Séquence(s) émotion(s) à la cérémonie de départ d’Alain Beretz

Ils étaient plus de 300 – enseignants-chercheurs, étudiants, personnels, partenaires institutionnels et économiques – au Collège doctoral européen, vendredi 14 octobre, venus passer un dernier moment festif en compagnie d’Alain Beretz. Et dire « bon vent » à leur capitaine, président de l’Université de Strasbourg de 2009 à 2016.

Les anecdotes et les bons mots se sont succédé lors de la cérémonie de départ d’Alain Beretz, vendredi 14 octobre. On ne comptait plus les références et clins d’œil à la désormais célèbre analogie entre l’artisan de la fusion des trois universités strasbourgeoises et le Doc de Retour vers le futur.
Qu’il s’agisse des étudiants, des enseignants-chercheurs, des personnels et des partenaires institutionnels et économiques de l’université, tous ont unanimement loué l’« audace » et l’« enthousiasme insatiable » d’un homme doté d’une « vision ». Sans oublier sa « sincérité » et sa « proximité ». Comme pour confirmer ces dires, Alain Beretz, tour à tour rayonnant, méditatif et même carrément ému, arborait ce soir-là fièrement, au mépris du protocole, le tee-shirt « qui s’enfile par la tête » aux couleurs de la nouvelle identité visuelle de « son université » jusqu’en 2016. « Même si je n’y travaille plus, j’espère maintenant travailler pour l’Université de Strasbourg. » Sûr que dans son bureau de directeur de la recherche et de l’innovation au ministère, trôneront en bonne place la photo dédicacée des quatre prix Nobel de l’Université de Strasbourg et la caricature d’un président multitâches à vélo, reçues vendredi.

La cérémonie en images