Période de césure

Permise par la circulaire ministérielle du 22 juillet 2015, la césure correspond à une période d’une durée maximale d’une année universitaire pendant laquelle un étudiant, inscrit dans une formation d’enseignement supérieur, la suspend temporairement dans le but d’acquérir une expérience personnelle, soit de façon autonome, soit au sein d’un organisme d’accueil en France ou à l’étranger.

La période de césure peut prendre des formes très variées. Elle peut ainsi se dérouler :

  • en France ou à l’étranger ;
  • dans le cadre d’un engagement bénévole, d’un service civique ou d’un volontariat associatif ;
  • dans le cadre d’un contrat de travail ;
  • dans le cadre d’un stage sous réserves que la règlementation en vigueur en matière de stages le permette ;
  • pour suivre une formation dans un domaine différent de celui du cursus suspendu ;
  • pour préparer un projet de création d’activité. Dans ce cas, la césure s’inscrit dans le dispositif de « l’étudiant-entrepreneur » ;
  • pour permettre aux sportifs ou aux artistes de haut niveau de se préparer et participer à un évènement particulier.

La césure est effectuée sur la base d’un strict volontariat de l’étudiant qui s’y engage et ne peut en aucune façon être rendue nécessaire pour l’obtention du diplôme préparé avant et/ou après cette suspension.

La césure s’inscrit dans un projet personnel de l’étudiant. Une réflexion préalable sur les objectifs et la forme qu’elle doit prendre est donc indispensable.

Durant la césure, l’étudiant, reste inscrit à l’université, continue de bénéficier de la Sécurité sociale étudiante et de ses droits à la bourse, le cas échéant, ainsi que du bénéfice de son admission dans le cas d’une formation sélective ou de sa progression en année supérieure.

L’étudiant qui le désire peut bénéficier d’un dispositif d’accompagnement pédagogique, obligatoire en cas de stage.

Sous certaines conditions, l’expérience de césure peut donner lieu à une reconnaissance par l’université de crédits ECTS, n’entrant toutefois pas en compte dans la validation du diplôme.

Qui est concerné ?

Tous les étudiants peuvent potentiellement solliciter une période de césure, mais pour des raisons de cohérence du projet personnel, l’année de césure ne peut se dérouler lors du premier semestre de la première année de licence (y compris la Première année commune d’études de santé, Paces), ni après l’obtention du master 2. Quelques situations spécifiques ne font pas partie du dispositif : étudiants en internat, en contrat de professionnalisation, en diplôme universitaire, apprentis ou en échange international de type Erasmus.

Quel est le calendrier ?

Pour une demande de césure pour la totalité de l’année universitaire 2017-2018 ou pour le semestre d’automne 2017, la demande doit être déposée entre avant le 15 juin 2017. Pour une demande portant sur le semestre de printemps 2018, la demande doit parvenir entre le 1er novembre et le 1er décembre 2017.

Procédure de demande de période de césure

Document(s) à télécharger

Avant de faire une demande de césure vous devez impérativement consulter le document rappelant les conditions et modalités de mise en œuvre de la période de césure au sein de l'Université de Strasbourg.

Le formulaire de demande de période de césure doit être déposé accompagné d'une lettre de motivation décrivant le projet et détaillant les modalités de réalisation et activités envisagées et d'un curriculum vitae auprès du service de scolarité de votre composante.