Faculté de médecine, maïeutique et sciences pour la santé

Diplôme d'université Médecine, maïeutique et sciences de la santé

Contenus et types d'enseignement

Les autres DU, DIU et Capacités de la faculté seront mis en ligne prochainement.
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le risque pouvant générer une situation de crise sanitaire est omniprésent dans notre société.
Il peut se manifester par :
  • des attentats de masse comme ceux qui ont été perpétrés à Paris en janvier et en novembre 2015 et plus récemment chez nous au Marché de Noël ;
  • des situations accidentelles et/ou malveillantes dans des sites industriels de type Seveso ou lors de transports de matières dangereuses ;
  • des catastrophes naturelles comme un séisme, des évènements climatiques ;
L’approche globale et transverse de la gestion des crises développée dans le Livre Blanc de la défense et sécurité nationale (version 2013) implique un haut niveau d’interopérabilité interservices de la part des acteurs majeurs. De ce fait, les acteurs décisionnels ainsi que les conseillers techniques en matière de gestion de crise doivent maîtriser:
  • La connaissance des risques et des menaces ainsi que leurs conséquences, notamment en matière de santé publique ;
  • Les méthodes de raisonnement tactique et de planification ;
  • Les moyens interservices susceptibles d’être mis en œuvre ;
  • Les postures et procédures opérationnelles dans lesquelles ils doivent prendre une part active.
Ces acteurs doivent être en mesure de s’intégrer pleinement dans un dispositif de secours interservices composé de la police/gendarmerie, des pompiers, du personnel de santé, des armées, des grands opérateurs publics (SNCF, CTS, etc…) pour :
contribuer activement à la résilience ainsi qu’à la continuité et l’efficacité de la chaîne des secours lors d’un évènement majeur ;
  • participer au groupe d’experts appelés à conseiller les autorités de l’Etat dans leur processus décisionnel.

Informations diverses

Cette formation s’adresse : aux médecins, titulaires ou en formation, aux pharmaciens, aux biologistes, ainsi qu’aux personnes du secteur privé, responsables sécurité-sûreté, logisticiens (industries, grandes entreprises de service public, etc…) et de l’administration (de l’Etat, territoriale, hospitalière), ainsi que les fonctionnaires de police, les militaires de la gendarmerie, etc…, susceptibles d’être impliqués, lors d’un évènement majeur, en qualité d’acteur de terrain, ou au sein d’une structure de gestion de crise en qualité d’expert ou de conseiller technique de l’autorité décisionnelle.
Sélectionnés sur dossier, les audités devront pouvoir motiver leur candidature par le besoin d’une formation spécifique et le souhait de s’impliquer au sein de leur organisme dans la gestion de crise.
Le dossier de candidature, composé d’une lettre de motivation et d’un CV, devra notamment préciser les fonctions occupées au sein de l’organisme d’appartenance.

Contact(s)

Paul-Michel Mertes

Équipe pédagogique

Yves Hansmann

Gilles Mahoudeau

Paul-Michel Mertes

Olivier Collange

Pascal Bilbault

Pierre Vidailhet

Thierry Lavigne

Julien Pottecher

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Compétences à acquérir

  • Diagnostiquer un TDA/H chez l’enfant / chez l’adulte
  • Connaitre et rechercher les comorbidités et diagnostics différentiels
  • Évaluer l’impact fonctionnel d’un TDA/H
  • Comprendre le bilan neuropsychologique d’un TDA/H
  • Élaborer le programme thérapeutique d’un patient atteint de TDA/H
  • Connaitre les classes médicamenteuses utilisées dans le TDA/H, leurs particularités pharmacologiques, leur niveau de preuve, leurs effets secondaires, les hypothèses neuropsychopharmacologiques de leur mode d’action
  • Connaitre les différentes modalités d’intervention non-médicamenteuses du TDA/H, leur niveau de preuve, leurs modalités de mise en œuvre (remédiation cognitive, neurofeedback, neuromodulation)
  • Définir des indicateurs cliniques et fonctionnels de suivi du patient avec TDA/H
  • Réaliser un programme de psychoéducation du patient avec TDA/H et ses proches
  • Mettre en place un repérage systématique des usages de substances et une prévention primaire ou secondaire des troubles addictifs tout au long de la vie
  • Orienter et coordonner le parcours de soins des situations complexes
  • Définir la place de nouveaux outils (Outils digitaux) pour la prise en charge des patients
  • Définir la place des familles et des pairs aidants dans l’accompagnement des patients
  • Lister et mettre en place des mesures de compensation pour faciliter l’insertion socioprofessionnelle (job coaching)
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Contact(s)

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le DIU « Médecine de la personne âgée » a été élaboré par le Collège National des Enseignants de Gériatrie et sera dispensé par toutes les Universités françaises au sein desquelles exerce un universitaire titulaire de Gériatrie. Il est soutenu par le Conseil National Professionnel de Gériatrie qui fédère notamment les organismes nationaux représentatifs du métier de médecin coordonnateur.
Il remplacera au niveau national la 1ere année de la Capacité de Gérontologie à compter de la rentrée universitaire 2021/2022 et sera destiné aux médecins non spécialistes en Gériatrie (médecins généralistes, urgentistes, exerçant dans des services de médecine polyvalente) qui soignent des personnes âgées et qui souhaitent améliorer leurs connaissances et leurs pratiques.
Ce diplôme d’un an pourra se poursuivre par le DIU « Coordination en Gériatrie », qui correspondra à la 2ème année de la Capacité de Gérontologie, et qui formera aux fonctions de Médecin coordonnateur d’EHPAD ou coordonnateur de dispositifs territoriaux de Gériatrie (Dispositifs d’Appui à la Coordination, entre autres). Le DIU médecine de la personne âgée sera un prérequis nécessaire à l’inscription au DIU coordination en Gériatrie, qui sera enseigné dans les universités françaises à la rentrée universitaire 2022/2023.

Le DIU « Médecine de la personne âgée » apporte à des médecins non titulaires du Diplôme d’Etudes Spécialisées en Gériatrie, des compétences complémentaires leur permettant d’améliorer les soins aux personnes âgées et sera obligatoire pour postuler au DIU « Coordination en Gériatrie ».
À l’issue de la formation, les médecins seront en mesure de soigner les personnes âgées en tenant compte de leurs spécificités et en intégrant les enjeux éthiques et de prévention liés à la perte d’autonomie, et notamment :
  • évaluer la situation physique, psychique, sociale et environnementale d’une personne âgé e et
  • le risque de perte d’autonomie fonctionnelle (fragilité, syndromes gériatriques).

Compétences à acquérir

  • Connaître les spécificités médicales des soins aux personnes âgées (syndromes gériatriques, polypathologie, polymédication) et leur proposer une approche globale médico-psycho-sociale
  • Savoir dépister la fragilité et mener une évaluation gériatrique standardisée (EGS)
  • Prévenir la perte d’autonomie fonctionnelle en cas de maladie aiguë ou d’aggravation d’une pathologie chronique
  • Être capable de mener une réflexion éthique et définir un niveau thérapeutique en tenant compte des comorbidités et du projet de vie de la personne âgée dépendante

Informations diverses

Débouchés :
Le DIU Médecine de la Personne Agée ouvrira le droit de postuler à la qualification en Gériatrie dès lors que le Médecin remplit les critères de la commission de Gériatrie auprès du Conseil National de l’Ordre des Médecins. Une deuxième année permettra d’apporter les compétences de Médecin coordonnateur d’EHPAD et de Médecin coordonnateur de dispositifs Territoriaux de Gériatrie.
  • Programme de formation théorique en e-learning : commun au niveau national (70h de plateforme + 130h de travail personnel), géré par le Collège National des Enseignants de Gériatrie et mis à disposition sur la plateforme SIDES-NG.
  • Formation pratique en présentiel : 35 heures de travaux dirigés reposant sur des cas pratiques et des situations cliniques complexes.
  • Séminaires thématiques régionaux : 21 heures correspondant à 3 journées
    • 1 à Reims : Situations d’urgence, Psychiatrie et Troubles du comportement dans le cadre de la démence : Pr Rachid Mahmoudi
    • 1 à Nancy : Maladies Chroniques (Insuffisance cardiaque, BPCO, diabète, etc.), Fin de vie et éthique : Pr Christine Perret-Guillaume
    • 1 à Strasbourg : Prévention (Ostéoporose, dénutrition, iatrogénie médicamenteuse, infections, etc.) : Dr Elise Schmitt
Participation recommandée aux congrès régionaux de la Société de Gérontologie de l’Est et aux Journées annuelles de la Société Française de Gériatrie et Gérontologie.


Responsable :
Pr Georges KALTENBACH, PU-PH
Pôle de Gériatrie, Hôpital de la Robertsau, 83 rue Himmerich, 67000 Strasbourg
Co-Responsable :
Dr Elise SCHMITT, Docteur en Sciences, Médecine et Pharmacie
Pôle de Gériatrie, Hôpital de la Robertsau, 83 rue Himmerich, 67000 Strasbourg

Contact (secrétariat) :
Mme Nathalie RIEDINGER : nathalie.riedinger@chru-strasbourg.fr

Contact(s)

Georges Kaltenbach

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

  • Donner une formation complète sur les aspects cliniques, thérapeutiques, épidémiologiques et sociaux de la Médecine Tropicale, aux médecins, pharmacien, infirmières étrangers ou français désireux d’exercer leur carrière en PVD ou confrontés à la pathologie d’importation en métropole;
  • Connaître les principales maladies dans les milieux tropicaux et présents chez le voyageur;
  • Connaître les principales parasitoses exotiques;
  • Connaître les modalités de prévention chez le voyageur et les sujets se rendant en zone tropicale.

Compétences à acquérir

  • Savoir faire le diagnostic au laboratoire des principales infections parasitaires tropicales;
  • Mettre en place une stratégie diagnostique chez un patient présentant des symptômes au retour d'une zone tropicale;
  • Mettre en place un programme de prévention chez le voyageur.

Informations diverses

Cours :
L’enseignement a lieu tous les vendredis de 14h00 à 18-19h30 (soit 150h), s’y ajoutent une semaine de conférences obligatoires et 36h de T.P. obligatoires. Les cours et les conférences ont lieu à la bibliothèque de l’institut de Parasitologie (3 rue Koeberlé 2ème étage). Les TP ont lieu en salle de TP de Bactériologie-Parasitologie-Virologie (3 rue Koeberlé, 1er étage).

Plus de 4 absences non motivées aux Conférences ou aux Travaux Pratiques interdisent l’accès à l’examen.

L’Examen comporte :
  • 1 épreuve écrite composée de 4 questions traditionnelles notées au total sur 30
    (2 questions en mars-avril notées sur 20, le bénéfice de l’épreuve peut être gardé pour 2 ans) (2 questions en juin notées sur 10)
  • 1 épreuve orale composée de 4 questions orales notées au total sur 40
    (2 questions en mars-avril, le bénéfice de l’épreuve peut être gardé pour 2 ans)
    (2 questions en juin, notées sur 10)
  • 1 épreuves de Travaux Pratiques notée sur 40, composées de 4 questions de Travaux Pratiques notées chacune sur 10 (en juin). Le bénéfice de la réussite aux Travaux Pratiques (20/40) peut être conservé.

Toute note égale ou inférieure à 2 sur 10 à l’une quelconque des épreuves écrites ou orales et inférieure à 10 sur 40 à l’épreuve de T.P est éliminatoire.

Équipe pédagogique :
AOUN OLIVIER, Intervenant extérieur
HANSMANN YVES, Faculté de médecine, infectiologie, PUPH
BRUNET JULIE, Autre composante, parasitologie, MCUPH
PFAFF ALEXANDER, Faculté de médecine, parasitologie, MCUPH
MATHIEU BRUNO, Faculté de médecine, entomologie
FILISETTI DENIS, Faculté de médecine, parasitologie, MCUPH
VELAY AURELIE, Faculté de médecine, virologie, MCUPH
LENORMAND CEDRIC, Faculté de médecine, dermatologie, MCUPH
HOMMEL CHRISTOPHE, Autre composante, Médecine des Voyages
MERKLEN CARINE, Faculté de médecine, dermatologie
SABOU MARCELA, Faculté de médecine, mycologie, MCUPH
FAFI KREMER SAMIRA, Faculté de médecine, virologie, PUPH
KIENY ALICE, Faculté de médecine, dermatologie
KASSEGNE LOIC, Autre composante, pneumologie, CCU-AH
SCHRAM FREDERIC, Faculté de médecine, bactériologie, MCUPH
JUNG SANDRA, Faculté de médecine
PERROTEY SYLVIE, Faculté de Pharmacie, MCU
BOULANGER NATHALIE, Faculté de médecine, entomologie, MCUPH
HAZEMANN GUILLAUME, Faculté de médecine, dermatologie, CCU-AH
DAVID REY, Autre composante, Infection à VIH
MAUVIEUX LAURENT, Faculté de médecine, hématologie, PUPH
BAHOUGNE THIBAULT, Faculté de médecine, endocrinologie, PHU
CAILLAUD CAROLINE, Faculté de médecine
LEFEBVRE NICOLAS, Autre composante, infectiologie, PH
BALDAUF JEAN JACQUES, Faculté de médecine, gynécologie obstétrique, PUPH
DANION FRANCOIS, Faculté de médecine, infectiologie, CCU-AH
MAHE ANTOINE, Faculté de médecine, dermatologie, MCUPH
KRUMMEL THIERRY, Autre composante, néphrologie, PH
VILLARD ODILE, Faculté de médecine, parasitologie, MCUPH
DENIS JULIE, Faculté de médecine, mycologie, AHU
RONDEAU MURIELLE, Autre composante, Médecine Interne, PH


 

Contact(s)

Yves Hansmann

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Contact(s)

Pour toute information concernant ce diplôme, contactez le Service formation continue (SFC) :

21 rue du Maréchal Lefèbvre
67100 STRASBOURG
0368854920

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Compétences à acquérir

Présentation des objectifs du diplôme :
  • Améliorer la relation soignant-soigné.
  • Faciliter la prise en charge des patients lors d’un soin et prévenir l’épuisement des soignants.
  • Acquérir des compétences nouvelles destinées à mieux gérer le stress, l’anxiété et la douleur des patients.
 
  • Réduire son risque d’épuisement professionnel grâce à des exercices simples. Les techniques acquises sont à la fois préventives et curatives.
  • Être capable d’utiliser des exercices de sophrologie pour aider dans la gestion de la douleur, du stress et de l’anxiété des patients.
  • Savoir utiliser des techniques complémentaires pour la prise en charge des douleurs chroniques et aigües.

Contact(s)

Thierry Lavigne

Équipe pédagogique

Guillaume Behr

Thierry Lavigne

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Compétences à acquérir

- Offrir un apprentissage de qualité, en psychothérapie et en sciences humaines, pluridisciplinaire, avec un socle théorico-clinique et une pédagogie expérientielle, permettant de développer une posture clinique éthique.
- Permettre une acculturation des étudiants dans les différents champs de psychothérapie visés, ainsi que d’assimiler l’approche intégrative du modèle.
- Incarner dans la relation les fondements de l’approche intégrative orientée vers les solutions, et développer des capacités stratégiques en apprenant à communiquer de manière plus efficace.
- Appréhender la psychothérapie intégrative pour tous les âges de la vie avec ses spécificités
- Permettre un apprentissage par compagnonnage par la présence de deux formateurs dont un assurant un fil rouge tout au long de la formation ainsi que des supervisions.
 

Contact(s)

Pierre Vidailhet

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

La réanimation, où sont hospitalisés les patients les plus graves, a été placée sous le feu des projecteurs à l’occasion de la crise sanitaire. Pour répondre à la pénurie d’infirmiers rompus aux gestes et techniques de ce service très spécifique, une formation a rapidement été mise en place au sein des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS). Elle se matérialise aujourd’hui sous la forme d’un Diplôme universitaire (DU), porté par les professeurs Julie Helms et Vincent Castelain.

Informations diverses

Niveau 1 :
Une vingtaine d’heures de cours théorique (en e-learning), un contrôle continu et 50 heures de simulation intégrées au stage de 3e année.
Début : septembre 2021.
Effectifs : entre 15 et 30 étudiants.
Coût : 100 €.

Niveau 2 (perfectionnement) :
Effectifs : entre 15 et 30 étudiants.
Coût pris en charge dans le cadre de la formation continue.

Contact(s)

Vincent Castelain

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Compétences à acquérir

- Connaître les fondements théoriques et les principales approches de la thérapie familiale
- Maîtriser les concepts systémiques et être capable d’évaluer une problématique familiale
- Maîtriser les principales techniques propres à la thérapie familiale
- Être capable d’animer des séances familiales et de mobiliser des stratégies thérapeutiques adaptées à chaque situation clinique
- Être en mesure d’implémenter un dispositif de thérapie familiale dans son contexte de travail

 
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Connaissances approfondies des traitements anti-infectieux : rappels microbiologiques, pharmacodynamie, analyse approfondie des différentes familles d’antibiotiques, antifongiques. Principes de thérapie anti-infectieuse des principales infections, notamment hospitalières. Bon usage des anti–infectieux. Antibioprophylaxie.

Compétences à acquérir

Savoir prescrire un traitement anti infectieux dans une situation clinique donnée Savoir argumenter les raisons du choix des traitements anti infectieux et leurs modalités d’administration Acquérir les compétences pour mener à bien une politique de bon usage des antibiotiques dans le but de maitrise de l’émergence des résistances Savoir orienter la prise en charge en cas d’échec du traitement anti infectieux de première ligne

Informations diverses

Cours : L’enseignement est sous la forme de 6 sessions de 2 jours.
Examen : L’examen écrit est composé de 5 questions (2 notées sur 15 et 4 notées sur 5) dont le total est calculé sur 50. Une moyenne de 25/50 est requise pour l’admissibilité.
Mémoire : Le mémoire est à fournir au Directeur d’enseignement au plus tard le 31 décembre de l’année civile en 2 exemplaires.

Équipe pédagogique :
  • Benoit Jaulhac, François Jehl, Antoine Grillon, Frédéric Schramm, Pierre Boyer, Gilles Prevost : bactériologie, HUS
  • Yves Hansmann, Nicolas Lefebvre, Cécile Ronde Oustau, Yvon Ruch, François Danion : infectiologie, HUS
  • Martin Martinot infectiologie CH Colmar, Joy Mootien, infectiologie CH Mulhouse
  • Vincent Castelain, réanimation médicale HUS
  • Loic Kassegne : CLAT, pneumologie HUS
  • Thierry Krummel : néphrologie, HUS
  • Marie Laure Girardin, pédiatrie HUS
  • David Rey : infection à VIH, HUS
  • Thierry Lavigne : hygiène hospitalière HUS
  • Julie Denis, Raoul Herbrecht, Yasmine Nivoix, Maire Pierre Ledoux, François Danion : infection fongiques, HUS

Contact(s)

Yves Hansmann

Pré-requis obligatoires

Cette formation s’adresse : aux médecins, titulaires ou en formation, aux pharmaciens, aux biologistes, ainsi qu’aux personnes du secteur privé, responsables sécurité-sûreté, logisticiens (industries, grandes entreprises de service public, etc…) et de l’administration (de l’Etat, territoriale, hospitalière), ainsi que les fonctionnaires de police, les militaires de la gendarmerie, etc…, susceptibles d’être impliqués, lors d’un évènement majeur, en qualité d’acteur de terrain, ou au sein d’une structure de gestion de crise en qualité d’expert ou de conseiller technique de l’autorité décisionnelle.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

Public concerné :
Ce DIU s’adresse à des médecins souhaitant renforcer leurs compétences en Gériatrie et en particulier : les médecins généralistes, urgentistes ou exerçant en service de médecine polyvalente. Ils devront être titulaires d’un diplôme d’Etat de Docteur en Médecine et exercer la médecine de plein droit en France. Les médecins à diplôme hors Union Européenne devront être lauréat de l’épreuve de vérification des connaissances (EVC) dans le cadre de la procédure d’autorisation d’exercice (PAE).

L’admission se fera à la suite d’un entretien avec le responsable et le co-responsable de la formation, qui jugeront de la qualité du projet professionnel gérontologique du candidat.

Les médecins, souhaitant assurer les fonctions de Médecin coordonnateur d’EHPAD ou coordonnateur de dispositifs territoriaux de Gériatrie, pourront intégrer à l’issue de cette formation le DIU coordination en Gériatrie.

Ouverture du programme

Programme ouvert à partir du 15/10/2021

Période durant laquelle le programme est dispensé

Enseignements en cours magistral hebdomadaire le vendredi après-midi.
Travaux pratiques ou conférences les vendredis matins, à partir du mois de janvier.

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.

Pré-requis obligatoires

- Les Docteurs en Médecine français ou ressortissants de l’Union Européenne, de l’Espace Economique Européen, de la Suisse ou de la Principauté d’Andorre ;
- Les étrangers (hors UE + EEE + Suisse + Andorre) pourvus du diplôme de Docteur d’une Université française, mention Médecine, ou d’un diplôme permettant d’exercer la Médecine dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention du diplôme (joindre certificat des autorités du pays l’attestant) ;
- *Les titulaires du Doctorat en Pharmacie ou Sciences ;
- *Les internes en Pharmacie (de Biologie Médicale) ;
- Les étudiants ayant validé le 2ème cycle des études médicales.

* dérogation indispensable et à demander à l’un des enseignants responsables.
 

Ouverture du programme

Programme ouvert à partir du 01/01/2020

Pré-requis obligatoires

Niveau de recrutement :
Diplôme d’état IDE, diplôme d’état AS, cadre de santé, cadre supérieur de santé ou médecin, ou
expérience professionnelle dans le secteur médical ou para médical.
 

Ouverture du programme

Programme ouvert à partir du 01/09/2020

Pré-requis obligatoires

Médecins, psychiatres, internes en psychiatrie et en médecine (toute spécialité médicale), psychologues, étudiants en psychologie à partir du master 2, psychomotriciens, kinésithérapeutes, orthophonistes, infirmières

Pré-requis obligatoires

Niveau 1 : à destination des étudiants de 3e année d’Institut de formation aux soins infirmiers (Ifsi) et aux jeunes diplômés arrivant en service de réanimation.

Niveau 2 (perfectionnement) : s’adresse aux IDE déjà en poste.
 

Modalités d'inscription

Les informations concernant l’inscription sont disponibles sur le site de la faculté.
 

Pré-requis obligatoires

  • Les Docteurs en Médecine français ou ressortissants de l’Union Européenne, de l’Espace Economique Européen, de la Suisse ou de la Principauté d’Andorre;
  • Les étrangers (hors UE + EEE + Suisse + Andorre) pourvus du diplôme de Docteur d’une Université française, mention Médecine, ou d’un diplôme permettant d’exercer la Médecine dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention du diplôme (joindre certificat des autorités du pays l’attestant);
  • Les titulaires du diplôme d’Etat en Pharmacie ou de Docteur en Pharmacie et les étrangers pourvus d’un diplôme de Pharmacien permettant d’exercer la pharmacie dans leur pays d’origine;
  • Les internes en Pharmacie;
  • Les internes toutes options y compris Médecine Générale.

Poursuite d'étude

Ce diplôme d’un an pourra se poursuivre par le DIU Coordination en Gériatrie, qui correspondra à la 2e année de la Capacité de Gérontologie, et qui formera aux fonctions de Médecin coordonnateur d’EHPAD ou coordonnateur de dispositifs territoriaux de Gériatrie (Dispositifs d’Appui à la Coordination, entre autres).

Codes Rome

  • J1102 - Médecine généraliste et spécialisée
  • J1501 - Soins d'hygiène, de confort du patient

Codes Rome

  • J1102 - Médecine généraliste et spécialisée

Codes Rome

  • K1103 - Développement personnel et bien-être de la personne

Programme des enseignements

Imagerie péri-opératoire en chirurgie vasculaire

Le Trouble déficit de l’attention / Hyperactivité (TDAH) à tous les âges (DIU)

Médecine de la personne âgée (DIU national)

Pathologie tropicale et médecine des voyages

Prise en charge interdisciplinaire des patients diabétiques

Psychothérapies intégratrives

Psychotraumatologie

Réanimation et urgences vitales

Traitement anti-infectieux

Contact

Faculté de médecine, maïeutique et sciences de la santé

4, rue Kirschleger
67085 STRASBOURG CEDEX
0368853520

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R