Formation

Mission fondamentale de l’Université de Strasbourg, la Formation tend désormais vers les meilleurs standards internationaux en matière d’enseignement supérieur, en partie grâce à la mise en œuvre des instruments de l’IdEx favorisant une transformation profonde des pratiques pédagogiques et le développement d’offres de formations renforcées et ouvertes à l’international. 

  • Projet-phare du levier Formation de l’IdEx, l’Institut de développement et d’innovation pédagogiques (IDIP) lancé en 2013 est désormais devenu une structure stratégique et pérenne de l’Université de Strasbourg. Après avoir développé les actions autour de la Pédagogie de l’enseignement supérieur, l’IDIP consacre une partie de son activité à la réussite étudiante. De nouveaux axes de travail sont en cours de constitution autour de la création d’un laboratoire pédagogique, le lancement du Diplôme Universitaire « pédagogie », le renforcement des collaborations avec les autres acteurs du pôle « formation tout au long de la vie ».

En matière de Formation, l’Université de Strasbourg renforce son positionnement et son attractivité par des appels à projets Formation propres aux Investissements d'avenir engendrant :

  • l’expérimentation de pratiques pédagogiques,
  • la création de nouvelles plateformes et ressources pédagogiques,
  • le soutien de parcours innovants et de formations interdisciplinaires,
  • la consolidation de liens étroits tissés avec les universités outre-rhin d’Eucor-le Campus européen

L'Université de Strasbourg propose ainsi des formations labellisées IdEx, interdisciplinaires, innovantes et développant des compétences pluridisciplinaires :

Témoignage de Benoît Tock, Vice-président Formation

Le regard de Benoît Tock, Vice-président Formation

Quel a été l’apport principal de l’IdEx ?

Le principal apport a été la création de l’Institut de Développement et d’Innovation Pédagogiques (IDIP) qui, depuis 2013, assure la formation des enseignants et enseignants-chercheurs de l’université aux pratiques pédagogiques. Le rôle de l’IDIP est fondamental, dans la mesure où les exigences pédagogiques sont de plus en plus fortes et diverses, et que beaucoup de jeunes collègues sont recrutés sans vraie formation sur ce plan. Mais l’IdEx, c’est aussi le soutien à quantité d’initiatives sur le terrain, et cela aussi, c’est fondamental !

Quelle continuité et quels grands objectifs pour l’année 2018 ?

La mise en place de l’offre de formation 2018-2022 se traduira non seulement, comme d’habitude, par des adaptations de l’architecture de nos formations (ouverture, fermeture ou reprofilage de certaines formations, assez rares au demeurant), mais surtout par une volonté de rénovation pédagogique de grande ampleur : systématisation de la formation aux compétences transversales, extension et approfondissement de l’usage des outils numériques, réduction de la fracture entre enseignement présentiel et enseignement à distance. D’autre part, si nos formations sont généralement de très grande qualité, nous pouvons encore progresser en ce qui concerne l’internationalisation, la pluridisciplinarité, l’aide à l’insertion professionnelle…

Comment relever le défi du développement d’une formation d’excellence et de l’accueil du plus grand nombre ?

Ces deux éléments ne sont pas contradictoires, au contraire ! Seulement, il faut accepter que l’excellence doit être inclusive, nous le disons souvent, et que pour cela l’excellence doit être plurielle. L’excellence, c’est amener chacun à son meilleur niveau, ou plutôt aider chacun à atteindre, à dépasser même, son meilleur niveau. Lorsque le titulaire d’un baccalauréat professionnel réussit sa licence en 3 ou 4 ans, c’est aussi de l’excellence ! Et cela se produit chaque année… Cela dit, la stabilité des moyens de l’université alors que le nombre d’étudiants croît et que les formations poursuivent des buts et utilisent des méthodes sans cesse plus divers pose un énorme problème. Et s’occuper aussi bien des futurs chercheurs de très haut niveau que des étudiants en galère nous impose une sorte de grand écart, que l’IdEx nous aide à assurer.

Comment l’IdEx peut venir en soutien des projets labellisés par le PIA 2 et en cours d’expertise par le PIA 3 ?

Les projets que nous présentons sont des projets qui ont souvent été testés ou imaginés grâce à une aide de l’IdEx. D’autre part, les besoins de financement sont considérables ! Enfin, l’expertise de la MIA est extrêmement précieuse.

Cette culture de l’excellence en 3 mots ?

Exigence – Inclusion – Diversité

Quel credo ?

La formation universitaire, c’est une formation au doute et à la critique. Sachons nous aussi remettre en cause nos pratiques !

Une devise ?

La formation, pour aller plus haut et plus loin, pour voir plus large et plus grand.

 

Propos recueillis par Alice Ullmann