Présidents de l'Université de Strasbourg et de l'Université de Haute Alsace, nous appelons à faire barrage au Front National le 7 mai.

[Presse] Vie de l'université

03/05/17

Le 9 décembre 2015, à l’occasion des élections régionales, les présidents d’université du Grand Est avaient appelé à voter massivement pour défendre les valeurs humanistes de l’université. L’échéance électorale qui est devant nous conduit à relancer cet appel.

En 2015 nous rappelions avec gravité, pour les réaffirmer avec force, les valeurs qui fondent l’université, qui guident le travail des personnels et que nous transmettons à nos étudiants. Elles sont celles de la République, liberté, égalité, fraternité. Elles sont aussi celles de la tolérance, de l’ouverture à l’étranger, du respect des différences.

Pour nos universités les frontières n’existent pas. Elles accueillent étudiants, enseignants et chercheurs du monde entier. Au cœur de l’Europe elles en fondent et en développent les valeurs. La région Grand-Est est la seule région de France qui a une frontière avec quatre pays : l’Allemagne, la Suisse, la Belgique et le Luxembourg, nos voisins, nos amis. Nos universités ont des liens anciens, féconds, qui se développent, avec des universités allemandes, suisses, belges et luxembourgeoise.

La recherche intellectuelle libre, l’enseignement supérieur ouvert à tous, le partenariat toujours plus fort entre le monde universitaire et le monde socio-économique sont une réponse efficace pour la formation et l’insertion professionnelle, et un facteur essentiel de progrès pour notre pays tout entier. Ce sont là des moyens pour apporter des solutions aux difficultés économiques et sociales qui affectent, parfois durement, beaucoup de nos concitoyens.

L’Université de Strasbourg, titulaire de la médaille de la Résistance, a souffert plus que d’autres des nationalismes et des haines. C’est bien pour cela et pour défendre les valeurs que portent nos universités que nous lançons cet appel à faire résolument barrage au Front National et à ses idées. Face à ce danger, l’abstention ou le vote blanc ne suffisent pas. Nous appelons donc à une totale mobilisation qui ne peut se traduire que par un vote pour Emmanuel Macron.

 

Michel Deneken, président de l’Université de Strasbourg.

Christine Gangloff-Ziegler, présidente de l’Université de Haute Alsace.

Florence Benoît-Rohmer, Lucien Braun, Alain Beretz, Bernard Carrière, Albert Hamm, Christian Mestre, Jean-Yves Mérindol, Daniel Payot, Claude Regnier, anciens présidents de l’Université de Strasbourg.

Gérard Binder, Alain Jaeglé, Gilles Prado, Guy Schultz, anciens présidents de l’Université de Haute-Alsace.

Contacts presse

Université de Strasbourg

Gaëlle Talbot, attachée de presse, +33 (0)3 68 85 14 36, gaelle.talbot@unistra.fr  

Université de Haute- Alsace

Sophie Dorn, responsable de communication, +33 (0) 3 89 33 60 97, sophie.dorn@uha.fr