Catherine Repussard

Maître de conferences au Département d'études allemandes

Courriel : repussardcatherine@wanadoo.fr

Domaines de recherche :

 

Imaginaires politiques dans l’espace germanophone

 

-         Colonialité, faits et imaginaires coloniaux,

-         littérature et utopies coloniales,

-         Tiers-mondismes et Alermondialismes

-         Régionalisation de la question coloniale (le cas de l’Alsace)

-         Les mouvements de la réforme de la vie (en résonance de 1900 à 2000)

 

Domaines d'enseignement :

 

-         Civilisation XXe siècle

-         Histoire globale, histoire & littérature coloniale

-         Les mouvements alternatifs

 

Recherches en cours :

-         La colonialité à l’échelle de la région

-         Utopies coloniales contemporaines

-         Lebensreform et Altermondialisme

 

Publications récentes :

 

Monographies :


Utopies coloniales autour de 1900 : La nostalgie d’une « autre modernité » - Espace monde et Espace germanophone. Collection « Carrefours d’Empire », Paris 2014.

 

Idéologie coloniale et imaginaire mythique : La revue « Kolonie und Heimat » de 1909 à 1914. Collection « Faustus », Strasbourg 2014.

 

Direction d’ouvrages collectifs :

 

 

La Lebensreform ou la dynamique sociale de l’impuissance politique (en collaboration avec Marc Cluet). Tübingen 2014.

 

Invisibles cités coloniales. Stratégies de domination et de résistance de la fin du XIXe siècle à nos jours (en collaboration avec A. Choné et L. Grandchamp), Paris 2014.

 

Contributions à des ouvrages collectifs depuis 2012 (sélection).

 

 Repussard, Catherine : « Ein bisschen Südsee und ein gutes Maß Lebensreform: Das Rezept für das beginnende 21. Jahrhundert? Marc Buhls Paradies des August Engelhardts (2011) und Christian Krachts Imperium » (2012). In: Recherches Germaniques 42 (2012), Strasbourg, p. 67-88.

 

Repussard, Catherine (en collaboration avec Maryse Staiber) : « ‛Und doch brauche ich die Grenze. Könnte ich anderswo leben als an den Grenzen?’ La frontière et l’‛entre-deux’ dans l’œuvre d’André Weckmann (1924-2012) : un hommage ». In: Recherches Germaniques 42 (2012), Strasbourg, p. 115-128.

 

Repussard, Catherine (en collaboration avec Maryse Staiber) : « Une île au cœur de l’Europe ? Robinson d’Edouard Reinacher (1921) ». In : Recherches Germaniques 43 (2013), Strasbourg, p. 145-164.

 

Repussard, Catherine : « Lebensreform in Schatten des Kilimandjscharo : Freiland von Theodor Hertzka (1890) ». In : Marc Cluet, Catherine Repussard (éds), La Lebensreform ou la dynamique sociale de l’impuissance politique. Tübingen  2013, p. 267-283.

 

Repussard, Catherine : « L’Allemagne et l’Inde : jeux et enjeux d’une rencontre. Rabindranath Tagore als Mensch, Dichter und Philosoph d’Emil Engelhardt (1921) ». In : Gabriele Fois-Kaschel (éd.), Rabindranath Tagore, Passeur de la Modernité. Tübingen 2013, p. 57-72.

 

 Repussard, Catherine : « Altneudeutschland in Übersee. Koloniale Widerstandskultur und Moderne ». In : Olivier Hanse (éd.), Contre cultures. Frankfurt am Main,  2014.

 

Repussard, Catherine : « Die Insel Mellonta (1883) de Lazar von Hellenbach  entre ésotérisme et colonialité ». In : Jean-Claude BRASCH, Aurélie Choné, Christine Maillard (éds.), Capitales de l’ésotérisme européen et dialogue des cultures. Paris, 2014, p. 127-135.

 

Repussard, Catherine : « Les Doualas face à leur expropriation par les autorités allemandes (1903-1914) : l’invention de l’Afrique ». In : Catherine Repussard, Aurélie Choné, Laurence Granchamp (éds.) : Invisibles cités coloniales. Stratégies de domination et de résistance de la fin du XIXe siècle à nos jours. Paris 2014.

 

REPUSSARD Catherine : « ‘Back to the wild’: Ambivalences of Colonial Education during the Weimar Period in Deutsche Jugend und deutsche Kolonien (1932) ». In : Florian KROBB, Elaine MARTIN (eds.), Weimar Colonialism, Discourses and Legacies of Post-Imperialism in Germany after 1918, Bielefeld, 2014, p. 89-107.