Michel Deneken élu président de l’Université de Strasbourg

Michel Deneken a été élu président de l’Université de Strasbourg par le Conseil d’administration du mardi 13 décembre 2016. Il a obtenu 26 voix contre 9 pour son opposante Hélène Michel, tête de liste d’Alternative 2017 (et 1 abstention). Il est élu pour quatre ans.

16h30 – 13 décembre 2016. Visiblement ému, le second président de l’Université de Strasbourg commente les résultats de son élection par le conseil d’administration de l’université aux journalistes : « je ne m’attendais pas à être élu au premier tour, ni à réunir une majorité aussi large. Pour moi, c’est notamment le résultat d’une campagne de terrain. Cela nous engage aussi à gouverner dans la concertation la plus large ».

Le président nouvellement élu rappelle en effet que le projet qui l’a porté à la tête de l’université a été mûri avec des dizaines de collègues et affiné grâce à une vingtaine de rencontres sur le terrain avec des membres de la communauté universitaire : jeunes collègues, prix Nobel, collègues de sciences humaines, de médecine, etc.

Ce projet s’articule autour de trois grandes ambitions : favoriser la réussite des étudiants en dépassant le paradoxe apparent de l’absence de sélection à l’entrée de l’université et de l’ambition pour tous ; favoriser la réussite des personnels, enseignants et administratifs, en accompagnant la carrière de chacun au plus près de ses compétences ; enfin favoriser la réussite de l’université qui passe par un fort soutien à la qualité de sa recherche, le renforcement de son attractivité au niveau mondial et la consolidation des réseaux de collaboration sur lesquels elle peut compter.

Une équipe constituée le 17 janvier

Ce projet prend place dans un contexte d’accroissement des effectifs étudiants (près de 50 000 cette année), de signature imminente de l’Idex 2 (750 millions d’euros) et de mise en œuvre opérationnelle du plan campus (30 chantiers engagés rapidement).

La prochaine étape dans le processus électoral se déroulera le 17 janvier 2017. Ce jour-là, les trois conseils de l’université réunis en congrès éliront les membres de l’équipe présidentielle (vice-présidents et chargés de mission). « Ce sera une équipe renouvelée, féminisée et rajeunie », précise Michel Deneken en annonçant d’ores et déjà qu’il proposera à Catherine Florentz de conserver la vice-présidence recherche et formation doctorale qu’elle occupe depuis 4 ans, et également le poste de première vice-présidente.

« Nous y voilà. Désormais le plus dur reste à faire, mais le plus exaltant aussi : faire participer tous ceux qui le souhaitent à la réussite de notre université », conclut Michel Deneken.

Information importante

Michel Deneken enseigne à l’université de Strasbourg depuis 1989, où il devient professeur en 2003 ; il a été doyen de la Faculté de théologie catholique de l’Université de Strasbourg de 2001 à 2009. De janvier 2009 à décembre 2016, il est Premier vice-président en charge des finances puis de la formation initiale et continue de l’Université de Strasbourg. En septembre 2016, il assure l’intérim de la présidence de l’Université de Strasbourg après la nomination de son président, Alain Beretz, comme directeur général de la recherche et de l’innovation au Ministère de l’éducation et de la recherche.