Gilles Buscot

Maître de conférences au Département d'études allemandes

Courriel : buscot@unistra.frgilles.buscot@sfr.fr

Domaines de recherche :

- Iconographie et cérémonies politiques dans l'espace et la littérature germaniques des XVIIIe, XIXe et XXe siècles, en particulier dans l'espace rhénan

Autres fonctions :

- Responsable pédagogique du parcours franco-allemand transfrontalier Eucor en collaboration  avec l'UFR de Lettres et l'Albert-Ludwigs-Universität de Fribourg en Brisgau

- Responsable de la section "Villes transfigurées. La ville comme lieu de pouvoir" au sein du projet "Villes invisibles et écritures de la modernité" (projet mené par Aurélie Choné et Thomas Mohnike dans le cadre de la MISHA) en coopération avec le département d'histoire de l'université de Bâle

- responsable de la section  Région, État-Nation et discours identitaires au sein de l’équipe de recherche d’Études germaniques de l’Université de Strasbourg (EA 1341)

- Membre associé de l’Equipe d’Accueil des Sciences Historiques de l’Université de Strasbourg (EA 3400)

Publications :

Ouvrage

Pouvoirs et fêtes princières à Fribourg-en-Brisgau (1677-1814), Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New-York, Oxford, Wien : Peter Lang, 2010 (Contacts : Série 3, Etudes et documents. Vol. 70) (437 p., 20 Ill.).

Articles

- « Les cérémonies de la (re)germanisation après 1870. La dernière visite de Guillaume Ier à Strasbourg, en 1886, vue par deux journaux alsaciens », in : Catherine Maurer (Dir.), Les espaces de l’Allemagne au XIXe siècle. Frontières, centres et question nationale, Strasbourg : Presses Universitaires de Strasbourg, 2010 (collection « Les mondes germaniques »), pp.169-193.

- « Mythification de l’histoire dans l’espace français et germanique. Brèves réflexions sur l’évolution de la propagande politico-historique (XIXe-XXe siècles) », in : Recherches Germaniques 40, Strasbourg : 2010, p.177-188.

- « L’Autriche antérieure entre Habsbourg et Bourbons. Les symboliques rivales des cérémonies festives », in : Études Germaniques 2 (avril-juin 2010) (numéro thématique : La littérature autrichienne et l’État (XVIIe-XXe siècle), pp.203-221.

- « Lettre et exil dans l'ouvre de Barbara Honigmann. » In: Voix étrangères en langue allemande/  Germanica 38, Lille : Université Charles-de-Gaulle, 2006, pp.141-155.

- « Der Brief als Identitätsfragment bei Barbara Honigmann.» In: Jean-Marie Valentin (Dir.) : Akten des XI. Internationalen Germanistenkongresses Paris 2005. Germanistik im Konflikt der Kulturen ». Band 6: Multikulturalität in der zeitgenössischen deutschsprachigen Literatur (betreut von Bernard Bach, Andrei Corbea-Hoisie und Elzbieta Katarzyna Dzikowska), Bern: Peter Lang, 2007, pp.371-379.

- « Livres et livrets sur les fêtes princières à l'époque du Reichsland Elsass-Lothringen. Un outil au service de la (re)germanisation des esprits », in : Revue d'Alsace 2008 (N°134), Strasbourg : Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace, 2008, pp.291-305.

- « La fête comme outil politique », in : Revue d'Allemagne 2008 (tome 40, N° 3), Strasbourg, juillet-septembre 2008, pp.409-419.

- « Symbolique du pouvoir et pouvoir de la symbolique. Esquisse d'une typologie des fêtes politiques en France et en Allemagne », in : Emmanuel Béhague, Denis Goeldel (Dir.), Une germanistique sans rivage. Mélanges en l'honneur de Frédéric Hartweg, Strasbourg : Presses Universitaires de Strasbourg, 2008, pp.297-308.