Commémoration 2015 des rafles du 25 novembre 1943

Hommage de la communauté universitaire

Chaque année, l’Université de Strasbourg réserve un temps à la mémoire des événements du 25 novembre 1943. À cette date-anniversaire, la communauté universitaire, ainsi que les représentants des autorités de l’État, rendent hommage aux 131 étudiants et personnels de l’Université de Strasbourg, alors repliée à Clermont-Ferrand, victimes d’une rafle nazie.

L’éducation, le savoir, le débat et la recherche de la vérité comme ultimes remparts à la barbarie : tel était le message porté dans son discours par Alain Beretz. Le président de l’Université de Strasbourg, évoquant Charlie et les attentats de Paris en écho à la barbarie nazie, a dressé un tragique parallèle entre le nombre de victimes de la rafle de 1943 – 131 – et celles du 13 novembre dernier – 130. Convoquant les figures d’Adelaïde Hautval et Robert Waitz, médecins alsaciens figures de la Résistance mis à l’honneur cette année, mais aussi de Marc Bloch et de Jean Cavaillès, il a insisté sur l’importance de la résistance face à l’intolérance et au fanatisme. Idée reprise par Jacques-Pierre Gougeon, recteur de l’académie de Strasbourg et chancelier des universités d’Alsace, et Christian Riguet, représentant du préfet, ainsi que par Freddy Raphaël, professeur émérite à l’Université de Strasbourg.

Comme chaque année, la communauté universitaire dans son entier, et en particulier les étudiants, ont été associés à cette commémoration. Ceci à travers l’interprétation de chants par l’Ensemble vocal universitaire de Strasbourg (Evus) et la lecture du poème d’Aragon, Chanson de l’Université de Strasbourg, par une étudiante. Surtout, la Faculté de médecine était étroitement associée aux célébrations de cette année, à travers le parcours immersif « Médecins déportés » retraçant les itinéraires d’Adelaïde Hautval (1906-1988) et de Robert Waitz (1900-1978). Deux médecins engagés lors de la Seconde Guerre mondiale, l’une au service des malades, l’autre dans la Résistance, tous deux déportés. Quatre des étudiants ayant participé à la mise en œuvre de cette exposition* ont lu des textes rendant hommage à ces deux figures exemplaires et ont participé au dépôt de gerbes devant la plaque commémorative.

* Sous la direction de Christian Bonah, Georges Hauptmann et Anne Rasmussen.

Pour aller plus loin

Retour en images sur la commémoration

« Médecins déportés », exposition-hommage à deux Résistants

Image de l'expo

L’exposition mise en place par la Faculté de médecine et le Jardin des sciences a été pensée comme un parcours immersif, retraçant l’engagement d’Adelaïde Hautval (1906-1988) et de Robert Waitz (1900-1978).

Le visiteur suit, dans un long couloir, les cheminements parallèles d’Adelaïde Hautval et Robert Waitz, contemporains et aux parcours jonchés de similarités. Tous deux alsaciens, médecins (elle est psychiatre, lui spécialiste d’hématologie), engagés chacun à leur façon lors de la Seconde Guerre mondiale, l’une au service des malades, l’autre dans la Résistance. Tous deux arrêtés pour faits de Résistance.

Il a fallu plusieurs mois à un groupe d’étudiants de la Faculté de médecine, qui ont travaillé sous la direction de Christian Bonah, Georges Hauptmann et Anne Rasmussen, commissaires de l’exposition, pour sélectionner parmi une masse de documents les éléments les plus significatifs qui composent le parcours de l’exposition. Celle-ci, à la fois sobre et vivante, est agrémentée de photos de classe, de dessins, de lettres, d’étiquettes de valises, de citations en exergue, de cartes retraçant l’itinéraire suivi par Robert Waitz après son entrée en Résistance, celui de sa déportation, et l’itinéraire de déportation d’Adélaïde Hautval...

Rescapés de Bergen-Belsen et d’Auschwitz, ils en sont revenus pour témoigner des expérimentations pseudo-médicales réalisés par les nazis sur les prisonniers de ces camps de la mort.

Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
Logo HRS4R