Recherche

Reconnue comme université de référence en Europe pour la recherche, l’Université de Strasbourg, désormais renforcée par sa labellisation IdEx, bénéficie d’une dynamique exceptionnelle. Elle ose et propose avec originalité et audace, elle se démarque avec ambition et se remarque par un ensemble d’instruments et de projets guidés par une stratégie d’avenir cohérente et responsable.

Pour répondre à son ambition scientifique et dépasser les frontières en recherche, l’Université de Strasbourg prône notamment l’interdisciplinarité et favorise l’émergence de projets innovants et compétitifs. 

  • L’Institut d’Etudes Avancées de Strasbourg (USIAS) a ainsi été créé en 2012.
    Lieu d’innovation intellectuelle et d’exploration scientifique interdisciplinaire, l’USIAS accueille en résidence des chercheurs de tout premier plan, venant de divers pays et origines disciplinaires, et menant leurs travaux en toute indépendance, au sein d’une communauté scientifique d’excellence.

En prenant appui sur une activité de recherche et de transfert performante, cette stratégie a été déclinée dans toutes les réponses apportées par l’Université de Strasbourg et ses partenaires du CNRS et de l'Inserm aux différents appels à projets Recherche des Investissements d’avenir :

Catherine Florentz

Le regard de Catherine Florentz, Vice-présidente Recherche

Quel a été l’effet majeur de l’IdEx sur la politique de recherche de l’Université ?

En apportant un soutien financier considérable, l’IdEx a permis, outre une reconnaissance nationale prestigieuse, la mise en œuvre de nombreux projets scientifiques engendrant une dynamique interne extraordinaire. Rappelons que la création de l’USIAS a été déterminante pour générer une recherche fondamentale innovante et de très haut niveau, attirer des chercheurs internationaux de renommée et permettre, dans le cadre d’un appel à projets annuel et international, la sélection de fellows pour lesquels l’USIAS finance les travaux de recherche durant 6 mois à 2 ans.

Conceptuellement, le levier Recherche a aussi orchestré différents types d’appels à projets qui ont évolué au cours du temps pour s’adapter aux besoins exprimés par la communauté et à la stratégie de développement de la recherche partagée entre l’université, le CNRS et l’Inserm.

Concrètement, l’appel à projet Attractivité continue d’accompagner par des moyens financiers et des équipements l’installation d’enseignants-chercheurs ou chercheurs nouvellement recrutés ou d’autres promus en interne, tandis que les appels à projets Post-doctorants et Contrats doctoraux complètent notre volonté d’attractivité à l’international. Toujours dans le domaine des appels à projets, celui des chaires d’excellence a fait émerger des collègues remarquables sur des thématiques de pointe nouvelles pour le site, parallèlement, l’appel à projets équipements  mi-lourds a soutenu plusieurs plateformes de très haut niveau technologique international. Par ailleurs, l’appel à projets Emergence donne toute liberté dans la créativité pour des sujets à risque et enfin, en lançant un programme d’appels à projets interdisciplinaires, nous promouvons des projets de recherche aux interfaces entre les disciplines ; la constitution de nouvelles équipes et la confrontation de cultures scientifiques très différentes ont favorisé richesse des échanges et soudent la communauté. Portés par un élan de réussite, les lauréats  ont pu ensuite chercher des aides ANR ou un contrat européen afin de consolider leur collaboration; le bilan s’avère vraiment très positif. Ce volet interdisciplinarité s’est enrichi par des colloques portés par l’établissement, autour des thèmes Temps, Frontières, Images.

Reste à mentionner les prix Espoirs scientifiques récompensant les jeunes talents de l’université, une reconnaissance qui reconnaît leur parcours et booste leur carrière; plusieurs d’entre eux sont désormais à l'Institut Universitaire de France, ou ont été promus, ce qui nous laisse penser que nos niveaux de reconnaissance internes sont équivalents à un niveau de reconnaissance nationale.

L’IdEx a donc favorisé une recherche à un très haut niveau en contribuant à un environnement de travail de haute qualité, tout en encourageant la participation de toute la communauté. Ceux qui n’étaient pas reconnus pour leur excellence jusqu’alors ont pu l’être par leurs pairs. Cet effet inclusif est notre plus-value, il renforce l’esprit de  la fusion des trois universités, indéniablement. L’esprit d’adhésion individuel a stimulé une dynamique collective, livrons ici l’exemple des collégiums qui ont eu un rôle clef dans l’expertise des dossiers soumis, un travail d’expertise incitant les membres des collégiums à découvrir en profondeur des travaux de recherche et fortifiant les liens de la communauté scientifique.
L’obtention définitive de l’IdEx a produit un effet stimulant en renforçant le sentiment d’appartenance de chacun à la communauté. Le côté pérenne de l’IdEx, c’est aussi nous permettre de poursuivre le financement de LabEx et de continuer à soutenir la recherche tout en restant vigilant car il nous faut garder le cap, ouvrir de nouveaux champs, rester créatif et innovant.

Quelles sont les synergies entre les différents programmes du PIA ?

Le premier objet transverse est le Pôle unique d’ingénierie. Au service des membres de la communauté universitaire, le PUI apporte ses expertises à nos collègues qui aspirent à un financement de leurs projets en recherche ou en formation et les aide à répondre aux appels à projets nationaux, européens et internationaux. Deuxième objet transverse, Eucor-Le Campus européen qui rassemble les cinq universités du Rhin supérieur de Bâle, Freiburg, Haute-Alsace, Karlsruhe et Strasbourg pour développer la recherche et la formation transfrontalière. Les premiers appels à projets dans le cadre du Campus européen ont été lancés. Prochainement, les nouvelles actions lancées dans le contexte du PIA3 ouvrent une nouvelle articulation entre Recherche et Formation et devraient renforcer encore la compétitivité de notre recherche. Les EUR, Ecoles universitaires de recherche, remettront du liant entre les formations Masters et doctorats autour d’une recherche spécialisée, et allant jusqu’à la valorisation. L’innovation et le transfert de technologie seront les points forts du PIA 3, et nos équipes de recherche ont largement les compétences pour tirer les bénéfices de cette politique !

Quelles ambitions et quel positionnement pour la suite ?

L’accompagnement des meilleurs pour qu’ils le soient toujours davantage nécessite le maintien d’un environnement à la hauteur de leurs compétences et de leurs talents. En tant qu’université pluridisciplinaire, nous souhaitons faire en sorte que chaque enseignant-chercheur puisse bénéficier des meilleures conditions possibles pour l’exercice de sa recherche, stimulant sa créativité, son enthousiasme et sa passion. Tout chercheur aime suivre son intuition et sa propre direction pour le développement de ses travaux. Notre difficulté est donc de veiller à préserver une cohérence en adéquation avec les moyens financiers dont nous disposons, d’éviter la dispersion tout en soutenant la liberté de la recherche. 

Cette culture de l’excellence en 3 mots ?

Rigueur - Créativité – Impact

Quel credo ?

Ecouter les besoins, donner les moyens, faire confiance.

Une devise ?

Une devise en forme de citation, celle de Mark Twain : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ».


Propos recueillis par Alice Ullmann