compétences à acquérir

  • Comprendre les troubles de la statique pelvienne
  • Explorer les troubles de la statique pelvienne
  • Traiter les troubles de la statique pelvienne

Informations diverses

Contenu des cours :
  • Sciences fondamentales : embryologie, physiologie, neuropharmacologie, modifications des éléments anatomiques au cours de la grossesse, au cours et au décours de la chirurgie. Pelvipérinéologie sans frontière, sexologie, algies, thérapie cellulaire et fondements de la recherche clinique. Utilisation des biomatériaux.
  • Diagnostic : évaluation clinique de la continence urinaire, anale, du prolapsus, explorations fonctionnelles et urodynamiques. Prise en charge des fistules, évaluation des mutilations génitales, examen pelvi-périnéal avant rééducation, prise en charge du prolapsus.
  • Thérapeutique : prise en charge médicale et chirurgicale de l’hyperactivité de vessie, de l’incontinence urinaire, du prolapsus génito-urinaire, de l’incontinence anale, de la rectocèle, techniques de rééducation pelvi-périnéale.
Équipe pédagogique :
Professeur Arnaud FAUCONNIER : Responsable Paris-Poissy
Professeur Xavier FRITEL : Responsable Poitiers
Professeur Manuela PEREZ : Responsable Nancy
Professeur Serge ROHR et Professeur Christian SAUSSINE : Responsables Strasbourg

Contact(s)

Christian Saussine

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

L’utilisation de technologies mini- invasives dans le traitement des varices, des thromboses veineuses profondes et du syndrome post-thrombotique à modifier profondément la prise en charge des patients concernés.
Afin d’offrir une réévaluation actualisée, LE CFCVE propose une formation complète théorique et pratique, validée par un diplôme, sur la pathologie veineuse.
Cette formation s’adresse aux praticiens séniors installés et aux apprenants du DES de Chirurgie Vasculaire.
 

Informations diverses

Programme :
  • Module 1 : Anatomie, Physiologie et Physiopathologie veineuse (Lyon)
Dr Philippe NICOLINI
  • Module 2 : Les différentes pathologies veineuses, aiguës et chroniques (Toulouse)
Dr Laurent CASBAS
  • Module 3 : Imagerie diagnostique et interventionnelle (Strasbourg)
Pr Nabil CHAKFE
  • Module 4 : Thérapeutique conservatrice et techniques interventionnelles (Marseille)
Dr Olivier HARTUNG
 

Contact(s)

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Les tests d'effort permettent l'étude des capacités fonctionnelles de l'organisme. Révélateurs de désordres silencieux à l'état de repos, ils forment la base scientifique sur laquelle s'appuient les stratégies de réhabilitation physique actuellement largement utilisées dans le traitement de nombreuses maladies.
Cette démarche nécessite une bonne connaissance de la physiologie de l'exercice musculaire ainsi que de l'environnement technologique et métrologique qui entoure la réalisation de ces examens.
Parallèlement sera mené un apprentissage spécifique des indications et des protocoles des tests d'effort, ainsi que des programmes de réentraînement, propres à chacun des grands secteurs pathologiques respiratoire, circulatoire, métabolique et neuroendocrinien.

Compétences à acquérir

Pratique et interprétation de la mesure de la VO2max. Compréhension des mécanismes physio-pathologiques qui sous-tendent l’adaptation à l’effort du sportif de haut niveau au patient sévère.

Informations diverses

L’enseignement a lieu sous la forme de 5 modules de 3 jours bloqués les jeudis, vendredis, samedis.

Équipe pédagogique :
A. Cohen-Solal, Université de Paris, PU-PH
F. Lhuissier Université Sorbonne Paris Nord, MCU-PH
E. Lonsdorfer, Université de Strasbourg, MCU-PH
F. Gouzi, Université de Montpellier, MCU PH
P. Abraham, Intervenant extérieur, PU-PH
B. Assous, Intervenant extérieur, PH
F. Carré, Intervenant extérieur, PU-PH
S. Dufour, Université de Strasbourg, MCU
J. Mercier, Université de Montpellier, PU-PH
M. Hayot, Université de Montpellier, PU-PH
C. Hédon, Université de Montpellier
M.E Isner-Horobeti, Université de Strasbourg, PU-PH
S. Matecki, Université de Montpellier, PU-PH
R. Remetter, IURC, Université de Strasbourg, MD
JP. Richalet, Université de Sorbonne Paris Nord, PU-PH
F. Rouzet Université de Sorbonne Paris Nord
L.Uzan Université de Sorbonne Paris Nord

Contact(s)

Eveline Lonsdorfer

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le but de ce D.I.U. est l’acquisition des connaissances pratiques et théoriques nécessaires aux médecins et chirurgiens intéressés par la pathologie du pied et de la cheville.

Contact(s)

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Donner une formation approfondie dans le domaine de l’insuffisance cardiaque et de sa prise en charge par une mise à jour des connaissances indispensables et par une formation à l’éducation thérapeutique dans ce domaine.
 

Informations diverses

DATES

Module 1 - du lundi 10 au vendredi 14 octobre 2022 (EN PRESENTIEL)
Module 2 - du lundi 21 au vendredi 25 novembre 2022 (À DISTANCE)
Module 3 - Participation à des congrès (1. Issy les Moulineaux, 1er et 2 déc., et 15 déc. – 2. Paris, Me 11 janv. – 3. Paris, du 11 au 13 janv.)
Module 4 - du lundi 13 au vendredi 18 mars 2023 (À DISTANCE)

EXAMEN :
Mémoire à rendre pour le Lundi 15 mai 2023
Écrit et oral : Lundi 12 juin 2023


Contact :

Responsable de la formation : Pr ROUL Gérald Email : jose.roul-gerald@chru-strasbourg.fr
Secretariat : emilie.fontaine@chru-strasbourg.fr
 

Contact(s)

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Contact(s)

Pour toute information concernant ce diplôme, contactez le Service formation continue (SFC) :

21 rue du Maréchal Lefèbvre
67100 STRASBOURG
0368854920

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Compétences à acquérir

Présentation des objectifs du diplôme :
  • Améliorer la relation soignant-soigné.
  • Faciliter la prise en charge des patients lors d’un soin et prévenir l’épuisement des soignants.
  • Acquérir des compétences nouvelles destinées à mieux gérer le stress, l’anxiété et la douleur des patients.
 
  • Réduire son risque d’épuisement professionnel grâce à des exercices simples. Les techniques acquises sont à la fois préventives et curatives.
  • Être capable d’utiliser des exercices de sophrologie pour aider dans la gestion de la douleur, du stress et de l’anxiété des patients.
  • Savoir utiliser des techniques complémentaires pour la prise en charge des douleurs chroniques et aigües.

Contact(s)

Thierry Lavigne

Équipe pédagogique

Thierry Lavigne

Guillaume Behr

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Suite à l’Arrêté du 24 mai 2000 (paru au Journal officiel le 1er juin 2000) précisant les conditions dans lesquelles les Assistants-Généralistes et les attachés plein temps occupant des fonctions en milieu psychiatrique peuvent candidater au Concours National de Praticien Hospitalier, le Collège National Universitaire de Psychiatrie a pris la décision d’organiser dans chaque région des Diplômes Universitaires destinés à cette catégorie professionnelle. Ce D.U. a pour objectif de proposer un enseignement de psychiatrie générale aux praticiens concernés par l’Arrêté susvisé.
 

Informations diverses

Diplôme en 3 ans.

Cours et programme :
Formation théorique équivalente à celle requise pour l’obtention du diplôme d’études spécialisé (DES) de psychiatrie, en vue de l’obtention de la qualification en psychiatrie auprès du conseil de l’ordre des médecins dont il dépend.
L’enseignement a lieu sous la forme de séminaires qui ont principalement lieu à la Clinique Psychiatrique ou au Service de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent sur le site des Hôpitaux Universitaire de Strasbourg.
L’enseignement comporte au total environ 300 heures de cours sur les 3 ans.
L’enseignement obligatoire de base est regroupé les 2 premières années sur une demi-journée par semaine.
Le reste des enseignements nécessaires à la validation du DU est laissé au choix du candidat parmi les autres séminaires de psychiatrie proposés ; l’équivalence d’autres enseignements (séminaires d’autres régions, DU, DIU, Capacités) dans le cadre de cette maquette est valider individuellement avec le coordonnateur du DU de Psychiatrie Générale.

Enseignements de base obligatoire en 1ère année :
  • Correspond à l’enseignement de la phase socle destiné aux étudiants du DES
  • Urgences Psychiatriques
  • Addictologie
  • Psychiatrie médico-légale
  • Troubles Psychotiques
  • Psychiatrie du Sujet Agé
  • Troubles de l’humeur
  • Introduction aux psychothérapies
  • Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent (PEA)

Enseignements d’approfondissement obligatoire en 2ème année (complément de la phase socle) :
Correspond à l’enseignement de la phase approfondissement 1 ou 2 destiné aux étudiants du DES
  • Addictologie
  • Troubles de la personnalité
  • Psychiatrie du Sujet Agé
  • Troubles psychotiques
  • Psychiatrie médico-légale
  • Psychiatrie de l’Enfant et de l’Ado lescent (5 jeudis) + (5 jeudis en classe inversée)

Enseignements d’approfondissement obligatoire en 3ème année (complément de la phase socle) :
Correspond à l’enseignement de la phase approfondissement 1 ou 2 destiné aux étudiants du DES
  • Troubles psychotiques
  • Troubles de la personnalité
  • Psychiatrie médico-légale
  • Addictologie
  • Psychiatrie du Sujet Agé
  • Organisation des soins
  • Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent

Enseignements de base obligatoires à valider une fois au cours des 3 années :
Psychothérapies avancées 2 séminaires sur 4 à valider :
  • Introduction à l’hypnose
  • Initiation aux thérapies systémiques
  • Les psychothérapies analytiques
  • Les Thérapies Cognitivo-Comportementales – TCC

Au total sur les 3 années : il faut avoir validé au cours des 3 années au moins 16 séminaires (ou équivalents) dont au moins 4 de pédopsychiatrie de l’enfant et de l’adolescent.
 

Contact(s)

Pierre Vidailhet

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):1

Objectifs du programme

Ce DU a pour objectif de garantir une formation théorique et clinique de haut niveau aux praticiens qui souhaitent consacrer une partie de leur activité au domaine de l’expertise en psychiatrie et à la pratique de la psychiatrie médico-légale.
 

Informations diverses

Volume horaire et organisation de l’enseignement :
Le DU comprend 150 heures d’enseignements répartis en 5 séminaires de 3 jours (lundi, mardi et mercredi) et en temps de stage pratique ainsi que la rédaction et la soutenance d’un mémoire (soit pour ce dernier un temps de travail évalué à 25 heures)
Chaque séminaire comprendra 1 journée de formation en classe inversée et 2 jours d’enseignement présentiel (soit un total de 90 heures pour les 5 séminaires).
Le travail préparatoire en classe inversée (5 x 1 jour) sera effectué par chacun des étudiants « à la maison ». Des documents permettant de préparer l’enseignement présentiel qui suivra seront mis à disposition de l’étudiant par le (les) enseignant(s) ; il s’agira d’articles, de chapitres d’ouvrages, de vidéos, etc. ; un travail actif pourra être demandé à l’étudiant sur la base des documents fournis : par exemple : un court exposé, la préparation d’un débat ou d’une présentation de dossier, la rédaction d’une expertise ou d’une partie d’expertise, etc.

L’enseignement présentiel (5 x 2 jours) se déroulera à la faculté de médecine de Strasbourg en particulier à l’Unisimes (plateforme de la faculté de médecine de Strasbourg pour l’enseignement en santé par la simulation). L’enseignement sera essentiellement actif, sur la base de mises en situation simulées (jeux de rôles simples ou large échelle pouvant par exemple reproduire une déposition devant un tribunal), de présentations de dossiers, de débats et tables rondes, de films commentés, de discussions de cas, d’entretiens et/ou de dépôts d’expertises. Un temps plus magistral sera consacré à la synthèse des éléments clefs de chacun des séminaires.

Stage (évalué à 35 heures)
Une demi-journée sera effectuée dans une structure institutionnelle de type UMD ou SMPR. Les étudiants n’ayant pas de formation psychiatrique ou n’ayant pas d’expérience dans cett e discipline effectueront une journée de stage dans un service « fermé » de psychiatrie sous le tutorat d’un praticien en psychiatrie.
Un autre volet du stage pratique consistera à assister et participer activement à des expertises (au moins 4) conduites par un maître de stage senior (soit enseignant du DU, soit agrée par les responsables du DU). Chaque maître de stage fournira une validation à partir des discussions suivant l’expertise et les rapports que l’étudiant sera tenu de rédiger sous sa direction.

Programme des enseignements :
 
  1. Introduction : présentation D.U., modalités d’enseignement et d’évaluation.

B. Le cadre expertal
a. Organisation de la justice
b. Organisation de la psychiatrie
c. Histoire de la criminologie et de la psychiatrie médicolégale
d. Cadre juridique et déontologique de l’expertise
e. L’expert : ses missions, ses responsabilités

C. Cadre technique de l’expertise
a. Cadre pré/post sentenciel
b. Les techniques d’entretien
c. Modalité pratique d’organisation, supports, etc.
d. Savoir rédiger une expertise
e. Les différentes expertises et leurs spécificités : pénales, civiles, autres (tutelles/ curatelle/ comité médicaux)

D. Aspects Cliniques
a. Expertises d’auteurs :
- Dangerosité criminelle/psychiatrique
- Pathologies criminogènes
- Troubles de personnalité et risque criminel (personnalité psychopathique/psychotique, …)
- Troubles des conduites sexuelles et CRAVS
- Addictions, usages de stupéfiant
- Retard mental
- Tueurs en série et tueurs de masse
b. Expertises de victimes :
- Victimologie générale
- Les populations vulnérables :
o Femmes Victimes
o Enfants Victimes (la maturation sexuelle)
o Personnes sous mesures de protection
o Sujets âgés
- Expertise du préjudice
- L’incapacité Temporaire de Travail

E. Instruments d’évaluation clinique et pronostique
a. Savoir évaluer la responsabilité
b. Savoir évaluer la dangerosité criminelle/psychiatrique
c. Savoir évaluer le risque de récidive
d. Outils actuariels : intérêts et limites
e. Présentation et utilisation d’échelles
f. Evaluation du fonctionnement cognitif et intellectuel

F. Obligations de soin/ injonction de soins / Suivis socio-judicaire

G. L’Hospitalisation sous contrainte (ASPDT, ASPDRE)

H. Psychiatrie en milieu pénitentiaire
a. Institutions mixtes
b. Les soins en prison
c. L’expertise en prison
d. Post sentenciel
e. La sortie d’UMD

I. Ouvertures
- Neurosciences et génétique au tribunal
- Partenaires de l’expert ; ce qu’ils en attendent (police, magistrat, entreprises, etc.)
- Partenaires média : media training, limites médico légales
Collège des enseignants :
Pr Pierre VIDAILHET. Psychiatre PU-PH – Chef du Service de Psychiatrie d’Urgences, de Liaison et de Psychotraumatologie – CHU Strasbourg
Dr Dominique MASTELLI. Psychiatre – Responsable de la CUMP - Pôle de Psychiatrie, Santé Mentale et Addictologie, CHU de Strasbourg
M. François BIRINGER. Docteur en Psychologie, Psychologue au CRAVS Alsace, Expert près la Cour d’Appel de COLMAR
Dr Christian BUCHER. Psychiatre, Expert Judiciaire près la Cour d'Appel de Colmar
M. Alexandre CHEVRIER. Vice Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Strasbourg
Dr Christelle RISCH. Psychiatre au SMPR (Service Médico Psychologique Régional) à la Maison d'Arrêt de Strasbourg rattaché à l'E.P.S.A.N.
Mme Marion FLUCK – auditrice de justice
Dr Alexandra DE HERBAY. Psychiatre aux Urgences Pôle de Psychiatrie, Santé Mentale et Addictologie, CHU de Strasbourg.
Dr Charles-Pierre GENTILHOMM E. Psychiatrie au CH Sarreguemines
Dr Estelle GODARD. Psychiatre Praticien Hospitalier CHU de Strasbourg – Médecin Légiste à l’Institut Médico-Légal de la Faculté de Médecine de Strasbourg
Dr Agnès GRAS-VINCENDON. Pédopsychiatre Praticien Hospitalier au Pôle de Psychiatrie, Santé Mentale et Addictologie, CHU de Strasbourg
Dr Eric HENSGEN. Psychiatre PH - CH Rouffach – Responsable USN1 (Unité Sanitaire Niveau 1) Ensisheim
Dr Mathieu LACAMBRE. Psychiatre – Pôle de Psychiatrie Légale aux Urgences du CHU DE Montpellier - Président de la fondation nationale du CRIAVS
Pr Laurence LALANNE TONGIO. Psychiatre PU-PH – Responsable du Service d’Addictologie Pôle de Psychiatrie, Santé Mentale et Addictologie, CHU de Strasbourg
Dr Michel LEGAL. Psychiatre – Attaché au Pôle de Gériatrie des HUS
Dr Sylvain LEMOINE. Médecin-Chef de Pôle, Psychiatre Hospitalier. Expert judiciaire près la Cour d’Appel de Colmar. Centre Psychothérapique - Hôpital Louis Pasteur, Colmar
Maitre Claude LIENHARD. Avocat spécialiste en réparation du dommage corporel, Professeur Emérite des Universités, Président fondateur de France Victime (Inavem)
Dr Philippe MEYER. Psychiatre Praticien Hospitalier aux Urgences Psychiatriques du CHU Strasbourg et au CH d’Erstein
Dr Nidal NABHAN ABOU. Psychiatre des hôpitaux Expert près la cour d’Appel de Rennes Centre hospitalier Laval
Dr Dominique PROVOST. Psychiatre Expert près la Cour de cassation Pr Jean-Sébastien RAUL. Médecin Légiste PU-PH - Directeur de l’Institut de Médecine Légale Strasbourg - Expert près la Cour d'Appel de Colmar
Dr Christelle RISCH. Psychiatre au SMPR (Service Médico Psychologique Régional) à la Maison d'Arrêt de Strasbourg rattaché à l'E.P.S.A.N.
Mme Valérie RITZENTHALER. Psychologue clinicienne, expert près la cour d’appel de Colmar.
Dr Jean-Georges ROHMER. Psychiatre Responsable plateforme Alsace Nord du Centre de Ressources d’Auteurs d e Violences Sexuelles Alsace. Pôle de Psychiatrie, Santé Mentale et Addictologie, CHU de Strasbourg.
Dr Julie ROLLING. Pédopsychiatre Praticien Hospitalier au Pôle de Psychiatrie, Santé Mentale et Addictologie, CHU de Strasbourg
Mme Christelle SCHATZ-STUDER. Psychologue clinicienne – Psychocriminologue - Centre Hospitalier Spécialisé – Maison d'Arrêt de Sarreguemines
Maître Cédric LUTZ-SORG. Avocat au Barreau de Strasbourg
Dr Drifa WIRRMANN. Psychiatre Responsable plateforme Alsace Sud du Centre de Ressources d’Auteurs de Violences Sexuelles Alsace. CH de Rouffach.
Dr Marie-Agathe ZIMMERMANN. Psychiatre Praticien Hospitalier au Pôle de Psychiatrie, Santé Mentale et Addictologie, CHU de Strasbourg
 

Contact(s)

Pierre Vidailhet

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Compétences à acquérir

- Offrir un apprentissage de qualité, en psychothérapie et en sciences humaines, pluridisciplinaire, avec un socle théorico-clinique et une pédagogie expérientielle, permettant de développer une posture clinique éthique.
- Permettre une acculturation des étudiants dans les différents champs de psychothérapie visés, ainsi que d’assimiler l’approche intégrative du modèle.
- Incarner dans la relation les fondements de l’approche intégrative orientée vers les solutions, et développer des capacités stratégiques en apprenant à communiquer de manière plus efficace.
- Appréhender la psychothérapie intégrative pour tous les âges de la vie avec ses spécificités
- Permettre un apprentissage par compagnonnage par la présence de deux formateurs dont un assurant un fil rouge tout au long de la formation ainsi que des supervisions.
 

Contact(s)

Pierre Vidailhet

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :0
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

La réanimation, où sont hospitalisés les patients les plus graves, a été placée sous le feu des projecteurs à l’occasion de la crise sanitaire. Pour répondre à la pénurie d’infirmiers rompus aux gestes et techniques de ce service très spécifique, une formation a rapidement été mise en place au sein des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS). Elle se matérialise aujourd’hui sous la forme d’un Diplôme universitaire (DU), porté par les professeurs Julie Helms et Vincent Castelain.

Informations diverses

Niveau 1 :
Une vingtaine d’heures de cours théorique (en e-learning), un contrôle continu et 50 heures de simulation intégrées au stage de 3e année.
Début : septembre 2021.
Effectifs : entre 15 et 30 étudiants.


Niveau 2 (perfectionnement) :
Effectifs : entre 15 et 30 étudiants.

Contacts:

Pr Julie HELMS : joindre le secrétariat à l'adresse suivante
Pr Vincent CASTELAIN : joindre le secrétariat à l'adresse suivante

Contact(s)

Vincent Castelain

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

L’Objectif du DIU est de connaître les atteintes rénales des manifestations systémiques, acquérir des méthodes diagnostiques et utilisation des examens complémentaires, connaître le choix et les stratégies thérapeutiques dans les atteintes rénales des maladies systémiques.
 

Contact(s)

Bruno Moulin

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le but de ce DU est l’acquisition des connaissances pratiques et théoriques nécessaires aux médecins intéressés par la rhumatologie interventionnelle. Le diplôme s'adresse aux rhumatologues libéraux ou hospitaliers, ou aux internes en fin de formation.
Son objectif est une formation pratique à la réalisation de l’ensemble des gestes thérapeutiques et diagnostiques ostéo-articulaires, avec guidage anatomique seul ou radiologique, échographique et scanographique.
 

Informations diverses

L’enseignement théorique se fera sous la forme de séminaires de deux journées pour un total de 14 heures par séminaires. Ces séminaires seront organisés par la faculté de médecine de Strasbourg. L’étudiant a un livret de stage où seront colligés tous les séminaires auxquels il aura participé.
L’enseignement pratique se fera sur les sites regroupant plateau technique et enseignant correspondant au sein de services hospitaliers ou de structures privées. La présence sera consignée dans le livret de l’étudiant.
Cours théoriques : 2 sessions d’1,5 jours (Vendredi et Samedi matin) aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.
Cours pratiques : 5 sessions d’1,5 jours (Vendredi et Samedi matin) en cabinet libéral, au Service de Rhumatologie et de Radiologie. Les gestes sont enseignés en temps réel à l’occasion du traitement des patients.
 

Contact(s)

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

La prise en charges des troubles du rythme cardiaque représente un problème de plus en plus complexe nécessitant des connaissances en électrophysiologie fondamentale, en électrophysiologie diagnostique, en pharmacologie et des compétences pour l’implantation de prothèses – stimulateurs, défibrillateurs, holters implantables – et pour la réalisation de techniques ablatives applicables au traitement des arythmies (exemple : la fibrillation auriculaire connaît une progression exponentielle liée au vieillissement de la population : sa prise en charge ne se limite plus aux méthodes pharmacologiques mais fait appel à des techniques de stimulation et d’ablation spécifiques).
La stimulation cardiaque et la défibrillation voient leurs indications curatives et prophylactiques augmenter régulièrement. A titre d’exemple, plus de 50 000 stimulateurs cardiaques sont implantés annuellement en France et plus de 250 000 patients doivent bénéficier d’une surveillance régulière de leur prothèse. C’est pourquoi, les médecins appelés à prendre en charge les troubles du rythme cardiaque, à implanter et à surveiller des stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs cardiaques doivent pouvoir acquérir une formation spécifique tant sur le plan théorique que pratique.
Or, cette formation globale n’existe pas actuellement sur le territoire national (il n’existe en France que des enseignements séparés de Rythmologie et de stimulation), contrairement à beaucoup d’autres pays européens et à l’Amérique du Nord.

Informations diverses

Diplôme en 2 ans.

L’enseignement se déroule sur une période de deux années et comporte 4 modules :
  • 1 module théorique (100 h)
  • 1 module de surveillance (participation à des consultations spécialisées et des réunions de discussion d’indications)
  • 1 module d’implantation (permettant au candidat de participer à un minimum de 80 implantations)
  • 1 module d’ablation (permettant au candidat de valider 50 procédures d’ablation effectuées à titre d’opérateur principal)
Contact(s) - Responsable pédagogique :
Pr Laurence JESEL-MOREL
laurence.JESEL-MOREL@chru-strasbourg.fr
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Contact(s)

Vincent Laugel

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):2

Objectifs du programme

Acquérir ou approfondir des connaissances dans le domaine du sommeil normal, des pathologies du sommeil et les troubles de la vigilance diurne.
 

Compétences à acquérir

Reconnaître, explorer et traiter un trouble de la vigilance diurne,
Reconnaître, explorer et traiter une pathologie générale de sommeil,
Reconnaître et explorer une pathologie respiratoire du sommeil,
Réaliser et interpréter tous types d’enregistrements de la vigilance et du sommeil.
 

Informations diverses

Informations diverses :
Les séminaires se dérouleront comme les fois précédentes à la Faculté de Paris Diderot à l'amphithéâtre n°2.
Examens :
- Un écrit (jury national) comportant 8 QRO (2 par séminaire) d’une durée de 4h ;
- Une épreuve pratique en septembre (jury interrégional).

L’obtention de la moyenne et la validation des stages sont requises pour se voir délivrer le diplôme.

Responsables pédagogiques : Professeur C. SCHRODER et Professeur W. TRZEPIZUR.




 

Contact(s)

Patrice Bourgin

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):0.5

Objectifs du programme

1 - Connaissance approfondie du tabac, de sa pharmacologie et de ses conséquences pathologiques.
2 - Tabac et femme : problèmes spécifiques notamment pendant la grossesse.
3 - Connaissance du cannabis et de ses conséquences pathologiques.
4 - Méthodes de sevrage tabagique avec ateliers.
5 - Sevrage mixte tabac-cannabis.

 

Informations diverses

Il y aura un séminaire local plus 2 troncs communs qui auront lieu à Strasbourg (les candidats inscrits à la fac de Nancy et de Reims viendront donc à Strasbourg pour suivre l’enseignement).

 

Contact(s)

Celine Mascaux

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

L’enseignement est centré sur les aspects pratiques et techniques de la dialyse et sur les complications liées à la technique. Par parti pris, la pathologie du dialysé n’est pas envisagée dans cet enseignement. Une connaissance préalable de la dialyse (pratique et théorique) est souhaitable.

Mises au point des connaissances (théoriques et pratiques) concernant les différentes techniques d’épuration extra-rénale (hémodialyse, hémofiltration, hémodiafiltration, dialyse péritonéale, plasma-filtration et échanges plasmatiques) ainsi que l’évaluation de leur efficacité.

Compétences à acquérir

  • Revoir et acquérir les connaissances théoriques et pratiques concernant les différentes techniques d’épuration extra-rénales;
  • Connaître les aspects pratiques et les complications de ces techniques;
  • Être capable d’évaluer l’efficacité de ces techniques.

Informations diverses

Programme :
  • Générateurs de dialyse.
  • Traitement de l’eau et ses contrôles.
  • Principe et biophysique de la dialyse et de l’ultrafiltration.
  • Hémodialyse – Prescription de l’EER.
  • Composition du dialysat en hémodialyse.
  • Balance thermique en hémodialyse.
  • Membrane d’hémodialyse et type de dialyseur.
  • Équilibre acide-base en dialyse.
  • Épuration du phosphore en hémodialyse.
  • Poids sec et contrôle de la volémie en dialyse.
  • Modélisation du sodium en hémodialyse.
  • Modélisation de l’urée en hémodialyse (intérêts et limites).
  • Stabilité hémodynamique en hémodialyse.
  • Coeur, HVG et dialyse.
  • Hypertension en dialyse.
  • Arythmies et mort subite en dialyse.
  • Toxines urémiques.
  • Prescription des médicaments en hémodialyse.
  • Nutrition et dialyse.
  • Adéquation et quantification de la dialyse.
  • Hémodiafiltration.
  • Insuffisance rénale aiguë.
  • Épuration extrarénale des médiateurs de l’inflammation.
  • Hémostase et membrane artificielle, anticoagulation en séance.
  • Anticoagulation en dehors des séances.
  • Plasmafiltration et échanges plasmatiques.
  • Accès vasculaires en dialyse.
  • Conséquences systémiques et monitorage de l’abord vasculaire.
  • Cathéters veineux centraux.
  • Gestion du risque infectieux en dialyse – TBD
  • Hémodialyse fréquente à domicile.
  • Méthode et indication de la dialyse péritonéale (DP).
  • Physiologie du péritoine – Perte de la fonction péritonéale.
  • Connectologie en DP.
  • Dialysat en DP.
  • Adéquation en DP.
  • DP automatisée.
  • Balance hydrosodée en DP.
  • Particularité de la dialyse chez l’enfant.
  • Épidémiologie de l’insuffisance rénale chronique terminale en France, l’apport du registre REIN.
  • Quand et comment initi er la dialyse ?

Contact(s)

Thierry Hannedouche

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Compétences à acquérir

- Connaître les fondements théoriques et les principales approches de la thérapie familiale
- Maîtriser les concepts systémiques et être capable d’évaluer une problématique familiale
- Maîtriser les principales techniques propres à la thérapie familiale
- Être capable d’animer des séances familiales et de mobiliser des stratégies thérapeutiques adaptées à chaque situation clinique
- Être en mesure d’implémenter un dispositif de thérapie familiale dans son contexte de travail

 
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Apporter une formation spécialisée et approfondie en toxicologie clinique et en toxicologie.

Informations diverses

Cours : 4 semaines d’enseignement de 9h00 à 17h00. Les cours auront lieu dans la salle de cours de radiologie (porte 549) située au 5ème étage du Bâtiment 3 à la Faculté de Médecine de Strasbourg.

Options possibles :
  1. Urgences toxicologiques.
  2. Toxicologie industrielle et environnementale.
Mémoire :
Après la réussite à l’écrit les candidats doivent présenter un mémoire qu’ils devront soutenir pour l’obtention définitive du diplôme. Les 3 exemplaires de Mémoire doivent être envoyés en lettre recommandée à l’Enseignant responsable.

Équipe pédagogique :
Pr Julie HELMS – PUPH, Responsable du DIU, CHRU de Strasbourg
Dr Christine TOURNOUD – PH, CHRU de Nancy
Dr Stéphanie KLEINLOGEL – PH, CHRU de Strasbourg
Pr Maria GONZALEZ – PUPH, CHRU de Strasbourg

Contact(s) – Secrétariat du Responsable pédagogique :
Mme ELASRI – mariam.elasri@chru-strasbourg.fr
Mme COELSCH – isabelle.coelsch@chru-strasbourg.fr
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Connaissances approfondies des traitements anti-infectieux : rappels microbiologiques, pharmacodynamie, analyse approfondie des différentes familles d’antibiotiques, antifongiques. Principes de thérapie anti-infectieuse des principales infections, notamment hospitalières. Bon usage des anti–infectieux. Antibioprophylaxie.

Compétences à acquérir

Savoir prescrire un traitement anti infectieux dans une situation clinique donnée Savoir argumenter les raisons du choix des traitements anti infectieux et leurs modalités d’administration Acquérir les compétences pour mener à bien une politique de bon usage des antibiotiques dans le but de maitrise de l’émergence des résistances Savoir orienter la prise en charge en cas d’échec du traitement anti infectieux de première ligne

Informations diverses

Cours : L’enseignement est sous la forme de 6 sessions de 2 jours.
Examen : L’examen écrit est composé de 5 questions (2 notées sur 15 et 4 notées sur 5) dont le total est calculé sur 50. Une moyenne de 25/50 est requise pour l’admissibilité.
Mémoire : Le mémoire est à fournir au Directeur d’enseignement au plus tard le 31 décembre de l’année civile en 2 exemplaires.

Équipe pédagogique :
  • Benoit Jaulhac, François Jehl, Antoine Grillon, Frédéric Schramm, Pierre Boyer, Gilles Prevost : bactériologie, HUS
  • Yves Hansmann, Nicolas Lefebvre, Cécile Ronde Oustau, Yvon Ruch, François Danion : infectiologie, HUS
  • Martin Martinot infectiologie CH Colmar, Joy Mootien, infectiologie CH Mulhouse
  • Vincent Castelain, réanimation médicale HUS
  • Loic Kassegne : CLAT, pneumologie HUS
  • Thierry Krummel : néphrologie, HUS
  • Marie Laure Girardin, pédiatrie HUS
  • David Rey : infection à VIH, HUS
  • Thierry Lavigne : hygiène hospitalière HUS
  • Julie Denis, Raoul Herbrecht, Yasmine Nivoix, Maire Pierre Ledoux, François Danion : infection fongiques, HUS

Contact(s)

Yves Hansmann

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):45

Objectifs du programme

Qualification pour sélectionner les donneurs de sang (leurs aptitudes physiques au don du sang, le dépistage de toutes anomalies cliniques susceptibles de pouvoir nuire à la santé du donneur ou du receveur) et le suivi réalisé en cas d’information post-don.
Les textes réglementaires prévoient que ce diplôme est obligatoire pour exercer la médecine du don.
 

Compétences à acquérir

Connaître l’organisation et les modalités du prélèvement sanguin chez les donneurs de sang ; Posséder les bases de la réglementation relative à la Qualification Biologique du Don (QBD) ; Connaître les produits sanguins labiles (PSL), leurs différentes qualifications et transformations et le parcours d’un PSL du prélèvement à la délivrance /distribution ; les bases de l’Immuno-Hématologie, les principales indications thérapeutiques des PSL ainsi que la notion d’urgence transfusionnelle ; les concepts de l’assurance et du contrôle qualité et leurs applications dans une démarche de qualité d’un ETS ; les différentes vigilances en lien avec la transfusion : hémovigilance, biovigilance, matériovigilance et réactovigilance ; les problématiques de la gestion administrative d’un ETS
 

Informations diverses

Responsables des enseignements :
Module 2 : Frédéric Bigey (Strasbourg), Module 3 : Céline Narboux (Lille), Module 4 : Fabien Bruwaert (Lille), Module 5 : Arnaud Dupuis (Nancy), Module 6 : Daniel Kientz(Nancy), Module 7 : Mohamed Slimane (Besançon), Module 8 : Mohamed Slimane (Besançon),

Contact(s) - R esponsable pédagogique :
Bourgogne /Franche-Comté : Pr Jean-Noël Bastie, Dr Fanny Delettre, Pr Francine Garnache-Ottou, Dr Christian Naegelen, Dr Mohamed Slimane, Pr Pierre Tiberghien,
Grand-Est : Dr Frédéric Bigey, Pr conventionnée Christian Gachet, Dr Catherine Humbrecht-Krauth, Dr Daniel Kientz, Dr Arnaud Dupuis, Dr Julien Broseus, Pr Pierre Feugier, Dr Daniel Kientz, Dr Xavier Tinard, Dr Maud d’Aveni-Piney,
Haut de France / Normandie : Dr Rémi Courbil, Dr Eric Resch, Pr Sophie Susen

Coordinatrice interrégionale : Pr Francine GARNACHE-OTTOU
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Proposer une démarche universitaire pédagogique complète incluant une formation magistrale, administrative et médicale, et une formation pratique aux médecins intéressés par la prise en charge des urgences traumatologiques.
 

Informations diverses

L’enseignement a lieu sous la forme de 3 séminaires de 2 jours à Paris et de 17 journées d’enseignement (le vendredi).

Les modules enseignés sont les suivants :
- Du signe à la décision, diagnostic et traitement des pathologies ambulatoires (60h).
- Diagnostic et traitement des pathologies hospitalières, polytraumatismes, polycontus (20h).
- Organisation des services d’accueil, aspects médico-légaux, prise en charge de la douleur (10h).
- Ateliers pratiques, cas cliniques (20h).

 

Contact(s)

Philippe Adam

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):2

Objectifs du programme

Le but de ce D.I.U. est d’initier les candidats à la pratique de la rééducation des troubles de l’équilibre, notamment d’origine vestibulaire. La rééducation est une technique récente, peu connue et complexe. L’enseignement regroupera les connaissances actuelles de la clinique ORL, ophtalmologique, neurologique et psychiatrique.
Il inclura les données les plus récentes de la recherche fondamentale, notamment dans le domaine des neurosciences. Cette approche multidisciplinaire sera théorique et pratique, et permettra une formation complète et élargie sur la fonction récente de rééducateur vestibulaire.
 

Informations diverses

L’enseignement aura lieu à Paris VI sous la forme de 3 sessions de 3 jours totalisant 36h d’enseignement magistral, 12h de T.D. et 52h de stage pratique.
 

Contact(s)

Anne Charpiot

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.


 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté
 

Pré-requis obligatoires

La formation est réservée aux aides-soignant(e)s, aides médico-psychologiques intervenant, soit au domicile au sein d’un SSIAD, soit en établissement, en EHPAD ou en USLD, notamment dans les unités spécialisées (UVP, PASA et UHR), ou à l’hôpital dans les UCC.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Pré-requis obligatoires

Public concerné : Médecins et étudiants en médecine en instance de thèse.

Ouverture du programme

Programme ouvert à partir du 22/10/2021

Période durant laquelle le programme est dispensé

Diplôme sur 2 ans : RECRUTEMENT TOUS LES DEUX ANS.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Publics visés :
- Les Docteurs en Médecine français ou ressortissants de l’Union Européenne, de l’Espace
Economique Européen, de la Suisse ou de la Principauté d’Andorre.
- Les étrangers (hors UE + EEE + Suisse + Andorre) pourvus du diplôme de Docteur d’une Université française, mention Médecine, ou d’un diplôme permettant d’exercer la Médecine dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention du diplôme (joindre certificat des autorités du pays l’attestant).
- Les titulaires du diplôme d’Etat en Pharmacie ou de Docteur en Pharmacie et les étrangers pourvus d’un diplôme de Pharmacien permettant d’exercer la pharmacie dans leur pays d’origine.
- Les internes en Pharmacie.
- Les internes toutes options y compris Médecine Générale.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
  • Les Docteurs en Médecine français ou ressortissants de l’Union Européenne, de l’Espace Economique Européen, de la Suisse ou de la Principauté d’Andorre.
  • Les titulaires du diplôme d’Etat en Pharmacie ou de Docteur en Pharmacie.
  • Les Résidents de Médecine Générale.
  • Les Internes de spécialité toutes options.
  • Les sages-femmes diplômées
  • Les titulaires d’un diplôme de niveau équivalent à des études de 3ème cycle (DESS, DEA, etc.)

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Public cible :
Étudiants en cours de DES ou ayant une DES en Gynécologie-Obstétrique, Gynécologie Médicale, Endocrinologie, Urologie Biologie Médicale (Pharmacien, Médecin), Médecins spécialistes en Gynécologie-obstétrique, Gynécologie médicale, Endocrinologie, Urologie, Andrologie, Biologie. Pharmaciens spécialisés en Biologie Médicale ou Scientifiques ayant au minimum un Master 2 ou équivalent impliqués en Biologie de la Reproduction. L'enseignement est ouvert aux professionnels impliqués dans les centres d'AMP (techniciens, sages-femmes, infirmières) qui représenteront un projet professionnel.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté

Pré-requis obligatoires

Cet enseignement est destiné aux médecins, pharmaciens et scientifiques ayant une implication dans la prise en charge des maladies inflammatoires (les médecins français ou étrangers, les étudiants inscrits en D.E.S., les étudiants étrangers D.F.M.S. ou D.F.M.S.A., les pharmaciens français et étrangers, les étudiants en pharmacie, les membres – médecins et scientifiques- de l’industrie pharmaceutique).

Modalités d'inscription

Modalités d'inscription

Pré-inscription (CV+lettre de motivation): https://www.ihu-strasbourg.eu/en/diu-formulaire-de-pre-inscription/

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
- Les Chirurgiens digestifs et généraux en formation continue ;
- Chefs de clinique, assistants des hôpitaux désireux de compléter et d’approfondir leur formation initiale, titulaire de DESC de chirurgie viscérale et digestive.

 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté
 

Modalités d'inscription

Pré-inscription (CV+lettre de motivation): https://www.ihu-strasbourg.eu/en/diu-formulaire-de-pre-inscription/
 

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
- Chirurgiens titulaires du DES de chirurgie générale
- Chirurgiens titulaires du DESC de chirurgie viscérale et digestive
- Chirurgiens en formation inscrits au DESC de chirurgie viscérale et digestive
- IBODE et IDE travaillant dans des blocs opératoires

 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Public admis à s’inscrire :
  • En formation continue :
    • Chirurgiens orthopédistes traumatologues et neurochirurgiens,
    • chirurgiens pédiatres avec une orientation orthopédique (tous titulaires du diplôme français d'état de Docteur en médecine ou de celui d'un pays de l’Union Européenne).
  • En formation initiale :
    • Internes de spécialité en chirurgie (DESC/DES option orthopédie et traumatologie, ou neurochirurgie et de chirurgie infantile avec une orientation orthopédique) ayant validé au démarrage de la formation 8 semestres d’internat dont au moins 5 semestres en spécialité chirurgicale (orthopédie ou neurochirurgie).
    • Inscrits en DFMSA de chirurgie orthopédique et traumatologique ou de neurochirurgie ayant validé au démarrage de la formation 8 semestres d’internat dont au moins 5 semestres en spécialité chirurgicale (orthopédie ou neurochirurgie).
  • Pour les candidats étrangers Titulaires de diplômes admis en équivalence : copie des diplômes obligatoire (thèse de doctorat en médecine; éventuelle attestation de succès à l’examen d’assistanat ; certificat stipulant la situation hospitalière actuelle du candidat et le cursus en chirurgie orthopédique ou en neurochirurgie ou en chirurgie pédiatrique) ; fournir une attestation d’un chef de service ou supérieur hiérarchique confirmant votre orientation rachis.

Niveau de diplôme requis : Bac + 9.
Niveau de qualification : 1.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté
 

Modalités d'inscription

Pré-inscription (CV+lettre de motivation) : Site Web de l'IHU
 

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
  • Médecins de spécialité : chirurgie viscérale et digestive, hépato-gastro-entérologie, oncologie, anesthésie-réanimation, radiologie en formation continue ;
  • Internes DES, AFS/A, DFMS/A, Chefs de clinique-Assistants des hôpitaux désireux de compléter et d’approfondir leur formation initiale.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

34 places/cycle Public concerné : Chirurgiens débutants ou confirmés

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
  • Diplômés d’un doctorat, les médecins de nationalité française ou originaires d’un pays de la CEE, les médecins étrangers hors CEE titulaires d’un diplôme équivalent, les internes de DESC d’Urologie ou de Chirurgie Pédiatrique, en DES de Chirurgie Générale, les assistants chefs de clinique en Urologie, Chirurgie Pédiatrique ou Chirurgie Générale, chirurgiens qualifiés en Urologie, Chirurgie Pédiatrique ou Chirurgie Générale ;
  • Les professionnels de Chirurgie, les chirurgiens en activité libérale, les internes, chefs de clinique, assistants en Chirurgie Pédiatrique, Urologie, Chirurgie Digestive, Chirurgie Générale.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Pré-requis obligatoires

- Médecins ophtalmologistes : internes, Docteurs Juniors inscrits au DES d’ophtalmologie, ophtalmologistes libéraux, ophtalmologistes hospitaliers, ophtalmologistes salariés ;
- Orthoptistes : orthoptistes hospitalières, orthoptistes libérales.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Publics concernés :
  • Les Docteurs en Médecine français ou ressortissants de l’Union Européenne, de l’Espace Economique Européen, de la Suisse ou de la Principauté d’Andorre.
  • Les étrangers (hors UE + EEE + Suisse + Andorre) pourvus du diplôme de Docteur d’une Université française, mention Médecine, ou d’un diplôme permettant d’exercer la Médecine dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention du diplôme (joindre certificat des autorités du pays l’attestant).
  • Les étudiants ayant validé le 2e cycle des études médicales.
  • Les internes de CHU ou d’HRS (Hôpitaux des Régions Sanitaires).
  • Les Résidents de Médecine Générale.
  • Les Internes de Spécialité toutes options.
  • Les Etudiants de Diplôme d’Etat Sage-Femme.
  • Les Sages-Femmes.

Modalités d'inscription

Pré-requis pour l'inscription au DIU de DP
  • 3ème cycle des études médicales ou expérience professionnelle dans le domaine de la santé
  • Infirmières
  • Objectif de travailler dans le milieu de la néphrologie ou avec des techniques d'épurations extra-rénales.

​Modalités d'inscription au DIU de DP
  • Correspondre aux prérequis
  • Obtenir l'autorisation d'inscription de la part d'un responsable du DIU de DP, pour ce faire :
    • Compléter le formulaire en ligne (page pré-inscription du site web)
    • Envoyer un CV à jour par mail à votre responsable référent (attribué après réception du formulaire)
  • Compléter votre inscription universitaire au DIU (dans l'université de votre responsable référent)
Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

  • les étudiants en cours de cursus du DES au-delà de la 1ère année de formation de Gynécologie-Obstétrique, du DES de Radiodiagnostic et d’Imagerie médicale, et des DES des différentes spécialités médico-chirurgicales pratiquant des échographies gynécologiques et obstétricales ainsi que le DIS ancien et nouveau régimes correspondants
  • les médecins gynécologues-obstétriciens, gynécologue médicaux et radiologistes diplômés ainsi que les médecins titulaires d’une spécialité médicale utilisatrice
  • les médecins étrangers justifiant du même niveau d’études, après accord du Conseil Pédagogique National, sur proposition du responsable local
  • les sages-femmes titulaires du diplôme d’état ayant un minimum de 2 années d’exercice professionnel
Dans tous les cas ; l’inscription est subordonnée à l’autorisation préalable du Professeur coordonnateur local de chacune des Universités coordonnatrices.

Modalités d'inscription

Les informations sont disponibles sur le site de la Faculté

Modalités d'inscription

Pré-inscription (CV+lettre de motivation): https://mse.eve-evolving-education.eu/pre-registration

 

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
- Le public visé par le DU d’Endoscopie chirurgicale et interventionnelle relève à la fois de la formation initiale et continue. Il est composé de chirurgiens digestifs ou de gastroentérologues en formation ou en exercice. La formation s’adresse aux étudiants en médecine en dernière année, aux internes, aux chefs de clinique-assistants des hôpitaux, et aux praticiens publics ou privés.
- Les participants étrangers (étudiants diplômés) sont acceptés. La formation est bilingue.
Dans l’esprit des MOOCs (Massive Open Online Courses, cours en ligne ouvert à tous), l’ouverture à un public large est favorisée, afin de sensibiliser le plus grand nombre à l’évolution des pratiques et à l’émergence de nouvelles spécialités.
Afin de promouvoir l’innovation en chirurgie, l’opportunité est donnée à un public plus vaste (professionnels non-médicaux, industriels, ingénieurs…) de suivre la partie théorique du DU. La participation limitée ne pourra conduire à l’obtention du diplôme.

 

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
- Les Médecins titulaires du diplôme de spécialité en Hépato-Gastroentérologie.
- Les Médecins étrangers titulaires d’un diplôme permettant l’exercice de l’Hépato-Gastroentérologie dans le pays d’obtention ou d’origine et en stage hospitalier au titre de la préparation d’AFSA en France.

Dossier comportant un C.V. avec titres et travaux, une lettre de motivation et l’avis du Directeur d’un centre de Formation agréé, avant le 15 juin de chaque année au Professeur Jean BOYER – CHU Angers – Service de Médecine A – 4 rue Larrey – 49033 ANGERS CEDEX. Après étude des dossiers des candidats par le Conseil National de Coordination, l’autorisation d’inscription est prononcée au plus tard le 15 septembre de chaque année.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
- Les Docteurs en Médecine français ou ressortissants de l’Union Européenne, de l’Espace Economique Européen, de la Suisse ou de la Principauté d’Andorre.
- Les étrangers (hors UE + EEE + Suisse + Andorre) pourvus du diplôme de Docteur d’une Université française, mention Médecine, ou d’un diplôme permettant d’exercer la Médecine dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention du diplôme (joindre certificat des autorités du pays l’attestant).
- Les résidents de médecine générale et Internes de spécialité toutes options.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Modalités d'inscription

  • Réunions d’information et d’entretiens :
Jeudi 5 mai 2022 à 14h en salle 419 (bâtiment 3 – 4ème étage) et vendredi 2 septembre 2022 14h en salle 419 du bâtiment 3 – 4ème étage, Faculté de médecine, maïeutique et sciences de la santé (4, rue Kirschleger).
Présence obligatoire à l’une des deux réunions .

. Dossier de candidature (étape 1) :
Transmission du dossier de candidature à Mme Mutterer avant le jour de la réunion à laquelle vous allez assister. Aucun retour concernant votre candidature ne vous sera fait avant cette réunion d’information.
 
  • Inscription administrative obligatoire (étape 2) :
La démarche est à faire uniquement après l’accord officiel d’acceptation de votre candidature, donné par M. Monassier par mail début septembre.


Contact:

Mme Sylvia MUTTERER
CRBS - 1 Rue Eugène Boeckel – 67000 STRASBOURG
par mail à : sylvia.mutterer@unistra.fr
 

Pré-requis obligatoires

Accès au DIU-FARC-TEC pour les étudiants en Formation Permanente

Public concerné :
- Les étudiants ayant validé le 1er cycle des études de médecine ou de pharmacie.
- Les titulaires d’un diplôme équivalent à une licence (Bac +3) dans le domaine de la biologie et de la médecine (infirmier(e), délégué(e) médical(e), kinésithérapeute, etc.).
- Les titulaires d’un diplôme Bac +2 dans le domaine biomédical (préparateur en pharmacie, etc.).
- Les autres candidats pourront s’inscrire après avis de l’enseignant responsable.


Accès au DIU-FARC-TEC pour les étudiants de Master Recherche en Biomédecine (M1)

Le DIU-FARC-TEC est accessible à des étudiants inscrits en Master (M1) dans le M1 Recherche en Biomédecine (Faculté de Médecine), M1 Pharmacologie (Faculté de Pharmacie) mais aussi à des étudiants issus d'autres formations (4ème année de Pharmacie, autres Masters).
Ainsi, les étudiants inscrits en Master 1 peuvent obtenir le diplôme du DIU-FARC-TEC s’ils ont suivi et réussi deux UEs de Master intitulées INITIATION A LA RECHERCHE CLINIQUE (UE1 en M1S1) et L’ARC TEC ET LA RECHERCHE CLINIQUE (UE2 en M1S2). L’admission aux épreuves des 2 UEs (l’examen de l’UE de S2 correspondant à l’examen national du DIU-FARC-TEC) permet de constituer un dossier de demande de Validation d’Etudes Supérieures (VES) pour obtenir ainsi le diplôme du DIU-FARC-TEC. Ce dossier devra être transmis au secrétariat du DIU-FARC-TEC (Mme Sylvia Mutterer : sylvia.mutterer@unistra.fr) accompagné d’une inscription formelle au DIU. Cette dernière peut n’être réalisée qu’après la réussite à l’UE2.

Conditions d’accès
Aucune sélection n'est prévue à l'entrée dans l'UE1. Les étudiants s'inscriront auprès de leurs scolarités respectives (secrétariat de leurs Masters).
Concernant l'UE2, l'inscription nécessitera l a réussite à l'UE1. Là encore, les étudiants s'inscriront auprès de leurs scolarités respectives (secrétariat de leurs Masters).
La réussite de l'UE1 (M1S1) offre les ects correspondants uniquement. Cette UE1 peut être réalisée seule mais sa validation (obtention de la moyenne à l'examen) est obligatoire pour l'inscription à l'UE2 et pour le passage de l'examen national du DIU-FARC-TEC (et donc de l'UE2).

Aspects pratiques
Les enseignements sont réalisés à Strasbourg et à Nancy sous la forme de deux unités d'enseignement (UEs):
UE1 (M1S1): "Initiation à la recherche clinique" enseignée à Strasbourg. Cette UE est soumise à un examen uniquement pour les étudiants de Master. Le contrôle des connaissances comporte une épreuve de 2h (analyse d'une publication concernant un essai clinique)
UE2 (M1S2): "L'ARC-TEC et la recherche clinique" enseignée à Nancy.
Le contrôle des connaissances comporte :
une épreuve écrite anonyme, d’une durée de 4 heures, comptant pour 75% de la note finale,
une épreuve orale comptant pour 25% de la note finale.Sont déclarés admis les candidats ayant obtenu au moins 10 sur 20 à la moyenne pondérée des deux épreuves. Deux sessions (mai et juin) sont organisées annuellement.

A noter qu’une formation complémentaire de Master pourra être réalisée en M2 en effectuant l’UE « Investigation Clinique Spécialisée » (M2S1) qui consiste à construire un essai clinique et donc à mettre en pratique les enseignements du DIU-FARC-TEC.

Modalités d'inscription

  • Réunions d’information et d’entretiens :
Jeudi 5 mai 2022 à 14h en salle 419 (bâtiment 3 – 4ème étage) et vendredi 2 septembre 2022 14h en salle 419 du bâtiment 3 – 4ème étage, Faculté de médecine, maïeutique et sciences de la santé (4, rue Kirschleger).
Présence obligatoire à l’une des deux réunions .

Dossier de candidature (étape 1) :
Transmission du dossier de candidature à Mme Mutterer avant le jour de la réunion à laquelle vous allez assister. Aucun retour concernant votre candidature ne vous sera fait avant cette réunion d’information.

Inscription administrative obligatoire (étape 2) :
La démarche est à faire uniquement après l’accord officiel d’acceptation de votre candidature, donné par M. Monassier par mail en septembre.


Contact:

Mme Sylvia MUTTERER
CRBS - 1 Rue Eugène Boeckel – 67000 STRASBOURG
par mail à : sylvia.mutterer@unistra.fr
 

Pré-requis obligatoires

Cette formation s’adresse : aux médecins, titulaires ou en formation, aux pharmaciens, aux biologistes, ainsi qu’aux personnes du secteur privé, responsables sécurité-sûreté, logisticiens (industries, grandes entreprises de service public, etc…) et de l’administration (de l’Etat, territoriale, hospitalière), ainsi que les fonctionnaires de police, les militaires de la gendarmerie, etc…, susceptibles d’être impliqués, lors d’un évènement majeur, en qualité d’acteur de terrain, ou au sein d’une structure de gestion de crise en qualité d’expert ou de conseiller technique de l’autorité décisionnelle.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

- Médecins (séniors et internes) : Gynécologues-Obstétriciens et Médicaux ; Généralistes ; Médecins étrangers après accord du Directeur de l’enseignement.
- Sages-Femmes.
 

Pré-requis obligatoires

Les candidatures sont dématérialisées. Elles se déroulent sur eCandidat jusqu’au 22 novembre 2021.

Avis du responsable de l’enseignement après étude du dossier.
Avis du responsable de l’enseignement après étude du dossier.

Pré-requis recommandés

  • Résidents de médecine générale;
  • DES, AFS, AFSA de toute spécialité;
  • Tout médecin, généraliste ou spécialiste, avec un doctorat d’état en médecine français ou étranger.

La participation à cette formation ne nécessite pas de pré-requis complémentaires.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Illimitée

Public concerné :
  • Les spécialistes en Radiodiagnostic-Imagerie Médicale titulaire d’un diplôme français,
  • Les étudiants en cours de DES ayant validé au moins 6 semestres ans la spécialité Radiodiagnostic –Imagerie Médicale,
  • Les étudiants étrangers inscrits en 2ème année d’AFS ou en AFSA dans les spécialités Radiodiagnostic-Imagerie Médicale,
  • Les médecins étrangers, spécialistes titulaires d’un diplôme de Radiodiagnostic-Imagerie Médicale, ressortissant de l’Union Européenne ou détenteurs d’une autorisation d’exercer la radiologie en France et/ou jugés aptes à suivre l’enseignement par les directeurs de l’enseignement,
  • Les spécialistes Urologues titulaires d’un diplôme français,
  • Les étudiants en cours de DES ayant validé au moins 6 semestres ans de la spécialité Urologie.
  • Les étudiants étrangers inscrits en 2ème année d’AFS ou en AFSA dans la spécialité Urologie
  • Les médecins étrangers, spécialistes titulaires d’ Urologie, ressortissant de l’Union Européenne ou détenteurs d’une autorisation d’exercer l’ urologie en France et/ou jugés aptes à suivre l’enseignement par les directeurs de l’enseignement

Modalités d'inscription

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
- Les Docteurs en Médecine français ou ressortissants de l’Union Européenne, de l’Espace Economique Européen, de la Suisse ou de la Principauté d’Andorre.
- Les étrangers (hors UE + EEE + Suisse + Andorre) pourvus du diplôme de Docteur d’une Université française, mention Médecine, ou d’un diplôme permettant d’exercer la Médecine dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention du diplôme (joindre certificat des autorités du pays l’attestant).
- Les internes de CHRU ou d’HRS (Hôpitaux des Régions Sanitaires).
- Les résidents de médecine générale.
- Les internes de spécialité toutes options.
- Les internes en Pharmacie.
- Les moniteurs et techniciens d’études cliniques.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

L’inscription au diplôme est ouverte aux :
  • Docteurs en Médecine français ou ressortissants de l’Union européenne, de l’Espace économique européen, de la Suisse ou de la principauté d’Andorre
  • Étudiants ayant validé le 2ème cycle des études médicales.
  • Internes de Spécialité (DES) de toutes options.
  • Étrangers (hors UE + EEE + Suisse + Andorre) pourvus du diplôme de Docteur d’une université française, mention Médecine, ou d’un diplôme permettant d’exercer la médecine dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention du diplôme (joindre certificat des autorités du pays l’attestant).
  • Étudiants résidents en 3ème cycle, DFMS/DFMSA.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
Ce DIU s’adresse à des médecins souhaitant renforcer leurs compétences en Gériatrie et en particulier : les médecins généralistes, urgentistes ou exerçant en service de médecine polyvalente. Ils devront être titulaires d’un diplôme d’Etat de Docteur en Médecine et exercer la médecine de plein droit en France. Les médecins à diplôme hors Union Européenne devront être lauréat de l’épreuve de vérification des connaissances (EVC) dans le cadre de la procédure d’autorisation d’exercice (PAE).

L’admission se fera à la suite d’un entretien avec le responsable et le co-responsable de la formation, qui jugeront de la qualité du projet professionnel gérontologique du candidat.

Les médecins, souhaitant assurer les fonctions de Médecin coordonnateur d’EHPAD ou coordonnateur de dispositifs territoriaux de Gériatrie, pourront intégrer à l’issue de cette formation le DIU coordination en Gériatrie.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté

 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté

Pré-requis obligatoires

Capacité d’accueil :
Non limité

Publics concernés :
  • Les médecins spécialistes.
  • Les étudiants en cours de formation au-delà du 2ème semestre de formation dans leur spécialité.
  • Les médecins étrangers justifiant du même niveau d’études, après accord du coordonnateur ou d’un membre du conseil pédagogique.
  • Les médecins spécialistes (radiologie, pédiatrie, chirurgie infantile, généticien) intéressés par la médecine foetale après accord du Coordonnateur ou d’un membre du conseil pédagogique et les étudiants en cours de formation au-delà du 2ème semestre de formation dans ces spécialités.
  • Les médecins intéressés par la médecine foetale après accord du coordonnateur local ou inter-régional.
  • Les médecins étrangers justifiant du même niveau d’étude, après accord du coordonnateur local ou inter-régional.
  • Les Sages-Femmes titulaires d’un diplôme d’Etat ou l’équivalent pour les étrangères.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
  • Les Docteurs en Médecine français ou ressortissants de l’Union Européenne, de l’Espace Economique Européen, de la Suisse ou de la Principauté d’Andorre.
  • Les étrangers (hors UE + EEE + Suisse + Andorre) pourvus du diplôme de Docteur d’une Université française, mention Médecine, ou d’un diplôme permettant d’exercer la Médecine dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention du diplôme (joindre certificat des autorités du pays l’attestant).
  • Les internes de CHU ou d’HRS.
  • Les titulaires du diplôme d’Etat en Pharmacie ou de Docteur en Pharmacie et les étrangers pourvus d’un diplôme de Pharmacien permettant d’exercer la Pharmacie dans leur pays d’origine.
  • Résidents de Médecine Générale.
  • Les autres candidats pourront s’inscrire après avis de l’enseignant responsable.
  • Infirmier(e)s diplômé(e)s d’État.
  • Les titulaires d’un diplôme d’Etat de Masseur-Kinésithérapeute ou d‘un titre équivalent.
  • Les ergothérapeutes, psychologues, cliniciens.
  • Les psychologues ou étudiants en psychologie titulaires d’une maîtrise.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté

 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté

 

Modalités d'inscription


Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
- Titulaires du diplôme français de Docteur en Médecine et du DES ou DESC d’Urologie, d’Oncologie ou Radiothérapie ;
- Etudiants de 3ème cycle d’études médicales ;
- Etrangers préparant un diplôme de 3ème cycle (DFMS, DFMSA) ;
- Médecins généraliste désirant acquérir une formation complémentaire.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Ouverture du programme

Programme ouvert à partir du 15/10/2021

Période durant laquelle le programme est dispensé

Enseignements en cours magistral hebdomadaire le vendredi après-midi.
Travaux pratiques ou conférences les vendredis matins, à partir du mois de janvier.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

- Les Docteurs en Médecine français ou ressortissants de l’Union Européenne, de l’Espace Economique Européen, de la Suisse ou de la Principauté d’Andorre ;
- Les étrangers (hors UE + EEE + Suisse + Andorre) pourvus du diplôme de Docteur d’une Université française, mention Médecine, ou d’un diplôme permettant d’exercer la Médecine dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention du diplôme (joindre certificat des autorités du pays l’attestant) ;
- *Les titulaires du Doctorat en Pharmacie ou Sciences ;
- *Les internes en Pharmacie (de Biologie Médicale) ;
- Les étudiants ayant validé le 2ème cycle des études médicales.

* dérogation indispensable et à demander à l’un des enseignants responsables.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Public concerné : Tous les formateurs et enseignants des différentes filières de la santé. L’accès est également ouvert aux étudiants de troisième cycle des études médicales. Le fait d’être titulaire du DU de pédagogie en sciences de la santé permet de postuler en deuxième année du master de pédagogie en sciences de la santé.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
  • Les internes ;
  • Les chefs de clinique assistant ;
  • Les praticiens hospitaliers de gynécologie, urologie, chirurgie digestive ;
  • Les praticiens exerçant en secteur libéral ;
  • Les kinésithérapeutes et les sages-femmes ayant 3 ans d’exercice professionnel.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
- Chirurgiens français installés et inscrits à la fois au CFCVE et à la SCVE ;
- Etudiants de 3ème cycle inscrits au DESC de Chirurgie Vasculaire puis au DES de Chirurgie Vasculaire ;
- Etudiants étrangers francophones chirurgiens vasculaires.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Non limité

Public concerné :
  • Les Docteurs en Médecine français ou ressortissants de l’Union Européenne, de l’Espace Economique Européen, de la Suisse ou de la Principauté d’Andorre.
  • Les étrangers (hors UE + EEE + Suisse + Andorre) pourvus du diplôme de Docteur d’une Université française, mention Médecine, ou d’un diplôme permettant d’exercer la Médecine dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention du diplôme (joindre certificat des autorités du pays l’attestant).
  • Les candidats jugés aptes à suivre l’enseignement par les directeurs d’enseignement et assistés du collège des enseignants.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l'inscription sont disponibles sur le site de la faculté

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Ouverture du programme

Programme ouvert à partir du 01/01/2020

Pré-requis obligatoires

Niveau de recrutement :
Diplôme d’état IDE, diplôme d’état AS, cadre de santé, cadre supérieur de santé ou médecin, ou
expérience professionnelle dans le secteur médical ou para médical.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Ouverture du programme

Programme ouvert à partir du 01/09/2020

Pré-requis obligatoires

Médecins, psychiatres, internes en psychiatrie et en médecine (toute spécialité médicale), psychologues, étudiants en psychologie à partir du master 2, psychomotriciens, kinésithérapeutes, orthophonistes, infirmières

Modalités d'inscription

Pré-requis obligatoires

Niveau 1 : à destination des étudiants de 3e année d’Institut de formation aux soins infirmiers (Ifsi) et aux jeunes diplômés arrivant en service de réanimation.

Niveau 2 (perfectionnement) : s’adresse aux IDE déjà en poste.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
  • Les médecins français ou originaires des pays de l’UE : titulaires d’un diplôme de Docteur en médecine leur permettant d’exercer dans leur pays d’origine et d’un diplôme d’études spécialisées en pathologie cardio-vasculaire, d’un diplôme d’études spécialisées en anesthésie ou d’un diplôme d’études spécialisées en radiologie (sont acceptés : les D.E.S. de pathologie Cardio-Vasculaire, CES de cardiologie ou son équivalence).
  • Les internes titulaires nommés au concours de l’internat de spécialité et régulièrement inscrits au DES de pathologie cardio-vasculaire (à partir de la 4ème année d’internat).
  • Les médecins étrangers hors UE, titulaires d’un diplôme de docteur en médecine et d’un diplôme de cardiologie, leur permettant d’exercer ces spécialités dans leur pays d’origine. En cas de demande d’inscription supérieure aux capacités de formation, il est possible de sélectionner les candidats au moyen d’un examen probatoire.
Les participants sont tenus de faire le nécessaire pour être en mesure de passer la partie pratique.

Modalités d'inscription

Les informations sont disponibles sur le site de la Faculté

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
- Les Docteurs en Médecine français ou ressortissants de l’Union Européenne, de l’Espace Economique Européen, de la Suisse ou de la Principauté d’Andorre ;
- Les étrangers (hors UE + EEE + Suisse + Andorre) pourvus du diplôme de Docteur d’une Université française, mention Médecine, ou d’un diplôme permettant d’exercer la Médecine dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention du diplôme (joindre certificat des autorités du pays l’attestant) ;
- Les internes de médecine générale ;
- Les internes de spécialité toutes options ;
- Les candidats étrangers inscrits à une AFS, une AFSA.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Pré-requis obligatoires

Les candidatures sont dématérialisée. Elles se déroulent sur eCandidat jusqu’au 22 novembre 2021.

La copie de l’un des diplômes suivants sera exigée pour candidater:
  • Doctorat d’État en Médecine (Français ou Européen);
  • ou Doctorat en Médecine étranger + une inscription dans une filière d’enseignement néphrologique (DIS de Néphrologie par exemple);
  • ou Doctorat d’état en Pharmacie;
  • ou Doctorat Vétérinaire.

Avis du responsable de l’enseignement après étude du dossier.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
  • Les Docteurs en Médecine français ou ressortissants de l’Union Européenne, de l’Espace Economique Européen, de la Suisse ou de la Principauté d’Andorre ;
  • Les étrangers (hors UE + EEE + Suisse + Andorre) pourvus du diplôme de Docteur d’une Université française, mention Médecine, ou d’un diplôme permettant d’exercer la Médecine dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention du diplôme (joindre certificat des autorités du pays l’attestant) ;
  • Les titulaires du diplôme d’Etat en Pharmacie ou de Docteur en Pharmacie et les étrangers pourvus d’un diplôme de Pharmacien permettant d’exercer la Pharmacie dans leur pays d’origine ;
  • Les résidents de médecine générale ;
  • Les internes de spécialité, toutes options ;
  • Les internes en pharmacie ;
  • Les candidats étrangers inscrits à une AFS ou une AFSA.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Pré-requis obligatoires

  • Les Docteurs en Médecine français ou ressortissants de l’Union Européenne, de l’Espace Economique Européen, de la Suisse ou de la Principauté d’Andorre;
  • Les étrangers (hors UE + EEE + Suisse + Andorre) pourvus du diplôme de Docteur d’une Université française, mention Médecine, ou d’un diplôme permettant d’exercer la Médecine dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention du diplôme (joindre certificat des autorités du pays l’attestant);
  • Les titulaires du diplôme d’Etat en Pharmacie ou de Docteur en Pharmacie et les étrangers pourvus d’un diplôme de Pharmacien permettant d’exercer la pharmacie dans leur pays d’origine;
  • Les internes en Pharmacie;
  • Les internes toutes options y compris Médecine Générale.

Modalités d'inscription

Candidature obligatoire en ligne sur le site de l’UFR Santé de Besançon via le lien suivant :
http://E-Candidat.univ-fcomte.fr/ du 1 septembre au 31 octobre 2021
Scolarité UFR Santé: - Tél : 03.81.66.55.10 / 03.63.08.22.37
Secrétariat pédagogique : celine.tisserand@efs.sante.fr - Tél : 03.81.61.56.41
L’inscription au DIU dans les universités de l’inter-région est ensuite conditionnée par une autorisation délivrée par le coordonnateur Inter Régional en accord avec le Directeur de l’ETS. L’autorisation d’inscription et les informations concernant l’inscription administrative à Strasbourg sont disponibles sur le site de la faculté :
http://medecine.unistra.fr/fre/Inscription/Formation-medicale-continue
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Codes Rome

  • J1102 - Médecine généraliste et spécialisée

Codes Rome

  • J1102 - Médecine généraliste et spécialisée

Codes Rome

  • J1102 - Médecine généraliste et spécialisée

Codes Rome

  • J1102 - Médecine généraliste et spécialisée

Codes Rome

  • J1102 - Médecine généraliste et spécialisée

Poursuite d'étude

L’évolution des spécialités chirurgicales et endoscopiques voit se dégager la nécessité de la création d’un cursus hybride. Ce dernier s’inscrit donc dans le cadre de la formation initiale ou continue pour les chirurgiens digestifs ou gastroentérologues en formation (étudiants en médecine, internes) ou en exercice (CCA, praticien public ou privé).
En termes de débouchés ou de poursuite d’étude, les participants pourront par la suite compléter le cursus d’études médicales ou suivre d’autres formations en médecine.
Les recommandations internationales préconisent l’intégration du test « FES – Fundamentals of Endoscopic Surgery » dans le cursus de formation des chirurgiens. Ce test est maintenant obligatoire aux Etats Unis. Les internes de chirurgie digestive et de gastroentérologie, actuellement en poste et les promotions à venir constituent le volume visé par la formation.


 

Codes Rome

  • J1501 - Soins d'hygiène, de confort du patient

Poursuite d'étude

Ce diplôme d’un an pourra se poursuivre par le DIU Coordination en Gériatrie, qui correspondra à la 2e année de la Capacité de Gérontologie, et qui formera aux fonctions de Médecin coordonnateur d’EHPAD ou coordonnateur de dispositifs territoriaux de Gériatrie (Dispositifs d’Appui à la Coordination, entre autres).

Codes Rome

  • J1102 - Médecine généraliste et spécialisée
  • J1501 - Soins d'hygiène, de confort du patient

Codes Rome

  • J1102 - Médecine généraliste et spécialisée

Codes Rome

  • K1103 - Développement personnel et bien-être de la personne

Programme des enseignements

Acupuncture médicale

Addictions, psychiatrie, VIH et hépatites virales

Arthroscopie

Assistant de soins en gérontologie

Auriculothérapie

Bases conceptuelles des psychothérapies analytiques

Bases théoriques des traitements anti-infectieux

Biologie appliquée à la procréation

Biologie clinique et thérapeutique en stérilité

Biologie médico-légale (DESIU)

Biostastistique : des statistiques fréquentistes aux statistiques bayésiennes

Biothérapies ciblées maladies inflammatoires auto-immunologie (DIU) (EAD)

Chirurgie colorectale avancée

Chirurgie cancérologique digestive

Chirurgie de l'épaule et du coude

Chirurgie de la main

Chirurgie digestive robotique

Chirurgie du pied et de la cheville

Chirurgie du rachis

Chirurgie gynécologique

Chirurgie hépato-bilio-pancréatique et transplantation hépatique

Chirurgie laparoscopique

Chirurgie laparoscopique pédiatrique

Cornée

Diabète en pratique

Dialyse péritonéale (DIU) (EAD)

Échocardiographie du Nord-Est

Échographie chirurgicale digestive

Échographie en gynécologie et obstétrique

Échographie et techniques ultrasonores : Échographie d'acquisition

Échographie et techniques ultrasonores : Échographie de spécialité

Éducation thérapeutique

Échographie et techniques ultrasonores : Échographie générale

Endoscopie chirurgicale interventionnelle

Éthique en santé (DIU)

Endoscopie digestive interventionnelle

Études approfondies polyarthrites et maladies systémiques (DIU) (EAD)

Expertise en accidents médicaux

Formation assistants recherche clinique et des techniciens d'études cliniques (FARC)

Gérontologie générale

Formation investigateurs essais cliniques médicaments (FIEC)

Gestion de l’insulinothérapie automatisée (DIU)

Gynécologie médicale

Hypertension artérielle et ses complications cardiovasculaires et rénales (DIU) (EAD)

Imagerie de la tête et du cou

Imagerie mammaire

Imagerie néphro-urologique, morphologique, fonctionnelle et interventionnelle

Imagerie péri-opératoire en chirurgie vasculaire

Infection par le virus de l'immunodéficience humaine

Le psychotrauma : du savoir clinique à la pratique des soins (sous réserve)

Le Trouble déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH) à tous les âges (DIU) (EAD)

Les maladies du sein

Médecine de la personne âgée (DIU national)

Médecine de rééducation

Médecine et réanimation néonatales

Médecine et traumatologie du sport

Médecine fœtale

Médecine manuelle et ostéopathie parcours Musculosquelettique et orthopédie

Médecine subaquatique et hyperbare

Mémoire Médecine manuelle et ostéopathie parcours Musculosquelettique et orthopédie

Mémoire normale et pathologie de la mémoire

Microchirurgie : formation sur modèle animal vivant

Microchirurgie : formation sur simulateurs

Neuro-oncologie

Oncobiologie théorique et pratique

Oncologie pulmonaire

Oncologie-urologie

Ophtalmopédiatrie et strabologie

Pathologie tropicale et médecine des voyages

Pédagogie en sciences de la santé - parcours pédagogie appliquée à la simulation

Pédagogie en sciences de la santé - parcours pédagogie générale

Pelvipérinéologie

Phlébologie chirurgicale

Physiopathologie de l'exercice et explorations fonctionnelles de l'effort

Podologie médicale

Prise en charge de l'insuffisance cardiaque - Médicale

Prise en charge de l'insuffisance cardiaque - Paramédicale

Prise en charge interdisciplinaire des patients diabétiques

Psychiatrie générale

Psychiatrie médico-légale connaître et savoir pratiquer les expertises psychiatriques et psychologiques

Psychothérapies intégratrives

Psychotraumatologie

Radiologie interventionnelle cancérologique

Radiologie oto-neuro-ophtalmologique

Réanimation et urgences vitales

Rein et maladies systémiques (DIU) (EAD)

Rhumatologie interventionnelle

Rythmologie et stimulation cardiaque

Santé de l'enfant

Sommeil et sa pathologie

Tabacologie et aide au sevrage tabagique

Techniques de robotiques appliquées à la microchirurgie

Techniques d'épuration extra-rénale (DUTER) (EAD)

Toxicologie médicale

Traitement anti-infectieux

Transfusion sanguine et médecine du don

Transplantation d'organe

Urgences traumatologiques

Vertiges et rééducation vestibulaire

Documents PDF à télécharger

Réseaux et partenaires de l'Université de Strasbourg

Logo Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Logo de la Fondation Université de Strasbourg
Logo du programme France 2030
Logo du CNRS
Logo de l'Inserm Grand Est
Logo du programme HRS4R
Logo du réseau Udice
Logo de la Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
Logo de EUCOR, Le Campus européen
Logo du réseau Epicur