La recherche

Structuration de la recherche

71 unités de recherche

1 unité de service et de recherche

6 unités de service qui se répartissent dans trois grands domaines disciplinaires :

  • Domaine I : Droit, économie, gestion et sciences humaines et sociales (30 unités)
  • Domaine II : Sciences et technologies (18 unités)
  • Domaine III : Vie et santé (30 unités)

6 structures fédératives de recherche (dont 3 en partenariat avec le CNRS)

Partenariat

Des partenariats forts avec les organismes de recherche : 62,5 % des unités de recherche sont associées à un ou plusieurs établissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST) : CNRS, Inserm, Inra.

 

Répartition des unités de recherche

Personnel

Personnel permanent affecté aux unités de recherche :

  • 1 542 personnes des EPST dont 601 chercheurs et 941 ingénieurs, techniciens, administratifs (ITA)
  • 1 733 personnes de l’Université de Strasbourg dont 1 416 enseignants-chercheurs et 317 Biatss

Soit un total de 3 275 personnes dont 2 017 chercheurs et enseignants-chercheurs et 1 258 ITA et Biatss.

Reconnaissance académique de la recherche (en activité)

  • 4 prix Nobel :

    • Jean-Pierre Sauvage, chimie (2016)
    • Martin Karplus, chimie (2013)
    • Jules Hoffmann, physiologie-médecine (2011)
    • Jean-Marie Lehn, chimie (1987)

  • 1 prix Kavli : Thomas Ebbesen, nanosciences (2014)
  • 1 membre de l’Académie française : Jules Hoffmann (2012)
  • 14 membres de l’Académie des sciences
  • 3 membres de l’Académie des inscriptions et belles lettres
  • 2 membres de l’Académie des technologies
  • 50 membres de l’Institut universitaire de France : 21 juniors, 29 seniors (dont 1 dans chaque catégorie en 2018)
  • 49 European Research Council (ERC) : 32 juniors, 17 seniors

  • 4 médailles d’or CNRS :

    • Thomas Ebbesen (2019)
    • Jules Hoffmann (2011)
    • Jean-Marie Lehn (1981)
    • Pierre Chambon (1979)

  • 1 médaille de l’innovation CNRS : Sylviane Muller (2015)
  • 18 médailles d’argent CNRS dont 2 en 2018 :

    • Bruno Klaholz, Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC)
    • Jean-François Lutz - Institut Charles Sadron (ICS)

  • 37 médailles de bronze CNRS dont 1 en 2018 :

    • Christine Carapito, Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC)

  • 11 médailles de cristal CNRS dont 1 en 2018 :

    • Chritine Hu, Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC)

  • 2 Human Frontier Awards (Program Grants) dont 2 en 2018 :

    • Marie-Edith Chabouté, Institut de biologie moléculaire des plantes (IBMP)
    • Daniel Riveline, Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC)

Formation doctorale

10 écoles doctorales au sein d’un collège doctoral de site
5 écoles doctorales co-accréditées et 1 associée avec l’Université de Haute-Alsace

2 342 doctorants inscrits dont :

  • 51 % de nationalité française et 49 % de nationalité étrangère
  • 55 % d'hommes et 45 % de femmes

464 docteurs en 2017 dont 11 % en cotutelle

Contrats de recherche et valorisation

Montant de la dotation 2016 de l’Université de Strasbourg affecté aux moyens recherche (unités de recherche et formation doctorale) : 5 M€

Montant des recettes relevant du périmètre recherche de l’Université de Strasbourg (hors contrats EPST) :

  • 17,02 M€ de financements institutionnels (ministères, collectivités, ANR, UE, autres financements nationaux et internationaux) dans un cadre contractuel et d'autres recettes en 2016
  • 7,8 M€ de financement au titre de la valorisation (prestations de service, soutien à l'innovation, convention de recherche...) en 2016
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R